Etre un leader : comment devenir un meneur charismatique ?

comment etre un leader

Dans cet article, nous allons voir comment devenir un leader (et si possible un meneur charismatique) ? Comment être un leader (quelles en sont les caractéristiques) ? Comment gagner en leadership (on parlera de techniques de leadership) ? Et comment avoir du leadership peut vous aider à être plus séduisant et à avoir plus de succès avec les filles ?

comment devenir un leader

« J’ai appris que le courage n’était pas l’absence de peur, mais le triomphe sur elle. L’homme courageux n’est pas celui qui n’a pas peur, mais celui qui conquiert et affronte cette peur. » Nelson Mandela

Ne soyez pas un excuser (« je suis pas assez ci ou trop ça », « je suis trop vieux maintenant », « c’est pas le bon endroit », etc.) !

Ne soyez pas un accuser (« je peux rien faire c’est la faute de mon éducation si je suis nul avec les filles », « c’est la faute du pays dans lequel je me trouve », « les filles sont nulles », etc.)

Soyez un leader ! C’est parti pour être un mec en place !

A lire aussi : Comment devenir un homme dominant : 20 caractéristiques du mâle dominant humain

 

Qu’est-ce qu’être un leader ?

Au sens strict, un leader est un « chef » ou quelqu’un qui est en tête d’une compétition. Mais ce n’est pas cette définition qui nous intéresse.

Car un leader n’est pas forcément un « chef » et n’entre pas forcément en compétition avec les autres…

Peu importe combien de personnes vous suivent sur les réseaux sociaux, que vous soyez salarié ou entrepreneur, vous êtes fait pour être un leader ! Vous en avez le potentiel à une certaine échelle !

La plupart des gens n’arrivent juste pas à révéler qui ils sont.

En fait, être suivi par du monde est la conséquence potentielle du fait de révéler son leadership.

Mais le leaderhsip commence entre vous et vous-même.

Soyez un être humain en capacité d’avoir une vision importante pour lui et de mobiliser de l’énergie pour se mouvoir en direction de cette vision. Articulez et véhiculez cette vision pour donner envie aux autres et leadez les gens pour qu’ils vous aident. Voilà comment être un leader en deux mots !

Et il ne faut pas faire un concours de bite, il ne s’agit pas de dire je suis plus ou moins un leader que lui, mais de chercher à révéler votre leadership à une certaine échelle. Sans vous mettre une pression de dingue ! Cela fera déjà une énorme différence dans votre vie !

A lire aussi : Le mâle alpha dans les sociétés humaines

etre un meneur

 

Comment devenir un leader ?

Devenir leader est une chose exponentielle. En gros, le plus difficile c’est de passer de mec qui subit sa vie, qui travaille pour réaliser les rêves des autres, qui est super influençable au leader. Ça demande une énergie colossale de s’élever.

On l’a déjà dit mais c’est à l’image d’un avion : 80% de l’énergie cinétique sert à le faire décoller.

Devenir un leader : les 3 phases de toute vérité

« Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. » Shopenhauer

Lorsque vous allez devenir un leader, on ne croira peut-être pas en vous au début. Puis, certaines personnes s’opposeront violemment à vous parce que votre projet prendra de l’ampleur.

Dans l’opposition, il ne faut pas tout rejeter en bloc. Il y a des trucs intelligents à entendre. Il ne faut pas avancer les yeux fermés. Je vous conseille de faire le tri entre les critiques intéressantes et le bullshit pour vous améliorer.

Une autre clé est la persévérance : il s’agit de tenir longtemps pour que les gens s’épuisent à s’opposer. Mais il faut aussi évoluer : ainsi, vous vous améliorez et vous communiquerez mieux votre projet.

En dernière phase pour être leader, il y’a des gens qui seront inspirés par vous et qui rejoindront le mouvement. Parmi eux, y’aura même des gens qui vous avaient critiqué au début !

Exemples : le droit de vote des femmes, mettre fin à l’esclavage, unifier noirs et blancs, aller sur la lune, enseigner la séduction…

Au début on ne me prenait pas au sérieux quand je voulais devenir un pick up artist. Mon propre frère se moquait de moi et tournait ça en dérision. Puis, quand j’ai commencé à avoir des résultats, il s’énervait et m’insultait (et préférait rester coincé dans sa vie de merde).

