Pourquoi les femmes n’abordent-elles pas en France ?

Pourquoi les filles n’abordent-elles pas en France ?

Nous, les français, stressons au moment de se lancer à aborder, on doit également faire un travail sur nous-mêmes pour apprendre à être plus séduisant afin de ne pas être trop ridicule en face d’elles… tandis que les femmes, elles, n’ont qu’à répondre « oui » ou « non ».

Et parfois elles se même permettent de nous juger sur notre approche ou de la critiquer ouvertement… Alors qu’elles ne seraient pas capables de faire le quart des efforts qu’on a faits pour aborder.

En effet, elles s’en croient peut-être capables mais si elles décidaient un beau jour de se lancer, elles ressentiraient ce qu’est l’anxiété d’approche (inimaginable) et seraient probablement paralysées ou n’en mèneraient pas large.

Non seulement les meufs n’abordent pas en France, mais en plus elles se contentent de justifier ça par un « c’est à vous de le faire les gars » et sont souvent dans la résistance du début à la fin de l’interaction (même si elles sont contentes au fond).

Alors, derrière cette attitude, que se cache-t-il réellement ? Pourquoi (au mieux) se contenter de nous envoyer des signaux lorsqu’elles pourraient très bien aborder (sachant que souvent elles ne se donnent même pas la peine de nous donner des signes d’intérêt et attendent que ça tombe tout cuit) ? Je parle bien sûr dans cet article d’aborder « hors de notre cercle social ».

 

1/ L’anxiété d’approche

Comme je l’ai dit plus haut, à moins d’avoir essayé d’aborder une inconnue pour la draguer, on a très rarement l’occasion de ressentir de l’anxiété d’approche dans la vie de tous les jours. Les femmes ne savent donc peut-être pas que vous pouvez en ressentir, et donc, beaucoup ne comprennent pas pour quelle raison vous pourriez avoir peur de faire le premier pas vers elles.

Elles en concluent donc que vous n’êtes pas intéressé. Et elles se font suffisamment aborder comme ça donc pourquoi chercher à avoir d’autres hommes que ceux qui les abordent ? (Attitude passive). Et bien, je vais vous le dire dans le mille : pour pouvoir choisir mieux leurs partenaires sexuels !!!

 

2/ Les conventions sociales

Le fait que ce soit à l’homme d’aborder est une donnée d’ordre seulement culturel. Certes elles ne veulent pas passer pour des salopes, mais qui a dit que ça ferait d’elles des salopes d’aborder ? Le conditionnement social, bien sûr. Elles ont peur d’être jugées.

Certains mecs ont peur des filles qui les abordent tellement ce n’est pas habituel. Ou alors ils confondent « se faire aborder » et « se faire allumer ». Pour éviter ces dérives, les femmes préfèrent jouer à celles qui ne nous ont pas remarqués comme on le leur a conseillé dans les magazines féminins (et ce serait difficile de faire la fille qui ne nous a pas remarqué tout en nous abordant).

 

3/ Elles protègent leur ego

Beaucoup de mecs considéreraient qu’une fille qui les a abordés pourrait très bien aborder plein d’autres mecs. Elle serait donc souvent étiquetée « fille facile » (ou salope pour les intimes) et perdrait pas mal de sa crédibilité. Ce n’est bien sûr pas son souhait.

En cas d’échec, elle aurait l’impression de subir une putain d’humiliation sociale (moins on prend de râteaux plus c’est dur). Ceci dit ce n’est pas ça qui les empêche de tenter de nous humilier parfois. « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse » dit le proverbe. Comme les mecs sont censés ne jamais dire non, imaginez qu’on lui dise non, elle se sentirait comme la pire des moches…

La plupart des femmes n’essuient jamais un refus de la part d’un homme dans leur vie. Ou alors un seul, par exemple au collège, et s’en souviennent encore alors elles ne veulent plus jamais revivre ça.

Dans la série « je n’assume pas » : en nous laissant aborder et guider l’interaction, elles pensent ne pas pourvoir être tenues responsables de ce qui arrivera (LE SEXE).

 

4/ Elles testent l’Homme

Officiellement, elles se laissent donc aborder pour vérifier si l’homme sait passer à l’action. Mais ce test est plus que ridicule. Elles perdent pas mal de bonnes occasions en agissant de la sorte. Car tous les « mecs biens » n’abordent pas pour autant les inconnues.

 

5/ Elles sont fatalistes

De nombreux individus dans notre société actuelle sont intimement convaincus que trouver quelqu’un, cela doit « se faire tout seul ». Ils trouvent donc absurde de tenter de provoquer les événements en amour (aborder). Ils croient au destin seulement quand ça arrange de ne pas bouger leur cul.

 

6/ Le culte de la beauté

Ces barrières invisibles qui se dressent entre les hommes et les femmes font les choux gras des magazines féminins donneurs de conseils et de tous ceux qui s’enrichissent sur le fait que les femmes veulent être super belles. Pourquoi ? Pour donner envie aux hommes de les aborder, bien sûr !

Ceci dit, si nous on se maquillait ou quoi, ça ne servirait à rien et en plus on serait ridicules.

 

7/ La solution pour les femmes ?

En attendant que l’on devienne un pays un peu plus féministe (ce qui arrangerait aussi les hommes car l’entre deux est plein de paradoxes), l’approche indirecte me semble la solution la plus adaptée pour les femmes, pour aborder les hommes qui leur plaisent.

Attention, pas comme une grosse pute genre « si tu me paye un verre/me donne une clope je te fais un bisou » (pour ça par contre les connes ne ressentent pas de pression sociale… parce qu’elles s’en foutent du mec au fond).

Plutôt : en demandant un truc qui ne coûte rien, et en tendant une perche au mec pour que la conversation puisse continuer.  Ca leur permettra de choisir des hommes davantage à leur goût plutôt que d’attendre comme des plantes vertes qu’on les arrose. Enfin, je dis ça pour celles qui se plaignent d’être malheureuses en amour et qui ne font rien de concret pour avoir les mecs qu’elles veulent.

 

8/ Pas de PUA au féminin

Évidemment, dans un pays où les mecs sont quasiment tous des morts de faim, il ne peut y avoir de PUA au féminin. Ce serait trop facile pour elles. Ou alors, il faudrait que ça soit une meuf laide.

 

9/ Sur Internet c’est plus facile

Sur Internet c’est plus facile pour elles de m’aborder. Et pas mal le font sur Adopte et Tinder. C’est donc qu’elles ont surtout peur du râteau IRL puisqu’on les ressent moins quand ils sont virtuels (c’est juste une non-réponse et personne d’autre ne le sait).

 

10/ Et dans les autres pays ?

Cette attitude féminine me semble être une spécialité française, mais c’est sûrement aussi le cas aux Etats-Unis et dans les pays où le game s’est développé.

Le mythe des françaises qui campent en attendant que les hommes viennent (en trouvant ça totalement normal et sans jamais se demander si c’est pareil ailleurs parce que ça les arrange bien au fond de ne pas sortir de leur zone de comfort) se confirme quand on sait que :

A/ Les filles Australiennes sont beaucoup plus entreprenantes qu’en France. Les relations hommes/femmes y sont plus “équilibrées” et les différences de comportement entre filles et garçons sont atténuées.

B/ Les Espagnoles sont beaucoup plus ouvertes que les françaises et il n’est pas rare qu’elles couchent avec des hommes le premier soir sans pour autant que l’on pense d’elles que ce sont des filles faciles. Ce sont parfois même elles qui abordent les garçons.

C/ Au Québec, il n’est pas rare de se faire aborder par une fille, souvent accompagnée d’une copine (pour se donner du courage). Parfois, elles vous demandent même ce que vous souhaiteriez boire et vous payent un verre. Puis si la conversation est cool, elles vous demanderont votre numéro de téléphone. Les garçons y ont tendance à se contenter de se laisser séduire par les filles.

D/ En Norvège, les filles sont vraiment directes, draguent ouvertement, ce qui n’est absolument pas le cas chez nous.

E/ Bref, c’est souvent le cas dans les pays comme l’Argentine où les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les hommes, mais y’a jamais rien qui de garanti de toute façon. Si on n’émet vraiment aucune séduction passive, on ne se fera pas des mannequins (gratuitement du moins).

 

Ma conclusion

Pour ma part, j’aime bien les femmes indépendantes, qui prennent leur vie en main, et qui ont du caractère.

Contrairement à ce qui est véhiculé dans l’inconscient collectif, une femme qui aborde ne détruit pas la virilité des hommes. Parce qu’il faut être très sûr de soi face à ce type de femmes pour être à la hauteur.

Mais si c’étaient les filles qui étaient les plus sexuellement frustrées et pas les mecs, alors peut-être que l’insécurité baisserait car elles sont moins connes que nous sur le plan de la violence et surtout que les mâles ont quand même un instinct polygame donc on pourrait en satisfaire plus voire toutes et ainsi tout le monde verrait maybe la vie en rose.

Enfin, je dirais qu’une solution de parité serait la meilleure. Ni seulement les femmes, ni seulement les hommes n’aborderaient. Chacun pourrait prendre son destin en main. Si seulement les femmes abordaient, les mecs deviendraient des nazes sans couilles : il ne faudrait pas prendre ça comme une excuse pour se ramollir mais au contraire tirer la société toute entière vers le haut. Par contre, ce serait bien que les femmes prennent conscience qu’il est difficile d’aborder et que quand elles nous envoient chier violemment (ou nous manquent de respect d’une façon ou d’une autre), c’est un comportement inapproprié si on n’a pas été vraiment relou avec elles.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

5 thoughts to “Pourquoi les femmes n’abordent-elles pas en France ?”

