Voir c’est croire ou croire c’est voir ?

Voir c'est croire ou croire c'est voir ?

« Je suis comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois. »

La plupart des gens pensent que voir c’est croire. Mais… et si c’était le contraire ? Et si croire c’était voir ?

Peut-être qu’il suffit de croire qu’on est bon avec les femmes, ou de croire que le game fonctionne pour que cela fonctionne. Et peut-être bien qu’il « suffit » de ne pas y croire pour que cela ne fonctionne effectivement pas.

Facebook regorge de citations à la con qui n’en sont pas moins vraies. Comme par exemple « ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait. » Je ne dis pas qu’il est impossible de lever de la bonnasse en boîte de nuit, je dis juste que si vous ne provoquez pas votre chance, ça ne vous arrivera probablement pas.

«Écoute Bernard, j’crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C’est-à-dire qu’on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c’est : oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher ! » Les Bronzés font du ski

On connait tous quelqu’un qui a réussi avec les femmes sans le game. Comme on connait tous quelqu’un qui peut manger comme un ogre sans grossir. Et alors… ? Si ce n’est pas votre cas, je ne vois pas en quoi ça vous concerne. L’égalité n’existe que dans la devise de la République. En pratique, nous ne sommes pas tous égaux dans la vie. Nous avons tous un capital génétique différent, nous devons nous adapter. Nous avons tous des qualités et des défauts différents. Mais, en général, avec du travail, on peut s’en sortir dans tous les domaines.

Après la découverte de la communauté de la séduction, certains deviendront des alphas épanouis, d’autres stagneront dans leur vie amoureuse médiocre. Face à un problème, c’est souvent ce que nous décidons de croire qui en détermine l’issue. Depuis tout petit, je me suis toujours demandé « comment vais-je arrive à faire ça ? » et non pas « vais-je arriver à faire ça ? »

Ainsi, en ne considérant pas que je ne puisse pas arriver à faire quelque chose, je cherchais toujours un moyen de le faire. Ça m’a beaucoup aidé. Les croyances sont la clé en séduction et dans le développement personnel en général. Je ne dis pas qu’il suffit de croire qu’on est riche pour voir apparaître un million d’euros sur notre compte en banque (on ne fait pas de la magie). Je parle d’une réalité bien moins superficielle, je parle de votre force intérieure. Et à mon humble avis, c’est beaucoup plus important.

Nous nous constituons tous des croyances sur tout. Sur nous, sur les autres, sur le game… Nos croyances influencent notre façon de voir les choses : donc notre humeur et notre chimie interne.

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » Voltaire

A la base, les croyances sont des mécanismes positifs qui servent de filtre à notre perception.  Elles servent à nous alléger du poids de la réflexion. Cependant, si nous laissons cette arme se retourner contre nous, elle limite nos résultats voire nous détruit.

Il faut bien comprendre que quelles que soient nos croyances, notre inconscient travaille à les prouver. Si nous croyons que nous sommes une merde, nous trouverons toujours dans notre champ de perception des choses pour étayer cette théorie. Si nous pensons que nous pouvons lever une bonnasse, on verra davantage le positif de la vie et on deviendra plus attirants. On sera donc plus à même de réussir que si on pense que les belles filles ne sont pas faites pour les mecs comme nous.

C’est aussi tout l’intérêt des médicaments placébo par exemple : les gens croient qu’on les soigne et, parfois, ils guérissent vraiment sans raison apparente.

Face à ce constat, ma conclusion est la suivante : la chose la plus intelligente à faire, c’est de se constituer des croyances qui nous aident. Parce que, qu’elles soient vraies ou fausses, elles influenceront notre vie. Elles deviendront une habitude de penser. Donc autant qu’elles nous soient utiles et bénéfiques.

Les croyances ont énormément d’impact sur notre vie : elles permettent des prophéties auto-réalisatrices. Positives ou négatives ? Ca dépend de nous. Mais dans tous les cas, elles influencent notre état émotionnel qui, lui, est une des principales clés en séduction.

Certains PUA sont persuadés que toutes les femmes les veulent. Ce n’est pas tout à fait vrai, mais cette croyance les aide car elle leur donne de la confiance. Ce haut niveau de confiance leur permet d’avoir naturellement un comportement attirant, ce qui les conduit effectivement à charmer des femmes.

Leur inconscient ne retenant que les informations qui vont dans ce sens, cela leur donne un moral en béton armé qui ne les rend que plus séduisants. Et lorsqu’ils prennent des râteaux, leur inconscient les occulte rapidement. Pour eux, la norme c’est la réussite. C’est quand même une façon de penser bien plus saine et encourageante que lorsque c’est la réussite qui est considérée comme une anomalie exceptionnelle.

Si un opener fonctionne une fois, puis deux fois, on aura tendance à croire qu’il marchera toujours. C’est faux, bien sûr, mais on prendra confiance, parce qu’on saura qu’il a déjà fonctionné. Et donc, quand on l’utilisera, on affichera plus de confiance. Ainsi, on communiquera des choses beaucoup plus positives qui feront fonctionner cet opener davantage que d’autres. Mais son pouvoir ne vient en fait que des croyances que l’on a sur lui.

Si, par malchance, on commence une soirée en prenant des râteaux, on pourrait avoir la croyance que c’est un mauvais soir et rentrer chez soi. Alors que si on avait commencé par des bonnes interactions, on se serait senti pousser des ailes, ce qui nous aurait encouragé à tenter des coups plus audacieux.

Il y a un facteur chance dans le game, certes, mais ce n’est pas parce qu’on a mangé que des râteaux un soir que l’on doit se priver de tenter de rouler des pelles à une gentille mannequin. La seule chose qui peut influencer négativement une interaction étant la dynamique négative dans laquelle on s’est embourbé jusqu’ici. Si on arrive à s’en détacher et à se remettre sur un chemin positif, on aura autant de chance avec elle que si on n’était pas dans une mauvaise dynamique.

La première étape pour travailler sur vos croyances c’est de prendre conscience que vous en avez. Si vous êtes un être humain, vous avez beau être le plus ouvert d’esprit du monde, vous en avez. Alors, dans les pensées qui vous viennent à l’esprit, quelles sont les généralisations les plus chargées émotionnellement ? En en devenant conscient, vous pourrez commencer à agir dessus.

Franchement, peu importe si vos croyances sont vraies ou fausses, l’important étant qu’elles vous permettent d’être heureux. Il faut donc garder celles qui vous servent et changer celles qui vous tirent vers le bas.

Quand on sait, qu’inconsciemment, croire permet une infinité de choses, il faut savoir que c’est un des axes les plus importants de votre développement personnel. C’est pas pour vous faire peur, mais ça me rappelle le résultat d’une expérience que j’avais lu. Je vous préviens, ça fait froid dans le dos ! Un groupe de personnes avait été enfermé dans une pièce (par des nazis je crois) et on leur avait fait croire que la température était tombée à quelque chose comme -10°C alors qu’elle était en fait d’environ +10°C. Et bien, certains sont morts de froid en quelques minutes.

Il y a aussi des histoires de personnes, souvent des malades mentaux, qui se prennent pour quelqu’un d’autre mais font tout de même preuve de connaissances et de compétences sorties de nulle part. Nous savons donc bien plus de choses que nous pensons que nous savons. Encore faut-il être motivé à les mobiliser. Il est clair que le fait de tenir un blog et un journal dans lequel je vous raconte mes aventures avec le sexe opposé m’a poussé à être meilleur afin d’avoir des choses intéressantes (j’espère) à dire.

