Comment draguer une fille ? (Le guide complet)

Dans cet article, nous allons voir comment draguer une fille. On verra aussi quand embrasser une fille.

Notez que vous auriez tout intérêt à lire aussi l’article sur comment séduire une fille.

Comment draguer une fille ?

 

Comment draguer une fille : les capacités sociales indispensables

Comment draguer une fille ? Savoir parler de tout et de rien avec une inconnue requiert certaines aptitudes, quelques-unes me viennent immédiatement à l’esprit. Je pense notamment au fait qu’il faut savoir rebondir sur une phrase, savoir écouter l’autre, savoir être léger, savoir éviter les sujets qui fâchent. Bref, avoir un minimum de bon sens.

 

Comment draguer une fille ? En utilisant votre bon sens

Des fois, j’observe certains clampins lambda et je me demande s’ils ont un minimum de logique : à quoi ça sert de faire une réflexion sur un évènement politique à une caissière de Carrefour ? Vous pourriez heurter ses convictions les plus profondes, et quand bien même, il y a moult sujets plus intéressants et moins prises de tête, qui eux, risquent juste de lui faire passer un bon moment.

 

L’art de la conversation est-il technique ?

Quand j’entends certains nazes dire que Bob l’AFC est un natural débutant, j’ai envie d’arracher les touches de mon clavier puis de sauter par la fenêtre tout nu.

Un natural débutant ça n’existe pas, et au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, tandis que certains peuvent parler 20 minutes d’ampli acoustique avec un vieux fou rencontré à l’arrêt de bus alors qu’ils n’y connaissent rien, d’autres ne sont même pas capables d’embrayer après le « bonjour » fatidique adressé à la jolie brune un peu coquine assise à leur rang à la fac.

Comment draguer une fille ? Comme tout ce qui est technique, certains ont choppé le truc, certains non. Ceux qui ne l’ont pas doivent travailler plus dur pour se mettre au niveau, mais ils finiront par chopper le truc. C’est pour ça que je me tue à dire que le développement personnel, c’est la base de la base : on a rien sans rien dans la vie, alors il faut se sortir les doigts du cul pour progresser.

 

Comment draguer une fille : l’importance du prénom

Comment draguer une fille ? Je viens de lire un article, avec un ou deux conseils sympas à appliquer lorsque l’on vous présente à quelqu’un. Si comme moi, vous n’êtes pas foutu de retenir un prénom, lisez bien. Il convient de reprendre le prénom de la personne pour la saluer, immédiatement en lui tapant la bise.

Comment draguer une fille ? Complimentez la personne sur son prénom « Ah Zahia, j’adore ce prénom, c’est très exotique ». Prétextez un bruit extérieur gênant pour faire répéter le nom si jamais vous l’avez déjà oublié ou pas compris. C’est complètement con, mais les gens aiment que vous vous rappeliez leur nom, et le répéter au cours de la discussion crée une intimité.

 

Distance intime

Essayez aussi de trouver la bonne distance en fonction du lieu. Ne vous foutez pas à 50 mètres d’elle dans une grande salle vide mais ne venez pas non plus vous coller à 30 centimètres.

Comment draguer une fille ? Préférez autant que faire se peut une distance sociale au début de l’interaction, quitte à vous rapprocher au fur et à mesure. Ne pénétrez pas son cercle intime dès le début. Adoptez une allure séduisante, c’est à dire cool et relaxée. Ne vous affalez pas comme un clodo sur le divan, mais ne vous tenez pas droit comme un militaire au garde à vous. Soyez à l’aise.

Notez également que votre attitude corporelle déteint sur vos émotions (difficile de faire croire que vous êtes triste pendant que vous faites des cabrioles, pas vrai ?) Si vous avez un positionnement de mec cool, vous vous sentirez cool, et serez encore plus cool.

C’est si je puis dire, une sorte de cercle vertueux. Prenez une voix agréable et évitez les gestes qui trahissent une anxiété quelconque. Si vous sentez que vous gesticulez trop, corrigez-vous. Ce genre de problème se résout grâce à la respiration.

 

Positivité et niveau d’énergie

Comment draguer une fille dans la rue ? Vous n’avez pas beaucoup de temps, vous avez abordé avec une phrase d’accroche  et balancé une excuse bidon pour expliquer que vous avez peu de temps à lui accorder. Et puis, vous voulez quoi ? Vous voulez qu’elle ait envie de vous revoir non ?

Alors plutôt que de se compliquer la tâche, il faut la jouer simple, il faut la faire rire. Si vous êtes plein d’énergie et joyeux comme je n’sais quoi, elle le sera forcément sauf si son toutou vient de clamser ou autre. Il faut pas forcément un haut niveau d’énergie pour draguer dans la rue, mais dans les bars c’est vivement conseillé.

 

Contagion émotionnelle

Comment draguer une fille ? Si vous débarquez dans sa vie tout sourire, fun et cool, elle deviendra fun et cool : l’être humain tend à la similarité et son esprit ne jure que par le positif, un sourire est contagieux, un état d’esprit jovial et dynamique aussi.

Si vous êtes un catalyseur d’émotions positives, elle vous associera à du positif, et elle aura envie de vous revoir, la prise de numéro ne sera alors plus qu’une formalité.

C’est sûr que tout n’est pas aussi simple, et souvent on se heurte à des filles fermées (réflexe de fuite mal désactivé, fille dans un mauvais état d’esprit, fille qui est en fait une simple merde). Il faut alors pratiquer l’ouverture graduelle.

Comment draguer une fille ? Si elle trahit par son langage corporel, ou sa voix, un manque d’ouverture quelconque, baissez d’un ton et reprenez un peu plus sérieusement, une fois qu’elle accroche vous pourrez augmenter votre niveau d’énergie, et donc le sien. A noter que des fois on tombe simplement sur des connes, nextez.

 

Intelligence sociale

Faites la distinction. Parfois, la fille n’est pas ouverte. Tout comme vous êtes parfois triste ou énervé à cause du boulot ou d’une histoire lambda, elle est peut être bandante à souhait mais reste un être humain avec ses problèmes personnels.

Comment draguer une fille ? Déjà, on doit bien faire la distinction entre la connasse de base qui aime rabaisser les gens et la fille qui n’est pas ouverte à cause de ses émotions négatives.

La connasse de base ne mérite pas votre intérêt, il y a des cons partout et les individus toxiques ne méritent que votre mépris. Si vous avez la sensation que son attitude naze n’est que passagère et que vous vous sentez la motivation de creuser un peu son cas, il existe une manière de le faire.

 

Le retour en arrière

Le retour en arrière tout d’abord, vous avez abordé avec un niveau d’énergie beaucoup trop supérieur au sien. Elle a passé une journée de merde par exemple, alors ne soyez pas le mec lourd qui tente absolument de lui redonner le sourire. Baissez d’un ton, reprenez un sujet un petit peu plus sérieux et essayez de comprendre pourquoi elle tire une mine d’enfer.

Si elle s’ouvre à vous, rebondissez dessus « ah ta patronne te saoule, ouais moi aussi, d’ailleurs j’ai prévu de l’assassiner, tu sais comme dans tel film… tu l’as vu ? ». Une fois la chose faite, remontez un peu son niveau d’énergie de manière graduelle à coup d’humour sexy jusqu’à ce qu’elle atteigne le vôtre, ou du moins un niveau qui permette de conclure.

Le but étant de terminer l’interaction en la laissant dans un état plus positif que lorsqu’elle ne vous connaissait pas encore.

Comment draguer une fille

 

Comment draguer une fille : Faire la conversation

Comment draguer une fille ? Discuter avec une nénette reste le moyen le plus fiable pour extirper de l’information. L’information servira à calibrer de manière précise, à la qualifier/disqualifier.

Je conseille ce qui suit à ceux qui ont déjà assez d’aisance sociale pour tenir une conversation avec n’importe qui, dans le cadre d’une soirée où ils peuvent prendre leur temps (les autres risqueraient de s’embrouiller un peu).

 

Les sujets de conversation

Comment draguer une fille ? Déjà, sachez qu’il n’y a pas de sujets clés. Il y’a certes les fondamentaux (relations hommes/femmes par exemple), mais aucun sujet n’est absolument à proscrire. Cela peut être la psychologie comme l’informatique, le sport ou l’écologie, on s’en bat les couilles.

Bien sûr, elle ne se livrera pas émotionnellement à vous si vous échangez vos avis sur le nouvel Iphone, mais si votre but est de simplement créer de la complicité, n’évitez pas un sujet asexué à tout prix. Puisque vous savez rebondir, attendez l’occasion puis déviez la conversation vers un truc plus personnel : « D’ailleurs mon ex avait cette application.. ».

Ceci dit évitez comme la peste certains sujets, style : la politique ou les prises de positions. En général, j’évite les avis trop tranchés, je ne prends pas trop parti pour telle ou telle cause ou en tout cas je n’en parle pas lors de la rencontre, j’attends de mieux la connaître, cela évite encore une fois de heurter ses convictions personnelles (et qu’elle heurte aussi les miennes).

Puis de toute manière c’est pas drôle. Y’a pleins de pays où parler politique entre amis ne se fait pas, en France puisqu’on adore se plaindre, on aborde souvent des sujets à la con. Évitez-les.

 

Cadrez la conversation

Comment draguer une fille ? Ne laissez pas la conversation partir n’importe où, mais n’essayez surtout pas de la contenir : vous risqueriez de passer pour un mec trop intéressé, et ça ferait chauffer sur les radars… Il convient donc de paraître non-directif, de contourner subtilement certains obstacles, de ne pas parler pour ne rien dire (ça fait boulet, et on ne veut pas être un boulet), et vaincre certaines résistances au fur et à mesure.

Il est préférable que ça soit la cible qui prenne les initiatives d’une conversation à caractère sexuel par exemple, ça évitera les « oh mais pourquoi on parle de levrette déjà ? Ah oui, c’est toi, obsédé ». Enfin, à la limite on s’en fout, on s’en fout complètement même, mais si vous essayez de diriger et de cadrer une discussion, c’est mieux si elle pense que l’idée vient d’elle. Perso, je sexualise assez vite en général, mais je taquine immédiatement derrière pour que la fille pense que c’est elle qui a l’esprit mal tourné. C’est pas un truc de débutant mais c’est ce que je vous conseille de faire si vous êtes à l’aise.

 

Les surnoms

Comment draguer une fille ? Répéter son prénom de temps en temps crée une intimité, et même si ce n’est pas vraiment subtil, j’aime toujours leur trouver des surnoms pourris pour les emmerder, mais également pour faire comme si je les connaissais depuis toujours : « Blablablabla… pas vrai Juju ?
– Oui c’est vrai que blablabla… mais m’appelle pas Juju putain. »

 

Un petit check-up

Posez-vous toujours ces questions :
– Est-ce que je l’interroge (trop) souvent ?
– Est-ce que j’arrive à susciter ses confidences ?
– Suis-je attentif à ses réactions ?
– Est-ce que je réagis au bon moment ?
– Est-ce que je sais l’écouter ?
– Suis-je drôle/léger ?
– Est-ce que je réponds bien à ses shit-tests ?
– Est-ce que je décode bien ses émotions ?

 

Travaillez vos points défaillants

Comment draguer une fille ? Savoir faire parler une meuf sans qu’elle ait l’impression de subir un interrogatoire est un atout majeur. Déséquilibrez toujours un peu la conversation de son côté de manière à ce qu’elle se livre, ça tombe bien puisque les gens adorent parler d’eux en général. Surtout les filles.

Si vous arrivez susciter chez elle une émotion, rebondissez dessus pour amplifier son état d’ouverture, restez léger, sympa et intéressant sans trop vous dévoiler, créant ainsi une aura de mystère : il est évident qu’elle s’ouvrira à vous et fera même en sorte que vous vous revoyiez. Elle peut même prendre l’initiative de demander votre numéro.

Si vous faites bien votre TAF, attendez-vous à ce genre de réaction « On se connait pas assez et je te raconte ma vie », « Je t’en ai trop dit » ou encore « Depuis toute à l’heure je parle de moi, et toi alors ? ». Voilà comment draguer une fille…

 

Ne vous la pétez pas

Faites bien la nuance entre se mettre en valeur et se la péter. Raconter votre petit bout d’histoire ou vos anecdotes sans chercher à briller, cela se fait dans la subtilité et pas avec vantardise.

Faites comme les bons journalistes, et posez des questions originales et pertinentes si possible, et surtout des questions ouvertes.

 

Evitez les questions fermées

Les questions fermées renvoient au cerveau et à la logique, les questions ouvertes renvoient aux émotions et à l’imagination. Rappel : on répond à une question fermée par un simple oui ou non, ou un simple mot, style « t’es allé au ciné ? ».

Une question ouverte la force à réfléchir/se rappeler : « t’en penses quoi de ce film ? ». Le cours complet sur la communication.

 

Exercice

Essayez de tenir une conversation en ne l’alimentant que de questions, ou essayez de rajouter des questions à la fin de vos phrases. Constatez la différence avec une conversation normale.

Faites-le subtilement après une phrase lambda (votre phrase d’accroche par exemple) : « Salut. Que penses-tu de … ? » ou « Oui c’est vrai. La dernière fois ça s’était également passé comme ça. D’ailleurs, est-ce que tu crois que … ? » Ne répondez à votre interlocuteur qu’avec un minimum de mots.

Comment draguer une fille ? Utilisez au maximum votre langage corporel (hochement d’épaule, sourire, expression avec les yeux), et ne rétorquez qu’avec des « oh vraiment? » ou « ça alors, dites m’en plus sur… ». En bref, montrez que vous êtes également actif dans le rôle de celui qui écoute, qui est communément passif.

Cela encourage ainsi celui qui parle à continuer, et donc à délivrer plus d’’informations. Se sentir écouté est assez agréable, et voir que l’autre s’intéresse vraiment à ce que vous dites donne envie de prolonger la conversation.

 

L’art de la banalité

Comment draguer une fille ? Lorsque deux personnes se rencontrent, ou plus concrètement juste après que vous ayez abordé, la discussion n’est pas immédiatement intime.

On échange généralement quelques banalités puis on bascule naturellement vers une conversation plus intime et détendue, c’est généralement là qu’on fait un peu de cooky and funny et qu’on taquine un peu la fille.

La première phrase de discussion plus sérieuse est nécessaire à la désactivation des réflexes de fuite, pour montrer à la fille qu’on est un mec normal qui veut juste parler.

Essayez de remarquer à quel moment vous faites la transition de la première phase de la discussion, à la seconde : la discussion conviviale.

 

Restez concentré

Cet exercice permet de rester concentré sur votre objectif en identifiant les différentes étapes qui y mènent, cet objectif peut être « prendre son numéro puis partir », « l’inviter à sortir », peu importe… Comme exercice à pratiquer : pendant une conversation avec des potes, essayez toujours de détourner la conversation du sujet initial en rebondissant sur une info lambda.

Puis, testez avec des personnes fraîchement rencontrées : « En fait je bosse dans la programmation, et j’ai toujours aimé les trucs techniques. » ; « Je suis un peu comme ça aussi, d’ailleurs quand j’étais petit… blablabla ».

Petit plus, et si vous êtes doué à ce petit jeu seulement, car c’est assez chiant autrement : essayez de déterminer en relevant le vocabulaire redondant, si votre interlocuteur est plutôt un visuel, un auditif ou un kinesthésique.

Exemple : s’il préfère utiliser comme expression « je vois ce que tu veux dire » plutôt que « je sens bien que tu veux en venir là », c’est plus un visuel qu’un kinesthésique. Cela vous permettra de toucher plus efficacement son imagination et sa sensibilité. Avec une fille auditive, ce serait plutôt « imagine le bruit du vent blablabla… » alors qu’avec une visuelle on ferait du « imagine juste ce soleil couchant… »

Comment draguer une fille

 

Comment draguer une fille : les techniques

Pas de stress

Comment draguer une fille ? On l’a souvent dit, mais je le répète : en séduction, les filles recherchent des mecs cool et posés, bien dans leurs baskets et qui ont une grosse bite (j’rigole). Réfléchissez deux minutes et comprenez que parler de ses passions ou de son premier flirt dans le but de lui caler un ancrage de la mort qui tue un peu plus tard, n’a aucun sens et n’aura que peu d’effet si vous transpirez comme un marathonien ou balbutiez de nervosité pendant l’interaction.

Ce que je veux dire par là, c’est que si vous avez l’attitude d’un mec complètement stressé, peu importe ce que vous lui raconterez, à la fin de l’interaction elle gardera en tête que vous êtes un mec stressé.