Quand j’ai commencé à vivre de mon business, j’ai été beaucoup insulté sur les réseaux sociaux, signalé aussi (on m’a fermé mes chaînes Youtube 3 fois).

Aujourd’hui, je suis ravi d’avoir aidé des milliers de personnes et que même des gars veuillent devenir des PUA à leur tour.

Avoir une vision plus grande et distordre la réalité

Quand j’ai voulu vivre mon business, j’avais la conviction que c’était possible et que ça pourrait aider des gens.

Mais qu’est-ce qu’on me disait autour de moi ? « Concentre-toi plutôt sur ton diplôme de comptable. Fais un truc normal, fais un truc sérieux, reviens à la raison… »

Un leader est capable de distordre la réalité. Il va au delà de ce qu’il voit et ose l’imaginer autrement.

« I have a dream » Martin Luther King

Vous avez du leadership si vous prenez votre vie en main aujourd’hui et voulez la changer. Si, pour cela, vous agissez, vous vous formez, vous lisez des livres, vous rencontrez des gens qui ont réussi…

Votre mission en tant que leader est d’amener une vision d’un monde meilleur pour vous et/ou pour les autres. Pour vous, pour votre famille, pour vos clients, pour la société, le monde, etc.

Vous devez vous détacher de la réalité présente et voir plus loin et à plus long-terme que la moyenne. Vous devez pour cela consacrer du temps chaque semaine à devenir un visionnaire.

La vision doit être guidée par votre cœur.

Il ne s’agit pas d’avoir une vision utopique, il ne s’agit pas de fuir le réel, de ne penser qu’à échapper à l’inconfort, au conflit, ou à la difficulté. C’est un fantasme de vouloir éradiquer tout ce qui est mauvais. Eventuellement, de penser à organiser les choses autrement pour que les possibilités soient plus ouvertes.

Et puis, tout ne se fait pas en un jour, il faut penser step by step. Ce serait quoi déjà le cran au-dessous pour vous ?

Etes-vous un fou ou un leader ?

Après, ne vous méprenez pas, la frontière entre la folie et le leadership est fine. Il ne s’agit pas de ne faire que rêver, de ne pas écouter son entourage, et de faire n’importe quoi… je vois beaucoup de gars dont le seul projet de vie c’est de gagner aux paris sportifs, par exemple (et la plupart ne se forment même pas). Ça pour moi c’est de la folie (seulement 5% des parieurs sont en positif donc il faut vraiment se former) !

Le fait de mettre en place des actions pour se former sérieusement distingue quand même le fou du leader.

Apprenez-vous de vos échecs ou recommencez-vous de la même manière ? Ça aussi, ça distingue le fou du leader.

Pour être un leader, il faut avoir une conviction

Un leader arrive à communiquer avec les autres et à leur donner de l’énergie.

Comment ? Parce que le vrai leader est convaincu lui-même.

Il sait pourquoi il fait ça ou veut ça. Il a un « pourquoi » fort. Et ce pourquoi le concerne autant lui que les autres. Il sait articuler pourquoi ce projet est important pour lui et pour les autres.

(En drague aussi quand vous y allez avec conviction ça marche mieux avec les meufs. C’est pour ça que je vous conseille vraiment d’aller aborder les filles qui vous font vraiment vibrer.)

Je vous invite à vous demander quels sont vos « pourquoi ». Au début, mon pourquoi c’était que j’étais très frustré et mal dans ma peau. J’ai voulu changer pour moi.

Puis, je me suis rendu compte que la plupart des sites de séduction étaient bidons et que la misère sexuelle faisait autant souffrir les unes que les autres. Du coup, après m’être sorti de la merde moi-même, ma mission a été d’éradiquer la misère sexuelle. En créant une communauté d’hommes et de femmes qui bossent sur leur séduction et sur le fait d’être des bons coups.

Un leader est responsable

Vous ne pouvez pas être un leader qui ne prend pas ses responsabilités.

Exemple : si vous ne baisez pas, ce n’est pas la faute des meufs qui réagissent mal, c’est peut-être que vous n’en avez pas abordé assez pour en trouver une bien ou que vous devez encore travailler vos capacités d’approche.

C’est trop facile de se plaindre et de blâmer les autres

Il y a une partie qui est vraie dans le fait que l’extérieur n’aide pas. Mais elle n’intéresse pas le leader. Le leader veut savoir ce qui est en son pouvoir et agir dessus.

