Comment faire un cunnilingus ? (Ecrit par le roi du cunni)

Je me doute que je ne suis pas le premier prétentieux à vouloir donner des conseils sur comment faire un cunnilingus… mais je suis Cyprineman, sexpert célèbre pour son don : être le roi du cunni à Lyon et Aix-en-Provence.

 

Préliminaires au cunnilingus

Le cunnilingus est un acte de domination

Le cunni est un acte de domination car c’est vous qui maîtrisez le plaisir de votre partenaire. Tenez-la fermement si elle bouge trop les jambes de plaisir et vous sentirez encore plus que vous avez la maîtrise !

Le cunnilingus a longtemps été considéré comme humiliant pour l’homme dans certaines cultures mais aujourd’hui, c’est fini tout ça, égalité hommes-femmes oblige, les moeurs changent !

J’ai personnellement donné l’exemple en réalisant une sextape pour ma formation Cyprine avec ma complice où je vous montre vraiment ce qu’est un bon cunni et en recueillant les témoignages de nombreuses filles avec qui j’ai couché qui ont témoigné que mes cunnis leur avaient fait un sacré effet !!!

Si vous désirez partager cette vidéo, je suis ravi. Mais partagez plutôt le lien de la page sur le blog et non pas la vidéo directement SVP.

 

Embrassez ses zones érogènes pour bien la chauffer

Sachez qu’il n’y a jamais trop de préliminaires. Excitez-la jusqu’à ce qu’elle vous supplie de la prendre (verbalement ou pas).

Commencez doucement. Léchez son cou. Rapprochez-vous. Mettez une main sur sa chatte. Ne la doigtez pas ni rien de fou : juste touchez-la, caressez-la gentiment… et allez de l’avant.

Attaquez-vous à son dos, au côté de son dos, à ses hanches, ses épaules, le haut de sa chatte. Continuez la stimulation. Créez de la tension sexuelle. Donnez-lui envie de vous sucer. Jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus.

Ne commentez pas ce que vous êtes en train de faire “ohlala qu’est-ce qui est en train de nous arriver je vais te baiser” : ça pourrait réveiller la partie logique de son cerveau et la braquer. On s’adresse à la partie émotionnelle du cerveau de la fille!

 

Allez enfin entre ses jambes mais ne vous ruez pas sur sa chatte !

Léchez d’abord l’intérieur de ses cuisses, près de sa chatte.

Descendez encore et chauffez ses jambes, ensuite ses lèvres gentiment puis vous écartez doucement les lèvres de sa chatte. Embrassez et léchez ses tétés, son bas-ventre et ses cuisses avant de vous intéresser à son sexe.

Pour commencer : embrassez ses seins, descendez en embrassant son petit ventre, son nombril puis continuez à descendre pour vous attaquer au point qui nous intéresse. Cela ne doit pas être trop facile pour elle, l’anticipation va faire monter son désir, comme en séduction.

Au début, utilisez votre langue pour rendre la zone humide. En mettant un coussin sous ses fesses, vous lui donnez une position idéale. Ne soufflez pas dans le vagin, c’est très désagréable. Explorez les recoins de son vagin et de ses lèvres avec votre langue en mode « langue dure ». Parcourez son sexe de différentes manières, léchez, pénétrez, tournez, lapez, sucez…

 

Différentes façons de faire un cunni

En fait, certains aiment mettre leur bouche comme en cul de poule (ça aide un peu au début) et la positionner sur son clitoris. Normalement, vous le sentez sous votre langue, ce satané clitoris, comme un petit bouton dur…

Il est très rare que j’ai dû y aller à l’aveugle mais c’est arrivé car il est très discret chez certaines. Ceci dit, en suivant les différents schémas que j’ai inclus dans cet article : vous savez dans quelle zone il doit se trouver et ça suffit de lécher là (être toujours pile dessus n’est pas toujours optimal).

Je pense que lécher c’est bien mais sucer c’est excellent aussi : sucez-la comme on vous sucerait votre sexe qui ne serait pas encore dur. Et non, ça ne fait pas vous un pédé. Pour qu’elle vous donne son rythme, positionnez votre bouche sur son clitoris et ne bougez pas, laissez-la vous indiquer l’angle. Mettez vos doigts dans son vagin (en mode « hey viens ici ») et touchez son corps aussi pendant que vous la sucez/léchez.

Continuez : soyez attentif au feedback non-verbal qu’elle vous renvoie pour savoir si elle aime ça. Continuez ce qui fonctionne! Placez vos doigts contre son sexe en faisant un V orienté avec le bas vers les fesses et le haut vers son ventre : c’est la zone à traiter lors du cunnilingus (un repère).

 

Faire un bon cunnilingus

Allez-y doucement au début. Prenez autant de temps que vous le voulez. Mais vous en avez au moins pour 10 minutes (voire 30, ça dépend de la fille), alors trouvez une position confortable. Gardez les ongles courts, propres et limés.

Utilisez une langue fine mais dure comme celle d’un chat qui boit de l’eau. Vous faites le plus gros du travail avec le 1er centimètre pointu de votre langue musclée. De haut en bas? Circulairement? C’est vous qui choisissez, vous pouvez alterner aussi. Pendant ce temps, vos mains la caressent.

Faites des préliminaires plus longs pour qu’elle se détende plus… ne forcez pas le sexe, donnez-lui envie plutôt. Soyez attentif aux indications qu’elle vous donnera malgré elle…

Ne soufflez pas dans son vagin. Surtout pas ! C’est dangereux !!! Faites gaffe à ça !

Si vous avez un doute sur votre prestation, demandez-lui pour le rythme et la pression quand vous jouez avec son clitoris… y’en a qui sont vraiment sensibles et ça peut leur faire mal ou peur surtout à froid ou à l’approche de l’orgasme. Attention avec les dents, tout comme elle doit faire attention quand elle fait une fellation : respect.

 

Faire jouir une femme grâce au cunnilingus

Les nanas ne montrent pas tout de suite toujours leur plaisir dès que vous touchez leur sexe. Mais au bout d’un moment, leurs jambes tremblent.

Quand elle approche de l’orgasme, elle peut vous demander d’arrêter ou serrer les jambes. A ce moment-là, placez vos mains en anneau autour de ses cuisses pour l’empêcher de vous étouffer quand elle va jouir. Mais continuez ! Y’en a qui ont peur de l’orgasme car c’est quelque chose de très intense…

Ayez un doigt en elle au moment de l’orgasme et vous sentirez son vagin se contracter. Arrêtez dès qu’elle atteint l’orgasme car après ça devient très sensible. J’aime bien arrêter juste au moment où elles jouissent et observer les spasmes ! On a l’impression qu’elles jouissent toutes seules après !

Si elle s’approche de l’orgasme, elle peut vouloir dire stop en resserrant les jambes. Je ne vous conseille pas d’obéir : faites-la jouir comme jamais. Si elle ne vous le rend pas, donnez quand même, pour le plaisir de donner (Dieu vous le rendra ou elle vous remerciera après coup). Faites des cunnis car vous devez montrer que vous aimez le corps de votre partenaire. Si l’odeur vous dérange alors respirez par la bouche mais attention placez bien votre nez de façon à ne pas vous étouffer non plus.

Si vous désirez partager cette vidéo, je suis ravi. Mais partagez plutôt le lien de la page sur le blog et non pas la vidéo directement SVP.

 

Que faire après le cunnilingus ?

Ne l’embrassez pas directement après un cunnilingus… avant, essuyez-vous au moins sur les draps ou contre ses jambes. C’est la politesse !

Lui faire un cunni est bien plus simple que la pénétrer. Mais souvent quand la langue est rentrée, tout rentre ! Donc, vous savez quoi leur promettre au lieu de leur promettre une bonne baise de bourrin !

Après, pour lui faire perdre la tête, c’est bien aussi de la doigter en même temps que vous la léchez. Pour savoir où vous en êtes sur l’échelle de l’orgasme, c’est une histoire d’écoute de ses réactions corporelles, de sa respiration, etc. Je m’imagine souvent en train d’ouvrir un coffre-fort quand je lèche une meuf ! Et j’veux faire sauter la serrure !!!

 

Toutes les femmes ne sont pas fans du cunni

Mais un bon cunni peut quand même donner du plaisir à quasiment toutes les femmes. Au choix, léchez soit comme on mangerait une glace soit comme un chat qui lape de l’eau. Si vous avez la langue ou la mâchoire qui fatigue, faites la technique doigtage + caressage du clito avec le pouce, le temps de récupérer un peu.

Pour les odeurs, ne foutez pas votre nez dans sa chatte, positionnez-vous plutôt au-dessus. Vous pouvez placer votre nez sur son Mont Pubis et bien tirer votre langue. Vous pouvez mettre un doigt entre votre nez et le trou aussi : vous n’avez pas à vous coller à son vagin.

Plus de conseils là-dessus dans Le guide du bon coup.

Attention si elle a ses règles par contre, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit (vous pouvez caresser son clito mais pas de doigts dedans). Si vous avez des poils dans la bouche, enlevez-les discrètement… Si elle a vraiment trop de poils, rappelez-vous que vous n’êtes pas obligé de lécher non plus. Laissez-lui le choix de vous embrasser ou pas directement après votre cunni (essuyez-vous discrètement).

Si elle éjacule dans votre tronche lors du cunni : ce n’est quasiment que de l’eau, pour info ça ne m’est jamais arrivé que ça soit un jet vraiment puissant qui m’expulse donc n’ayez pas peur.

Soyez endurant et performant : si vous vous ennuyez, tracez l’alphabet sur son sexe. Je vous conseille de mettre le préservatif pendant le cunni, ni vu ni connu, ensuite vous la baisez direct… elle sera bien mouillée.

 

Les positions pour faire des cunnilingus :

La lécher (positions) :

positions cunnilingus

Le fruit défendu :

Très bon pour le sexe oral, très intime. Mais il faut beaucoup de  confiance et d’attirance entre les partenaires car ça la laisse la femme exposée, vulnérable. Elle doit être relaxée, vos deux mains sur le haut de ses fesses pour garder sa chatte bien ouverte et lécher son clito. Ouvrez-la avec votre doigt et le clitoris pointera le bout de son nez dehors pour que vous puissiez délicatement le sucer. C’est très bien comme première position sexuelle ou pour préparer une levrette animale.

cunulingus

Voyez les préliminaires comme du sexe: tout ça c’est sexuel de toute façon donc voyez ça comme une partie de l’acte.

Ne pressez pas trop le sexe, ne zappez pas les préliminaires, il n’y a pas de limite de temps pour ça. Le sexe n’en sera que meilleur après.

Gardez les femmes stimulées tout le long des préliminaires et de l’acte.

 

L’huître viennoise:

Position très intime pour du sexe oral : elle peut vous masturber ou vous sucer pendant que vous la léchez.

Ce n’est pas un 69, elle peut aussi bien vous tourner le dos et prendre votre bite dans sa main. Elle peut se redresser en position assise aussi (mais je n’ai pas trouvé de photo comme ça désolé).

cunni

Faites-lui un cunni pendant qu’elle dort :

Réveil de reine…

 

Réponses à vos questions :

« Je ne suis pas fan du cuni car je ne suis pas clitoridienne. Pour ma part j’attends toujours que la pénétration fasse suite au cunillingus et quand ça n’arrive pas je suis déçue. Faut dire que mon ex était quelque peu obsédé du cuni. »

Tout d’abord, ma chère, il faut bien comprendre que la plupart des femmes qui m’ont appelé « roi du cunni » ne pensaient pas pouvoir jouir avec le cunni avant. La faute à la plupart des gars qui ne savent pas faire : elles s’emmerdaient un peu pendant qu’elles se faisaient lécher.

D’autres disent qu’elles n’aiment pas le cunni car elles trouvent leur chatte moche et ne veulent pas que l’on s’en approche, il faut pourtant parvenir à se laisser aller pour pouvoir jouir avec un cunni. Enfin, je dirais que le cunni est l’équivalent de la pipe pour les hommes : c’est super plaisant mais, bien sûr, ne remplace pas un coït. C’est un préliminaire !

Par contre, le clitoris et le point G ne sont que la prolongation d’un même organe du plaisir, donc il ne faut pas se mettre soi-même dans une case et se priver de ce plaisir sous prétexte que vous pensez n’être que « vaginale ».

« Pour le cunni lingus : les pressions sont plus agréables au-dessus du clitoris, sur la peau qui le protège ! Alors qu’en dessous, vers les lèvres, c’est plus sensible ! »

Cela dépend des femmes… il ne faut pas toujours prendre son cas pour une généralité (beaucoup de femmes ont tendance à l’oublier) mais à certains moments de l’acte ou lorsqu’on tombe sur une femme très sensible du clito, oui il vaut mieux tourner autour. Mais d’autres préfèrent qu’on les lèche carrément : cela dépend vraiment de la personne… alors il faut tester et s’adapter !

« J’adore qu’on me bouffe la chatte pour un cunilingus comme une bête qu’on me bouffe tout dans son entièreté et qu’on m’attrape les fesses ! »

Oui, le côté animal peut donner beaucoup de plaisir mais il faut rester bien sûr respectueux !

“Un cunnilingus avec les fesses a l’air c’est un cunulingus ?”

Oui voilà, exactement.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.