Le point G et le deep spot

Le point G, le deep spot, kézako ?

Le pouvoir de vos doigts (point G et clitoris)

Avant de la doigter, il faut la chauffer un peu. J’avais déjà fait deux articles-vidéos sur :
Comment bien embrasser une fille ;
Les zones érogènes.
N’hésitez pas à les voir ou les revoir !

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet. Je connais d’ailleurs mon sujet sur le bout des doigts.

Prenez toute la zone génitale avec la main pour commencer (tout est important) mais allez-y doucement… car tout est sensible. C’est ensuite que vous vous attaquerez spécifiquement à Monsieur Clitoris.

D’abord, caressez la zone par dessus son jean pour l’apprivoiser. Puis ouvrez son pantalon et faites-le par-dessus son string. Puis, quand elle commencera à être mouillée, allez dedans pour la tremper.

Vous allez être au contact de sa peau la plus intime, il faut donc que vous ayez les ongles courts et propres (ça s’appelle le respect). Le premier toucher peut s’accompagner d’un PETIT mouvement de recul, c’est instinctif et normal compte tenu de l’intimité et de l’extrême sensibilité de la zone. Par contre, si elle dit « NON », c’est NON et arrêtez tout : ne prenez pas le risque d’être taxé de violeur.

Le mouvement à faire pour la caresser à cet endroit… c’est soit frotter de haut en bas, soit de façon circulaire. Soit autour du clitoris, soit pile dessus : tout dépend de la sensibilité de la fille !

Pour vous aider, voilà deux petits schémas pour trouver le clitoris et le point G :

le point G

le point G

Une fois qu’elle sera bien mouillée et ouverte, vous pourrez la doigter sans lui faire mal. N’hésitez pas à mettre un peu de salive sur vos doigts pour lubrifier un peu plus si nécessaire.

Commencez par rentrer deux doigts (index et majeur). Ça suffit en général. Certaines en aiment 3 ou 4 mais il faut mieux attendre qu’elles en réclament davantage pour tenter le coup. Quand elles nous guident, c’est cool !

On ne sort pas complètement ses doigts du vagin pour le va-et-vient mais on fait plutôt un mouvement de type « hey viens par là ». C’est un peu comme si on grattait… Pour bien faire, on laisse toujours au moins deux phalanges dans la chatte et on peut faire des mouvements de rentrée-sortie avec la longueur de la troisième.

Quand on doigte, on va essayer de titiller le point G. Si la fille est allongée sur le dos, il est vers le haut, à quelques centimètres seulement de l’entrée. Vous reconnaîtrez cette zone car la texture y est différente du reste du vagin, plus rugueuse. C’est cette stimulation qui fait éjaculer certaines femmes.

On peut très bien combiner stimulations du clitoris et du point G : soit en s’y prenant à deux mains soit en utilisant le pouce de la même main. L’intérêt du point G par rapport au clito c’est que le clito après un orgasme devient souvent trop sensible pour être retouché, contraire au point G qui peut encaisser plusieurs orgasmes d’affilée. Au fait, les deux orgasmes donnent des sensations différentes.

Pour plus de détails, voir la démonstration en vidéo :

Si vous désirez partager cette vidéo, je suis ravi. Mais partagez plutôt le lien de la page sur le blog et non pas la vidéo directement SVP.

Pour des raisons de cassage de couilles par Youtube, j’ai dû créer une chaîne sur P…hub, vous y retrouverez mes différentes vidéos “osées/dérangeantes” et quelques bonus.

 

Le deep spot

Après le point G, le deep spot !

Regardez cette vidéo car les deux filles montrent plusieurs techniques de doigtage et notamment une pour aller sur le deep spot :

Si vous désirez partager cette vidéo, je suis ravi. Mais partagez plutôt le lien de la page sur le blog et non pas la vidéo directement SVP.

 

Tous mes conseils pour faire la France un pays de bons baiseurs sexuellement épanouis sont regroupés dans Le guide du bon coup ! Dedans, j’y détaille beaucoup plus les choses, et il y a plusieurs schémas de l’anatomie pour mieux vous repérer. Ainsi que de nombreuses études (notamment une sur les vrais fantasmes des femmes).

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.