Comment faire des choix, développer son intuition et devenir un décideur ?

faire les bons choix en amour

Apprendre à faire des choix, à prendre des décisions c’est important pour développer son leadership. On va aussi parler ici de comment développer votre intuition peut vous aider à faire les bons choix. Le but de cet article est de vous aider à devenir plus un leader en étant capable d’être plus un décideur qu’un suiveur.

Nous allons donc parler de comment prendre une décision. Alors, comment décider ? Comment faire un choix dans sa vie ? Comment apprendre à faire des choix ? Et si possible comment faire LES BONS choix de vie ? Ici on va parler de que faire quand on ne sait pas quoi faire. Je vais vous parler d’apprendre à choisir et d’éviter les mauvais choix.

comment faire un choix

Comment choisir si on va revoir cette fille ou pas ? Si on se sépare si on continue ? Si on se marie avec telle personne ou non ? Comment devenir une personne intuitive en amour ?

 

De la difficulté de faire un choix

Dans la société de consommation actuelle, on a tendance à être face à trop de choix.

Beaucoup de gens ont tendance aussi à ne pas prendre de décision et ainsi laisser passer leur chance… parce qu’ils ont l’illusion qu’ils ont un grand choix infini qui se propose à eux. Je pense aux utilisatrices de Tinder ici en particulier.

Le fait de devoir faire des choix est source de mal-être car, pour beaucoup de gens, choisir c’est renoncer. Mais ne pas choisir, c’est renoncer à choisir aussi.

Si vous vous donnez le choix entre plusieurs filles, c’est cool mais encore va-t-il falloir en choisir une pour finir (sinon c’est sans doute la peur de l’engagement qui s’exprime)…

Ce qui est rassurant c’est que même si on fait le mauvais choix (par exemple emménager avec une meuf), ça nous fera grandir. On est souvent effrayé des conséquences de nos choix ! Mais le plus terrible est de ne pas faire de choix car on laisse alors les autres décider à notre place.

Tout le monde (ou presque) a du mal à choisir. On va parler ici de comment parvenir à faire le choix qui nous semble le plus juste au fond.

Comment devenir un bon décideur ? Comment faire de meilleurs choix à l’avenir, si vous êtes un abonné des mauvaises décisions ?

Evidemment, on va parler des choix difficiles. Quand il n’est pas aisé de discerner sur l’instant ce qui est le mieux. Pour les choix faciles genre entre une meuf moche conne et méchante et une jolie, intelligente et sympa : y’a pas photo.

Un choix facile c’est beaucoup plus d’avantages et moins d’inconvénients.

 

Comment devenir un décideur ?

Les meufs détestent les mecs qui ne savent pas, qui hésitent, etc. Savoir faire un choix, c’est montrer qu’on a du caractère, de la personnalité.

Devenir un décideur ne signifie pas forcément faire toujours le meilleur choix. Le plus important, ce n’est pas de faire un bon choix c’est de devenir un décideur. Devenir un décideur c’est développer une nouvelle version de vous-même ! Et, comme toujours, on a droit à l’erreur (ce qui n’est pas une raison pour faire n’importe quoi !)

Vous tromper vous apprendra comment prendre les bonnes décisions… à condition, comme d’hab, d’apprendre de vos erreurs.

Faites régulièrement des choix, proposez une idée quand les filles demandent « on fait quoi ? » Donnez votre avis quand on vous le demande.

Les meufs détestent les gars qui répondent« on fait quoi ?
– je sais pas, comme tu veux. »

Oui, c’est confortable de laisser les autres décider ou choisir. C’est facile de se laisser prendre par la main et ne pas avoir à assumer.

C’est comme les mecs qui attendent de se faire draguer : allez aborder, vous deviendrez quelqu’un qui choisit qui rentre dans sa vie plutôt que quelqu’un qui ne peut dire que oui ou non à une proposition!

Ne laissez pas les autres, la société, vos parents, vos amis, votre employeur décider pour vous de ce que doit être votre vie.

Commencez par apprendre à vous imposer plutôt que subir la vie en prenant de petites décisions.

Assumez le choix du repas, le choix du film, de choisir l’heure d’un rendez-vous, etc. En plus ça montre que vous vous investissez dans la relation, que vous êtes concerné !

Dites-vous « Je suis fier d’avoir pris une décision » !

comment faire des choix

 

Comment faire des choix ?

