Peur du rejet : comment vaincre la peur de ne pas plaire en séduction ?

peur du rejet

Dans cet article, nous allons parler de la peur du rejet. Comment vaincre la peur de ne pas plaire ? La peur en séduction en général ? Nous allons parler de la peur d’être rejeté par une fille (la peur du rejet en psychologie vient souvent d’une blessure intérieure (relation avec votre mère ou mauvais souvenir avec une ex ou mis à part dans la cour de récré à l’école)), de la peur du rejet en amour. Alors comment vaincre le sentiment de rejet ? Comment bien vivre le rejet ?

peur du rateau

Notez que l’on a souvent plus peur quand on rencontre une femme qui nous plait que si elle ne nous plait pas, car ça peut vouloir dire « opportunité » et donc « enjeu ». Personnellement, je vous invite à être plus dans le jeu que dans l’enjeu, même si elle vous plaît. Mais voilà pourquoi les plus belles femmes font le plus peur en général.

Parce que quand vous êtes dans l’enjeu, vous en arrivez parfois à des comportements aberrants. J’ai vu des mecs stresser tellement qu’ils espéraient que la fille qui leur plaît annule le premier rendez-vous avez eux tellement ils étaient paniqué. Tellement ils avaient un désir extrême de créer du lien avec l’autre, ils se rendaient malades et augmentaient donc leurs chances de foirer.

Parce que, souvent, quand on est trop stressé, on a des comportements bizarres qui font fuir les filles.

Dites-vous que si vous avez cette opportunité aujourd’hui avec une fille qui vous plaît, c’est que vous la méritez, que vous l’avez provoquée d’une façon ou d’une autre et que vous en aurez d’autres… si jamais ce n’est pas la bonne. Donc détendez-vous !

 

La peur ou le stress du rejet

Tout d’abord, vous devriez mettre un mot sur votre émotion ou sur votre sentiment.

La peur peut en effet être une émotion ou un sentiment.

En cas de peur d’aborder une femme, vous vivez une sensation de stress : c’est une émotion.

La peur en cas de peur du rejet peut-être soit une émotion sur le moment, soit un sentiment qui dure. Si cela dure, cela peut même tourner à l’angoisse. Souvent l’angoisse est un mélange de peur et de tristesse ou de peur et de colère… donc peut-être que si vous êtes angoissé souvent à l’idée de vous faire rejeter c’est que vous avez une blessure intérieure à guérir.

Avez-vous été rejeté dans votre enfance ? Avez-vous vécu un traumatisme ? Une mère étouffante ?

Bref, peur ou stress, sentiment ou émotion, c’est pas pareil.

Il ne faut pas dire juste « je me sens mal » au moment d’aborder une femme de peur de se faire rejeter. Il faut bien comprendre ce qu’il se passe. Ca aide vachement à gérer la peur du râteau.

A lire pour en savoir plus là dessus : Peur d’aborder une fille : comment avoir moins peur de draguer ?

peur du rejet

Modifier les perceptions

Tout d’abord, modifiez vos perceptions sur un rejet.

Voyez les bénéfices des différents scenarii.

Vous pouvez échouer une approche mais en tirer des leçons pour quand vous aborderez la bonne. Ça peut vous faire grandir et apprendre des choses.

Peut-être que vous allez inspirer ou rassurer quelqu’un qui va vous regarder aborder et prendre un râteau.

Soyez prêt à vivre le pire (le rejet) et voyez-en les bénéfices ! Mais ça ne veut pas dire que le pire va arriver. Si le meilleur arrive (une belle rencontre), alors tant mieux !

Le pire qu’il me soit arrivé ? Des filles qui m’ignorent royalement, qui m’insultent et une qui m’a donné un coup de sac. Ca va…

Le mieux qui me soit arrivé ? Coucher avec une fille abordée dans le rue quelques minutes plus tôt. Le jeu en vaut la chandelle, non ?

Ne partez pas dans le fantasme totalement délirant où la fille va sortir un flingue ou appeler les flics en criant à l’agression sexuelle… si vous abordez de manière courtoise, ça ne risque pas trop d’arriver…

Essayez de voir le pire du pire qui pourrait arriver qui vous fait peur… Souvent ça fait plus peur dans votre cauchemar que de voir vraiment votre peur en face pour de vrai.

A lire aussi : Comment aborder une fille dans la rue et bien la draguer ?

Dites-vous bien que ça n’existe pas une grande réussite sans des échecs, une maîtrise sans avoir jamais fait d’erreurs, créer des contacts et des relations sans rejet…

Ça fait partie du jeu de se tromper. Et ça fait aussi partie du jeu de réussir. D’ailleurs, la science de la séduction, on appelle ça « the Game ».

Lâchez le fantasme

Lâchez le fantasme que si cette personne en particulier vous rejette c’est la fin du monde.

Il y a tellement de femmes sur terre. Il ne s’agit pas de l’opportunité unique de votre vie d’être heureux.

J’dis ça pour tous les mecs friendzonnés ou qui fantasment sur une nana qui ne connait même pas leur existence.

Ouvrez-vous à d’autres possibilités et vous aurez moins peur de vous faire rejeter par une fille en particulier.

Et pour ceux qui veulent aborder des inconnues : désirez vraiment que ça marche quand vous abordez une femme mais soyez prêt à bien le vivre si elle dit non. Détachez-vous un peu du résultat.

Faites-le pour le faire. Faites-le en premier pour vous. Et ensuite pour la rendre heureuse. Avec tant de bienveillance en vous, vous vivrez mieux le rejet car vous saurez qu’elle y perd plus que vous à vous dire non.

Et ne vous mettez pas une pression de dingue à vouloir faire l’approche parfaite. Ne vous comparez pas à un soit disant fantasme d’approche parfaite comme on peut voir dans certains films ou caméras cachées. Ne vous comparez pas, pour éviter la peur de ne pas être à la hauteur.

A lire aussi : L’imperfection et la séduction

Ego blessé

Pourquoi la plupart des mecs n’ont pas peur d’aller demander l’heure à une fille mais ont peur de lui demander son numéro ? Parce que leur ego n’aime pas se sentir jugé. Pour apprivoiser la peur de l’approche, vous pouvez (si vous le souhaitez) commencer par demander l’heure ou votre chemin à des filles. Et, si le contact est bon, la draguer. Mais je conseille plutôt l’approche directe et d’assumer votre intérêt tout de suite… mais bon, pour les débutants, ça peut aider.

Apprécier le rejet

C’est quoi l’inconvénient d’être tout le temps apprécié ?

Voyez les avantages si votre peur du rejet se réalise.

Dans un monde où vous ne seriez jamais rejeté, où vous intéresseriez toutes les femmes, ce serait ingérable.

Vous ne pourriez pas dire oui à 3 milliards de femmes sur terre.

Donc, ce n’est pas possible d’être le centre d’attention de toutes les femmes ! Donc, le rejet est nécessaire.

Ensuite, se faire rejeter c’est bien parce que ça pousse à se remettre en question, à ne pas avoir un ego énorme, à devenir meilleur…

Avant d’avoir le plaisir de coucher avec une femme, on a besoin de souffrir un peu pendant la drague, comme ça on apprécie plus quand ça marche.

Bref, c’est parfois une bonne chose d’échouer… alors faites tout pour réussir mais si vous vous faites rejeter, ça va, voyez les bénéfices du rejet.

Tout le monde va vous voir prendre un râteau ?

Ne le voyez pas comme une honte. Si ça se trouve, les gens ne se souviendront pas de vous quelques minutes plus tard.

La fille même qui vous a mis un râteau ne se rappellera peut-être plus de vous quelques jours plus tard non plus.

Arrêtez de penser que vous êtes le centre d’attention du monde ! Le monde ne tourne pas autour de vous.

Une nana à qui vous avez parlé 5 minutes dans la rue et qui vous a mis un râteau n’a aucune raison de se rappeler de vous toute sa vie. Ou alors c’est que sa vie est vide… et dans ce cas-là, c’est elle qui est à plaindre !

Et puis, sérieux, si vous voyiez quelqu’un prendre un râteau, vous diriez quoi ? Moi perso je me dis « bravo mec tu as osé te lancer » ! Donc les gens ne vous jugeront pas forcément négativement même s’ils vous remarquent. Y’en a même que vous pourriez inspirer !

Accepter sa vulnérabilité

Dites OUI à la peur ! A tant vouloir cacher quelque chose ça nous rend très fragile. Si vous allez vers une fille sans cacher que vous avez un peu d’appréhension, cela peut la toucher. Et si ça ne lui plaît pas, donnez-vous le droit d’être rejeté !

« Oui, j’ai le droit d’échouer ! J’ai le droit d’avoir peur ! J’ai le droit d’être stressé avant d’aller parler à cette fille ! »

Donnez-vous le droit de ne pas être James Bond. Le droit de ne pas être le cliché d’un film mais un être humain.

Dans la vraie vie, il est impossible de créer une connexion avec un James Bond car il n’a pas de vulnérabilité. Or, la vulnérabilité, c’est ce qui nous connecte aux autres. Ça rend humain.

Ce qui mène à la vraie impuissance c’est de refuser sa vulnérabilité. Il y a 3 stades à l’impuissance :

  • Etre totalement impuissant, une victime qui se plaint mais qui ne fait rien.
  • Porter le masque de quelqu’un de puissant mais en vrai s’effondrer dès que quelqu’un trouve votre faille. Je préfère être apprécié pour qui je suis qu’être reconnu pour qui je ne suis pas.
  • S’autoriser à être vulnérable parfois. C’est ça la vraie puissance qui permet d’agir ! « Je suis assez », « j’ai juste besoin de compétences pour atteindre mon objectif ». « Je suis parfait (pas dans le sens du fantasme mais) je fais de mon mieux pour apprendre, construire et avancer. »

Y’en a qui me diront que c’est nul ce que je fais mais moi j’avance. Ils feraient peut être mieux que moi sur le terrain s’ils agissaient (c’est pas sûr mais bon)… mais au moins, moi, je baise.

Si moi je peux le faire vous pouvez le faire : soyez le vrai vous-même et faites de votre mieux !!!

Ne prenez pas les rejets personnellement

Comment vous percevez le râteau est déterminant. Ne vous faites pas piéger par votre ego.

Quand une fille vous met un râteau, ne le prenez pas personnellement.

Peut-être qu’elle était mal lunée.

Peut-être qu’elle est lesbienne.

Ou en couple et fidèle.

Il y a plein de raisons extérieures à vous qui font que vous pouvez pendre un rejet. Et puis, une femme rejette la plupart du temps plus l’approche que la personne. Donc ne vous vexez pas ou ne vous prenez pas une merde si une femme vous rejette. Des femmes me rejettent tous les jours et pourtant j’en baise beaucoup aussi.

Une femme n’est pas représentative de toutes les femmes. Donc même en cas de râteau, restez dans le bien-être. N’ayez pas le désir excessif d’être parfait ou de plaire à tout le monde. Aimez-vous quel que soit votre âge, votre taille, votre poids, votre couleur de peau, etc.

Il vaut mieux prendre un rejet que de ne rien tenter. C’est beaucoup plus courageux, vous pouvez être fier de vous ! Les personnes qui ont réussi de grandes choses ont toutes échoué avant, raté, été critiquées…

C’est un privilège de se challenger ! Bravo de vouloir passer au niveau au-dessus dans le game.

Changez l’échelle

Changer l’échelle peut vous aider aussi à avoir moins peur du rejet.

Cette meuf abordée dans la rue, même si elle vous rejette, vous ne vous en souviendrez probablement pas dans 10 ans. Par contre, si elle ne vous rejette pas, elle pourrait être la femme de vos enfants !

Votre petit enfant intérieur aurait peut-être rêvé juste oser aborder une fille. Alors faites-le pour lui. Osez aborder et fichez-vous en du résultat car c’est déjà bien d’avoir vaincu votre peur du rejet.

Voyez les choses comme un extraterrestre qui regarderait la planète d’en haut. Un mec qui se prend un râteau sur Terre c’est comme une fourmi pour vous. Ça n’a pas beaucoup d’importance tout ça. Alors, pourquoi en faire tout un drame ?

La confiance en soi

Connaissez votre valeur et vous vous direz qu’elle y perd plus que vous à vous mettre un râteau.

Avoir une bonne confiance sexuelle, notamment, ça aide. Perso, quand une nana ne veut pas de moi, je me dis qu’elle a raté le potentiel meilleur coup de sa vie. Et, du coup, c’est tant pis pour elle !

Comment je fais pour être si sûr de moi sexuellement parlant ? J’ai écrit Le guide du bon coup.

Lister les bénéfices à tenter votre chance

Lister les bénéfices à prendre le risque d’être rejeté, pour vous et pour les autres.

Vous pourriez trouver une femme. Vous pourriez rendre une femme heureuse. Et vous pourriez enfin présenter quelqu’un à vos parents. Etc, etc.

Votre vie est votre mission, ce que vous y faites aura un impact après votre mort. Par exemple : vous pourriez laisser de super souvenir à des femmes, ou faire des enfants qui changeront le monde plus tard, etc.

Et quel est le prix à payer pour rester paralysé par la peur ? Souffrir de la solitude, de la misère sexuelle, payer des prostituées, etc.

Le choix est vite fait entre action et inaction, non ?

A lire aussi : NPU : Comment draguer en boîte, séduire dans un bar, pécho en soirée ?

peur du rejet

 

Le rejet en couple

Pourquoi avoir peur d’être trompé ou quitté ?

Peut-être que vous êtes en couple aujourd’hui et que vous avez peur de vous faire tromper ou quitter. Mais pourquoi avoir peur de ce rejet ? Pourquoi cette forme de peur en séduction ?

Si je vous disais que vous pourriez trouver mieux, vous diriez quoi ?

Avec du recul, vous diriez « merci tu as bien fait de me tromper, de me quitter ». Donc pourquoi avoir peur de cette forme de rejet ?

C’est normal d’avoir peur de perdre sa copine si on la met sur un piédestal et qu’on ne la voit pas réellement comme elle est. La peur est là pour casser l’addiction et permettre de la voir comme elle est, un être humain et pas une pierre précieuse.

Vous imaginez que c’est une femme avec qui il n’y aura jamais de conflit, toujours bien coiffée, attentive, etc. Mais une partie de vous dit « c’est pas vrai ça n’existe pas » donc vous avez peur.

Il n’existe pas qu’une manière d’être heureux en couple, si vous pensez le contraire, alors c’est normal d’avoir peur de la perdre. Vos cauchemars sont la conséquence de vos fantasmes. Arrêtez d’avoir peur de ne pas être aimé !

Peut-être que votre peur de la perdre vient du fait que vous aimez sincèrement votre conjointe. Vous devez alors apprendre à l’aimer autrement et à l avoir comme elle est.

Si vous avez peur, vous risquez plus de la perdre

La peur n’enlève pas le danger, bien au contraire. La séduction est un univers de compétition. La peur de se faire tromper excessive, la peur de se faire quitter excessive, peuvent provoquer la perte de  votre couple.  Le couple est comme une prestation de service (désolé) : il apporte de la valeur, répond à des besoins, on y est à l’écoute de l’autre, une source de quelque chose pour l’autre, etc.

Si on se met à vivre dans la peur, on est risque de ne plus apporter tout ça à l’autre et de devenir chiant et donc de perdre notre moitié. Prophétie autoréalisatrice.

Soyez pas dans le manque, needy la jalousie, la peur, c’est nul pour elle et vous perdez de la valeur à ses yeux en vous comportant comme ça.

Mes conseils : désirez être en couple ou avancer avec elle et soyez OK de la perdre. Comme je le dis souvent : soyez prêt à la perdre pour la gagner. A vivre dans la peur, vous prenez le risque de vous attirer ce que vous craignez.

 

Comment vaincre la peur du rejet ?

La physiologie de la peur

Se tenir droit, ouvrir bien la poitrine, bien respirer, tout cela peut aider à vous sentir bien.

Evitez le langage corporel des gens qui ont peur.

Etre en bonne forme physique aussi. Ca peut donner du mojo. Faire du sport aide à se relaxer et peut apprendre à sortir de sa zone de confort (surtout les sports de combat).

Pratiquer le balekouillisme peut aider.

A lire aussi : Le balékouillisme en séduction : comment faire pour s’en battre les couilles ?

La psychologie de la peur

Faites un ancrage sur un moment où vous avez été inarrêtable dans votre vie, où vous vous êtes senti puissant.

Je vous invite à lire ma traduction du livre de Ross Jeffries si ce sujet vous intéresse : Traduction : Ross Jeffries, Comment mener au lit les femmes que vous désirez…

Créer un élan : abordez rapidement une fille, sans vous donner la possibilité de trop réfléchir. Si possible, dans les 3 secondes où vous la voyez (c’est la règle des 3 secondes). Peu importe si vous prenez ou non un râteau. C’est pour vous désensibiliser au rejet.

Répétez l’opération autant de fois que nécessaire jusqu’à vous sentir d’aborder n’importe qui. Même la plus belle fille du monde. Notez que si vous arrêtez d’aborder pendant un moment, la peur peut revenir (un peu moins forte mais quand même). Il faut alors créer un nouvel élan.

Si cette approche vous intéresse, lisez ma méthode La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes.

Surtout ne passez pas en mode pédomorphisme, victime, qui a peur d’aborder et qui se plaint tout le temps. Il ne faut surtout pas renforcer le cercle vicieux qui vous bloque.

Soyez plutôt dans la gratitude.

 

Conclusion sur la peur du rejet

Les gens que vous aimez méritent de vous voir dépasser vos peurs et d’être avec une fille super !

C’est pas dans 2 semaines qu’il faut vous décider, c’est maintenant !

Alors c’est parti !!!

A lire aussi : Comment réagir en cas de râteau ?

 

 

Votre coach en séduction qui espère que vous allez enfin OSER ABORDER UNE FILLE,

Fabrice Julien

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *