Fabricio Juliano, le faux étudiant espagnol de Mexico

Fabricio Juliano, le faux étudiant espagnol de MexicoDraguer en se faisant passer pour un espagnol

Le 10 novembre 2013,

Hier soir c’était assez cool, j’ai fait un game technique. C’est à dire que j’ai transformé une fille pas du tout intéressée en fille intéressée. On est obligés de faire comme ça maintenant de toutes façons, vu qu’il y a très peu de ressources féminines ici. Les boîtes sont minuscules et les ratios H/F clairement à notre désavantage.

Sortie de l’entraînement vers 19h sur le rythme de “banana way“. Je me suis calé sur mon lit pour lire Astérix chez les pictes (pour l’anniversaire de mon frère, je lui ai acheté le dernier Astérix, alors je voulais le lire avant de lui offrir). Du coup, j’avais pas dormi et j’étais arraché quand Padawan est venu me chercher vers 23h. On s’est un peu chauffés en tchatchant des petites ukrainiennes trop bonnes qui me draguent sur leur réseau social VK (on a aussi maté leur photos : elles sont quasiment toutes à poils sur deux ou trois photos : il n’y a pas de censure pseudo pudique là-bas c’est magnifique). C’est dans cet état d’esprit entre envie de niquer de la bonnasse et déception face à une faune française de piètre qualité que nous sommes partis en chasse !

Petit tour dans la rue des bars, il y avait plus de monde que ces deux derniers jours. C’est cool. Le ratio n’était tout de même pas brillant mais bon… on s’est dit qu’il y aurait peut-être quelque chose à faire ! On a croisé Hafid qui allait rejoindre une fille pour la baiser dans un hôtel alors qu’il a un appart. Mais bon, je ne cherche plus à le comprendre depuis longtemps, il fait toujours des trucs bizarres.

Comme de bons dragueurs, nous refusons de payer quoi que ce soit alors on s’est calés dans une petite boîte dont l’entrée est gratuite avant 1h. C’était vide : on s’est calés dans un fauteuil en attendant que ça se remplisse. Une heure plus tard, l’ambiance a commencé à monter. Bon c’était toujours un ratio de merde mais au moins il y avait du monde. C’est ainsi que naquit Fabricio Juliano. Le célèbre espagnol de Mexico, carrément sans-gêne et ne possédant aucun tact, qui a le sang chaud bouillant et qui parle à toutes les meufs parce que “c’est comme ça qu’on fait la fête chez moi”. “Vous ne savez pas faire la fiesta en Francia.” Énormément d’énergie a été nécessaire pour jouer ce personnage, mais en même temps c’est un plaisir de l’interpréter, je le referai…

La première que j’ai branchée, une jolie petite hollandaise, n’était pas trop intéressée. Mais je suis têtu (comme le journal gay). Elle m’a sorti deux ou trois excuses de merde dans le genre “je ne sais pas si tu me plais” ou “il y a des amis ici qui m’aiment bien alors je ne veux pas leur faire de mal” ou encore “il y a un mec qui me plait ici et je veux pas me griller”. Je lui ai expliqué que “tou é tré joulie tou mé plé bocou“, je lui ai dit “régardé-moi” : c’est comme ça que je l’ai soumise du regard tout en faisant monter la tension sexuelle (en plus de la pénétrer avec le miroir de mon âme, mes mains tripotaient son corps.) Celle qui refusait mes baisers cinq minutes plus tôt m’a embrassé d’elle-même. Puis ensuite, on a continué à parler un peu avant de pour terminer un magnifique “aller, un dernier bisou pour la route?” Re-kiss.

Padawan, cet espèce d’Apollon, s’est fait brancher entre autres par une petite corse. Mais elle n’était pas top, alors il l’a refusée (en fait il s’est fait passer pour un américain qui comprend rien pour ne pas danser avec). Une meuf pas à son niveau, en tant qu’alpha, on la recadre pour l’encourager à faire des efforts. J’aime cet état d’esprit, c’est celui vers lequel tout dragueur devrait tendre, au lieu de faire le mort de faim. Pour ma part, je l’ai soulée en la traitant d’hypocrite, de meuf pas sexuelle, etc. En gros, Fabricio Juliano lui a mis la misère. Une meuf m’a dit “c’est toi qui poke toutes mes copines sur FB ? tu vas arrêter !!!
yé fait cé que jé veux et que jé t emmerdé.” Je ne me souvenais absolument pas l’avoir pokée mais bon elle se souvenait de moi, c’est marrant ça. Rien d’autre à penser dans sa vie ?

Avant de partir, je suis allé proposer à ma petite hollandaise “jé rentré, tou veu rentré avequé moua?” Elle a dit que non. Je m’en doutais mais je l’ai fait par acquis de conscience. Elle a ouvert de grands yeux comme si j’étais un extra-terrestre, alors que j’ai juste fait ce que tout être doté de couilles devrait faire. Elle m’a donné son Facebook par contre “écouté tou sais si on cé révoua c’est bien si on sé révoua pas cé pas gravé“. Je comptais faire un Facebook espagnol pour mon personnage mais ça va être compliqué à gérer : ça va vite me souler. Du coup, j’vais l’ajouter avec mon FB français, on verra comment elle va le vivre (elle va sûrement ne pas assumer et même pas m’accepter).

On s’est donc beaucoup amusés. Fous rires à volonté. Fabricio Juliano s’est permis de critiquer ouvertement les françaises et leur vie sexuelle de merde et de le leur dire en face. Elles n’ont même pas nié. Bref, l’esprit de Barney nous a habités.

En sortant, Padawan a dit à la corse “en fait on est tous les deux français”. Elle a ouvert des grands yeux… J’ai dit “au revoir” sans accent. Ca l’a tuée.

Ce matin j’ai reçu un mail de la meuf qui m’a flakée mercredi. Elle s’excusait (la pire excuse du monde “j’étais à Aix mais mon téléphone n’avait plus de batterie et je n’avais pas ton adresse exacte”) et veut une deuxième chance. A quoi elle joue cette petite conne ? No way.

Au révoiré los amigos. Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*