J’game actuellement en dilettante

J'game actuellement en dilettanteJ’ai séduit une belle gosse sur Tinder en pleine dépression…

Séduction sur Tinder

Le 28 novembre 2014,

Après Benzema en équipe de France, après Cavani au PSG et Thauvin à l’OM… voici : Cyprineman, l’homme qui vendange les occasions de buts.

J’me suis inscrit sur Tinder (cliquez pour des conseils de drague sur Tinder), il y a deux-trois semaines, un truc comme ça. J’dis pas qu’il y a pas de filles intéressantes dessus, y’en a. J’dis pas qu’il y a pas de filles jolies, y’en a. J’dis juste que j’y ai fait de la drague pour le côté intellectuel de la chose… puis que je faisais de la merde au dernier moment. Par exemple, il m’est arrivé de négocier à la dure un rendez-vous chez des meufs, à l’horaire qui m’arrangeait, puis de ne pas y aller (j’prévenais un peu à l’avance quand même, même si c’était au dernier moment… genre 10 minutes avant).

Pourquoi ça ? Je ne sais pas, j’pense qu’il y a d’une part mes crises d’angoisses qui jouent sur ma libido. Je ne suis pas en forme, tout le temps fatigué avec des douleurs à la con, la peur de me mettre à saigner et les oreilles qui sifflent. Puis d’un autre côté, le fait que je m’en fous de ces meufs. Je veux dire par là, que malgré que je suis kapout depuis bientôt 6 mois, Virginie est toujours restée auprès de moi, toujours au top, elle ne m’a jamais déçu (faut dire que moi aussi je lui apprends des trucs fondamentaux comme le carfucking, le streetfucking, le parcfucking et peut-être bientôt le cinéma-fucking (j’sais pas comment on dit mais elle a toujours des places gratuites)).

N’est-ce pas finalement le but ultime du game que de trouver l’amour ? Je pense à tous les mecs qui baisent des femmes sans les aimer vraiment, sans aucun véritable objectif… sinon se prouver des choses ou prendre leur revanche à l’infini sur cette fille qui les a remballés au lycée (big up le coach de Marseille !). J’pense qu’il y a des gens qui cherchent l’amour toute leur vie, et que nous on a eu la chance de le trouver, un peu par hasard.

J’parle pas d’un concept de merde qui fait qu’on se convient, j’parle d’un truc qui s’est fait un peu malgré nous car aucun de nous deux ne cherchait l’amour quand on s’est trouvés. Et que, depuis, on est toujours bien ensemble. Ca fait un an et demi maintenant qu’on est dans une relation “pseudo”-ouverte (« pseudo » puisque dans la pratique j’ai pas fait grand chose ailleurs récemment et elle non plus). J’ai l’affection, le sexe et l’amour d’une meuf qui est au top selon mes critères. Parfois, je ne suis pas bien, alors elle s’allonge à côté de moi, vient dans mes bras et met sa tête sur ma poitrine ou bien on regarde un dessin animé ensemble et on s’endort devant comme des enfants. Alors, le game là, j’suis un peu sur le point de me dire qu’il est temps qu’on fasse un break, lui et moi. Ou peut-être pas… mon équilibre psychique tenant à pas grand chose : je ne sais pas comment je réagirais si je m’enlève un domaine de satisfaction de ma vie… je ne sais pas si je ne vais pas sombrer dans ce cas-là.

L’histoire principale

J’game donc actuellement en dilettante (depuis quelques semaines) des meufs sans aucun besoin et souvent sans réelle envie d’elles. En effet, que pourraient-elles m’apporter de plus ? Cependant, le premier jour sur Tinder, y’a une nana intéressante qui m’a dit qu’elle allait se désinscrire, mais avant elle m’a laissé son Snapchat un peu à l’arrache. Je l’ai ajoutée mais je ne recevais rien, je ne comprenais pas son délire. En fait, j’avais une vieille version de Snapchat et ne recevais que les images, pas les textes. Bon, après m’être fait traiter de “noob” on s’est un peu chauffés et j’ai eu droit à toutes sortes de tests, genre “j’ai déjà deux plans cul, pourquoi j’aurais besoin de toi ? (voir plus tard pour la réponse)
– je suis toute seule chez mes parents à 50km de chez toi, tu viens me baiser ? => (5mn plus tard) ah non trop tard ils sont rentrés, t’es pas parti au moins ? (non, non, ça risque pas c’est trop loin)
– vas-y envoie-moi une photo de toi et si on voit pas ta bite c’est que t’en as une petite (non je ne réponds pas aux provocations pures et simples et autres tentatives de déstabilisation)
– j’ai un bouton de fièvre je pourrai pas te sucer quand tu viendras me voir (quelle tristesse mais je n’y crois pas)
– toi tu trouves que mon cul il vaut pas le coup si tu ne m’invite pas chez toi (bien sûr que si)
– tu sais que tu branches aussi ma copine sur Tinder ? Elle a l’air intéressée, si tu veux je vous laisse ensemble vu qu’on n’a pas encore baisé tous les deux et je te passe même son numéro (non non au pire on fera un plan à 3).

Bref, celle-là je l’ai tout de suite bien aimée. Déjà parce qu’elle portait un pantalon rouge sur sa photo de profil Tinder, puis surtout parce qu’elle est mignonne (brune aux yeux verts, peau claire, joli visage) et très bien gaulée (1m70, fine, 90B, joli p’tit cul) avec un caractère doux/piquant. Sa description c’était “bi non pratiquante“, et bien qu’elle me dise que c’était une blague de Foresti, j’ai senti l’hétéro curieuse. Elle se définit elle-même comme une « princesse nympho ». Au fil de la conversation, elle m’a confié ne pas avoir joui depuis presque un mois malgré ses deux PQ (elle abrège ses plans culs comme le papier toilette c’est assez dégradant d’ailleurs). J’me suis dit qu’il fallait p’t’être que je fasse quelque chose pour elle, dans ma grand mansuétude.

Après avoir laissé traîner son cas pendant un long moment, j’me suis décidé à lui proposer un RDV. Elle avait peur que je sois un méchant tueur en série moche en plus et tout donc elle s’est faite un peu prier (mais pas tant que ça… de toute façon quand j’étais pas content je ne répondais plus et elle me relançait). J’ai négocié et ai fini par être invité chez elle à Aix mercredi soir dernier à 18h (arrivée à 18h30 bien sûr) dans son studio (pas pour enregistrer un album avec le son de ses gémissements).

J’suis pas très bien en fait depuis le WE dernier, vendredi j’étais à Lyon pour les obsèques d’un oncle et samedi on a fait le déménagement de mon frère mais c’était un bordel sans nom et j’me suis niqué deux côtes ainsi que le bassin. Tout ça pour la reconnaissance d’un mec qui n’a fait que me tirer la tronche et dire du mal de moi dans mon dos devant les déménageurs qu’il avait engagés… Bon, le positif c’est que mon neveu, même si sa mère a fumé pendant toute la grossesse, est né et est normal. Je ne lui souhaite aucun mal après tout. Il n’est pas responsable de la connerie de ses géniteurs.

Bref, quand je suis arrivé dans le hall de l’immeuble de la fille, j’étais tout froid, et j’avais le pouls à 120. J’me suis dit “merde, elle va croire que c’est elle qui m’impressionne alors que je suis juste atteint de Trouble d’Anxiété Généralisée“. J’me suis appuyé sur le mur pour me donner de la contenance et j’ai vu arriver une p’tite bombe classe et joyeuse, en robe.

Arrivés dans son studio (ancienne chambre d’hôtel où la salle de bain, les chiottes et la cuisine ne font qu’un) : j’ai fait quelques remarques sur la déco pour la mettre à l’aise (c’était très girly mais elle avait découpé des photos de nanas en sous-vêtement dans des magazines de mode). Y’avait plein de pommes dans une corbeille alors j’ai dit “toi t’es comme Eve t’es une petite croqueuse de pommes“. J’ai demandé poliment si je pouvais poser mes affaires sur son bureau et elle me matait pour m’évaluer. Histoire de me mettre à l’aise (ironie), elle m’a demandé si le premier message que je lui ai envoyé sur Tinder était un copier-coller ou pas, alors j’ai dû avouer mon crime en gage de bonne foi. Elle m’a demandé si je voulais du thé (car je lui avais dit “invite-moi à boire un thé ou autre chez toi
– surtout autre!
” Je lui ai dit que non merci, que c’était juste pour la taquiner que j’avais dit ça mais que si elle en avait fait je le boirais volontiers bien sûr. C’était pas le cas, de toutes façons. Problem solved. En vrai, même boire du thé me stresse, ça m’accélère le cœur et tout.

