Voici comment sortir de la friendzone !

I – Comment sortir de la friendzone ?

sortir de la friendzone

« Tout en jouant avec le zip
De ses Levi’s
Je lis le vice »

Serge Gainsbourg

Il y a de nombreux articles alarmistes sur le net qui vous diront qu’il est impossible de sortir de la friendzone. D’autres vous diront que la friendzone n’est qu’une illusion. Car en fait, tout reste toujours possible. Parfois pas tout de suite. Parfois, certes, pas du tout.

Poser un diagnostic :

Êtes-vous, à ses yeux, un non-amant ? Si votre belle dame sans merci vous demande de lui rendre service, se confie à vous, se fait consoler par vous, vous demande de porter les sacs lorsque vous faites du shopping, c’est qu’elle vous voit comme son mec… mais SANS le coté sexuel. Je ne dis pas qu’il n’y a pas un aspect inconsciemment romantique à tout cela, mais ça reste complètement platonique. Ça peut durer un siècle sans jamais progresser d’un iota.

Sans doute ne lui avez-vous jamais laissé le temps, ni donné l’occasion, de vous envisager comme un homme hétéro, doté de libido et potentiellement intéressé.

Ne lui faites pas de reproches (sachez qu’une personne se sentant coupable vous enverra probablement chier, même si cette personne est dans son tort – c’est plus facile). Pas de larmes ni de regard de chien battu (vous saboteriez toutes vos chances futures en étant pitoyable). N’essayez pas de la convaincre rationnellement que vous êtes ce qu’il y a de mieux pour elle.

Dites-lui quelque chose du genre :

« Il faut que je te parle cinq minutes seul à seule… j’apprécie notre amitié mais j’ai envie de plus. Je ne l’ai pas prémédité mais tu me plais, j’ai des sentiments pour toi…
– Ah… Je ne sais pas trop quoi dire. Je t’aime beaucoup mais en tant qu’ami. Je suis navrée.
– Je comprends, je ne t’en veux pas. Il fallait juste que je te le dise. »

Le but n’est pas qu’elle se mette avec vous après la confession. Au contraire, suite à cette révélation, il est très probable que vous vous éloigniez l’un de l’autre pendant quelques temps. L’objectif est de lui causer une première prise de conscience : VOUS n’êtes plus son ami asexué mais un potentiel amant.

Attention : si elle réagit mal, vous prête des intentions malsaines, projette toute sa paranoïa sur vous… si du moment que vous lui parlez d’amour, elle vous accuse d’être un porc, un malade, un lourd… barrez-vous ! Une fille qui réagirait comme ça souffrirait de trop de traumatismes pour vivre une relation sentimentale saine.

Sortez de sa vie :

Vous avez toutes les raisons de ne plus vous montrer pendant un temps. Laissez-la digérer l’info. « C’est un mec qui peut éprouver du désir en ma présence ? C’est dingue ! ». De votre côté, vous allez vous réinventer.

Prenez du temps pour voir vos amis, votre famille, pour faire du sport, pour sortir avec d’autres filles, etc. Investissez-vous vraiment dans le game et métamorphosez-vous !

Amusez-vous. Pour ne pas penser à elle, occupez votre esprit avec plein de choses positives, faites des projets. Cette phase peut durer longtemps alors, ayez une vie, faites des rencontres et ne fichez pas en l’air 6 longs mois pour une seule personne qui ne veut même pas de vous.

Le come back :

Lorsque vous serez un homme nouveau, continuez d’être sympa avec elle, mais sans plus. Tout dans votre attitude doit suggérer que vous avez tourné la page et que vous voyez d’autres filles. Mais ne le verbalisez pas.

Restez mystérieux, n’hésitez pas à dire nonchalamment « je dois filer, je suis à la bourre, Léa m’attend. Bisous, à bientôt ». Puis, lancez un bienveillant « prends soin de toi » accompagné d’un bisou rapide sur la joue. Si elle vous demande qui est Léa, sortez une excuse bidon de mâle pressé grâce à laquelle votre cible imaginera ce que vous voulez qu’elle imagine : « C’est une copine ! »

Avec votre target, PAS DE RENCARDS ni rien qui y ressemble de près ou de loin. Finis, les dîners en amoureux (gardez ça pour quand vous serez vraiment en couple), pas de longues balades dans le parc, pas de câlins et invitez-la lorsque vos amis sont présents.

Vos sorties doivent être plus brèves mais plus excitantes, privilégiez une fête dans un bar avec plein de monde à un ciné en tête-à-tête avec elle. Flirtez subtilement avec les autres filles sous son nez (n’exagérez pas non plus). Flirtez aussi un tantinet avec elle, mais faites-lui comprendre que ce n’est que par politesse : « Ça te va bien cette coupe de cheveux », ensuite retournez à votre conversation avec Natacha. Ou encore, venez à sa soirée accompagné d’une jolie copine. Le jeu devra être subtil, on ne le répète jamais assez, le but est de la rendre curieuse. « Et si j’avais eu tort de ne pas croire en lui, de lui avoir mis un râteau ? »

Habillez-vous mieux :

Prenez votre look en main pour avoir l’air moins con.

Portez un parfum sexy :

Vous est-il arrivé, messieurs, d’être hypnotisé par un parfum féminin qui évoque la porte ouverte à tous les plaisirs ? Eh bien pour les femmes, c’est pareil. L’odorat est proche du centre des émotions (songez à la madeleine de Proust). Plusieurs femmes admettent que si une mauvaise odeur peut tuer tout désir en elles, une bonne eau de toilette évocatrice de douceur et de virilité peut faire des miracles. Une copine m’a raconté que, dans le métro, elle sentait parfois des mecs qui avaient le même parfum que moi et que ça lui rappelait nos ébats.

Voici une phrase pour sexualiser sur le parfum : « Tu devrais arrêter d’utiliser ce parfum sur toi. C’est très sexy, et j’ai bien peur, un jour, de te sauter dessus… »

Maîtrisez votre gestuelle :

Si votre nervosité devant l’élue de votre cœur vous agite dans tous les sens… Apprenez à maîtriser vos émotions et à adopter un langage corporel plus posé et affirmé.

N’hésitez plus à parler de sexe :

Bien sûr, ne rentrez pas dans les détails. Mais il est hors de question que vous passiez pour un moine. Si au détour d’une conversation, un(e) de vos ami(e)s fait un commentaire sur une pratique, soyez assez mondain pour ne pas vous montrer surpris ou fermé. N’ayez pas l’air gêné : le plus souvent, il ne sera pas question de dévoiler les détails intimes de vos relations ni de vos partenaires.

Soyez tactile :

Il ne s’agit surtout pas de la peloter, ni de venir lui prendre la main comme un petit garçon qui retrouve sa maman après les cours. Lorsque vous lui parlez, touchez-lui le coude ou l’avant-bras très brièvement pour souligner une partie de la conversation qui vous tient à cœur. Surtout, ne faites pas attention au fait que vous la touchez… évidemment que si vous suez à grosses gouttes, elle perdra du respect pour vous. Soyez serein, vous êtes dorénavant un type tactile avec les femmes.

C’est à partir de ce toucher, qui progressera au grès de sa réceptivité, qu’elle prendra conscience de votre potentiel. Cela peut prendre du temps, mais pas trop non plus. Si la demoiselle n’est absolument pas réceptive, LAISSEZ TOMBER ! Si elle vous touche aussi, si le toucher se fait plus intime, plus érotique, c’est que vous êtes sur la bonne voie. Petit à petit, l’occasion d’un baiser devrait se dessiner. Ne manquez pas cette opportunité de marquer un but ! ;)

Si vous êtes tout jeune, trop timide et n’avez jamais eu l’occasion d’analyser ce qui se passe quand une femme a envie que vous l’embrassiez : sachez que ça tient à une série de détails microscopiques qui, collés ensemble, forment un puzzle de la taille d’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Observez : elle reste assise près de vous, voire s’approche, se laisse toucher, voire vous touche, elle vous jette des petits regards, se laisse prendre la main ou vous prend la main, elle regarde vos yeux mais aussi en direction de vos lèvres…

Oui, mais pourquoi ne serait-ce pas à elle de passer à l’acte ? C’est une considération juste. La réponse : C’EST COMME CA. Alors, un peu de courage !

Si elle refuse le baiser, eh bien, tant pis. Vous en avez déjà trop fait, levez-vous, prenez congé. Sans rancune, mais il faut passer à autre chose.

Si vous avez réussi, félicitations.

 

II – La friendzone avec votre ex

sortir de la friendzone

« La beauté cachée des laids,
Se voit sans délai. »
Serge Gainsbourg

Vous voulez récupérer votre ex, qui vous a fermement rangé dans sa friendzone ? Si vous voulez mon avis, c’est une mauvaise idée, mais bon…

Tout d’abord, il faut comprendre qu’à un moment de sa vie, vous avez bien dû lui plaire, si elle était en couple avec vous. C’est déjà un gros avantage que vous avez sur le friendzonné lambda car vous avez déjà été capable de draguer cette fille avec succès. Elle a été (et est potentiellement encore) attirée par vous. Puis la relation a pris fin (et c’est plus de ce côté-là qu’il va falloir creuser : pourquoi ?) Si votre relation amicale fonctionne et que votre relation de couple a foiré, c’est un comble : il faut trouver ce qui a plombé votre couple et détruire les pensées qui la gardent à distance de vous.

Vous avez sans doute opté pour l’option « amitié » afin de rester proche d’elle… mais au plus profond de vous-même, c’est d’une nouvelle relation amoureuse ensemble dont vous rêvez si ce chapitre vous intéresse.

Votre stratégie ne sera pas tellement différente que celle du friendzonné type. Vous éviterez d’être trop collant, de lui rendre trop service, de la consoler. Vous vous montrerez changé, plus attrayant, plus convoité…

Si ça ne suffit pas, sachez lâcher l’affaire. Tous les vases ne sont pas faits pour être recollés. Ça ne veut pas forcément dire que vous n’êtes pas assez bien pour elle. Ni qu’elle n’est pas assez bien pour vous. Ça veut juste dire, qu’ensemble, ça ne le fait pas.

Pleurez un bon coup si ça vous soulage mais réalisez que si vous êtes vraiment un winner, il va falloir vous remettre en selle. Si vous êtes au fond du trou, une démarche de développement personnel ne peut vous faire que du bien !

Arrêtez de dépenser temps et énergie pour une nana qui ne veut clairement plus de vous. Respectez-vous ! Ne serait-ce pas une excuse pour ne pas avoir à vous lancer sur le field et aborder des inconnues ? Sortez donc de votre zone de confort ! Ça vous changera les idées…

 

III – Pour aller plus loin

N’hésitez pas à checker mon livre Friendzone et sexualisation ! ;)

 

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*