J’ai ressenti un énorme trouble dans la Force

Perte puis retour du mojo

Le 28 janvier 2016,

“I felt a great disturbance in the Force.” J’ai ressenti un énorme trouble dans la force durant ce mois de janvier et j’en ai souffert… mais ça a l’air terminé. Pour preuve, hier soir, j’ai réussi un coup que je pensais ne jamais réussir ! Faut trop que je vous raconte.

J’ai envoyé le message de la dernière chance (version longue) à une fille qui m’avait flaké deux fois. La première fois, en prétextant devoir aller se faire vacciner, la deuxième, en ne répondant plus quelques heures avant le rendez-vous. Je me suis donc foutu de sa gueule en lui expliquant qu’Adopte ne risquait pas de marcher pour elle et qu’elle ne risquait pas de jouir comme une petite folle si elle agissait toujours comme ça. Sa réponse :

Elle : « Non, Adopte ça marche moyen.. Mais c’est de ma faute. Je répond pas, je refuse les charmes, je donne pas mon num/mon fb etc. C’est égoïste et pas sympa pour les mecs. Je sais. »

Moi : « Pourquoi t’es pas venue jouir ? 2 fois ? » (18 janvier à 15h)
« Quand une question est intéressante tu réponds pas c’est ça ? » (19 janvier à 9h)

Elle : « La première fois je pouvais pas. La deuxième fois je sais pas.. Moyen envie, appréhension etc » [mea culpa : apparemment l’excuse du vaccin était vraie mdr et je vous signale le fait que quand elles appréhendent, elles rationnalisent souvent en pensant que c’est parce qu’elles n’ont pas envie mais que nenni.]

Moi : « Peur de trop jouir ? »

Elle : « Non. Disons juste que j’aime moyen le fait d’être un trou parmi les autres. Sans offenses ni pour toi ni pour les nanas. »

Moi : « Beh non, j’n’ai jamais considéré une fille comme un trou. Sors de ta zone de confort un peu et tu verras bien que c’est que du bon, rien de ce que tu appréhendais, lol »

Elle : « Non mais j’ai déjà eu des relations éphémère ^^
Mais là je sais pas, y’a pas de spontanéité, d’improvisation, de surprise quoi »

Moi : « Ben, je vais te le dire autrement si tu préfères, l’intérêt est dans la tension quand on va parler en sachant qu’on couchera ensemble, et puis dans la qualité des orgasmes que je te donnerai. »

Elle : « Dis donc l’humilité c’est pas ton truc »

Moi : « J’n’ai pas besoin d’une leçon de morale, j’ai besoin que tu sortes un peu de ta zone de confort pour ne pas passer à côté d’un truc cool… J’ai envie de coucher avec toi, c’est pour ça que j’insiste mais je ne suis pas en manque de meufs, tu sais. Par contre j’aurais besoin que tu sois fiable tu vois. Si je te donne une troisième chance, t’en sens-tu capable ? »

Elle : « Bon alors trouvons un jour où je suis dispo. »

Après ça, je l’ai charriée sur le fait qu’elle allait probablement encore stresser et m’inventer une excuse de merde pour se dégonfler comme une poupée gonflable. Du coup, le jour J, pour voir subtilement si elle allait venir (sinon j’aurais fait des heures sup’ non payées au taf), j’lui ai envoyé « en forme cet aprèm ?
– oui oui ; ) »

Coup de théâtre ! Elle est vraiment venue. J’n’y croyais pas trop. Comme quoi elles me surprendront toujours… Elle m’aura fait galérer, elle.

Elle m’a raconté qu’elle connaissait mon blog parce qu’elle avait cherché « diary of a call girl » sur Google et était tombée mon premier journal « diary of a french pua ». Ensuite, elle m’a revu sur Adopte un an après et a fait le lien. Elle a précisé qu’elle a adoré cet article : Le prizing sexuel est-il la clé de son…?