Si vous vous en prenez aux autres, c’est pour leur expliquer des choses et les faire progresser. Pas pour vous défouler, les accabler ou véhiculer de la mauvaise énergie.

Essayez d’être un leader pour vous-même. Peu importe ce qui se passe, vous avancez. Soyez focalisé sur comment résoudre les problèmes.

Les gens sont pas « contre » vous mais ne sont pas « avec » vous non plus si facilement. Vous devez apprendre à les embarquer dans votre monde.

L’attention ne se demande pas, elle s’obtient.

Comment faire pour obtenir l’attention des gens ? Ce n’est pas « je me plains car les autres ne me suivent pas, me critiquent, ne comprennent pas, ne s’intéressent pas à moi, ne m’écoutent pas longtemps, etc. » C’est : comment faire pour qu’ils m’écoutent et s’intéressent à moi ? Comment leur donner envie d’avancer avec vous ? Un leader est focalisé sur comment résoudre les problèmes.

Les mauvais leaders le font avec leur titre ou leur position sociale. Les vrais leaders peuvent leader sans titre.

Etre ou devenir un meneur : agissez pour cela

Vous en avez marre de devoir aller vers les femmes pour les draguer ? Alors, au lieu de juste trouver ça injuste en mode bébé et victime, agissez pour devenir un fantasme, devenez serveur dans une boîte, pompier vacataire, Youtubeur, chanteur connu, etc.

Après, voyez aussi les désavantage à être dragué : une certaine flemme ou facilité peut s’installer, vous pouvez juste dire oui ou non et ne plus choisir librement qui rentre dans votre vie, etc.

leadership rend sexy

Le leadership rend désirable ! Mais parfois être attirant donne plus de leadership naturel aussi…

Devenir un leader : équilibrez vos perceptions

En dehors de la gratitude, de la certitude et de l’amour, toutes les autres émotions doivent être équilibrées dans votre vie sinon elles vous font mettre de l’énergie sur des choses éloignées de votre vision. Donc elles vous affaiblissent.

Ne perdez pas de temps à être « pas content » ou « en colère » ou à râler ou vous plaindre à cause de choses qui ne vous appartiennent pas.

Quand un truc est contre vous, réfléchissez à comment il est pour vous. Quand vous fantasmez un truc, quels en sont les inconvénients ?

Une fille vous a mis un râteau ? C’est peut-être mieux ! Ça m’est arrivé de coucher avec des filles et c’était tellement nul ou alors après elles m’ont tellement collé et saoulé que ça aurait presque été mieux de ne pas conclure avec. Bien sûr, je ne regrette pas. Mais je n’aurais pas été plus triste que ça de ne pas me les faire !

Concentrez-vous sur comment vous accomplissez la vie qui vous inspire. Comment vous avancez vers vos rêves ? Comment vous aidez les autres à avancer vers leurs rêves ? Aussi, comment vous faites pour générer de la valeur pour les autres ?

Etre un leader : la référence interne

Habituez-vous à prendre des décisions en fonction de vous et pas des autres.

La référence externe c’est quand vous écoutez d’abord ce que pensent les autres avant vous-même.

Pour être un leader, il faut développer sa référence interne.

Votre propre feedback doit être au moins aussi important que le cumul des feedbacks des autres.

Parce que si vous passez toujours d’abord par ce que les autres voient et pensent, vous risquez d’avoir du mal à trancher et choisir. Après, vous ne savez plus quoi faire et ça crée de l’immobilisme.

Il vous faut vous faire vos opinions !

Si je n’avais pas testé la drague de rue par exemple et baisé des bonnasses comme ça, avec ce qu’on en entend à la télé, je ne saurais vraiment pas quoi en penser.

Il ne faut pas ne pas écouter l’extérieur car il faut comprendre les autres. J’ai bien compris qu’il ne faut pas faire peur aux filles ou les harceler, par exemple.

Mais je me demande ce qui me semble juste dans mon cœur et je l’écoute avant l’avis des autres. Et ce qui me semble juste c’est que toute personne a droit à une belle rencontre, dans la rue ou ailleurs.

Quand vous abordez une fille, elle peut vous mettre un râteau mais vous pouvez vous faire le feedback que votre approche était bien (parfois ce sont juste des grognasses). Mais si TOUTES les filles vous envoient balader, revoyez votre approche !

Si c’est un réflexe quasi-systématique pour vous, demandez moins l’avis des autres.

Ce qui plait chez un leader, c’est qu’il sache où aller et qu’il soit tranché dans ses opinions.

On le suit pour qu’il dise oui ou non ou pour qu’il choisisse.

Apprenez donc à faire des choix, à écouter votre murmure intérieur, et assumez-en les conséquences.

Etre un leader : ne pas respecter toutes les règles

Les leaders sont prêts à remettre en question certaines règles pour faire ce qui est important pour eux.

Mais attention, ne pas respecter les règles, ça a des conséquences. Car quand on ne respecte pas les règles, on se met une partie de la société à dos.

Certaines règles sont intéressantes à suivre comme de ne pas griller un feu rouge (sinon il y a un risque d’accident). Ou comme payer ses impôts (sinon risque de majoration et puis ça permet de contribuer à la vie en collectivité).

Mais soyez prêt à remettre en question certaines règles sociales, de votre famille, ou de votre couple…

Demandez-vous quel est le sens de cette règle…

Il s’agit de bien comprendre d’abord à quoi sert la règle. Et de la respecter quand il le faut ou quand ça n’apporte rien de l’enfreindre.

Mais arrivez à penser assez par vous-même pour l’enfreindre quand c’est nécessaire.

Challengez un horaire ou un code familial quand il le faut. Osez !

Ne soyez pas effrayé à l’idée d’être condamné, critiqué ou rejeté pour avoir enfreint une règle.

Mais faites-le avec sagesse, pas trop souvent, et pour votre vision. Pas inutilement !

Autre chose qui aide : dites-vous qu’une règle n’est pas forcément imposée mais proposée et choisie par vous. C’est vous qui décidez d’être poli en société, par exemple.

Soyez prêt à enfreindre quelques règles surtout si c’est pour rendre les gens contents au final ou que ça ne fait de mal à personne mais que ça vous aide.

Ou si une règle n’a pas de sens.

Ne vous laissez plus dicter votre vie en fonction de ce que le cadre rigide ou les croyances limitantes de votre famille ou de la société veulent de vous…

Etre un leader : communiquez votre vision

« Je veux changer ma vie » est une super vision.

Mais communiquez-la d’une manière à ce que les autres aient un intérêt à ce que vous réalisiez votre vision.

Si vous êtes plus heureux, ça va améliorer votre vie de couple par exemple. Donc l’autre a intérêt à vous soutenir pour changer de métier, par exemple.

Quel est l’intérêt pour les autres de réaliser votre vision ?

D’un coup, ça devient le projet de plusieurs personnes et ça le rend beaucoup plus puissant.

Comprenez que les gens ne font pas les choses pour vous mais pour ce que ça leur apporte.

Au minimum pour pouvoir dire « J’étais là et j’ai contribué à… »

Ne faites pas juste les choses pour être suivi ou admiré. Soyez plus centré sur les autres pour avoir un impact plus grand que vous-même.

En drague, c’est un peu pareil : si vous allez brancher une meuf et que vous avez la vision d’un couple avec elle, il faut qu’elle ait un « intérêt » à sortir avec vous. Ne serait-ce qu’un intérêt en termes d’attraction.

Etre un leader : soyez prêt à y aller seul

Ne comptez pas sur les autres pour vous aider à réaliser votre projet.

C’est plutôt « voilà où je vais, j’ai déjà mis ça et ça en place, voulez-vous me rejoindre ? »

Etre un leader en séduction, par exemple, c’est proposer à une fille de la faire jouir mais ne pas la laisser décider de si vous aurez une vie sexuelle ou non. « Avec ou sans toi, je vais donner des orgasmes de ouf à une meuf qui me plaît… donc, pourquoi pas toi ?! »

Vous n’avez pas besoin de quelqu’un pour avoir une vie heureuse.

Créez-vous une vie heureuse et une certitude et les gens vous rejoindront.

C’est une chose d’avoir la vision, et c’est autre chose de n’avoir personne pour vous aider, de n’avoir pas les stratégies, pas le soutien… mais si c’est trop important pour vous et que vous y allez en dépit de cela, c’est vraiment que vous avez une vision forte !!!

Très peu de gens ont une vision et très peu y vont seul.

Perso, j’ai commencé mon blog tout seul dans ma chambre. Et comme j’ai dit, j’ai recommencé au moins 3 fois mon projet. J’ai patienté plusieurs années avant d’en vivre, etc.

Ce qui m’a aidé à tenir ? La volonté de prouver à ceux qui ne croyaient pas en mon projet qu’ils avaient tort et la gratitude pour tout le chemin parcouru (gagner déjà un peu d’argent par mon blog, avoir des mecs qui me suivent, changer la vie de certaines personnes, etc.)

Leader : ayez de l’enthousiasme pour les autres

On a tous un déficit d’attention.

Et beaucoup de gens veulent être des leaders pour combler un vide, un manque de reconnaissance.

Et j’étais dans ce cas-là pendant des années : je voulais séduire pour me prouver des choses.

« On parle de moi, on me voit sur Youtube, on me reconnait dans la rue, on me valide en tant qu’amant, etc. »

Pourquoi plein de stars sont sous drogues ? Parce qu’elles sont déprimées à hauteur de leur besoin de reconnaissance. Il est tout à fait possible de jouer haut mais de se sentir vide.

Mon conseil pour vous faire gagner des années : reconnaissez-vous vous-même d’abord !

Valorisez les idées des autres ! Voyez en quoi les idées des autres sont super !

Ne ressentez pas le besoin que les gens disent « TON idée est super ». Acceptez de leur laisser dire que c’était LEUR idée (même si ce n’est pas le cas). Et, en plus, ça les fera plus bouger car ils auront l’impression que c’est pour eux.

Ne soyez obsédé par « moi, moi, moi, mon idée, etc. »

Une fois que vous aurez développé une grosse confiance de leader, vous serez capable de dire à quelqu’un « tu m’as inspiré pour ça. »

Un leader veut servir, avoir un impact, et faire une différence dans la vie des gens. Il aime bien être compris mais il ne fait pas les choses pour être reconnu et compris. Parfois, il faut accepter de prendre des décisions que les gens ne comprennent pas s’il ne sont pas à votre niveau de jeu…

Devenir un leader : vivre le quotidien pour plus grand que soi

Pensez au-delà de vous-même !

C’est pour ça que les parents deviennent des leaders quand ils ont un enfant.

Vivre pour plus grand que vous vous aidera aussi à être plus résilient : vous allez vous relever plus vite car c’est aussi pour les autres que vous faites cela !

Vous serez plus créatif aussi : car vous aurez une autre source d’idées car ce n’est pas que pour vous que vous faites les choses !

Ça va vous rendre plus puissant !

Regardez au-delà de vos fesses ! Quand vous apprenez la séduction, par exemple, voyez au-delà du simple « JE veux baiser » ou « JE veux être en couple »

Devenir un leader : s’améliorer en communication

Il ne s’agit pas forcément de devenir bon orateur et de parler en public, même si ça aide.

Mais il s’agit d’apprendre à mieux communiquer avec vous-même et avec les autres.

A communiquer vos idées de façon métaphorique, par exemple. Ou à travers des histoires !

Ecouter les gens d’abord est important aussi. Un leader parle souvent en dernier pour donner de la place aux autres en premier.

Comme ça, les autres contribuent et participent activement. En plus, le point de vue de chacun est enrichissant avant de s’exprimer. Ça permet d’avoir une vision globale. C’est quoi leur point de vie, leurs idées ? Prenez les meilleurs idées, ajoutez les vôtres, apportez des différences, etc.

Beaucoup parlent en premier ou le plus vite possible pour ne pas avoir le temps d’avoir peur.

Ou alors, leur ego prend toute la place et ils aiment s’écouter parler.

Beaucoup de personnes sont douées dans des domaines et ça fait d’eux des leaders mais ils refusent de prendre des cours de communication (même si ça leur permettrait de jouer à un autre niveau !) car ça voudrait dire « accepter de redevenir consciemment nul dans un domaine ».  Pourtant, c’est comme ça qu’on grandit, on apprend toute sa vie…

Si ça vous intéresse de progresser sur ce point capital, je vous conseille Communication, séduction et manipulation.

A rien ne sert de s’exagérer, on ne peut pas être un leader dans tous les domaines du monde !

