Le dresseur de pandas

Le dresseur de pandas

Comment Padawan s’est trouvé un bon plan cul

Écrit par Padawan le 4 février 2014,

Il y a des fois, ou le mojo ne vous lâche pas et on sait que ça va finir par payer. Ca devait faire a peu près 1 mois que je n’avais pas envoyer le sergent popol au combat. Il était prêt à se redresser et a retourner sur le champ de bataille même après avoir tiré une grosse cartouche.

Hier j’avais rendez vous avec une coquine rencontré sur adopte. Il faut dire que la drague sur le net n’avait pas été bien compliquée. La miss me lançait des perches et je surenchérissait derrière; petit extrait (oui ça parle de panda, parce que je lui ai dit que j’étais dresseur de pandas) :

Elle : tu fais quoi généralement lors d’un premier rendez-vous?
Moi : Je dompte et j’emmène le panda au zoo pour lui donner des soins
Elle : tu dompte ou? tu l’emmène chez toi?
Moi : Ahah ça te fait peur ?
Elle : oui un peu
Moi : Faut pas !
Le panda reste libre
Mais généralement il aime bien sa nouvelle maison
Tu ferai quoi pour un premier rdv ?
Elle : mmm l’idéal serait que le panda et le dompteur aillent boire un verre ensemble puis décident ce qu’ils feront après
Moi : J’ai toujours aimé dompter quand le panda vient s’abreuver
Elle : moi aussi j’aime bcp me faire dompter après avoir bu un verre de vin…

Me voilà devant elle à 22h, elle prend du muscat, je prend du rouge. Le serveur lance un petit “ici les filles ne payent pas” en prenant mon billet. Bon ça passe, pour 2€ je n’allais pas faire le radin, mais pour mon game ce n’était pas top. Après le serveur a fait le bro et nous a proposé une table plus à l’écart. De nouveau installés, on commence à dire des conneries, elle sexualise d’elle même la conversation ! On en vient à parler de porno, de la taille du sexe masculin en fonction de la région du monde, ou encore de sa théorie selon laquelle les hommes qui font des arts martiaux on des plus grosses bites parce qu’il faut des couilles pour faire ça ( bienvenu au club Fab ). Elle me touche la jambe sans faire exprès et me lance un petit “pardon” auquel je répond “si tu veux me faire du pied tu peux y aller, ne te trouve pas d’excuses” en appuyant bien sur le fait que c’était “sexuel” avec le ton de ma voix.

On finit nos verres et on se rentre, on ne sait pas trop comment ça va se passer. Je marche avec elle et arrivés près de sa rue, elle me dit “j’habite là” sans rien dire je fais mine d’y aller avec elle et je continue la conversation comme si de rien était.

Son petit studio est sympa, on se pose sur le canapé lit, et on discute encore. Elle prend un coussin pour se tenir chaud. Je lui lance “Tu n’a pas honte de prendre un coussin pour te réchauffer alors que ce soir tu as un mec chez toi ?” Je la prend donc dans mes bras. Puis on se met a regarder un Hentai (manga porno). En fait elle à l’air d’en regarder pas mal avec des copines, mais avec moi ça la gêne un peu alors on arrête. Je me rapproche d’elle en discutant sans l’embrasser pour faire monter la tension.

On craque tous les deux et qu’est ce que c’était bon ! Ses petits seins étaient fermes, ainsi que son corps musclé qui avait de bonnes formes. Sa petite bouche sur mon sexe fut divine. La mienne sur ses lèvres (vous savez lesquelles) nous donnât envie d’aller plus loin même si je faisais durer avec mes doigts pour l’exciter. Je ne sais pas pourquoi on s’emboitait très bien (je trouve que ça dépend vraiment de la partenaire) : elle gérait parfaitement l’andromaque (ce qui n’est pas commun) et l’union suspendue fut orgasmique. C’est une position difficile pour la plupart des femmes que j’ai pu rencontrer parce qu’elles ne savent pas comment se positionner ni se gainer, elle ne l’avait jamais faite mais tout était nickel.

On l’a fait deux fois, elle a jouit 3 fois. Je vous passe les éloges sur mon physique et les “t’es sexy” répétés.

Bref une aventure excellente ! Je ne sais pas si je vais revoir la coquine mais je garde mon mojo qui va surement me pousser à écrire d’autres lignes ici.

Cyprinement votre,

Padawan, dresseur de pandas.

 

Pour avoir vu le profil FB de la fille, je confirme qu’elle est pas mal. J’ai regardé ses photos en bikini de la même façon qu’un maghrébin affamé saliverait devant un couscous royal. Padawan me rend fier d’avoir enfin du succès avec mes cours de drague sur Internet. Pour ma part : j’ai dormi seul ce soir-là, pour la première fois depuis 1989, puisque j’ai pris depuis ma naissance la mauvaise habitude d’avoir toujours une copine d’avance en réserve.

Un petit bémol peut-être sur les pratiques sexuelles compliquées et difficiles au premier rendez-vous comme l’a fait Padawan : il n’est pas obligatoire de culbuter aussi sobrement qu’une tenue de Geneviève de Fontenay… parce que ça ne met pas toutes les filles à l’aise. Et même vis-à-vis de soi-même, on n’a rien à (se) prouver ! Enfin bon, l’essentiel c’est qu’elle ait apprécié la séance, qu’elle ait joui et qu’elle soit rassasiée. Certains prétendent pouvoir vivre en se nourrissant uniquement de l’énergie des arbres qui les entourent, je me demande si on peut vivre en se nourrissant de turluttes, ça vaudrait peut-être le coup d’essayer. Par contre, j’ai apprécié le sex-openertu n’as pas honte de prendre un coussin pour te réchauffer alors que ce soir tu as un mec chez toi ?

Pourquoi ai-je mis ce Field Report sur le blog ? Vous le saurez au prochain post !!! Et je peux vous assurer que ce sera encore plus rock ‘n roll qu’une saillie entre un Jean-Luc Mélanchon en chaleur et une Marine Le Pen atteinte de vaginite ! Plus déconcertant que Ségolène Royal décidant de violer son ex-mari François Hollande dans les locaux de l’Elysée en le ceinturant sur une chaise en or massif, pendant que Julie Gayet regarderait la scène en se touchant tout en pensant à Benjamin Castali sur qui elle fantasme depuis qu’il présente Secret Story ! Plus improbable qu’une partie carrée de réconciliation sans capote entre Valérie Trierweiler, Alain Soral, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls (François Bayrou serait là aussi mais il resterait mou) qui finirait en bukkake et qu’elle relaterait dans un second best-seller sous le titre “Merci pour ces coups de cravache”.

A bientôt !

Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*