  1. Vraiment bon article, ça permet de relativiser, j’ai un pote qui a fait sa fin d’études en Norvège, il m’a dit Greg t’es dans la 4ème dimension des pures beautés viennent te draguer en ayant le trac de se faire jeter…
    Un monde nous sépare. .
    Loin de nos françaises et parisiennes qui se prennent pour le centre du monde, et nous daigner un regard est considéré comme un beau cadeau..

  2. Quelle credibilite accorder a un article expliquant les raisons, le mode de fonctionnement et même les pensees des femmes quand il est ecrit par un homme?
    Navre ce premier fait me derange. Vous pretendez vous capable d’expliquer la maniere de penser de chaque femme en France ? Si au moins votre analyse se basait sur des donnees chiffrees et scientifiques mais tel n’est pas le cas
    (Je note quand meme la référence a tinder et adoptunmec, connus il est vrai pour leurs serieux… et leurs but premier =rencontrer des personnes… la demarche est plus ou moins volontaire de base alors que dans la rue les personnes hommes ou femmes n’ont pas forcement cette envie)
    D’autant que personnellement je ressens surtout votre frustration a l’egard des femmes . Et vos préjugés datant de la derniere guerre. Entre ” l’instinct polygame des hommes” et le fait que “les femmes ne savent probablement pas ce que ca fait d’aborder”… cest a se demander si votre article est serieux ou humoristique.
    Dans le second cas je vous prierais d’accepter mes excuses mais dans le premier je vous invite à sortir de votre grotte, a eviter de generaliser et surtout a tenter de vous mettre à leur place : en effet comme vous le dites elles sont sans doute trop abordees dans la rue. Peut etre devriez vous vous dire que soit elles ne veulent pas le faire subir à d’autre, soit elles ne sont tout simplement pas intéressées. Vous semblez dire qu’aborder une femme se fait toujours de maniere polie, respectueuse, gentleman… j’espere que vous savez qu’a l’heure actuelle les femmes reçoivent beaucoup plus de “wesh wesh t’es charmante! ….. et je te parle salope!” Et autre galanteries que de vrai marque de respect dont vous vous faites l’eloge. Qui sont les victimes de la haine de l’autre sexe alors?
    Enfin vous vous posez en victime alors qu’en étant un minimum observateur on peut deviner par l’attitude, le regard, l’expression et aussi le lieux si une personne, homme ou femme est ouverte a la drague et a se faire aborder.

  3. Tu es un vrai génie toi le Vincent ! Tu sais dire en deux secondes qui va coucher avec toi ???
    Voilà tu as raison, je ne suis jamais sorti de ma grotte, donc je ne sais pas qu’il y a plein de weshwesh qui les font chier.
    Je n’ai jamais non plus dragué dans la rue donc je ne sais pas que parfois j’aborde des femmes et elles sont intéressées mais elles ne m’auraient pas abordé et ne voudrait pas me faire subir cet affront !!!
    C’est vrai que parce que je ne suis un homme, je dois fermer ma gueule. Je ne parle jamais avec aucune femme sur l’oreiller qui me révèle ce qu’elles pensent vraiment, une fois que les dernière barrières de l’intimité sont tombées.
    C’est vrai enfin que tout le monde se déteste et que dès qu’on parle à quelqu’un c’est pour le faire chier. Les deux sexes haïraient donc l’autre ? Alors qu’on est faits pour se faire l’amour ?
    Tout les gens sont différents, homme comme femme, et je n’ai jamais prétendu analyser tout le monde.
    Et je ne connais ni l’ironie ni l’humour.
    Bref, mon conseil : lire et ouvrir son esprit avant de parler, je n’ai rien appris dans votre truc et n’y ai vu aucun argument recevable. Désolé!
    Ah j’allais oublier, bien sûr que je suis un putain de frustré, je ne couche pas avec des femmes quand je le souhaite, c’est vrai…
    Et enfin, c’est pas parce que tu t’es fait aborder une fois dans la rue dans ta vie que “les femmes abordent”.

  4. LES FEMME EN FRANCE DETESTE LES HOMME ELLE NE DRAGUE JAMAIS ELLE VEULE DES HOMME RICHE EN PLUS LES FEMME EN FRANCE SON MOCHE ALLER AU BRESILE VOUS ALLER VOIRE LA DIFERANSE.

  5. Elle draguent pas les blancs comme elles mais les nègres car ce sont des grosses perverses ces grosses merdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*