J’ai été au salon de l’érotisme à Lyon

Le week-end dernier, je suis allé au salon de l’érotisme à Lyon. Je vais vous raconter comment ça se passe le salon de l’érotisme ? Quel genre de personnes on y voit ? Qu’est-ce qu’on y trouve ?

salon de l'érotisme

A lire aussi : J’ai assisté au tournage d’une scène porno

 

Comment ça se passe dans un salon de l’érotisme ?

Le salon de l’érotisme : il faut payer l’entrée

J’ai été effaré : déjà, dans ce genre de truc, ils te font payer l’entrée. Mais tu payes pour quoi ? Ils te font banquer pour accéder à des stands où tu peux acheter des choses (sextoys, capotes fluos, accessoires, vêtements, lingerie).

Franchement, c’est pas du foutage de gueule, ça ? Enfin bon, peu importe, je ne suis pas un pigeon.

Le salon de l’érotisme : des hommes et quelques couples

A la base, j’étais allé là (non pas par curiosité comme dirait une meuf qui n’assume pas) mais pour brancher des libertines. Y’avait en fait pas grand-chose à aborder : que des couples et des mecs. Y’avait quand même deux-trois groupes de nanas que j’ai abordées mais elles étaient lesbiennes.

Le salon de l’érotisme : quelques shows gratuits

Ensuite, y’avait des shows gratuits (quand même) : des strip-teaseuses qui dansaient, qui jouaient avec du feu, qui se déshabillaient. Bémol : la plupart sont bien foutues mais pas très belles. Enfin, les strip-teaseuses sont quand même souvent plus jolies que les actrices porno quand même. C’est ce que j’ai remarqué.

Y’avait un strip-teaseur aussi, qui a fait son show, il voulait chauffer ces dames : un mec putain de bodybuildé (trop musclé pour le commun des mortel). Pas beau, pas grand, juste très musclé. Il a fait mine de se déshabiller mais on n’a jamais vu sa teub. C’est un peu nul, je trouve. Il en a une petite ou quoi ?

En tout cas, pour chauffer une femme par photos sur Snapchat ou quoi : vous l’aurez compris, ne montrez jamais votre pistolet à moins de pouvoir l’utiliser. C’est comme ça que font les pros. Pour les nanas qui veulent faire du strip-tease c’est beaucoup basé sur la lenteur, et l’anticipation. Genre, avant d’enlever leur string, elles font une pause puis le descendent complètement !

Le salon de l’érotisme : le tournage d’une scène porno

Pour la modique somme de 10€, on pouvait assister à un tournage d’une scène de film porno. Donc j’suis allé voir « par curiosité ». Y’avait l’actrice Kelly Pix (apparemment elle est connue dans le monde du porno du X mais moi j’ne connais personne à part Jacquie et Michel). Au moins, elle n’avait pas l’air refaite, c’est déjà ça !

Dans ce show : elle arrive sur scène déguisée en policière et commence à se toucher grossièrement avec sa matraque. Puis un prisonnier arrive, Tony Caliano. Elle le fait asseoir et sans transition sort sa grosse queue (un truc énorme mais vraiment démesuré) et commence à la sucer goulument (il était déjà dur il prend des produits ou quoi?).

Ensuite, il la baise dans plusieurs positions (toujours sans câlin, bisou, ni rien) et elle finit par éjaculer (pas lui). Franchement chiant. Nul. Boring. Du sexe purement mécanique. Pas du tout mon délire ! C’était plat et impersonnel. J’ai même pas eu un début d’érection, plutôt un vague sentiment de malaise.

Le plus drôle était l’animateur : une vraie caricature de mec qui produit du porno. Un gars sans cheveux, petit, gros, vulgaire, grande gueule. Sa punchline « le cul, ça ne sert pas qu’à s’asseoir ». Mdr ! J’me demande si ces gars se tapent vraiment les bombes du monde du X ou pas, comme le veut le cliché. Ca m’a fait penser à la série Hard.

Le salon de l’érotisme : les lapdances

Dans les allées, j’me suis fait aborder plusieurs fois par des nanas. En fait, le concept, c’est que des putain de bombes te sourient. Elles racolent. Et si t’as le malheur de sourire en retour, elles t’abordent « ça te dit une petite lapdance ?
– Putain ouais ça me dit, c’est quoi le prix ?
– 60€ pour deux danses soit 7mn, 100€ pour show gode. »

Putain !!! Faut vraiment qu’elle soit bonne pour que ça vaille le coup. Je parle de la danse sexy, parce que le show aux godemichets, c’est pas du tout mon délire. Les meufs racolent puis essaient de te faire sentir coupable quand tu dis non. « Je ne suis pas à ton goût, c’est ça ? » Franchement, elles ne sont pas toutes belles. Et quand tu leur proposes de se revoir à l’extérieur ou de donner leur numéro « c’est interdit par mon patron ».

J’ai fait le tour de tous les stands, parfois c’était le mac qui m’abordait « tu as l’air timide toi
– oui très.
– ça te dit une jeune débutante dans le milieu du porno ? une future star ? pour 80€ elle te fait le show et puis comme t’es jeune et pas agressif qui sait ce qui peut arriver… » Sérieux ! Le mec pense que je vais croire ça. Genre la meuf elle va te branler ou te sucer quoi. Il vend du rêve. Y’a pas écrit pigeon sur mon front ! J’suis pas un mec en manque qu’on mène par le bout de la kékette !

Les mecs qui prenaient un strip attendaient ensuite leur tour que l’hôtesse aie fini avec ses clients précédents. Je rappelle les tarifs usuels des prostituées : 30€ la pipe, 50€ l’amour. Tant qu’à faire, je préférerais donc aller me payer une prostituée canon à la frontière espagnole pour le délire.

J’ai quand même fini par trouver un stand pas trop dégueu avec une nana vraiment canon, française, et qui faisait strip-tease + lapdance pour pas trop cher. Alors, je me suis dit que je n’allais pas mourir bête. La vérité, c’était sympa mais j’suis vraiment resté sur ma faim…

Le salon de l’érotisme : J&M

Enfin, y’avait un stand Jacquie et Michel qui avait mis une annonce comme quoi ils recherchaient des acteurs/actrices. J’ai demandé combien c’était payé 200€ pour les mecs 300€ pour la femme pour une scène dont le tournage dure en moyenne entre 1h et 2h.

Par contre, ils ne prennent que les femmes seules ou les couples… comme c’est étonnant (tétonnant). Bis repetita, j’me demande si ces mecs se tapent les bombes qu’on voit dans les films alors qu’ils sont vieux et moches.

Une pensée pour la fille du body painting qui depuis qu’elle a goûté aux joies du strip-tease en Australie continue à le pratiquer à Paris. Malgré son master de psycho, il en faut, du caractère ! Au moins, je peux dire que je me suis tapé une strip-teaseuse.

 

Votre coach en sexualité,

Fabrice Julien

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *