30 petites leçons sur les rapports Hommes-Femmes

30 petites leçons sur les rapports Hommes-Femmes

30 leçons de séduction gratuites

Ce texte est un bonus à mon Diary of a French PUA 2
—–

 

Ça fait un moment que je ne publie que des aventures. Il est temps de faire un point et d’en tirer quelques enseignements. Voici donc 30 petites leçons sur les rapports Hommes-Femmes :

1) Pensez par vous-même.

C’est la base de la base mais si vous vous laissez influencer par Pierre, Paul et Jacques, vous n’arriverez à rien. Puis, ça passe par là de ne pas être un mouton. Le saviez-vous ? Seuls 5% des gens sont des innovateurs, les 95% autres ne sont que de vulgaires suiveurs dénués de réflexion et d’esprit critique… Des brebis pathétiques bonnes qu’à brouter le pâturage transgénique qu’on leur ordonne d’ingurgiter. Quelle catégorie de personne est selon vous la plus attirante ? Selon cette logique, seulement 5% des players deviendront bons un jour.

2) Dans la même veine, on s’en fout des critiques sur notre mode de vie.

Sérieux, ce qu’une personne critique avec plus ou moins de mauvaise foi en révèle généralement plus long sur ses craintes à elle que sur nous. Ne prenez pas au pied de la lettre la merde qu’on vous jette au visage, soyez fort, confiant en vos opinions, et parcourez le mode en réalisant que la plupart des gens sont cons et que leur avis ne mérite même pas d’être pris en compte par quelqu’un comme vous. Vivez pour vous et détachez-vous du regard de ceux qui sont prisonniers de leurs (fausses) croyances limitantes. Eclatez-vous, c’est tout ce qui compte, pas le regard des autres ! J’aimerais dire aussi aux bonnes meufs de ne pas trop prendre la grosse tête pour ça car avec le temps les visages se rident et les seins tombent. Et aux mecs de scorer quand ils en ont l’occase car les meufs sont un peu des girouettes.

3) La séduction est partout.

Elle régit nos vies, notre porte-monnaie, notre bien-être… Ses lois obéissent aux émotions et non à la logique. Elles n’ont pratiquement pas changées depuis des millénaires, elles sont restées indépendantes de la race de la culture ou du pays puisque le vrai « Game » parle directement à l’instinct d’une fille, sans passer par la case « raison » (mais ceci est à nuancer dans la pratique car ça c’est la propagande officielle de Mystery). N’oubliez pas : La séduction peut faire de vous un homme accompli, un simple ami, un amant, un mari, un amoureux et même un dieu… Mais aussi, un ennemi, une proie et un cadavre. Comme avec n’importe quelle arme, soyez prudents quand vous l’utilisez! Elle peut se retourner contre vous. J’en ai déjà fait les frais.

4) L’attirance ne se commande pas.

David DeAngelo en parle mieux que moi mais vous pouvez aussi bien faire kiffer une suédoise méritant largement sa mention 10/10 que vous pouvez malheureusement tomber in love d’une vieille de 50 piges (j’exagère). Ce sont les aléas de la vie… « Le cœur a ses raisons que la raison ignore ». Comme dirait Roger Dodger « le sexe est partout ». Comme dirait mon collègue de bureau : n’écoutez pas les hypocrites car le monde entier est gouverné par le 0 et le 1 avec le 1 qui fait va-et-vient dans la boucle du 0.

5) Entre fantasmer et levretter, il faut choisir.

Par définition, on ne peut pas fantasmer sur la fille avec qui l’on couche. Au mieux, on peut repenser à des nanas qu’on s’est faites, en se branlant.

6) On n’a qu’une vie.

N’importe quel bon psy vous le dira : CARPE DIEM doit être/devenir votre philosophie pour être heureux et profiter pleinement de votre temps sur Terre. Mais pas n’importe comment, quand même. Pesez toujours le pour et le contre et partez du principe qu’il y aura un lendemain. Vivre le moment présent : oui. Se suicider au quotidien : non.

7) Les erreurs ont parfois du bon.