C’est une petite meuf plus grande que moi, mignonne, sexy, qui étudie le russe. Ca la fait kiffer de dire « niet » au lieu de « non ». Elle va souvent en Russie, d’ailleurs, elle voyage beaucoup, même seule. Son papa est expert-comptable lui aussi, belle coïncidence. Et elle a une maison de vacances à Aix, deuxième coïncidence.

Je rentrais direct du taf alors j’étais encore en costume quand elle est arrivée, et ça l’a intimidée : elle m’a demandé mon âge « 26 et toi ?
– 18 depuis 1 mois, tu en fais 30 en costard
– ah ?
– ouais tu m’intimides grave et t’as beaucoup d’expérience… avec un gars de 18 ans je saurais quoi faire mais là… »

On a un peu parlé pour qu’elle se sente à l’aise, puis je l’ai caressée et tout. C’est une nana qui ne met jamais de soutien gorge d’habitude mais je lui avais demandé d’en mettre un pour que ça soit plus drôle de la déshabiller. Et elle l’a fait pour moi… cool ! Je lui ai demandé si elle avait rencontré beaucoup de mecs d’Adopte : 2 avant moi… mais elle n’avait couché qu’avec un seul car l’autre avait 10kg de plus que sur les photos.

Elle a eu droit à un doigtage en bonne et due forme, puis à un cunni tout en lui laissant son string rouge. Elle a eu deux orgasmes en cunni. « Je n’avais jamais ressenti ça en préliminaires, ahlalala ». Ensuite, pour me remercier elle m’a taillé une pipe de A à Z en se déshabillant petit à petit. Elle se débrouille bien, la petite, elle a même avalé ma descendance. Du coup, je l’ai reléchée, le temps de recharger… troisième orgasme. Ce fut un exploit vu que j’ai 4 aphtes sur la lèvre inférieure (je pense que j’ai trop léché ce week-end).

Puis je l’ai prise en levrette (sa position préférée) : moi debout devant le lit, elle, à quatre pattes dessus. J’ai dû la niquer pendant une heure comme ça, sérieux. J’n’arrivais pas à finir malgré le fait que je voyais son cul en gros plan. J’étais trop fatigué, je pense. Elle a encore joui deux ou trois fois dans cette position. Elle s’accrochait aux draps, les mordait, etc. Puis on a tranquillement fini en missionnaire, car je dégoulinais de sueur : c’était plus calme comme ça. Là, ce face-à-face avec mes yeux joueurs dans ses yeux coquins m’a fait jouir. Enfin, ouf ! Mon cœur a dû mettre une demi-heure à se calmer après ce marathon du sexe.

Il était déjà plus de 22h, alors qu’elle est arrivée à 18h30. C’est sa mère qui nous l’a appris en l’appelant pour l’engueuler car elle n’était pas encore rentrée à la maison (elle lui avait raconté qu’elle passait chez un pote qu’elle connait après les cours). Sérieux, on n’a pas vu le temps passer. Quand y’a distorsion temporelle comme ça, c’est que c’était vraiment sympa.

Quand elle est partie, je me suis endormi direct ! Enfin, j’ai quand même fait pipi avant mais je l’ai vite regretté car ça brûlait. Heureusement, ce matin, ça va mieux.

Sinon, je tchatche toujours la russe pour le plan à trois « tu es curieuse de savoir ce qu’il y a sous ma chemise et mon jean ?
– Parfois je pense à ça, j’avoue
– As-tu juste envie de voir ou bien tu imagines me toucher ?
– Noooon je vais pas te répondre)))
– C’est toujours dans tes plans de me voir ?
– Yep : ) mais je suis stressée un peu et je veux se soûler : D »

Merci, Dieu du game !

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

4 commentaires sur “J’ai ressenti un énorme trouble dans la Force”

  1. SÉRIEUX ??? J’imagine que certains voire même certaines ont dû sûrement te signaler.
    Sinon fais tu des coaching en day game ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *