Vous êtes ici : Accueil > Blog > La peur de l’inconnue, la peur de l’échec et la peur de réussir en séduction

La peur de l’inconnue, la peur de l’échec et la peur de réussir en séduction

peur de la reussite

Dans cet article, nous allons parler de la peur de l’inconnu (ou de l’inconnue en séduction lol), de la peur de l’échec et de la peur de réussir en séduction qui nous bloque parfois. Je suis sérieux : y’a des gens qui sont bloqués par la peur de la réussite.

J’ai déjà traité pas mal le sujet de la peur d’aborder et de la peur du rejet en drague. Mais parler de la peur dans la drague, des peurs liées à la peur de draguer ou de séduire, c’est un sujet à rallonge ! ;)

A lire aussi d’URGENCE :
Peur du rejet : comment vaincre la peur de ne pas plaire en séduction ?
Peur d’aborder une fille : comment avoir moins peur de draguer ?

 

Quel message derrière la peur ?

Ici, j’aimerais que l’on parle de la peur comme d’une émotion et qu’on se demande pourquoi on a ces peurs. Quel est le message derrière cette émotion ? Quel désir elle cache ?

Quoi qu’il en soit, sachez que l’on a tous (ou presque) ces peurs : peur d’aborder, peur du rejet, peur de ne pas savoir quoi dire, peur de l’inconnu, peur de l’échec, peur de la réussite, etc. Vous êtes donc NORMAL.

Mais la peur ne justifie pas de ne pas démarrer, de ne pas se lancer. Il faut se dire que même en cas d’échec, on en tirera une leçon. De plus, une fois qu’on a fait un truc qui nous faisait peur, on a souvent une histoire intéressante à raconter après. Et même si ça se passe mal, on arrive à en rire après.

La peur de ne pas savoir quoi dire après l’opener ne justifie pas de ne pas aller dire bonjour à une jolie fille. Après, vous verrez ce que vous ferez (et je peux vous aider encore avec cette étape) mais c’est déjà mieux de faire un pas vers l’inconnue que de rester coincé dans votre tête pour toujours en imaginant plein de scenarii à la con.

Ne soyez pas paralysé par les peurs en séduction ! Faites leur face !

peur de l inconnu

 

La peur de l’échec en séduction

La peur de l’échec

On le dit souvent mais quand on perçoit l’échec comme un apprentissage, on n’en a plus peur.

On se dit : soit je séduis une nouvelle fille soit j’apprends.

De plus, les gens qui ont peur de l’échec ne perçoivent pas toujours les choses de la bonne façon. Ils pensent qu’en échouant, ils n’ont fait QUE perdre.

Sauf que, comme on vient de le voir, déjà on GAGNE parce qu’on en tire des leçons.

Et aussi on GAGNE parce que cette personne qui nous a rejeté laisse de la place pour quelqu’un qui nous correspondra mieux et avec qui ça se passera mieux !

Enfin, gardez en tête que vous n’avez pas échoué tant que vous n’avez pas abandonné. Vous pouvez rater plein de fois mais trouver LA femme de votre vie. Et dans ce cas-là, vous aurez GAGNE. En voyant les choses comme ça (pour ceux qui veulent se mettre en couple), vous n’avez besoin de gagner qu’une fois pour réussir votre vie. Donc tant que vous continuez à essayer, vous n’avez pas perdu.

Mon conseil : ne pas abandonner avant d’avoir réussi en drague !

La peur du rejet

Une fille peut vous dire non parce qu’elle est concentrée sur elle-même ou sur quelqu’un d’autre ou pour toute autre raison. Elle peut dire non parce que vous ne lui plaisez pas assez ou parce que vitre approche était mauvaise, certes, mais elle peut aussi dire non parce qu’elle est couple et fidèle, parce qu’elle ne sait pas dire “oui, je veux”, parce qu’elle pense qu’elle ne vous mérite pas, parce qu’elle est lesbienne, parce qu’elle est de très mauvaise humeur, etc. Vous n’êtes pas toujours rejeté pour ce que vous êtes.

Une fille peut vous dire non mais il n’y a qu’une seule personne qui peut vraiment vous rejeter : VOUS-MÊME.

Les bénéfices du rejet

Pour surmonter la peur du rejet, voyons voir ce que l’on peut en tirer.

Se faire rejeter, c’est génial pour apprendre à s’aimer. En effet, on va mal le vivre de se faire rejeter jusqu’à ce qu’on s’aime assez. Personnellement, je sais qu’une fille qui me dit NON a beaucoup plus à perdre que moi (je suis pas trop moche, entrepreneur à succès, bon coup, j’ai un bon cœur, je pense assez intelligent, etc.) Pour le dire autrement : si vous le prenez mal quand on vous dit que vous êtes bête, nul ou moche c’est que vous y croyez… sinon ça glisserait sur vous !

Après, j’accepte qu’on peut ne pas m’apprécier. Certaines aiment les bananes et d’autres non, ça ne veut pas dire que la banane c’est de la merde !

La vérité c’est que quand on me dit “tu es génial” y’a une part de vérité, et quand on me dit “tu es une merde”, y’a une part de vrai aussi. Le rejet permet de rester humble et de se détacher du besoin d’attention et de reconnaissance des autres.

Se montrer comme on est

Ne plus craindre le rejet permet d’assumer de se montrer comme on est vraiment en se disant “c’est comme les goûts ou les couleurs, certains vont m’apprécier et d’autres non”. Cela permet d’être moins soumis au jugement des autres, moins dans l’appréhension de ce que les autres pensent.

Cela permet de ne pas être trop complexé (quand on est complexé sur un sujet, par exemple parce qu’on est petit, on vit dans la peur que les autres nous définissent aussi comme ça, “petit”).

En plus, en ne portant pas de masque, on accepte d’être rejeté par les personnes qui ne nous correspondent pas vraiment et de laisser de la place à ceux qui nous apprécieront pour qui on est vraiment. C’est comme dans un entretien d’embauche : à quoi ça sert de prétendre être celui qu’on n’est pas juste pour être embauché ? C’est le risque de faire perdre du temps à tout le monde et de finir par se faire virer comme un malpropre. Ce n’est pas honnête !

En séduction ce serait quelque chose comme ça : pourquoi mentir pour convaincre une meuf de nous donner son numéro ou de se mettre en couple avec nous alors qu’il y a de grandes chances que ça aille dans le mur en procédant de la sorte ? Pourquoi ne pas juste se présenter comme on est (en faisant des efforts bien sûr) et lui laisser le droit de nous dire oui ou non en son âme et conscience ?

Heureux de prendre un vent

Après, il ne faut pas blâmer les filles qui nous mettent un râteau. Vous aussi, vous rejetez certaines personnes, et c’est normal. On n’apprécie pas tous les gens de la même façon. Et ça ne veut rien du tout. Parfois, y’a des filles moyennes avec qui j’ai une super connexion et qui m’excitent grave et des nanas super belles qui ne me font pas trop d’effet.

Gardez en tête aussi qu’on n’est jamais rejeté méchamment par quelqu’un qui vit une vie qui l’inspire. Si la nana est insultante ou violente quand elle vous rejette, dites-vous bien qu’elle est à plaindre, elle a sûrement plein de problèmes dans sa vie. Les gens qui se bougent le cul et ont une super vie sont plutôt remplis d’amour. On a été rejetés des dizaines de fois donc on a du respect pour les gens qui osent être rejetés, même si on ne les apprécie pas spécialement.

Chercher à s’améliorer

Avant d’abandonner avec les filles, demandez-vous si un mec célèbre a été plus rejeté que vous ? Prenez l’exemple de Belmondo, avant d’être un sex symbol français, on lui a dit qu’il était nul et qu’il n’avait pas une assez belle gueule pour jouer les jeunes premiers. Rassuré ?

Tout cela ne veut pas dire que les gens qui nous rejettent ont tort et qu’on ne soit pas chercher à s’améliorer. On peut s’améliorer toute notre vie d’une façon ou d’une autre. Il y a parfois une part de vrai dans le rejet donc il faut voir ça comme une motivation pour nous pousser à faire mieux.

Juste, n’ayez pas peur du rejet. Si je vous disais que vous allez être rejeté par 10 personnes mais gagner 1 million d’euros, vous le feriez ? Sans doute que oui. Bah là, je vous dis que vous allez peut-être être rejeté plein de fois mais que vous allez gagner un gros lot : une super meuf. Vous signez ? ;)

Ne pas sentir le rejet

On l’a vu, pour ne pas trop ressentir le rejet, il faut être sûr de soi. Sûr de ses qualités, qu’on est une chance pour une meuf.

Une autre façon de ne plus sentir les rejets c’est d’approcher beaucoup. On devient anesthésié et on surfe après sur un élan.

Et, enfin, une façon de ne pas trop ressentir la peur du rejet c’est de faire de la drague en ligne. Les rejets font moins mal car quand une fille swipe à gauche, car l’appli ne nous dit pas “non”, elle ne nous dit rien. Et on ne voit que les nanas avec qui on match. Alors je la conseille en complément de la drague en face-à-face parce qu’il faut quand même garder un contact avec la réalité. C’est enivrant d’avoir des dizaines de matchs mais il y a aussi plein de nanas qui ne veulent pas de nous.

peur de l echec

 

La peur de l’inconnu

La peur de l’inconnu (ou la peur de l’inconnue en drague lol) c’est une gros gros sujet. On a tous peur de ce que l’on ne connait pas. Le futur, l’imprévisible, le noir, etc. C’est humain !

Pour vous aider à gérer la peur de l’inconnu, demandez-vous : est-ce que plein de fois vous ne saviez pas comment ça allait se passer mais ça s’est passé mieux que prévu ?

Si oui, gardez cela en tête et dites-vous que ça se passe souvent mieux que vous craignez ! La plupart de nos peurs infondées et impalpables viennent d’une projection erronée de la réalité.

Oui, quand on va vers une nana dans la rue, il y a une peur de l’inconnue car on ne sait pas sur qui on va tomber ni comment ça va se passer. Mais souvent, ça se passe pas trop mal et parfois même franchement bien. Donc, faites un pas vers l’inconnue…

 

La peur de réussir

Il y a des gens qui ont peur de réussir et qui s’empêchent même parfois de réussir.

C’est un problème auquel je me suis personnellement confronté notamment vis-à-vis de mon frère et de mes amis. J’étais assez mal entouré au début, par des gens qui voulaient que je reste naze comme eux avec les filles et dans la merde avec eux plutôt que je m’en sorte et eux avec.

Peur de la réussite : les conséquences

Il y a des gens qui ont peur de faire de l’ombre à leur famille. Mais dites-vous que si vous réussissez, ça devrait les challenger et les motiver. Perso, mon frère et beaucoup de mes potes ne m’ont pas suivi dans le game alors que je leur tendais la main et n’ont fait que jalouser mon succès sans se bouger le cul, me la mordre, et se plaindre de leur non-réussite.

Il y a des gens qui ont peur des conséquences de leur réussite : être harcelé par trop de meufs, ne plus avoir de temps pour eux, être connu comme un gros queutard, etc. Enfin bon, y’a pire ! Et je pense qu’il y a de la marge avant que ça ne vous arrive ! Même moi ça ne m’arrive pas.

Il y en a qui ont peur que d’autres veuillent leur peau. Y’a un gars qui voulait me casser la gueule parce que j’avais baisé sa meuf. Mais ça n’est jamais arrivé et de l’eau a coulé sur les ponts maintenant. Il faut bien avoir un peu de chance aussi…

Peur de la réussite : je vous rassure

Après, dites-vous bien qu’on se retrouve pas aussi connu ou envié du jour au lendemain. C’est pas parce que vous allez faire de la drague de rue quelques fois que vous allez être fiché par toutes les filles de la ville. Et les gens oublient vite aussi : si ça se trouve, une nana que vous avez abordée la semaine dernière ne se souvient déjà plus de vous.

Donc keep cool, réussissez et vous gérerez les éventuels problèmes après !

Et dites-vous bien que vous méritez de réussir !

peur de reussir

 

Conclusion sur les peurs en séduction

On l’a vu, certaines de nos peur sont saines. Si un lion rentrait chez vous là maintenant, ce serait sain d’avoir peur pour que votre corps vous donne assez d’énergie pour combattre ou fuir.

Mais la plupart de nos peurs sont imaginaires (y’en a d’autres : peur de s’affirmer, peur du sexe, peur de ne pas paraître assez humble…) Elles nous mettent de fausses limites et nous font vivre dans une prison de verre. La peur ne doit pas être une excuse pour ne pas avancer là maintenant tout de suite sur ce qui compte pour vous : baiser régulièrement et/ou trouver une super copine !

D’ailleurs, vous ne devriez plus parler de “peur” d’aborder : oubliez les termes d’angoisse ou de stress et préférez parler d’adrénaline, rien que ça, ça va vous aider à vivre ça mieux ! Votre cœur tape, vos jambes tremblent ? Dites “j’ai l’adrénaline de l’abordage”.

Alors, maintenant, assez discuté avec vous-même. Prenez une décision.

Avez-vous envie d’arrêter de vous former en séduction et abandonner ce projet ? Si la réponse n’est pas non avec certitude alors continuez et mettez tout en œuvre pour réussir.

Mes formations de séduction sont là pour vous aider !

 

Votre coach en séduction et développement personnel qui a adoré parler des peurs de dragueur et de séducteur,

Fabrice Julien

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *