Les 3 clés pour ENFIN comprendre la séduction

Les 3 clés pour ENFIN comprendre la séductionLa séduction, une science humaine

Les sciences humaines, comme toutes les sciences, cherchent à définir des lois générales en fonction de variables. Le seul problème est que, dans notre cas, ces dernières sont beaucoup plus nombreuses que dans les autres disciplines et que la plupart sont difficiles à quantifier ou même à percevoir.

C’est donc l’approche inverse qui a été choisie en psychologie évolutionniste : au lieu de chercher à lister toutes les variables, le chercheur considère celles qu’il connaît et déclare faire comme si toutes les autres étaient invariables. C’est le sens de l’expression “toutes choses égales par ailleurs” qui est fréquemment employée et toujours sous-entendue sur ce blog.

Par exemple, quand on dit qu’être grand et musclé offre un avantage reproductif, on sous-entend “toutes choses égales par ailleurs”. Dans la vie réelle, l’avantage ne sera pas forcément très évident. Tout d’abord, il se peut que le porteur de cette combinaison n’ose jamais aborder une fille ou soit impuissant, ce qui ne remet pas en cause le principe de l’avantage mais sa concrétisation pour l’individu. Ensuite, il se peut que cette combinaison génétique aie d’autres conséquences allant à l’encontre de la reproduction de son porteur : par exemple si la fille est traumatisée pour une raison ou une autre et a peur des gens grands (riez pas, j’en connais). Dans ce cas, il ne s’agit bien évidemment plus d’un avantage : le principe est remis en cause.

L’expression “toutes choses égales par ailleurs” qui est toujours sous-entendue en séduction sert donc à montrer les limites des connaissances et à rappeler la prudence qu’il faut conserver quant à leur interprétation.

Le modèle “homme” pur et le modèle “femme” pur

Tous nos sens et toutes nos observations nous démontrent quotidiennement que les hommes et les femmes sont extrêmement différents. Les différences les plus visibles se retrouvent évidemment au niveau physique : les caractères sexuels primaires et secondaires.

Les différences intellectuelles sont tout aussi évidentes quand on emploie les tests appropriés. Par exemples, la femme a une intelligence verbale très supérieure à celle de l’homme : elle comprendra mieux les différents sens d’une phrase. Elle parle plus et pas avec les mêmes objectifs : cela se retrouve dans toutes les sociétés qui ont été étudiées (universalité de l’influence des gènes). L’intuition féminine lui permet de mieux comprendre les relations entre les gens, elle saura très vite qui cherche à séduire qui, quel est l’état affectif d’un couple, alors que l’homme en sera le plus souvent strictement incapable. A l’opposé, les hommes sont plus aptes en intelligence visuo-spatiale : ils dominent complètement dans les tests demandant de reconstruire une image ou en lecture d’une carte routière.

Il faut bien comprendre, par contre, que ces différences ne sont pas absolues. Il est facile de trouver des contre-exemples : beaucoup de femmes sont plus grandes que beaucoup d’hommes, même si EN MOYENNE, les femmes sont plus petites que les hommes. Ces différences correspondent à un “archétype”, il ne s’agit que d’orientations. On est tous situés quelque part sur l’échelle allant de “homme” pur à “femme” pur mais pas aux extrémités. Par exemple, je pense avoir une sensibilité “féminine” (sans être homosexuel) en ce qui concerne la psychologie féminine, ce qui fait que je comprends peut-être mieux les femmes et plus facilement que les autres hommes.

Les raisonnements à tenir en séduction sont beaucoup plus subtiles et complexes que “pour séduire une femme précise tu dois faire telle chose et pas telle autre peu importe qui tu es et à qui tu as affaire” (quelle absurdité) : il s’agit d’optimisations et de rôles prédéfinis supposés.

Nous sommes TOUS gouvernés par notre programmation génétique

Nous travaillerons donc sur ce que j’appelle “la fille lambda”, la fille statistique. Bien sûr, il faut bien comprendre aussi que chaque personne est différente et peut réagir différemment (à cause des attentes qu’elle a, du caractère du sujet, de l’éducation reçue, l’expérience de la vie, les croyances, etc.)

Cependant, les études actuelles montrent que les chiffres moyens pour chaque comportement, exprimés en pourcentage de la variance, sont de 50% pour la génétique, 40% pour les pairs et 10% pour l’influence parentale.

Tout individu est donc déterminé à 50% pour ses gènes. Cela est vrai pour l’intelligence, le bonheur, la résistance aux maladies, le stress, la réussite sociale, etc. Il apparaît de plus en plus que les gènes (et la vie prénatale) définissent un maximum ce qui sera atteint sauf si l’environnement vient l’empêcher. En d’autres termes, l’éducation et les hasards de la vie peuvent détruire un potentiel, le restreindre ou au contraire permettre de l’exploiter, éventuellement l’orienter mais pas le développer, et cela est vrai en termes de capacités sportives, intellectuelles, de bonheur, etc.

C’est triste et amoral mais c’est VRAI. Et cela implique comme conséquence que ce qui séduit toute femme “modèle pur” est déterminé par sa génétique. Le game s’est donc appliqué à le comprendre et se servir de la psychologie évolutionniste pour actionner les leviers qui font réagir les femmes “programmées” en tant que femmes.

Si vous souhaitez “comprendre les femmes”, je ne peux que trop vous conseiller de lire des ouvrages ou des blogs d’évopsy car c’est la base de tout, en séduction.

J’espère que vous avez mieux compris pourquoi la séduction est un domaine si délicat, et pourquoi le game fonctionne grâce à la logique des grands nombres.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Les 3 clés pour ENFIN comprendre la séduction”

  1. Faudrait citer Otto Weininger si tu utilises ses concepts de H et F purs !

    Sinon super article, très nuancé, bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*