On peut bien sûr en tirer des leçons (c’est bien connu) mais ce dont on a moins conscience c’est qu’elles peuvent nous éviter de faire des biens belles conneries. Certes, on n’a pas réussi à coucher avec cette nana, mais autant elle avait le SIDA ou autre chose. Peut-être que notre bonne étoile nous a, en réalité, sauvés de quelque chose de bien pire que de rater un coup qui semblait bien parti.

8) Une relation se bâtit par paliers.

Si les fondations de votre Game sont fragiles, alors l’édifice formé par cette fille grimpant sur votre queue peut s’effondrer à n’importe quel moment (allô, c’est une métaphore – think about it).

9) L’aventure est au coin de la rue.

Sortez de chez vous et soyez sociable. La vie d’un homme épanoui passe par les interactions humaines. J’sais que ça peut vous faire passer pour un mec bizarre mais au moins vous êtres vous-même pas comme ceux qui mettent une masque pour espérer avoir l’air “normal”. Je suis fier d’être différent.

10) La théorie du paon prétend que, de même que cet oiseau déploie sa queue colorée pour attirer les femelles, l’homme qui veut attirer des nanas doit se démarquer de la concurrence.

Il y a cependant un fossé qui peut se former entre les cultures : sexe avant mariage, mariages arrangés, etc… Ceci dit, la science de la drague (pas la science de la baise) est universelle et le peacocking (se démarquer plutôt que se fondre dans la masse, avoir assez de confiance en soi pour assumer de porter des accessoires, incarner un style de vie plus excitant que celui auquel les filles sont habituées) semble opérer dans toutes les cultures. Mais pas forcément auprès des gens les plus coincés ou manipulés par la société, et ça tombe bien, c’est pas le public qu’on vise.LE MOT CLE D’UN GAME DECOMPLEXE ET EFFICACE EST : ASSUMER ! Ce n’est pas parce que la plupart des gens n’assument rien et inventent des excuses qu’on doit faire pareil ! Assumez votre hétérosexualité, bon sang ! Montrons l’exemple ensemble si l’on veut que les choses changent et que le monde devienne moins hypocrite !

11) Les filles aiment bien qu’il soit dit que ce n’est pas dans leurs habitudes de céder à l’appel du sexe.

Mais en fait, c’est juste qu’elles veulent qu’on s’imagine que ce n’est pas dans leurs habitudes. Question de réputation, tout ça… Elles ne sont pas programmées comme nous en termes de réactions face à la tentation. Là aussi, la culture, l’éducation reçue, et les modèles peuvent influencer un comportement (c’est comme embrasser une fille : y’en a pour qui ça signifie beaucoup, pour d’autres mettre leur langue dans la gorge d’un gus c’est comme aller acheter du pain-… c’est comme ça).

12) L’inconnu est plus attirant que l’ennui.

La principale frontière qui nous sépare de l’aventure est l’anxiété (anxiété d’approche aussi bien qu’anxiété sexuelle). La vaincre libère un potentiel parfois insoupçonné. On en revient toujours là : parler à des gens et être sexuel doit devenir une seconde nature…

13) Les obstacles décuplent le désir.

A condition que l’espoir existe et que de l’attirance soit déjà ressentie. En effet, s’obstiner quand un coup est mort revient à perdre son temps et son amour-propre.

14) La vraie force est la ruse émotionnelle, parce que le cerveau domine le corps.

15) On est ce qu’on perçoit.

Tout du moins aux yeux des gens qui ne nous connaissent pas vraiment. Et de combien de gens peut-on dire qu’ils nous connaissent vraiment ? A mon avis, ça se compte sur les doigts d’une main. Ainsi je suis un génie pour certaines, un mec à enfermer pour d’autres ! De même, certains jours, je suis vraiment un Dieu sur le field, d’autres ça n’est pas génial. C’est pourquoi il faut voir sur le long-terme.

16) On ne brade pas son respect.

Notamment en donnant de l’argent ou en se mettant en quatre pour une fille afin d’obtenir des faveurs sexuelles (qui ne sont même pas garanties).

17) L’appétit sexuel féminin, quand on parvient à le débrider, est beaucoup plus vorace que celui de l’homme.

18) Le caractère d’une femme (et le vôtre aussi d’ailleurs) est certes influencé par son niveau intellectuel et sa plastique mais aussi par les événements passés de sa vie et notamment de son enfance.

Ainsi, si vous lui rappelez son père qu’elle adorait, elle va instantanément craquer sur vous.

De même, si son père la battait, vous pouvez être aussi beau que Ryan Gosling, elle vous détestera si vous le lui rappelez. C’est juste un exemple.

19) Espérer le meilleur, se préparer au pire.

On ne sait jamais ce qu’une fille peut nous réserver mais il faut toujours rester optimiste sans se laisser aveugler. Prendre du recul sur les situations et sur soi-même permet d’éviter pas mal de désillusions.

20) Un obstacle n’en est pas vraiment un quand on est motivé pour le surmonter.

Elles me font rire les filles qui disent « ouais je te kiffe mais là on peut pas se voir pour X ou Y raisons » car en fait elles veulent nous garder sous le coude. Quand on veut vraiment, on peut. Méfiez-vous des allumeuses qui ne cherchent la plupart du temps qu’à être désirées par le plus grand nombre. Elles ne feront probablement jamais rien de plus que ce qu’il faut pour entretenir votre flamme. Votre « Game », s’il obtient ce résultat, n’a probablement pas été assez bon… Encore une fois, le problème peut également venir de la pitchoune et de son balai dans le cul, de son manque de force intérieure (volonté pour surmonter la pression sociale) ou de ses peurs profondes. Si ça ne vous coûte pas grand-chose de garder contact avec une telle meuf vous pouvez, dans le doute, mais n’investissez pas grand-chose.Et celles qui ont été foireuses une fois le seront probablement tout le temps donc ne les prenez pas trop au sérieux après le premier flake. Le truc c’est que les nanas ont souvent envie au fond mais n’arrivent pas à oser donc elles rejettent la faute sur vous parce que c’est facile de vous culpabiliser : mais ce n’est pas toujours votre faute si ça ne se fait pas… vous vous en apercevrez lorsque vous serez sûr que vous avez un bon Game. Les filles peu confiantes en elles veulent des garanties avant de coucher ou quoi car elles savent que ce serait mieux ailleurs mais ne veulent pas qu’on le sache.

21) Il vaut mieux éviter les drogues et l’abus d’alcool pour avoir l’esprit clair afin de mieux « Gamer ».

La plupart des personnes qui ont recours à ces substances sont des gens malheureux qui comblent un vide. Or, le séducteur est censé être bien dans sa peau. Autre chose : si vous ne savez pas pourquoi vous buvez, ou bien si vous picolez parce que « ça fait bien » ou bien « pour faire comme les autres », alors reportez-vous au 1), sale mouton ;).

22) Emotion = raison.

En séduction, on doit parvenir à mettre hors-jeu la logique de la fille. Elle doit vivre un moment hors du temps avec vous. Et dans la mesure du possible, ne pas le regretter après.

23) Le spectre du sexe peut caser l’homme et la femme dans des rôles stéréotypés.

L’homme cherchant le plaisir, la femme fuyant la douleur. La peur qu’éprouvent les hommes quand ils abordent une nana, elles la ressentent quand elles cèdent aux avances d’un connard. A inventer : la capote qui protégerait des MST, des bébés, et des sentiments. En effet, le « sexe faible » peut dire ce qu’il veut, il souffre plus après l’orgasme qu’avant selon sur qui elle tombe. Si l’on peut parler de souffrance. Alors, c’est aussi le rôle du PUA d’être chouette avec les meufs même une fois baisées. Aimez les femmes, ne les détestez pas SVP ! Je sais que la frontière est fine.

24) L’amour sans confiance ne mène à rien.

Peut-il même exister ? La jalousie brisant la confiance et le manque de confiance brisant à son tour l’amour. Si vous êtes trop jaloux et que vous tenez à la fille, ne le montrez pas, serrez les dents et accrochez-vous. Il y a beaucoup plus à perdre qu’à gagner.