Apparemment, elle a été surprise par ma simplicité, ça c’est cool. Sinon, c’est une grande fan de mangas apparemment : elle en regardait en m’attendant donc je me suis assis sur le canapé à côté d’elle. On a parlé de tout et de rien, pendant que je lui caressais le bras et la jambe casually. J’crois que ça l’a bien chauffée car à un moment, elle est montée à califourchon sur moi et m’a embrassé dans le cou et tout mais pas sur la bouche. Alors moi je faisais pareil. Ca me fait rire quand c’est la femelle qui vient chercher le mâle alpha pour qu’il la féconde alors que lui est plutôt passif. L’inversion des rôles, c’est la classe. Comme le lion dans la savane. Puis kiss. Puis elle m’a dit qu’elle allait déplier son canapé-lit. Elle s’est levée, je l’ai attrapée avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit, l’ai embrassée puis ai mis ma main sous sa robe. C’était trempé, alors je l’ai faite jouir avec mes doigts magiques. Elle a dit que je ressemblais à mes photos et que c’était super car d’habitude elle n’invitait pas les mecs directement chez elle et y’avait toujours quelque chose qui clochait : timidité excessive, voix stridente, etc.

Ca lui a fait le plus grand bien que je m’occupe d’elle, je crois, parce qu’elle a enlevé sa robe. Je la comprends, moi aussi j’avais chaud. On a déplié le lit, je l’ai allongée dessus dans ses petits sous-vêtements roses tout mignons. Je l’ai ensuite faite jouir avec ma langue et mes doigts. Elle m’aurait mangé dans la main à ce moment-là, je crois bien, tellement elle a pris son pied. Bref, je me suis allongé à côté d’elle, le temps qu’elle reprenne ses esprits, puis lui ai dégrafé son soutien gorge, elle m’a alors enlevé mon pantalon et tout puis m’a sucé (j’lui avais dit que parfois il tombait tout seul ce satané pantalon mais là ça ne s’est pas produit).

Au bout de 5 minutes, sérieux, je lui ai demandé d’arrêter : j’en pouvais plus ! Une meuf si bonne, après m’avoir chauffé 3 semaines sur Snap, puis là après l’avoir faite jouir 2 fois : j’en pouvais plus moi !!! Je lui ai dit de monter sur moi, on a mis une capote et elle m’a baisé. C’était marrant : elle voulait trop savoir si j’avais des capotes sur moi alors qu’elle en avait dans son tiroir, c’était pour être sûr que j’étais pas un mec qui avait pas le sida. Prudente et stratégie intéressante !!!

Ensuite, elle m’a montré son gode (qu’elle appelle Dorcel), j’ai rechargé, l’ai prise en missionnaire, elle m’a dit “oh oui oh putain t’es juste sur mon point G vas-y” alors je lui ai mis sa race bien fort et elle a encore joui. Elle m’a demandé comment c’était possible que je l’ai faite jouir 3 fois en 1 heure, mystère… Je lui ai attrapé les hanches pour lui demander de se retourner et l’ai prise en levrette. Ensuite, on a un peu parlé, elle m’a alors demandé pourquoi j’étais tout blanc comme ça. J’ai bien dû lui raconter mes problèmes. Elle m’a dit “mais tu risques pas d’être cardiaque va, sinon t’aurais jamais pu me faire ce que tu viens de me faire” ou encore “mais non t’es trop beau pour mourir“. Ca fait plaisir d’entendre ça. Enfin voilà, si je peux y arriver dans mon état, avec un TAG, je pense que vous devriez tous pouvoir arriver à dominer votre langage corporel tel un acteur, au moins le temps de baiser des bonnes meufs.

Trop mimi et sympa la fille. Vraiment gentille. Ensuite, elle m’a fait des pâtes en forme de phallus (bon délire), de couleurs différentes (aux légumes). C’était marrant. On a un peu parlé de ses amis et de ses PQ. Elle a un pote qui me trouve ridicule, et moche, et qui ne voulait pas qu’elle me voie. Son autre PQ, un espèce de tunisien gras du bide et avec un visage quelconque (mais tu comprends c’est un DJ qui a 1900 fans sur FB ahalala – m’en balek j’en ai 14 000) a commencé à lui dire que j’avais un gros nez et tout et que j’étais moche et tout. Bref, heureusement qu’elle pense par elle-même sinon elle serait toujours limitée à ces mecs lambdas qui se prennent pour des génies mais qui sont en fait des gros jaloux incapables de la faire jouir correctement.

Elle a quand même eu 14 amants avant moi. Enfin, deux mecs sérieux, puis des amants. Elle me racontait qu’elle s’entraînait à embrasser des mecs en boîte car ses deux copains « sérieux » ne lui avaient pas appris à bien embrasser ni à bien baiser… mais que « quand t’apprends à sucer après tu sais embrasser ». Seriously, true story. Quand elle m’a demandé à combien j’en étais moi, j’lui ai dit 61 meufs pour pas lui faire trop peur (j’en ai p’t’être un peu enlevé 100). Elle m’a dit que donc à partir de 61 meufs d’expérience, la baise était parfaite. Puis elle m’a révélé que ce qu’elle cherchait chez ses amants c’était :
– qu’il soit marrant => comprendre : pas lourd
– qu’il ait de l’expérience => comprendre : qu’il la baise bien
– j’ai oublié les deux autres caractéristiques désolé mais les deux au-dessus étaient les plus importantes à ses yeux.

Ce qui est marrant c’est qu’elle s’est mise à m’appeler Cyprininien après les baises, alors qu’elle n’avait pas lu mon blog, ni rien du tout. Donc ceux qui s’imaginent que si je baise des meufs si facilement au 1er RDV et tout c’est parce que c’est des folles du cul libérées sexuellement qui se sont chauffées sur mon blog : sachez que c’est faux !!! Et vous pourriez le faire aussi avec le bon état d’esprit et la bonne communication au lieu d’être des envieux maladifs. Au travail !

Personnellement, ça m’aurait suffit, de m’arrêter là. Mais, après mangé, la princesse nympho a resauté sur son prince presque charmant. Elle m’a sucé un bon moment à genoux devant le canapé puis je l’ai baisée très violemment et longtemps en levrette contre son bureau, alors qu’elle avait encore son haut (moi j’avais juste baissé mon pantalon). J’crois que je lui ai inondé une nouvelle paire de sous-vêtements. Cool : je me suis oublié et l’ai dégommée.

Puis, je lui ai fait un câlin et suis rentré chez moi : c’était genre 1h30 du matin. J’ai fait un peu d’aquaplaning sur la route, il pleuvait fort, le trajet était dangereux et tout, mais moi j’avais juste peur de mourir du cœur, une demi heure après avoir fini le coït… C’est complètement irrationnel, putain. Chaque fois qu’il y avait un sursaut sous la voiture, je me voyais avoir un accident et mourir. En rentrant chez moi, j’étais tout froid, tout blanc, je puais le sexe et j’avais peur de mourir. Je me suis couché comme ça en pensant que je ne me réveillerais pas le lendemain. Dans la nuit, je me suis réveillé : crise d’angoisse, tremblements, puis gros mal au ventre… je me suis bien sûr immédiatement dit que ses pâtes bizarres m’avaient empoisonné.

Bref, c’est très dur tout ça, je ne me vois pas du tout dans un mois ou quoi… j’ai une vision à très court terme des choses, de la vie et des pensées très négatives à propos de tout. Je me dis que peut-être, j’ai cette croyance négative comme quoi je vais pas tenir le coup en faisant du sport ou en baisant violemment, puis le fait de le faire et de voir que ça ne me fait rien du tout, ben ça fait conflit mental (incohérence). Alors, mon inconscient ne comprend rien et il réagit par des montées d’angoisses. C’est ce que je me dis en ce moment.

Si ce n’était pas que ça m’a mis si mal après coups (rien à voir avec elle, elle m’a juste permis de me bouger le cul), je la reverrais volontiers quand même “pour le plaisir”. Pour une fois qu’une meuf est magnifique, cochonne et cool et tout, ne me prend pas la tête et me suce bien la bite… pourquoi n’aurais-je pas envie de la revoir ? Mais dans la pratique, je ne sais pas si ça va se faire, parce que j’ai mon mental qui me bouffe la vie et que quand même je préfère Virginie qui est ma chérie d’amour (ça n’a rien à voir comme relation – on ne peut pas comparer).

D’ailleurs, anecdote rigolote : les deux font du qi-gong (ainsi aussi que la copine de pantalon rouge que j’ai draguée sur Tinder et qu’on va p’t’être essayer de pervertir pour un plan à 3 parce qu’elles en ont parlé ensemble et que ça les excite). Je crois bien qu’elles vont toutes au même cours mais j’ai pas trop approfondi la question. Le monde est vraiment petit à Aix.

Le lendemain, je lui ai envoyé un message pour lui demander si elle s’était bien remise des coups de reins. Elle m’a dit que oui, et qu’elle avait hâte qu’on remette ça… Awww chérie !

Anecdote rigolote

J’vais vous raconter maintenant une autre drague sympa que j’ai faite sur Tinder. Avec une anglaise. Depuis, elle n’arrête pas de m’envoyer des messages pour me proposer de venir « dormir » avec moi… et moi je fais semblant de dormir ou de ne pas les avoir reçus. Je ne pense pas que je la baiserai au final car je suis en crise de mal-être en ce moment mais je vous mets la drague pour l’amour de l’art. Pour bien comprendre, faut savoir que j’ai une photo sur Tinder où j’ai une casquette de capitaine et un cache-œil de pirate. En hommage à Cajun (dont je vais publier ma traduction de son blog bientôt).

Ce qui m’a excité chez elle, c’est qu’elle avait une photo où on la voyait sauter quasiment à poils dans un quai avec juste son petit string noir : “Tell me you were drunk when you jumped half naked in the water
– yeah, far too much wine! you make a good pirate…
– did you ever kiss a captain pirate ?
– No, it’s one of my life ambitions though…
– Lol you’re cool I totally adopt you as my new little sister
– Little sister is not what I expected
– Haha, i’m teasing you. Wanna take a bath with me ?
– Ah exciting ! yeah where do you live ?
I’m in Eguilles“. Ensuite, j’ai pris son Snapchat, lui ai envoyé deux-trois photos torse nu et maintenant elle veut trop me baiser. Cool ! On verra bien ce que je vais décider pour finir !

Bref, j’sors plus, donc j’fais que du Tinder. Pour l’anecdote, j’ai longtemps détesté Tinder parce que j’avais une vieille version de l’application et ne voyais donc que les gens qui avaient la même que moi… c’est à dire trois péquenauds par semaine. Mais maintenant que j’ai mis l’appli à jour, ça va mieux, y’en a plus. Pantalon rouge avait raison : je suis un noob. Lol.

Autres actualités

Par rapport à la meuf que Padawan voulait baiser dans le FR précédent, sachez qu’il s’est fait remballer et est maintenant vexé comme un pou. Après avoir été « une fille de l’est parfaite avec qui il partageait trop de choses » quand il pensait qu’il allait se la faire, il s’est mis à critiquer la meuf sur tous les plans… maintenant : elle est grosse, pas belle, nefait pas de sport, conne, ne réfléchit pas par elle-même, etc. Intéressant comme cas psychologique… y’avait une chanson de Dutronc comme ça, je crois, “je retourne ma veste“.

J’profite de faire le tour des actualités pour relater un incident qui m’a bien gonflé. Y’a des gars qui prennent un malin plaisir à systématiquement poker dans ma liste d’amis ou à brancher sur Internet les meufs que j’ai baisées après avoir lu mes FR. C’est pas tellement pour les meufs que ça me dérange, c’est plus pour le principe.

Quand on échange des meufs durant une touze ou quoi, c’est une chose. Mais quand les mecs vont draguer des meufs sur Facebook par rapport au fait que tu les as baisées ou que tu les connais, c’est un peu de la merde. Je me sens utilisé en fait.

Je vise ici Padawan et son pote Le Gothique. Pour ne pas les nommer.

C’est humain de ne penser qu’à sa gueule et d’utiliser les autres égoïstement (je ne leur en veux pas juste pour ça) : mais c’est décevant, surtout, de voir que les autres profitent que je sois affaibli. Même ceux qui clament avoir des valeurs comme Padawan. Je dirais même SURTOUT ceux qui clament avoir des valeurs car ils sont en fait des traîtres. Je tombe de haut.

Après, souvent, ils n’assument pas vraiment car ils savent que ça va me contrarier… mais l’appel de la kékette est le plus fort alors ils y vont quand même, et m’accusent de ne pas être cool si je râle. Moi, quand on me dit qu’un tel branche une meuf, si je vais la draguer aussi sans lui en parler, c’est parce que j’ai VRAIMENT envie de le faire chier. Alors, je dois en déduire quoi ? Que ces gens qui se prétendent mes amis ont au fond d’eux le désir de me faire chier ? Ce seraient des hypocrites qui m’utilisent car sans moi leur vie sexuelle aurait été bien vide ? Vue la différence entre quand je les ai connus et maintenant (l’un n’avait connu que 2 meufs et était en couple avec une nana avec qui il ne baisait pas, l’autre n’avait pas eu de rapport depuis 6 ans)… je suis en droit de me le demander parfois mais bon peut-être est-ce simplement qu’ils sont maladroits en relations humaines. Ce bénéfice du doute dure depuis quelques temps.

Le truc c’est que l’amitié et les meufs ne devraient pas entrer en conflit comme ça… alors, à quel moment s’arrête l’amitié pour une chatte ? A quel moment préfère-t-on baiser une meuf en espérant que notre pote ne le prenne pas trop mal plutôt que de ne pas la baiser et se bouger le cul pour en trouver une autre… ?

Quand on me présente des meufs, ou même quand je baise les meufs de potes lors de plans à plusieurs : jamais je ne les recontacte, pour éviter ce genre de malaise justement. Alors, j’aimerais bien que les autres en fassent de même dorénavant (on ne peut pas revenir sur le passé mais on peut agir sur l’avenir).

Certes, les meufs appartiennent à tout le monde (ou à personne), mais quand vous passez par moi pour baiser des copines à moi, je me sens déçu et comme le dindon de la farce. Surtout quand, au final, les mecs en question progressent peu en drague car quand ils draguent des meufs, ils ne baisent que très souvent les nanas que t’as déjà baisées (et encore ça arrive pas à chaque fois). Effectivement, avec les autres meufs quand on part de zéro, ça marche nettement moins bien… curieux hein ? Eh oui, quand on a lu le FR, on a moins d’incertitudes après, on sait qui cibler et sur quels boutons appuyer.

Là, j’ai refusé de dire à Padawan qui était la fille au pantalon rouge sur FB alors il maronne. Je m’en bats les couilles. J’ai pas envie qu’il lui envoie un message ou que son pote le Métalleux Le Gothique lui envoie un poke genre « alors il paraît que Fabrice t’a fait jouir 3 fois tu sais je peux te faire jouir aussi… » ce serait un irrespect total des conventions de baise de Genève.

Bref, même si je deviens parano et que je suis particulièrement susceptible en ce moment (je veux bien admettre que je suis stressé), j’aimerais mieux quand même que les mecs en questions mènent leurs propres dragues totalement indépendantes de moi, sur des cibles vierges de tout FR connu. Sinon j’finirai par croire qu’ils ont un manque de confiance en eux et qu’ils prennent un plaisir malsain à se prouver qu’ils “peuvent” se faire les mêmes chattes que moi (même s’ils mettent 4 mois pour arriver au même résultat que j’obtiens rapidement). Et rentrer dans ce genre de bataille d’ego ou de concours de bite à la con ne m’intéresse pas.

Vous comprenez ? Le problème c’est pas que j’leur en veux pour les meufs en elles-mêmes, après tout chacun et chacune est libre. Le truc c’est que ça me gonfle qu’ils ne deviennent pas indépendant et qu’ils progressent très peu, finalement. Et puis merde, j’ai le droit de pas être content quand c’est un peu trop souvent que ça arrive, j’ai le droit d’être énervé quand je fais des efforts pour que les autres ne se retrouvent pas dans cette situation mais que ces mêmes personnes s’arrangent pour que ça m’arrive à moi ! Et la réponse « c’est ton problème si tu fais des efforts pour nous ménager mais nous on fait ce qu’on veut » n’est pas acceptable quand on se prétend l’ami de quelqu’un.

Bon, sinon je m’en fous, j’ai Virginie (ils ne risquent pas de la toucher elle) et de temps en temps une bonnasse trop bonne pour eux que je trouve en bonus par moi-même (satisfaction++) ! Bref, passons à autre chose… mais ça devait être dit !

Sinon, moi qui suis croyant, je commence à renoncer à la prière et tout. Je suis tellement mal que je m’éloigne de ce que je voudrais être. Ca m’énerve ! En plus mon psychothérapeute m’encourage dans cette voie… je ne sais pas si c’est une bonne chose, de perdre la foi, de tout remettre en question.

Enfin, via mon blog, un mec m’a envoyé ça “J’ai essayé plusieurs coaches et tu es le meilleur. Ton blog est top. Ils ont tous la grosse tête. Leur truc c’est essentiellement du marketing. Ils sont loin d’être tous honnetes. Leur truc c’est juste les bases chaque fois. Aucun ne m’a vraiment impressionné. Ils n’aiment pas que tu sois bon. Ils ne t’écoutent pas. Ils se sont perdus dans le game, mais pas toi. Leur ego les a perdus. Selon moi, la seule chose qui les motive c’est l’argent et prouver qui a la plus grosse. Les coachings ne sont souvent même pas personnalisés : 5 mecs par session… pff, heureusement que tu es là.”

Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

4 thoughts to “J’game actuellement en dilettante”

  1. Bon ça fait un moment que je lis ton blog
    et ces dernières histoires sur tes angoisses me font réagir tout de même. Ça m’a l’air assez relou voir un peu effrayant à vivre comme moments, mais je pense que oui il faut que tu t’éloigne un max de tes pensées négatives, que tu revois ton dialogue intérieur (et surement aussi les expressions que tu utilises journalièrement pour discuter). C’est avec ce dialogue intérieur mal réglé, frontière entre conscient et inconscient que visiblement tu te fait du mal aujourd’hui.
    Pour faire cette introspection, tu peux t’écrire à toi même sur un cahier et discuter de ta vie, de ce qu’il te passe par la tête, tu pourras avec un peu de temps comprendre mieux ce que tu ressens, t’écouter et repasser en mode “réflexion” et conscience de tes propres pensées.
    Normalement avec ce genre d’exercice il faut se corriger ensuite des choses négatives qu’on a écrit (après s’être compris cependant!) avec des traits plus positifs et surtout plus plein d’espoir. Ça veut pas dire que tu dois devenir un optimiste débile, ça veut dire que tu t’apprendra à rebondir plus facilement sur les événements négatifs qui induisent toutes sortes de pensées négatives, ce qui a l’air de t’arriver, non ?

    Mais oui, je sais pas si tu as vraiment conscience sur le moment de ses pensées qui ont l’air de te bouffer quand elles viennent à toi… La prise de conscience et l’acceptation (accepter ne veux pas dire se résigner, attention!) des ces pensées est un pas à faire pour que tu ailles peu à peu mieux.

    Alala, tu m’as bien fait rire avec ton “j’en ai peut-être enlevé 100” pour pas lui faire peur. Pour parler un peu de moi aussi, j’m’intéresse au game tranquillement comme je m’intéresse au développement personnel depuis le lycée. Je suis pas du tout du genre à faire toute ma journée de ça, j’suis plutôt du niveau de “pantalon rouge” au nombre de rencontres, mais aussi, je suis (un peu trop?) content de mes 2 sex-friends que je traine depuis 1 an, ça doit surement me ralentir un peu d’avoir les couilles vides. :)

    Ton côté “je parles aussi de moi et de ce qu’il m’arrive”, ça m’a bien donné envie de te rencontrer, bon la je suis aux USA pour toutes les vacances, (t’as le temps de mourir 2 fois vu ô combien tu te fais un sang d’encre :o) pour improve my english skills, mais si t’as des questions, envoie moi un petit mail gros!

    Pablo

  2. Comme tous les gens intelligents et au-dessus de la moyenne tu es un angoissé : classique… On peut pas être aussi puissant intellectuellement sans être un minimum tourmenté, mec !

  3. Une remarque generale : ton blog et tes ebooks sont pour les 20tenaire, car d’apres “la verité qui derange”, à 30 ou 40 piges, on est depassé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*