Les choix rapides ou faciles

Développez votre capacité à ressentir ce qui est bon pour vous, le plus rapidement, fermement et sûrement possible.

Evidemment, on n’est que très rarement sûr à 100% donc il faut apprendre à affiner sa capacité à prendre des décisions. Pour cela, l’expérience est la clé. Lire de la de théorie et prendre un coach aussi.

En couple, par exemple, on sait pas toujours trop si la personne est pour nous ou si on confond excitation, chimie, espoir, fantasme, etc. Après avoir connu plusieurs relations, on commence à mieux sentir et plus vite si le fait d’être avec cette personne bien ou pas.

Parmi les choix dont la réponse est très souvent oui : « je l’embrasse ou pas ? » Si vous commencez à vous poser cette question, alors la réponse est probablement oui. Et là encore, vous pouvez vous inventer des excuses pour ne pas choisir. Mais si vous laissez passer votre ouverture, votre fenêtre de tir, vous risquez de ne plus jamais avoir le choix d’essayer d’embrasser la fille.

Prendre la décision d’agir, c’est aussi se faire choisir quand elle hésite ou quand vous hésitez.

Aujourd’hui, en rendez-vous avec une meuf, je sais très souvent en quelques minutes si je perds mon temps ou s’il va se passer quelque chose avec la meuf. Non pas que le choix ne dépende que de moi, mais j’ai aussi développé une sorte d’intuition. On en parle plus bas.

Les choix réfléchis et difficiles

Parfois, vous allez vouloir vous rapprocher du bon choix à 100%, alors vous allez viser la finesse et prendre plus le temps. Par exemple, on décide rarement en 1mn de si on va se marier ou pas avec cette fille.

1/ Listez les avantages et inconvénients au sens large de la décision

Séparez une feuille en deux, faites un pour ou contre des impacts de cette décision, au sens large. Essayez d’avoir une vision affinée et complète des avantages et inconvénients.

Le choix de coucher avec 100 femmes par exemple, il m’a fait grandir d’une manière incroyable dans ma vie. Mais il m’a aussi empêché d’approfondir certaines relations parfois qui auraient peut-être valu le coup !

Notez qu’il n’existe pas de choix qui n’aie pas d’inconvénients. Ce qu’il y a c’est qu’il faut accepter ou « aimer » les inconvénients aussi. C’est ce qu’on appelle faire un choix aligné avec qui on est. Il faut être aligné, prêt à vivre les inconvénients comme les avantages. Quand c’est plus juste pour nous, on le sent mieux et les inconvénients nous pèsent moins.

Les choix ne sont pas égaux entre mais ils peuvent être équilibrés. Par exemple, une fille crasseuse peut avoir des l’inconvénient d’être sale et vulgaire mais l’avantage de vous pousser à apprendre à faire le ménage ou à mieux supporter le regard des autres (à force de le subir !) Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas lui préférer une fille propre et bien élevée.

Des fois, ce n’est pas aussi évident et c’est dur de choisir entre deux femmes. Surtout quand l’émotionnel s’y mêle. Ou quand on ne veut pas « faire de peine ». Il faut pas être cruel mais parfois faut se faire passer en premier. Certains ont besoin d’apprendre à faire ça pour se protéger, d’autres pas du tout mdrrr

Essayez aussi de faire un pour ou contre mais pondérez les choix en fonction de vos valeurs hautes. Par exemple, le fait qu’une fille soit généreuse peut être coefficient 3 si  c’est pour vous quelque chose de très important.

A lire aussi : Les valeurs : mieux se connaître pour trouver l’amour

2/ Rencontrez quelqu’un qui a déjà fait ce choix ou un choix similaire

Et entretenez-vous avec lui ou elle !

Demandez-vous qui vous connaissez pour qui ce serait facile ou au moins qui saurait quoi faire dans cette situation ?

3/ Le mouvement

Ne pas rester rigide, bougez!

Ne vous figez pas dans votre canapé avec un langage corporel affalé et fermé.

4/ Changez d’angle

Essayer de changer la perspective et de changer l’angle du problème.

« On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème. » Albert Einstein

5/ Voir à plus long-terme

Un autre moyen de choisir : voir à plus long-terme ! C’est quoi la suite de l’histoire possible à ce choix ?

Dans le pire scénario, si on a fait le mauvais choix, quelle en est la conséquence ? Sans jouer à Spielberg, en mode réaliste…

6/ Ne pas le faire

Il s’agit pas d’être un Yes Man.

Mais voyez aussi les avantages et inconvénients de si vous ne le faites pas.

Qu’allez-vous faire à la place ?

7/ Le cadeau caché

Sinon faites-vous un cadeau caché genre si je fais pas ça je m’engage à… et ça sera le bon choix puisque vous aurez avancé sur un truc qui vous tient à coeur.

8/ La nuit porte conseil

Se donner une nuit pour décider peut aider dans certains cas.

Parfois, la nuit porte conseil comme on dit…

9/ Couper la poire en deux

N’y a-t-il pas un premier petit pas à faire pour avoir un élément de réponse ?

Sinon, faites un choix plus petit, intermédiaire… Des fois, il y des étapes intermédiaires à passer dans le processus de prise de décision.

Pour savoir si vous allez quitter votre copine par exemple, vous pouvez vous accorder un temps (1 à 3 mois) pour aller au bout de la relation, faire ce que vous voulez faire, avoir les conversations importantes, aborder les sujets non-dits, puis vous reposer la question. Ainsi, pas de culpabilité, pas de regrets.

Parfois c’est juste trop tôt pour décider ! Mais pas un plus tard où on se ment à soi même alors que c’est important.

Parfois, y’a pas la nécessité de choisir et on se l’impose. Exemple : je dois quitter mon plan cul sinon elle va s’attacher. Si ça se trouve, elle se dit pareil mdrrr (ne pas penser à la place des autres !)

10/ Apprendre à se connaître

Apprenez à vous connaître de plus en plus pour faire ce que vous voulez VOUS vraiment !

Apprenez ce qui est vraiment important pour vous pas pour la société ou pour les autres…

Demandez-vous : cette décision va-t-elle contribuer à mes objectifs premiers ? Quelles sont mes 3 priorités de l’année ?

11/ Tirer à pile ou face

Tirez à pile ou face ou faites ploum ploum et voyez ce que vous ressentez face au résultat.

On se rend compte parfois qu’on est déçu au moment où le choix est fait par hasard. Dans ce cas-là, on prend l’autre ! ;)

Les 5 + 1 erreurs à éviter pour résoudre une problématique de choix

La première erreur c’est de croire qu’un choix est forcément définitif. Gardez bien en tête qu’un choix n’est pas forcément définitif. On peut se mettre en couple et se séparer. On peut embrasser une fille et ne pas forcément aller plus loin. Dans mon cas : on peut coucher avec 100 filles puis se mettre en couple après.

La deuxième erreur c’est de choisir de manière radicale alors qu’on pourrait affiner sa décision. Par exemple, avant de décider si on emménage ensemble ou non : partir en WE ou en vacances ensemble et voir comment ça se passe…

La troisième erreur c’est de prendre des décisions dictées par l’évitement, la peur, la critique, la douleur… On y échappera pas et toute grande chose réalisée dans la vie implique de subir ça. Il ne faut pas prendre les décisions où il y a le plus de douleur qu’autre chose mais la décision ne doit pas dépendre du confort.

La quatrième erreur serait de vous mettre à râler, rager, à émettre du pus autour de vous. Ne faites pas la victime parce que vous n’arrivez pas à prendre une décision ! Ne vous en prenez pas violemment aux gens qui veulent établir un dialogue avec vous et vous aider !

Orgueil

Stratégie et ego fonctionnent rarement ensemble : demandez-vous si c’est votre orgueil qui porte la décision ? Il y en a toujours un peu dans la vie mais il ne faut pas que ce soit la chose principale qui dicte votre décision. Comme pour le confort.

A long-terme, on paye un prix à privilégier l’ego dans sa vie. Demandez-vous que dirait la partie sage et élevée en vous ? Celle qui est connectée à votre vision à long-terme…

Ne pas dire oui si on veut non

La dernière erreur serait de dire oui à quelque chose qui ne vous convient pas, car ça enverrait le message à la vie que c’est ce que vous voulez. Donc l’univers risque de vous renvoyer ça encore et encore. Il faut donc apprendre à dire non !

Mais ne pas dire non si on veut oui non plus :)

 

L’intuition : comment développer votre intuition ?

developper son intuition

Signification de l’intuition

Dans cette partie, nous allons voir comment développer votre instinct. Comment développer votre intuition ? Comment travailler votre 6ème sens ?

Ca veut dire quoi avoir de l’intuition ? Parfois, on ne peut pas dire qu’on est sûr (ça veut pas dire que c’est faux) mais parfois on a une certitude intérieure. Comme une sensation, une vision : voilà la définition de l’intuition.

Ressources externes :
Wikipedia
La poulpe attitude (le poulpe est considéré comme l’animal le plus intuitif au monde – eh non c’est pas le chat !)

Qui a de l’intuition ?

L’intuition, ce n’est pas que pour les femmes (intuition féminine car l’intuition masculine existe aussi) ni pour les gens perchés, ou hyper-sensibles.

Steve Jobs disait qu’elle est plus puissante que l’intellect.

Science vs ésotérisme

D’après les recherches récentes, l’intuition serait la capacité à stocker énormément d’éléments en mémoire et que ça ne remonte pas au conscient de manière intellectualisée mais au travers d’une sensation. L’intuition, c’est quand notre corps nous indique avec un message corporel ce qui est bon ou mauvais pour nous.  Ça mobiliserait la partie créative de notre cerveau qui ne structure pas l’information de la même façon.

Pour certains, l’intuition serait l’accès à une intelligence supérieure à l’intérieur ou à l’extérieur de nous qui nous guiderait.

L’intérêt de l’intuition

Quoi qu’il en soit, avoir de l’intuition, ça fait gagner du temps, ça connecte à puissantes ressources intérieures et ça permet de savoir ce qu’on veut vraiment.

Selon, parfois, le message de l’intuition est brouillé par ce que l’on voudrait ou ce dont on a peur. Parfois, on reçoit bien le message mais on ne lui fait pas confiance ! Il faut oser lui faire confiance !

D’après les recherches, si le message de l’intuition n’est pas enregistré dans les 37 secondes où il arrive, il a de grandes chances de ne pas revenir ou en tout cas pas rapidement.

L’inconscient a une vision plus complète des choses que le conscient. Notre corps a intelligence remarquable, il s’exprime, mais on n’a pas trop appris à parler son langage. Des fois, ce que dit le corps d’une personne est plus authentique que ce que la personne dit avec sa bouche.

Il m’est arrivé de savoir à l’avance ou presque que ce serait une folle passion avec telle ou telle fille. Je sentais un lien avec elle. Mais attention, j’ai aussi vu des gars qui prétendaient qu’ils « ne le sentaient pas » avec une fille juste parce qu’ils avaient la trouille. En fait, cela s’est bien passé !

Voyons maintenant comment avoir de l’intuition ? Comment développer son intuition ? Comment suivre son intuition ? Le 6ème sens, c’est quoi ce putain de sixième sens ? Comment se relier à son intuition ? Comment deviner par intuition ? Devenir plus intuitif ?

devenir intuitif

1/ Se concentrer sur ce qu’on ressent plutôt que sur ce qu’on pense

Il faut développer une acuité sensorielle car les signaux de l’intuition sont souvent subtils et fins.

A force de mettre de la conscience sur que vous ressentez plus vous aurez davantage accès à l’information.

2/ Le moment présent

L’émotion et l’intuition se ressemblent parfois beaucoup. Schématiquement, l’intuition est un petit signal, l’émotion est du bruit autour.

Il faut être là, dans le moment présent, connecté à ses 5 sens, pour entendre cette sensation intuitive qui guide.

Ne pas être dans le fantasme ou le cauchemar du passé ou du futur.

L’excitation des émotions c’est différent.

3/ Demander à votre corps

Ecouter votre corps peut vous aider. Ressentez si l’énergie circule dans votre corps.

S’il va vers l’avant ou vers l’arrière, s’il se tend ou se détend, se ferme ou s’ouvre…

Globalement si votre corps va vers l’avant, devient chaud ou se relâche, c’est bon signe. Après, tout le monde est différent mais le corps donne du feedback.

4/ Observer votre niveau d’énergie

C’est un guide sur là où aller et quoi éviter.

5/ Mettre votre cerveau en mode ondes alpha

Faites de la respiration (5 minutes de respiration en carré ou de cohérence cardiaque) complète lente et profonde, de la relaxation, etc. Le but est d’amener votre corps en relaxation physique.