Les pouvoirs de l’esprit sont bien plus grands que ce que l’on pense. Par exemple, à l’âge de 17 ans, alors qu’il est au plus mal, alité dans sa chambre, Milton Erickson entendit un médecin dire à sa mère dans la pièce voisine qu’il serait mort le lendemain matin. Erickson demanda à sa mère de déplacer son lit de manière à pouvoir voir le coucher de soleil une dernière fois avant de mourir. Il vécut alors ce qu’il appellera plus tard une expérience d’autohypnose, au cours de laquelle il ne vit que le coucher de soleil, faisant abstraction de l’arbre et de la barrière qui entravaient sa vue par la fenêtre. D’ailleurs, il n’est pas mort cette nuit-là, et bien lui en a pris, car il est devenu l’un des pères de l’hypnose moderne… probablement inspiré par cette expérience.

Mais je ne vous demande pas de faire des miracles. Décidez juste de changer votre réalité lorsqu’elle ne vous convient pas. Les croyances dépendent surtout de votre dialogue intérieur, de la façon dont vous vous parlez et des formulations que vous utilisez lorsque vous vous parlez. Il faut donc jouer là-dessus pour améliorer votre état d’esprit ! Allez-y petit à petit. Utilisez une tournure positive pour dialoguer avec vous-même, orientée vers un résultat désiré et non pas sur ce que vous souhaitez éviter.

Au lieu de vous dire « je n’arrive à rien avec les femmes », dites-vous plutôt « jusqu’ici je n’avais pas beaucoup de résultat mais désormais je décide de changer ça ». Dans cette logique, « j’ai peur de prendre un râteau » devient « j’ai envie que ça fonctionne. » Enfin, « je n’aborde pas car ça ne donne jamais rien » devient « j’aborde parce que pratiquer me permettra de réussir ». Vous avez compris l’idée ?

Ensuite, répétez l’opération pour internaliser. Répétez vos nouvelles formulations de vos croyances. La méthode Coué, malgré ce que la plupart des gens disent, fonctionne. Ce n’est pas QUE de la masturbation intellectuelle, tout ça ! Ca peut effectivement vous servir si vous décidez d’y croire et de le faire.

Auto-conditionnez-vous ! Je l’ai fait au début. J’avais une liste d’affirmations positives affichées dans ma chambre et je m’en imprégnais donc chaque fois que je passais devant. Si vous voulez les lire, elles sont encore disponibles gratuitement ici.

Corrigez votre dialogue lorsque vous vous surprenez à penser négativement. Enfin, projetez-vous comme si vos croyances se réalisaient demain. Imaginez-vous embrasser des jolies filles en boîte, imaginez-vous ouvrir votre porte à une belle gosse que vous auriez draguée sur Internet et qui viendrait directement chez vous pour baiser. Vos anciennes croyances seront effectivement remplacées par les nouvelles si vous arrivez à y attacher des émotions plus puissantes. Et la visualisation est une bonne façon de le faire avant que cela n’arrive pour de vrai.

Dans tous mes ebooks, je communique mon état d’esprit de queutard et ma vision des choses. Ainsi, en me lisant, votre réalité se déformera un petit peu pour devenir plus proche d’une réalité où vous pourriez baiser à foison. N’hésitez donc pas à les lire si vous êtes un peu perdu face à la masse d’informations dans la communauté mais déterminé à réussir. Vous verrez votre prison de verre fondre petit à petit : à vous néanmoins de donner le dernier coup de collier pour la faire totalement exploser.

Bref, à vous de voir à quel point vous souhaitez vous investir dans votre réussite avec le sexe opposé. Bien sûr, plus vous travaillerez, plus vous aurez de résultats (à condition de ne pas brasser de l’air – certaines personnes font ça pour se donner bonne conscience).

Croyez-en vous et décidez de vous donner raison ! C’est un ordre ! Courage !

Voir c'est croire ou croire c'est voir ?

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Voir c’est croire ou croire c’est voir ?”

  1. Je plussoie la véractié des propos exposés sur nos croyances bien trop souvent limitantes
    Articles diversifiés toujours un plaisir de te lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*