25) Attendre au moins trois mois avant de dire « je t’aime » même si l’on se rend instantanément compte qu’on aimerait vieillir auprès de cette fille.

Le contraire reviendrait à faire une «Ted Mosby », comme dirait Barney. Cherchez sur Internet si vous n’êtes pas un fan de la série ! ;) Les nanas peuvent aussi révéler de grosses tares sur le long-terme qu’elles parviennent à cacher au début toujours dans le but de vous attraper dans leur toile.

26) Les relations de couple : quand ça veut pas, ça veut pas.

Pas la peine d’essayer mille fois avec la même personne. Je ne veux pas communiquer du fatalisme ou autre, juste du réalisme. Ca a cassé, ça cassera. Probabilité = 99%.

27) Le désir entraîne la souffrance.

Parce que si l’on s’en fout d’une princesse, on ne souffrira pas à cause d’elle. Mais si le désir, l’attirance, est sincère… alors on est cuit. On sera mangé, peu importe la sauce. Autant le savoir et profiter du moment présent.

28) On ne gagne jamais tout seul.

Le fil qui nous relie à la réalité n’est pas épais… qui viendra prendre soin de nous s’il se rompait ? C’est la question que je me pose quand je baise sans capote. Putain, si je choppe le SIDA ou quoi, je ne gamerai plus jamais de ma vie. Renoncer à tous les prodiges qu’offre le « Game » pour dix minutes de kiffe ? Ridicule, faut vraiment se protéger. Sans, c’est certes meilleur. Mais sans MST c’est encore mieux.

29) S’il n’y a pas d’amour, il reste de l’espoir.

Si vous voulez qu’une fille vous lâche les bask’, ne lui laissez aucun espoir. Sinon, elle s’y accrochera pendant longtemps en croyant que vous jouez à “fuis moi je te suis…” et ce sera chiant. Inversement, apprenez à différencier quand une fille vous laisse de l’espoir pour ne pas prendre la peine de vous briser le cœur de quand vous avez vraiment une chance avec elle. Encore une fois c’est pas une science exacte. (Reportez-vous au 20). Je vous parle en terme de statistiques là, faites ce qui a le plus de chances de vous rendre heureux et protégez-vous. Pensez en termes d’investissement en temps et en énergie pour un résultat en terme de plaisir et de satisfaction.

30) Une relation sans collaboration est vouée à l’échec.

Si par contre, vous désirez que votre relation fonctionne avec cette fille, préparez-vous à mettre de l’eau dans votre vin (même si vous ne buvez pas d’alcool).

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

2 thoughts to “30 petites leçons sur les rapports Hommes-Femmes”

  1. Pour moi, tu es un putain de génie ! Tu as une plume à la “Hank Moody” et c’est un vrai plaisir de lire tes articles (d’ailleurs j’pense que j’ai développé une addiction).

    Je pense que ça serait intéressant de nous faire partager ta façon d’écrire (comment tu t’y prends pour écrire un article, comment tu choisis tes comparaisons ?…). Je dis ça parce que j’adorerais écrire des “field reports” comme les tiens.

    Merci pour tout ce que tu fais.

    Guillaume

  2. Lol merci j’avoue que ce message m’a reboosté pour au moins 3 jours ;)
    Haha je me reconnaissais plus dans Hank Moody au début de mon journal, quand je buvais mais c’est cool.
    Pour les comparaisons ? Bah c’est souvent des jeux de mots, des trucs sur le cul ou des réflexions de gamin.
    J’m’inspire un peu aussi de L’ATTRAPE COEUR (un bouquin écrit comme une retranscription d’un gus et c’est donc écrit comme il parle).
    Sinon si ça te fait marrer ce genre de jeux de mot c’est un peu le même principe que ceux que font Orelsan, Seth Gueko et les rappeurs marrants comme ça.
    En ce qui me concerne j’ai dû assez tremper là-dedans pour m’en imbiber et que ça ressorte naturellement.
    Au plaisir Guigui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.