Bonus de communication leader : le volume de la voix

Essayez de parler plus fort.

Pas de saouler les autres mais de porter votre voix plus loin.

Osez parler en public si nécessaire.

Faites des exercices où vous montez votre voix, descendez votre voix.

Jouez sur le rythme aussi, ne parlez pas trop vite (genre « je veux vite en finir tellement je suis stressé », non !)

Mettez des pauses parfois pour respirer et créer du suspens, de l’attente, entre certaines mots importants que vous allez prononcer.

Et soyez à l’aise avec ce moment de silence quand vous le faites, sinon ça casse tout l’effet !

Devenir un leader : accepter de faire des erreurs

Ne fantasmez pas qu’être un leader, c’est ne jamais faire d’erreur.

Tous les leaders font des erreurs mais ne sont pas arrêtés par elles. Ni par les rejets, les critiques ou l’échec temporaire.

Etre en mode « perfectionniste » et ne pas accepter les erreurs, ça peut vous bloquer, vous faire abandonner et vous empêcher de jouer à un autre niveau ! La perfection est un fantasme ! Donc, acceptez les râteaux ! Même si 150 meufs vous remballent, il suffit qu’une nana de rêve vous dise oui pour la vie !

(Même si les leaders ont souvent une obsession des détails sur ce qui est important pour eux, il faut accepter de lâcher prise parfois.)

Ce qu’il y a avec les erreurs, c’est qu’il faut quand même qu’elles fassent progresser. Quoi apprendre, quoi faire de différent pour avancer ?

Il faut aussi être sûr d’aller vers un rêve qui est le vôtre, sinon les erreurs n’ont que peu d’intérêt, et on se décourage.

Les erreurs peuvent être une épreuve de leadership que vous fait subir la vie pour voir qui vous êtes vraiment. L’exemple le plus flagrant de ça c’est Edison et ses 1000 essais avant de changer le monde en créant l’ampoule.

Parfois, le temps qui passe fait douter aussi : le temps s’écoule et on n’a toujours pas réalisé sa vision. Mais combien n’ont été reconnus qu’à la fin de leur vie ou après leur mort ? Prenez De Funès, par exemple. Mais c’est loin d’être le seul !

Vous pouvez être critiqué par vos proches ou par les journaux ou les médias ou par des gens que vous admirez, ça aussi, il faut pouvoir l’encaisser !

Une erreur ? Relevez-vous, apprenez et donnez tout ! Chaque fois que vous passez une épreuve, vous magnétisez plus !

Devenir un leader : savoir dire non

Posez-vous les questions : « est-ce que dire oui, ça va me rapprocher de ma vision ? »

« Puis-je arrêter des choses pour libérer de la place pour faire ça ? »

Si les réponses sont non, alors, il faut savoir dire non.

C’est difficile de rejeter des personnes ou les projets ou les idées des autres. Surtout si, comme moi, vous avez beaucoup été rejetés plus jeune.

Mais pour être un leader, il faut passer par le rôle que vous n’avez pas aimé chez les autres (celui qui rejette).

Un leader doit savoir soutenir et encourager comme on l’a vu mais aussi dire non.

Et je trouve que c’est très difficile car dire non est souvent mal perçu.

Comment devenir un leader magnétique et inspirant : un leader assume

Un leader assume ses choix, sa vision, ses erreurs, sa vie…

L’émotion qui tue le leadership c’est la honte.

Si je dis « j’ai honte de travailler dans le porno » c’est différent de « j’adore ça et je veux être le meilleur acteur X ! »

Quelqu’un qui assume, c’est magnétique !

Il n’y a rien de plus attirant que quelqu’un qui avance déterminé, c’est charismatique !

Un vrai leader sait se confier sur doutes, ses vulnérabilités, ses difficultés, ses erreurs tout en étant confiant.

Tous les héros dans les films et tout passent par des difficultés ou ont des zones de vulnérabilité !!!

Entraînez-vous à être à l’aise avec ça et vous serez associé à quelqu’un de très puissant mais d’humain aussi.

Assumez qui vous êtes et soyez prêt à en parler !

C’est très inspirant de voir quelque faire quelque chose qui lui demande des efforts. Ou alors qui ne lui demande plus aucun effort mais s’il est surentrainé donc a fait des efforts avant (pas s’il y est arrivé par un don de naissance).

C’est une mauvaise idée d’avancer caché, masqué, hypocrite, avec un squelette dans son placard, etc.

Devenir un leader : le courage

Pour devenir un leader, le courage me semble être un atout indispensable.

Evidemment, il existe plusieurs formes de courage mais agir malgré la peur est une clé.

Etre capable de faire des choses hors de votre zone de confort vous fait grandir !

Il faut aussi arriver à bien vivre dans le chaos, à tenir la barre pendant la tempête et, parfois, à plonger dans l’inconnu.

Leadership : révéler le leadership des autres

C’est difficile d’être un leader tout seul.

Pour jouer grand, il faut savoir s’entourer. Créer un réseau !

En couple, par exemple, avec une femme de qualité.

En tout cas, s’entourer de personnes excellentes là où vous ne l’êtes pas mais qui partagent votre vision. Pour cela, il faut être conscient de ses points forts et faibles…

Il faut que vous puissiez compter sur eux, les laisser en autonomie, leur donner des responsabilités, ne pas chercher à devoir tout contrôler.

Un leader cherche aussi souvent à partager et à transmettre. Et c’est bien normal, puisqu’il inspire des gens !

Aussi, en tant que leader, les autres peuvent s’appuyer sur vous !

Vous êtes un roc, vous avancez ! Pas forcément quand tout vas bien mais même dans la tempête, les autres doivent être rassurés à votre contact en mode « on va trouver une solution ensemble ! »

Ils savent que vous n’allez pas abandonner ou laisser tomber. Un leader montre l’exemple aussi !

Un leader est aussi capable de valoriser de manière sincère les gens autour de lui.

Et un leader sait récompenser les gens qui avancent avec lui, mais pas tout le temps car ça les rendrait addict à la récompense et ça deviendrait un dû, ni de manière absurde.

Ca aide les autres à avancer, une telle attitude !

Aller de plus en plus loin dans le fait d’être un leader sexy, attirant et inarrêtable

Visez de plus en plus haut !

Voyez de plus en plus loin !

Mais restez raisonnable : si vous avez trouvé une nana parfaite, par exemple, ne la larguez pour essayer d’aller vers un fantasme encore plus parfait.

Mais vous êtes en couple par défaut, donnez-vous les moyens de visez plus haut !

Pareil en business ! Et dans plein de domaines de vie, en fait !

 

Bonus : comment être un leader charismatique ?

Voici deux articles à lire d’urgence :

Sur la confiance en soi : Homme confiant : la confiance en soi avec les filles en séduction

Sur le charisme : Comment avoir du charisme : 10 conseils pour devenir plus charismatique

 

On est tous des leaders et des subordonnés !

Après, ne rêvons pas, on est tous subordonnés à nos émotions et nos jugements.

Des fois, ce n’est pas ce qui est le plus confortable qui aide le plus (sport vs flemme, sucre vs légumes, etc.)

Parfois, on est subordonné à un être humain ou un groupe ou une communauté (état).

Ce que je veux dire c’est qu’on est tous subordonnés à différents niveaux. Et on est tous consommateurs de choses même si on est créateurs à un certain niveau.

Mais plus on prend son leadership plus l’entité est large qui nous subordonne est large. Et plus on crée par rapport à ce qu’on consomme. Par exemple, vous pouvez consommer du Youtube tout en étant créateur de vidéos !

Vous pouvez être un leader salarié si vous embarquez dans une entreprise qui est en accord avec votre cœur.

La clé c’est que ce ne soit pas vos enfants, vos clients ou vos parents qui guident votre vie…

Soyez prêt à être critiqué, n’ayez pas peur de la pression qu’on peut vous mettre à l’homme ou la femme que les autres ont décidé que vous deviez être !

Mais gardez en tête qu’on est toujours suiveur ou follower, on suit toujours des gens pour apprendre ou pour se divertir aussi. Perso, je suis peut-être un des leaders de la séduction en France mais je me forme dans plein de domaines, par exemple. Et je consomme pas mal de vidéos d’humour !

 

Exercice pour devenir plus un leader !

Faire le point sur vos visions, rêves, projets et voyez si votre vie actuelle est en accord avec.

Faire un pas ou une action en direction de votre vision.

Dites-moi tout ça dans les commentaires !

 

Votre coach en séduction et développement personnel,

Fabrice Julien

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *