Si les femmes étaient nées hommes…

Si les femmes étaient nées hommes...A)    LA REFLEXION

Le « bovarisme » est un sentiment d’insatisfaction (principalement féminin, vous allez comprendre pourquoi) inspiré par le personnage de Flaubert : Madame Bovary. Dans le roman, Emma Bovary a beaucoup lu durant sa jeunesse, en particulier des ouvrages romantiques. Sa vie conjugale, loin de se conformer à ses rêves, ne lui apporta que frustrations et désillusions (elle ne baisa que Charles Bovary, homme médiocre, et quelques autres amants aussi médiocres, d’où son état d’insatisfaction). Le bovarysme est donc un état d’insatisfaction, sur les plans affectifs et sociaux qui se traduit par des ambitions vaines et démesurées, une fuite dans l’imaginaire et le romanesque. En clair, c’est « la rencontre des idéaux romantiques face à la petitesse des choses de la réalité » (Flaubert).

Les femmes ont de grandes aspirations concernant les hommes, et comme nous ne sommes que des humains : elles sont forcément déçues. De plus, elles possèdent le « pouvoir sexuel » : c’est-à-dire qu’il leur suffit de se dandiner deux minutes en boîte ou de s’inscrire sur un site de rencontres pour pouvoir baiser le soir-même, sans plus d’effort que ça, et oublier qu’elles ne sont elles aussi que des humains. Et en plus, les gus leur offrent des verres juste pour avoir le privilège qu’elles s’assoient avec eux. Alors, elles se permettent d’être chiantes, hautaines, prétentieuses, de se laisser aller, etc. C’est un cercle vicieux : il est tellement facile pour les meufs de se faire tirer qu’elles prennent la grosse tête et deviennent encore plus exigeantes. En gros, elles se sentent pousser des ailes. D’un autre côté, leur horloge biologique les travaille, même à 16 ans parfois (ou bien c’est les nombreux Disney qu’elles ont vus), alors elles ressentent le besoin de se mettre en couple (et j’ai pas dit l’envie). Comme tous les hommes sont décevants, se dit-elle, je vais de toute façon m’en prendre un tout pourri (ou du moins une merde à mon niveau pour ne pas être obligé de me bouger). C’est triste mais c’est une des dérives de la société d’aujourd’hui. Et ce n’est pas QUE la faute des femmes, mais celle des hommes AUSSI. Tous ceux qui encouragent ou tolèrent le système sont coupables. En même temps, les alphas sont préférés pour être des amants, et la grandes masse des taffioles remplissent bien le rôle de “mari” donc ça arrange tout le monde au final… sauf les femmes dont l’époux se révèle chiant comme la pluie.

1/ Où sont passés les hommes ?

Comme le résume bien Aurélien « elles kiffent les mecs efféminés comme si elles étaient lesbiennes ». J’ai lu que les mecs ont peur de se laisser aller à être virils car ils ont peur de l’étiquette du « macho » tout comme elles ont peur de l’étiquette de « pute ». Pauvre France : ouais t’es un macho & un mec bien ; oui c’est une fille bien & une pute !

Y’a tellement de fiottes que ça tourne trop souvent au rapport de force avec les meufs. Si tu gagnes, tu restes un alpha mais leur ego est froissé et comme elles sont habituées aux taffioles soumises (c’est plus agréable même si ça ne les excite pas)… elles essaient de te remettre à ta place en te rappelant qu’elles peuvent baiser dès qu’elles le veulent et même si tu essaies de leur faire comprendre que baiser (ou avoir une relation) avec un alpha et baiser avec une mauviette, c’est pas le même niveau, elles partent du principe que “c’est trop beau pour être vrai” et que donc forcément tu mens et que t’es un loser comme les autres. Là on a droit dans le meilleur des cas à trois tonnes de tests pour voir si on est vraiment aussi alpha, si vraiment on ne juge pas les femmes qui s’éclatent, qu’on est vraiment ouvert d’esprit. Si tu perds le rapport de force, dans ce cas, t’es une fiotte donc tu ne les excites plus tant que ça. Dans tous les cas, avec des connes dont le cerveau a été lobotomisé, tu ne peux rien faire et elles gâchent la tension sexuelle. Comme si c’était quelque chose de mal en soi. C’est l’héritage de notre religion catholique (ou protestante en Angleterre) qui fait ça. S’il n’y avait pas eu ça pour cadrer les gens, c’est vrai que ça aurait été un peu le bordel, tellement les meufs sont des paradoxes : elles nous mattent mais n’assument pas, et ensuite culpabilisent les mecs qui font pareil. Mais d’un autre côté, si personne ne les matte, elles sont tristes car ne se sentent pas attirantes.

2/ Le sexisme ce n’est pas qu’en défaveur des femmes.

Faut réaliser qu’elles bénéficient de plus d’indulgence au tribunal par exemple (combien de femmes obtiennent la garde de leur enfant au détriment de leur ex ?) Il suffit qu’elles accusent un mec de harcèlement ou de viol même s’il n’a rien fait et il se retrouve dans la merde : la société part du principe que ces pauvres petits êtres fragiles disent toujours vrai. C’est un peu le même principe qu’avec le racisme. On accuse toujours les blancs, mais les blancs sont également victimes de racisme parfois. Et ils ne peuvent rien dire ! Pauvre France !

En drague, elles ont un putain d’avantage mais qui est à double tranchant. En effet, elles partent du principe qu’un mec qui ne les aborde pas ou qui n’ose pas se lancer au sens large est forcément mec pas intéressé. Très peu partent du principe qu’il s’agir d’un loser qui n’a pas de couilles, puisqu’elles ont le culte de la fiotte qui leur servira de mari. Ainsi, ce sont les putains de winners qui osent se lancer qui en prennent plein la gueule, et les pauvres mecs qui font rien (qui sont malheureux aussi sinon plus) se foutent de leur gueule et restent tranquillement dans leur zone de confort. C’est pratique. Le truc ici, c’est qu’une fille qui oserait prendre un peu des initiatives, ou même envoyer de l’énergie féminine (pas de l’énergie farouche et coincée du cul mais plutôt de la douceur et de la sensualité féminine) passerait devant toutes les filles plus bonnes qu’elles. Même un alpha winner n’abordera pas tout le temps, car des fois, ben ça gave ces réactions quasi-automatique de pétasses. Donc si les filles abordaient, elles pourraient sûrement avoir ce mec qui leur plaît mais qui ne les a pas vues ou qui n’a pas la foi là présentement d’aller au charbon sachant qu’il a 90% de chances voire plus de tomber sur une conne. Désolé les filles, mais on n’est pas des devins hein. De plus, quand un mec ne couche pas avec une fille, l’opinion générale pense que c’est parce qu’ELLE n’est pas intéressée et donc finalement qu’elle est trop bien pour lui… alors qu’il aurait peut-être eu plus de succès en étant un peu plus inaccessible. Mais dans la pratique, c’est le même problème que quand tu laisses ta meuf s’invertir beaucoup plus que toi dans ta relation : au bout d’un moment ça va la gaver d’avoir cette impression d’être un bouche-trou et de ne pas avoir assez de récompenses (ici si on joue trop le mec inaccessible, elle va croire qu’on l’est vraiment et investir son temps pour des mecs avec qui elle sent qu’elle a une chance). Bon, j’termine sur l’inégalité dans la drague en parlant de la drague sur Internet : souvent les filles ne répondent pas et même se plaignent quand elles reçoivent un message de merde du genre “salut ça va?”… et pourtant, quand elles voient un BG et décident de tenter leur chance, elles envoient parfois “salut ça va?” Faut arrêter donc de demander du fun quand on est incapable d’en fournir.

Il m’arrive très souvent de me faire traiter d’ “obsédé misogyne irrespectueux” (et encore là je suis soft) par des meufs qui n’ont pas lu mon blog ou “en diagonale”. Il s’agit donc d’une réaction automatique et infondée qui consiste à défendre leur pouvoir sexuel, à tourner en dérision tout ce qui touche à ce tabou et à empêcher les hommes de comprendre les femmes car elles ont peur qu’on voie que c’est pas si glorieux que ça au final. “T’as un blog ? Ah ouais sur quoi ?
– Sur la séduction.” Elles se barrent parfois en courant et en me traitant de psychopathe puis vont dans la librairie la plus proche acheter un magazine féminin intitulé “comment séduire les mecs cet été?” ou encore “qui est le meilleur coup de Secret Story 7?” C’est exactement le même principe hypocrite qu’avec les photos intimes de Jennifer Lawrence qui ont été balancées sur le net : tout le monde critiquait par devant “ouh c’est une honte, ça ne nous intéresse pas, c’est sa vie privée” puis tout le monde allait les regarder une fois rentré chez soi. La pensée unique, la bienpensance, tout ce que tu veux… ça formate les gens à long terme : ils ont l’impression que cette dictature de l’opinion, ben, en fait que c’est leur vraie opinion à eux.

Pour la défense des meufs, y’ a effectivement des “coachs en séduction” qui font ça parce qu’ils n’aiment pas la femme au fond et parce qu’ils sont narcissiques et menteurs… et dans ce cas, OK, c’est malsain. Mais finalement pourquoi en sont-ils arrivés là ? parce qu’elles les ont fait souffrir. Et pourquoi les ont-elles fait souffrir ? pour finalement rentrer chez elles se toucher, en se disant que finalement, ça aurait été bien mieux si c’était un mec sympa et un peu alpha qui le faisait. Je cherche pas à défendre les mecs qui détestent les femmes, mais juste à vous faire comprendre qu’on est tous humains et qu’on doit tous se construire. Et que pour certains, ben, c’est plus difficile que pour d’autres (y’a aussi des filles, surtout les grosses, pour qui c’est pas facile la vie d’ailleurs il doit y avoir plein de femmes qui détestent les hommes aussi).

3/ Moi aussi j’aimerais que les filles que je baise aient toutes le corps de Megan Fox. Alors devrais-je être déçu et refuser de considérer toutes les offres ?

Sérieux, cette société de merde nous bombarde d’images mais faut réaliser que ces filles n’existent pas. La Megan Fox telle que nous la connaissons n’existe pas : sur les photos, elle est maquillée, mise en valeur par l’éclairage, par l’angle sous lequel on la filme, etc. Alors je comprends que les meufs veuillent se taper Damon Salvatore ou Chuck Bass, mais sachez que de la même façon que nos sex-symbols n’existent pas, les vôtres non plus. Et même s’ils existaient, je ne pense pas que vous pourriez les avoir. Retour sur Terre tout le monde SVP !

Il est tellement évidemment que tout le monde a des problèmes ou des insécurités. Même Ian Somerhalder, il est évident qu’il aimerait faire 10cm de plus. Même Padawan, mon copilote beau gosse, a des doutes parfois et a été maintes fois rejeté. Parfois des meufs voient qu’il like mes articles sur FB et il reçoit des messages comme “Je comprends pas, toi t’as pas besoin de techniques toi… parce que t’es super beau et tout…” mais pourtant elles ne couchent pas avec lui et le prennent pour un con comme les autres… haha, cherchez l’erreur.

Un autre exemple du fait que c’est les meufs plus que les mecs qui ont des problèmes imaginaires en séduction, c’est un épisode intitulé “pranks j’sais pas quoi” où un mec montre le profil Badoo d’un gars à des filles dans la rue. Comme le gars en question est un mannequin, elles disent “oui c’est l’homme de mes rêves pour un date, je l’embrasserais sur le champs etc”. Et la blague c’est qu’il fait une descente en rappel et arrive juste devant elles. Là, on voit leur vraie réaction : y’en a même une qui a fait sa chaudasse dans l’abstrait puis qui est PARTIE EN COURANT en le voyant. D’autres qui lui ont dit qu’il était encore mieux en vrai qu’en photo ne lui ont juste fait un bisou sur la joue. L’expérience inverse a été faite avec une bonnasse, et les mecs l’embrassaient hein et pas pour de faux. Qu’est-ce que ça montre ? Ca montre que l’essentiel des problèmes entre mecs séduisants et femmes séduisantes, c’est qu’elles se prennent trop la tête (certains mecs aussi sûrement) et qu’elles veulent prouver “je sais pas quoi et on ne saura jamais” donc ça casse les couilles à tout le monde.

Donc voilà, cette logique de merde dont nous abreuvent les gouines de féministes qui sont à des postes médiatiques importants pousserait le mec moyen a mentir à chaque fois qu’une fille lui plait. “Je veux un couple” devra-t-il jurer sur la sainte Bible avant de draguer une nana, sinon bien sûr, il serait diabolisé. Puis, comme ce genre d’arrangements à l’aveugle fonctionne presque jamais ou alors puisqu’il aurait menti consciemment pour essayer d’arriver à ses fins et parce que c’est plus facile que d’assumer ce qu’il veut vraiment dans l’immédiat (avec possibilité bien sûr si ça se passe bien d’avoir une histoire ensuite mais pourquoi déjà signer le contrat de mariage ?)… ben, les meufs concluraient “c’est tous des connards, je le savais” (alors que parfois ce sont elles qui veulent juste assouvir une pulsion, d’ailleurs y’a plus de femmes qui trompent leur mari que l’inverse). En fait, c’est elles qui poussent la plupart des mecs à agir comme ça : il serait peut-être temps de le réaliser.

 

B)    LA PETITE HISTOIRE

Il était une fois, j’ai fait un plan à 3. C’était cool. Récit : je rechoppais en boîte une nana avec qui j’avais couché quelques fois et y en a une autre qui est venu nous coller. Alors j’l’ai un peu motivée et on est allés baiser tous les trois. Sauf que sur le chemin de la maison, la rousse que je m’étais déjà tapée n’arrêtait pas de dire des trucs comme « ouais j’ai théâtre tôt demain matin.
– L’autre fille : si tu veux je rentre chez moi hein.
– Non non. » ou alors genre je choppais l’autre sur mon canapé, et la rousse allait s’assoir sur une chaise de l’autre côté de la pièce. Que se passait-il ? Elle flippait, elle n’assumait pas.

Le temps a passé, cette même rousse a grossi et s’est ensuite tapé un pote à moi (il a osé être sexuel car savait ce qu’elle avait fait avec moi sinon il agissait chaque fois comme un AFC mais il dira jamais merci tu vois bref ceci est une autre histoire). Elle a été hautaine avec lui. Genre horrible, et lui a fait des remarques désagréables. Le genre de trucs que je ne me permettrais pas de dire même au pire coup de ma vie. Que se passait-il ? Nervosité, surcompensation, etc.

Où je veux en venir ? La plupart des meufs sont dans ce cas. Elles n’ont pas un corps de rêve, sont hautaines, exigeantes, malpolies, traumatisent les mecs pour compenser leur mal-être tout en essayant de sauver la face… Mais on les baise quand même alors elles continuent. On accepte de rentrer dans ce schéma de merde ! Il ne faudrait pas, il faudrait les recadrer direct. Donnez-moi une bombe anti-morts-de-faim et je change les règles. Si les hommes arrêtaient de se comporter de la sorte, on rétablirait peut-être le pouvoir sexuel et tout le monde ferait plus attention à soi.

A votre avis ? Il est de plus en plus facile pour une femme de se faire tirer, alors quoi ? Elles ne feront plus aucun effort et nous considéreront tous par défaut comme des morts de faim inintéressants et nuls au lit. C’est pour ça qu’il y a de plus en plus de grosses, etc. Ca craint. Pauvre France ! J’dis ça pour vous, les mecs, changeons les règles !!! Mais on doit le faire tous ensemble pour le bien des générations à venir.

J’ai envie de porter la réflexion plus loin maintenant. Mesdemoiselles, si au lieu d’être des meufs, vous étiez des mecs : sachez que vous ne baiseriez pas. Vous seriez des gros lards joufflus, avec un caractère de merde, et une attitude d’AFC : les meufs ne voudraient pas de vous. Alors OK, vous auriez aussi pu naître dans un pays pauvre d’Afrique et il faut remercier Dieu pour ce qu’on a. Mais quand même, réfléchissez-y : un seul chromosome a déterminé que vous soyez une femme et non un homme. Vous auriez eu plus de chance de naître ici en France avec une paire de couilles que de naître en Afrique. Quand vous êtes en boîte et que vous vous comportez de manière horrible avec un mec qui vous fait finalement un compliment en vous abordant, ne partez pas du principe que c’est une grosse merde et ne soyez pas blessantes avec lui. On dirait que c’est une agression, sérieux. Mettez-vous un peu à sa place et sachez qu’il lui a fallu beaucoup de courage pour faire ce pas vers vous et que ça ne fait pas nécessaire de lui un mort de faim (bon si c’est un pauvre type ou un mec malpoli c’est autre chose). Gardons en tête que l’agressivité d’une femme c’est soit qu’elle est mal dans sa peau, soit qu’on la dérange, soit qu’on est agressif, soit qu’on arrive au mauvais moment ou soit qu’elle nous prend tout simplement pour une merde (ça arrive).

Je pense que l’attitude de merde de certaines meufs est due à la société et non à la femme elle-même. On leur donne trop de pouvoir. Et on encourage ces fictions de merde. Si les femmes étaient nées hommes, j’espère pour elles qu’elles se comporteraient différemment. C’est pour ça aussi que je ris quand j’entends un mec dire « si j’étais une femme, je serais nymphomane ». Ben non Ducon, si t’étais une femme tu subirais la pression de la société et tu ferais tout un cinéma avant de baiser. Tu serais probablement trop stupide pour voir plus loin que le bout de ton nez où est vraiment ton intérêt et arrêter de te soucier des conventions.

Les règles du jeu sont comme ça, y’a rien à faire de plus que d’essayer d’améliorer l’image des hommes…P’t’être que les femmes arriveront à nous comprendre et sauront comment tirer leur épingle du jeu (et non là je ne parle pas que de cul hein mais faut être honnête que vouloir bâtir une relation amoureuse sans aucune tension sexuelle c’est aussi niais et inintéressant que d’aller faire ses courses au supermarché et n’acheter que des trucs qu’on ne mangera jamais).

Y’a une étrangère qui m’a dit que ses copines françaises lui avaient bien recommandées en arrivant “de ne surtout pas coucher le premier soir” et de “se comporter mal” avec les hommes ici car les français sont trop des séducteurs. Donc, elle est sexuellement frustrée vu qu’elle est pas mal et que c’est une fille de l’est avec une autre culture donc plein de mecs charmants l’ont draguée. La vérité c’est que ses copines françaises lui ont dit ça car elles avaient peur de la concurrence et voulaient à la fois l’affaiblir elle et les hommes en faisant baisser leur estime et donc se les garder (pour plus tard sûrement). Si elle savait penser par elle-même, elle aurait pu se trouver un mec pas mal ici ! Dommage pour elle…

Carpe diem !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*