 

Le sourire

Il convient tout d’abord de savoir sourire. Je ne viens pas de réinventer le monde de la psychologie, mais les émotions sont contagieuses. Affichez un sourire social si la personne en face n’est pas capable de vous en tirer un vrai.

Pour travailler votre sourire, calez-vous devant un miroir et faites un petit jeu d’acteur. Tirez une mine d’enterrement et souriez tout à coup. Prenez une tête de mec qui jouit et souriez subitement. Faites semblant de pleurer et clac, souriez.

Simulez un tas d’émotions à la con et forcez-vous à sourire de manière impromptue, ça prend deux minutes et permet de travailler la spontanéité et la sincérité de votre sourire.

Faites-le quand vous êtes seul, ça vous évitera de passer pour un taré. Un sourire sincère se crée autour des yeux, un faux est asymétrique et un peu plus long à apparaitre. Il ne sert à rien de sourire tout au long de l’interaction comme un benêt, vous passeriez pour un niais ou un crétin.

 

Le regard

On n’a pas tous le regard d’un grand ténébreux comme Sieur Banderas, mais travailler la profondeur de son regard peut être utile (observez simplement les acteurs, ou pendant quelque temps, apprenez à noter toujours la couleur des yeux de votre interlocuteur, ça vous obligera à plonger votre regard dans le sien (exercice vraiment utile)).

Rester planté là, à fixer l’autre comme si elle était une merveille ou je n’sais quel animal incroyable risquerait de la mettre mal à l’aise, et de vous mettre mal à l’aise en retour. Entre deux mecs, se fixer revient à se provoquer non verbalement.

Comment draguer une fille ? Ne soutenez pas obligatoirement son regard pendant une décennie. Il est cependant intéressant de soutenir celui de votre cible dans certains cas, et donc de ne pas avoir le regard fuyant.

 

Un test

C’est une forme de test puisqu’elle peut, par exemple, vouloir voir si vous assumez finalement votre désir envers elle, ou simplement chercher à jouer avec vous. On est tous fans de ces moments, n’est-ce pas ?

Pendant la discussion, regardez dans les yeux, tour à tour, tous les membres prenant part à la conversation. C’est très important, si vous ne le faites pas, certains se sentiront ignorés et exclus.

Si vous êtes seule à seul, c’est cool de plonger votre regard dans le sien de temps en temps, quand vous prenez la parole, et quand vous terminez surtout.

N’hésitez pas à utiliser un regard de convenance (fixer son front : neutralité) plutôt que vos pieds (honte de quelque chose) entre deux regards ténébreux à la Johnny Depp.

La règle est ici de regarder dans les yeux quand on parle (95% du temps) et d’éviter le regard de l’autre quand c’est lui qui parle (sauf 5% du temps). Attention, les pourcentages ne sont là qu’à titre indicatif. L’idée c’est que vous ne passiez pas pour un psychopathe qui regarde toujours intensément dans les yeux, ni pour un gars peu confiant qui ne sait pas soutenir un regard.

 

Kinos et langage corporel

Comment draguer une fille ? Il est intéressant d’étudier le langage corporel tout en se rappelant qu’un seul signe ne suffit pas à donner une interprétation certaine de l’état d’esprit de la fille, c’est l’accumulation seule de ces signes qui permet une bonne interprétation.

Mais, on oublie un peu l’essentiel, qui est qu’une nana est un être humain. Et toutes n’aiment pas être touchées (y’en a qui sont pas habituées, y’en a qui n’aiment pas le contact, y’en a qui aiment faire chier…)

 

Auditive, Visuelle ou Kinesthésique ?

Y’a 3 grandes familles de gens. Les visuels (environ 50% de la population occidentale) qui sont plus sensibles à ce qui fait référence à la vue, les auditifs à l’ouïe, les kinesthésiques au toucher, aux sensations tactiles.

Comment draguer une fille ? Si vous voulez parler à son côté émotif et titiller son imagination, vous utiliserez un vocabulaire et une manière d’agir spécifique à chacune de ces familles. Pour cela encore faut-il calibrer avec justesse… Perso, ça m’emmerde de le faire, faut être attentif et ça me gave. Cela dit, si je remarque par hasard qu’une poulette est une auditive (par exemple), c’est clair que je vais probablement utiliser cette info à un moment ou un autre.

Comment draguer une fille

 

Comment draguer une fille : résumé

Comment draguer une fille ? En résumé, après avoir abordé, on maintient un vrai contact visuel yeux dans les yeux comme dans les films d’amour, on sourit puis on entame la conversation. On fait gaffe à son langage corporel (ouvert et détendu).

Il est possible de détourner le regard ou balancer un regard neutre (sur son front) quand on est lancé. On sourit de temps en temps parce qu’on est un BG quand on sourit. C’est cool.

On alimente la conversation avec des questions ouvertes, passe dans la phase plus relax et on commence à calibrer un peu la fille, on se met en mode écoute active et on réagit à ce qu’elle nous dit. Après, on la met à notre niveau d’énergie si besoin. Il faut rester concentré sur notre objectif.

Si vous êtes capable de faire tout ça, alors la sexualisation de la conversation devient un passage agréable et normal puisque dans la logique des choses. C’est également valable pour conclure. Plutôt que de forcer les évènements, faites ce qui est logique, il en résultera quelque chose de naturel.

Soyez prêts à répondre aux tests des filles

Bon… quid du test de confiance (shit-test) ? Est-ce qu’on jette carrément cette notion à la poubelle ou est-ce qu’on explique qu’effectivement les filles en balancent de temps en temps, mais que c’est si grave que ça ?

Si une fille vous demande d’aller la chercher en voiture chez elle avant d’aller au ciné, c’est p’t être pour tester votre virilité ou p’t être qu’elle a juste envie que vous veniez la chercher avant d’aller au ciné.

Il faut savoir rester lucide et logique de temps en temps : les filles ne nous testent pas tout le temps. A mon sens, une nana peut vous balancer un test mais c’est quand même assez rare, et ça témoigne du fait qu’elle a relevé une incohérence dans votre jeu et qu’elle cherche à trancher.

Comment draguer une fille ? Pour répondre à un test « Tu fais ça à toutes les filles ? », je dis « J’sais pas, c’est quoi déjà le dernier livre de Beigbeder ? » ou encore, le fameux agree and amplify « Oui oui, à toutes, même ma maman ». Y’a 36 000 moyens de répondre, et tous sont bons tant qu’ils correspondent à votre personnalité.

Ça relève, encore une fois, de la confiance que vous avez en vous parce que presque tout passe tant que c’est cohérent avec votre personnage, et que ce personnage dégage de l’assurance.

 

Comment draguer une fille : l’embrasser ?

Comment briller, en conclusion ? En arrêtant de réfléchir. C’est l’une des raisons qui fait que l’on choppe facilement en étant déchiré.

A partir du moment où quand on est seul avec la nana et qu’elle nous regarde avec des yeux de biche, et qu’on commence à se dire « Ouh… tiens… des yeux de biche… J’aime bien ça, mais je sens que c’est le moment où je dois faire quelque chose. J’aime pas beaucoup ça agir. Et si elle me repoussait ? Je sais pas. Je sais plus. « Mais que sais-je finalement ? Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’erre ? Quel est le but de ma vie? Ou diantre ai-je posé les clés de ma voiture ? » Alors là, on est foutus.

Si on a des tendances à trop réfléchir à la base, dans une situation de « stress » et j’mets volontairement des guillemets car on sait tous que ça n’en est pas une : c’est encore pire. Quand elle nous regarde avec des yeux qui crient braguette : on doit l’embrasser cash pistache, sans méditation métaphysique.

 

On reste soi-même

Ce n’est même pas question de se faire violence, c’est juste une question de se détendre en ne pensant à rien. Changez votre vision du jeu : si une nana va voir un mec pour lui proposer de baiser, il y a de très fortes chance qu’il lui dise oui, à moins qu’elle soit édentée et qu’elle ait plus de moustache que le boulanger de mon ancien quartier, franchement, la grande majorité des hétéros répondra par l’affirmative. Sauf ceux qui se chieront dessus.

Alors, pourquoi la moitié des nanas repousseraient les avances d’un gars correct ? Arrêtez de vous trouver des excuses, Neil Strauss, Gael Garcia Bernal, et Al Pacino, aussi sont petits, ça ne les empêche pas de briller. Ne pas s’inventer d’excuses est la première étape pour comprendre comment draguer une fille.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.