Êtes-vous jaloux ?

La jalousie peut se résumer à des pensées et sentiments négatifs d’insécurité, de peur, de colère, de honte et d’anxiété concernant une perte anticipée. Il existe plusieurs types de jalousie mais la forme qui nous intéresse dans cet article est celle liée à la reproduction, celle qui assure la pérennité et la stabilité des unions, mais aussi protection et subsistance aux rejetons.

Certains disent que la jalousie est une preuve d’amour, d’autres d’un manque de confiance. Certains l’assument totalement alors que d’autres en ont honte. Pour le dire autrement, cette histoire de jalousie est incomprise par la majorité des gens et peut donner lieu à des situations sans issue « Tu m’étouffes, t’es trop jaloux, je te quitte / Si tu ne te montres pas jaloux, c’est que tu ne m’aimes pas, je te quitte ». La plupart des mecs peinent à être fidèles mais sont jaloux quand même. Y’en a même qui sont jaloux lors d’un premier RDV si leur target leur dit qu’elle parle aussi avec d’autres gars sur le site de rencontre. Enfin, certains se connaissent depuis 10 jours, se sont embrassés 3 fois et sont jaloux et possessifs comme si leur vie en dépendait. C’est là qu’il y a un problème.

jalousie

 

D’où vient la jalousie ?

Pour l’homme, la jalousie lui évite de dépenser de l’énergie et de risquer sa vie à nourrir des enfants qui pourraient ne pas être les siens. Faut bien savoir que près de 10% des enfants n’ont pas pour père biologique celui qui les élève. Pour la femme, être jalouse assure à ses enfants de bénéficier de l’entièreté du produit de la chasse de leur père – et ne pas partager avec des enfants qu’il aurait eu avec d’autres femmes. La jalousie augmente donc la chance de survie des rejetons. En résumé, c’est parce que ce sont nos ancêtres les plus jaloux qui ont le plus transmis leurs gènes que cette émotion existe toujours aujourd’hui. D’ailleurs, il a été prouvé que les couples avec un certain degré de jalousie sont ceux qui durent le plus sur le long-terme.

Il paraît que la jalousie amoureuse ne peut naître si les partenaires ont une relation de totale confiance (mais cette notion reste subjective chez l’individu jaloux, selon ses traumas antérieurs, etc.) La jalousie est d’autant plus importante que l’individu jaloux a le sentiment que son équilibre psychologique repose sur le fait d’être lié à la personne désirée : la jalousie est donc une problématique d’attachement propre au jaloux qui a un besoin d’être rassuré.

Certains disent aussi que la jalousie est liée à la notion de confiance en soi. Moins on a confiance en soi et plus on est jaloux facilement, car on pense que notre copine peut partir avec l’autre (en gros, le premier venu peut être mieux que nous). Si vous voulez jouer au mâle alpha, alors faites taire votre jalousie lorsqu’elle est disproportionnée. Par exemple, des connards m’ont déjà agressé juste parce que je parlais innocemment à leur nana (cette peur de perdre leur copine rend certains gars paranoïaques).

La jalousie est la conséquence de la peur de perdre l’être aimé ou l’exclusivité de son amour – sentiment qui est plus souvent fondé sur l’imagination que sur des faits. Dès lors, la jalousie peut s’auto-alimenter de manière irrationnelle et incontrôlable.

Au fait, j’ai une question. Si votre copine vous trompait, à qui en voudriez-vous ? Au mec qui n’a rien fait d’autre que de suivre son instinct ou à votre copine qui savait pertinemment ce qu’elle faisait ?

La jalousie est-elle universelle ?

Des faits similaires provoquent des réactions différentes suivant les pays : par exemple, un Hongrois peut supporter de voir sa partenaire flirter avec un autre tandis qu’un Yougoslave ne peut pas. Paradoxalement, ce dernier accordera moins d’importance à quelques baisers extraconjugaux alors que le Hongrois y verra un affront impardonnable. La jalousie est donc davantage culturelle que biologique.

Dans d’autres cultures qui nous sont étrangères : ce sont les femmes qui sont polygames. La polyandrie y est acceptée, comme pour le cas des tribus Mosuo en Chine ou encore les Yanomami en Amazonie. Et la jalousie y est donc inexistante (ou alors très mal perçue car cela reviendrait à critiquer leur mode de fonctionnement : la pression sociale y est inversée par rapport à chez nous).

Encore plus « improbable »: dans certaines tribus, le père est absent de la vie de l’enfant. Il sert juste à mettre la femme enceinte. C’est le cas chez les Trobiandais (en Océanie) où, une fois né, le nourrisson est élevé par sa mère et son oncle maternel. Toute leur vie sexuelle est très différente de celle que nous connaissons en Occident.

Y’a aussi le cas des polyamoureux, c’est pas des blagues, faut pas leur en vouloir c’est juste comme ça. Mystery dans The Game se définit d’ailleurs comme tel. C’est très intéressant de savoir que tout ça existe, ça permet de prendre du recul. Ca permet aussi de concevoir qu’une nymphomane peut aimer sincèrement son mec mais le tromper à foison !

Différences entre hommes et femmes

Apparemment, la perception de la jalousie diffère selon les sexes. Les femmes craignent que leur conjoint ait des sentiments pour une autre (elles pardonnent davantage un coup de bite malheureux) tandis que les hommes ont plus peur que leur compagne ne couche avec un autre (ils pardonnent davantage que leur copine ait des affinités avec un gars de son boulot si elle ne se le fait pas).

La jalousie comme technique de séduction

La jalousie peut être une stratégie pour qu’une target se rende compte qu’elle vous apprécie. Mais c’est une manœuvre à effectuer avec précaution : pour rendre sainement jalouse une fille, cela doit être suggéré et non ostentatoire.

Les dérives de la jalousie

Il est tout à fait humain d’être jaloux. Toutefois, à partir d’un certain seuil, ce comportement peut devenir pathologique. En voici les caractéristiques :
– Surveillance : le (la) jaloux(se) interdit à l’autre de sortir non accompagné(e). Espionne ses mails et ses SMS…
– Restriction des contacts : interdiction de sortir, de téléphoner et un voile doit être porté en cas de sortie à l’extérieur.
– Dévalorisation : la « victime » est maintenue contre son gré dans son rôle d’époux(se) et reçoit constamment des reproches, des critiques, etc.
– Sanction possible de l’adultère (ou d’un soupçon d’adultère) : le jaloux peut aller jusqu’à tuer sa (son) partenaire ou l’amant/la maîtresse.

Il faut bien réaliser que la jalousie est évoquée dans plus de 50% des cas de violence conjugale : elle est également à l’origine de divers abus (insultes, harcèlements, crimes passionnels, etc.) Tout ça venant parfois de personnes qui paraissaient à leur voisins totalement « normales » et « équilibrées ».

Les solutions ?

La jalousie un sentiment d’exclusivité qui peut priver le partenaire de liberté et mettre le couple en danger car l’étouffer. J’ai même déjà vu des meufs jalouses du métier ou des potes de leur mec. En général, quand ça commence comme ça, c’est mal barré !

Pour finir sur quelque chose de plus gai, voici quelques conseils pour gérer votre jalousie :
– Reconnaissez votre jalousie, plutôt que de la nier ou de vous en sentir honteux(se). C’est seulement en la reconnaissant que vous pourrez arriver à la gérer. Puis, comme expliqué plus haut, c’est dans vos gènes ! (mais ce n’est pas non plus une raison pour ne rien faire contre).
– Exprimez votre jalousie au lieu de tout faire pour la masquer. En effet, faire ceci permet de montrer à l’autre qu’on tient à lui (ce qui est plutôt une bonne chose quand on sait que certains(es) tentent de provoquer la jalousie de leur partenaire – dans ce cas-là il ne sert à rien d’instaurer un rapport de force), de l’avertir de ce qui vous fait souffrir et de mieux vous maîtriser vous-même car, en la formulant, vous prenez du recul.
– Réfléchissez à votre suspicion, et non pas accuser l’autre d’être la cause unique. Deux cas de figure : si vous ne l’êtes pas habituellement mais qu’avec cette personne, vous l’êtes devenu, demandez-vous si cette personne n’essaie pas consciemment de vous rendre jaloux (et, dans ce cas, fuyez ou parlez-en !). Par contre, si c’est dans votre nature de l’être, posez-vous les questions suivantes : ai-je été traumatisé(e) par une infidélité précédente ? (si oui, votre partenaire actuel(le) n’y peut rien et demandez-vous si vous n’y êtes pas pour quelque chose dans cette infidélité), ai-je le sentiment de ne pas être assez intéressant pour garder quelqu’un ? (l’estime de soi joue un rôle important dans la jalousie et si vous souffrez d’un sentiment d’infériorité, en parler avec un psy pourrait vous aider), ai-je une mauvaise opinion de la fidélité du sexe opposé (ou du même) et, si oui, d’où vient-elle ?
– Laissez l’autre respirer et ne tombez pas dans la suspicion systématique. Imaginez-vous à la place de l’autre : comment il (elle) vit vos soupçons, votre surveillance et vos interdits. En plus, empêcher l’autre de respirer est le meilleur moyen pour qu’il se produise ce que vous redoutez !

Ouverture

Dans la littérature, une étude de la jalousie est proposée dans Un amour de Swann (Marcel Proust.)

PS : Il ne faut pas être jaloux pour faire un plan à cinq avec quatre filles (j’ai désactivé ce lien car la formation Cyprine avec la preuve est maintenant terminée).

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.