Buvez de l’eau, fermez les yeux, ayez une respiration lente et profonde, une posture droite, fermez les yeux… cela peut aider à faire venir une répondre.

Evitez les graisses, les excitants comme le café, le sucre…

Le mental ne prend pas toujours les bonnes décisions car il est beaucoup dans la peur de perdre. Donc essayez de ne pas être dans la surexcitation ni dans la surpeur.

Evitez les émotions qui vous font osciller comme la peur… préférez celles qui sont stables comme l’amour. Et laissez parler votre inconscient…

Le stress, ça bloque l’intuition la plupart du temps. Le but est de réduire la pression qu’on se met. Ne pas être trop dans le mental. Cela peut permettre de résoudre le conflit entre la tête et le cœur.

6/ Le sport

L’activité physique, ça connecte à la créativité et apporte des réponses parfois.

Je conseille :

La marche dans la nature.

Marcher en rond, en 8 chez soi.

Aller courir.

La piscine.

Le yoga.

Les arts martiaux.

La douche, le sauna, le hammam.

Se faire faire un massage.

7/ Poser la question

Posez la question à vous-même.

Ou à une intelligence supérieure que vous appelez comme vous voulez (Dieu, intelligence collective, etc.)

Ou à un mentor réel ou pas, que vous connaissez ou pas, imaginez-vous mentalement lui poser la question.

Parlez au vous du futur ou au vous enfant.

Ou à un personnage de film.

C’est une super astuce pour avoir parfois des réponses de qualité.

8/ Développer sa gratitude

Apprenez à désirer obtenir un réponse puis à lâcher-prise.

Ne faites pas un caprice si la réponse ne vient pas.

Mettez-vous dans la gratitude pour connecter au mieux avec votre intuition.

Parfois, la musique aide à ça…

9/ Mettre vos intuitions par écrit

Ca permet aussi d’avoir accès à d’autres intuitions au fut et à mesure qu’on écrit.

En tout cas, ça évite de les oublier.

10/ Le premier message

Quel est le premier signe ?

Ne mettez pas une excuse dessus, surtout si ce n’est pas ce dont le mental a envie.

Souvent écouter le premier message ça aide.

Est-ce qu’il y a du doute en vous ?

Des fois on en est sûr, on le sait, on ne sait pas pourquoi et c’est bien cela qu’on recherche.

L’intuition en drague

L’intuition en drague est super utile. C’est peut-être parce qu’on ressent à un niveau inconscient les émotions des autre, les émotions étant communicatives. Ou alors c’est parce qu’on analyse de manière subconsciente leur langage corporel. Parfois elle nous chuchote des choses comme :

Je dois aborder telle ou telle fille. Je dois faire telle ou telle approche. Ecoutez ce genre d’intuition rapidement !

Je dois aller à tel ou tel RDV.

J’dois sortir ce soir ou non. Je dois aller dans tel ou tel endroit.

Entraînez-vous le plus souvent possible intuitivement à faire des petits choix en drague.

Entraînez-vous à observer les personnes et à deviner ce qu’elles pensent, etc.

Observer le non-verbal des autres et notre réaction quand on regarde une personne est super outil pour développer notre intuition et notre communication en général.

Après, il faut se faire un auto-feedback : avec le recul était-ce intuitif non et pourquoi ?

 

Conclusion sur l’intuition et la capacité à faire les bons choix amoureux

Apprenez à rationaliser les choses sans trop d’orgueil et sans subir trop de peur injustifiées pour prendre une bonne décision. Pour les choix amoureux, c’est primordial !

On peut cumuler plusieurs clés pour mettre toutes les chances de son côté et faire les bons choix. Apprenez à réfléchir avec et sans le mental. Les deux ont du bon ! Développez votre intuition !

Surtout pour les choix en amour : apprendre à reconnaître inconsciemment des schémas grâce à l’expérience du terrain et la connaissance théorique du game aide énormément.

Confrontez régulièrement votre intuition avec le mental (qui peut être biaisé aussi) et tirez-en des leçons pour devenir un meilleur décideur jour après jour !

Vous devez apprendre ce qui est la bonne direction et ce qui est la mauvaise…

 

Votre coach en développement personnel,

Fabrice Julien

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

1 commentaire pour “Comment faire des choix, développer son intuition et devenir un décideur ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *