Harcèlement de rue et féminisme

Je souhaite revenir une dernière fois sur la vidéo qui m’a valu la fermeture de ma chaîne Youtube pour « discours de haine ». Ceux qui me suivent savent que je ne cherche qu’à rapprocher les sexes et à les faires avoir plus de plaisir ensemble. En bref, je ne cherche qu’à donner de l’amour. Voilà qui mérite bien 3 strikes en 2 mois !!!

Vous pouvez toujours voir ma vidéo qui a buzzé (plus de 3 millions de vues sur FB – sur des pages qui l’ont reprise bien sûr) avec la féministe extrémiste qui m’agresse dans la rue sur mon blog.

Dans cette vidéo, nous allons étudier les arguments contre la drague de rue à travers les commentaires laissés par les féministes extrémistes sous ma vidéo sur mon blog. Avant de commencer, mettez-vous bien en tête que je ne défends ni le harcèlement de rue ni les agressions sexuelles.

harcelement de rue

 

Les commentaires sur le blog

« Vous êtes plus énervés et plus agressifs qu’elle » : elle revient et nous insulte directement mais c’est nous qui sommes agressifs ?

 

« Laissez passer les mauvaises rencontres » : ici la mauvaise rencontre revient nous brancher nous on était passés à autre chose. La tolérance a des limites, d’ailleurs la tolérance c’est supporter quelque chose de désagréable, ce n’est donc pas si glorieux que ça, d’être tolérant.

 

« Vous êtes lourds et vous insistez » : nous on était partis et c’est elle qui est revenue à la charge. Il n’était même pas question de la draguer, juste de ne pas acquiescer à ses arguments si je ne suis pas d’accord et lui soumettre des arguments contraires.

 

« La vidéo a été tournée la nuit » : c’était 18h à Lyon dans une grande rue fréquentée et éclairée…

 

« Vous avez abordé plein de filles pour leur demander ça » : personnellement, seulement 3 ce soir-là, j’ai d’ailleurs publié sur FB une vidéo plus longue avec toutes les interactions.

 

« Tu es un mauvais dragueur sinon elle t’aurait pas agressé » : ça n’a aucun rapport, elle aurait fait la même chose avec n’importe qui qui serait venu lui parler. D’ailleurs si tu écoutes bien dans la vidéo elle dit qu’elle le fait souvent…

 

« Vous avez reposté cette vidéo sur Pornhub parce que vous ne respectez pas cette femme » : rien à voir : ma chaîne Youtube a été fermée et plein de pages FB ont repris ma vidéo et ont buzzé avec. Du coup, il ne me restait que Pornhub pour l’héberger, j’avais trop peur de me faire fermer ma page Facebook donc j’ai attendu pour l’y mettre.

Au fait, je regrette vraiment le manque de soutien publique de la part des autres coaches de la communauté de la séduction car les féministes extrémistes se soutiennent entre elles donc elles arrivent à nous striker facilement si on ne fait pas front commun. Ils ont vraiment trop peur que de parler d’un autre coach leur fasse perdre des clients, ça montre le niveau de conviction qu’ils ont dans leurs conseils.

Y’en a même qui ont été contents que ma chaîne tombe ou qui ont annulé les partenariats qu’on avait prévus parce que je n’avais « plus assez d’abonnés maintenant ».

Quant à Anthox Colaboy qui réutilise ma vidéo pour dire qu’elle est intéressante (tout en précisant qu’il n’aime pas les vidéos de pickup d’habitude), il n’est pas foutu de mettre le bon lien et attribue la source à Malaise TV. Malgré que je l’ai contacté plusieurs fois, il n’a pas changé son lien…

Je remercie tous ceux qui me suivent et qui m’ont soutenu, publiquement ou non.

 

« On n’aborde pas les inconnues dans la rue avec des « excuse-moi »… le vouvoiement est le minimum requis par la courtoisie et quand on est bien élevé, on dit tout d’abord « bonjour » ou « bonsoir. » : le tutoiement crée plus vite le lien que le vouvoiement qui met de la distance et ne pas dire « bonjour » mais directement une phrase d’accroche c’est pour optimiser les chances de réponse (dans le but de faire vivre une belle rencontre à la fille aussi c’est un scénario gagnant-gagnant). Est-ce que les journaux mettent comme gros titre « bonjour » ? Et puis, je pense pouvoir tutoyer les gens de mon âge, de plus, je s’excuse d’interrompre le cours de sa pensée.

 

« Draguer dans la rue est vraiment ce qu’il y a de plus vil et de plus lourdingue. La rue est faite pour marcher, pour se déplacer, se rendre d’un point A à un point B, de son domicile à son travail, faire des courses, flâner, mais draguer ? Sérieusement, dans quel monde vivez-vous… Il y a des lieux pour draguer. Le monde n’est pas un terrain de chasse géant, nous autres Français sommes des êtres civilisés. Avec un tel manque d’éducation et une telle puérilité il est plus que normal de se faire rembarrer. Et moi qui suis un mec, si je me fais accoster dans la rue par un maroufle aussi mal fagoté, je lui casse direct ses dents de petit anarchiste. » : De très belles rencontres se font à partir de la rue. Ça m’attriste que tu n’en ai jamais fait. Je refuse une ville où la rencontre est interdite et impossible. Mais bon, on ne partage peut-être pas les mêmes valeurs.

Quand tu dis « je lui casse direct ses dents de petit anarchiste », je trouve étrange cet excès de violence contre ma simple phrase inoffensive… Tu fais la même chose aux gens qui te demandent l’heure sans te vouvoyer ou commencer par bonsoir ? Quel « être civilisé » tu fais! Et puis c’est quand-même beau la société que tu nous proposes. Chacun trace sa route sans s’aborder, sans croiser les regards. Puis rentre chez soi et drague sur un site de rencontre, vu que là, à priori, c’est fait pour.

Les bars et boite on n’est pas trop sûr, les filles veulent surtout sortir pour danser et se changer les idées, et pas qu’on vienne les draguer. Pareil à la salle de sport, c’est pas fait pour faire connaissance. Au travail non plus, sinon c’est du harcèlement au travail.  La vérité c’est qu’on ne fait pas de la drague de rue parce qu’on n’a pas le choix, parce qu’on est désespéré ou autre, c’est bien plus facile d’aller sur Tinder, par exemple. D’ailleurs on y va aussi généralement. On drague dans la rue plus pour défendre des libertés, une forme de romantisme et une notion de gratuité.

 

« Perso je conçois pas non plus les rencontres comme ça (aborder plein de filles), je trouve que c’est une démarche de mensonge et d’inauthenticité. » : Non. Si je comprends ton point de vue, cette démarche serait plus difficile à justifier de par sa répétition sur n’importe quelles filles. Mais j’ai le droit de rechercher une fille qui me convienne, ça fait pas de moi ni un menteur, ni un hypocrite. Donc je peux tester des femmes et en choisir une qui a une compréhension plus profonde de l’espace social que la moyenne. Ce que je fais en abordant plusieurs femmes pour me donner le choix.

 

« Oui avant on pouvait dire qu’il y avait des approches meilleures que d’autres, des approches mignonnes ou des « mecs courageux », c’est sur. » L’argument du « c’était mieux avant » sans justification est un peu pauvre. Malheureusement, rien n’a changé depuis ce temps. Il existe des relous et des belles rencontres. Je pense que tu idéalises totalement les rencontres d’autrefois.” :
Oui, une approche aussi respectueuse soit elle, peut toujours cacher un mec relou, qui va vouloir engager la conversation et ne plus jamais te lâcher. Exactement comme les rencontres qui te paraissent plus « saines ». Les mecs que tu rencontres en cours, dans les soirées, et les copains de tes copines peuvent aussi cacher des instables, des relous, des pervers narcissiques et j’en passe.

 

« Aborder une femme dans la rue c’est devenu tellement répandu et banal, ou est le courage dans une situation banale ? » Malheureusement tu es de l’autre côté de la barrière, et tu ne comprends pas qu’à part les relous qui ont aucune gêne sociale et qui harcèlent et insultent à tout va, pour quelqu’un de normal ça demande un réel effort et du courage de pouvoir se mettre dans une situation où le rejet est très facile, fréquent, hautain ou même violent verbalement et physiquement (même si c’est rare que ça m’arrive en drague de rue c’est la première fois qu’une fille ose me frapper – Là, c’était clairement une fille pas bien dans sa peau, les interactions sont meilleures avec les jolies filles épanouies (cf. « je ne suis pas intéressante » et « c’est pour mon corps de rêve que tu es venu me parler ? ».)

 

« Je ne suis pas forcement de celles qui disent qu’il y a des lieux précis où faire des rencontres, on peut en faire partout.
Par contre, ne soyez pas étonné que certaines femmes puissent réagir comme elle l’a fait.
Que savez-vous d’elle ? De son passé, de ce qu’elle a pu vivre? Elle s’est peut-être déjà fait suivre, frapper, violer… Qu’en savez-vous ? Rien.
Donc vous l’abordez dans la rue sans raison précise, pour elle, vous êtes d’office un connard. Pas de chance pour vous car vous n’en êtes pas forcément un, et je pense que votre démarche partait d’une bonne intention. Mais avant de la blâmer à cause de sa réaction, essayez de vous mettre à sa place juste 2m. Disons que dans ma vie je me sois faite aborder 50 fois dans la rue par un homme (je n’ai aucune idée du nombre réel, qui est probablement bien plus élevé que 50, mais c’est un exemple), sur 50, 10 m’ont demandé leur chemin, 5 m’ont dit quelque chose de gentil qui n’attendait rien en retour. Je vous laisse faire le calcul de ceux qui ont été désagréables/qui m’ont insulté ou très mal parlé/qui m’ont proposé de coucher avec eux/qui m’ont suivi. Comment voulez-vous que les femmes soit à l’aise avec le fait de se faire aborder dans la rue ? Alors oui, ce n’est pas de votre faute à vous en particulier donc c’est dommage pour vous mais il faut apprendre à vivre avec. Faites plutôt des vidéos pour montrer le comportement des hommes dans la rue pour ouvrir les yeux à ces messieurs, plutôt que d’essayer de faire passer les femmes pour des féministes hystériques :)
Merci » : Je pense au contraire qu’il fallait aussi montrer les dérives de la polémique actuelle… Il n’est pas question de « faire passer les femmes pour des féministes hystériques » mais de montrer les extrêmes auxquels on arrive. Personnellement, je suis pour le droit à l’avortement, pour le droit de vote des femmes, pour la liberté sexuelle, etc. Je suis pour l’égalité entre les hommes et les femmes, mais pas pour que les hommes soient brimés.

Mais de partout dans les média, on voit des hommes qui auraient un comportement déplacé envers les femmes et on ne montre jamais les abus. Une petite illustration, BFMTV s’empresse de médiatiser la femme qui a accusé de viol Tarik Ramadan. Or, il s’avère qu’il est de plus en plus probablement que ce ne soit pas le cas (il a publié des conversations explicites et un autre type témoigne qu’elle l’a menacé de l’accuser de viol s’il ne faisait pas ce qu’elle voulait). Pourtant, BFMTV n’a pas mis en valeur avec autant de vigueur cette information…

Évidemment, il y a des comportements condamnables, mais ils ne sont pas systématiques.

En revanche, ce qui est systématique, c’est la réaction outrée des femmes (et de quelques hommes qui se veulent gentleman dans l’espoir de tirer leur coup sans doute, et surtout, la violence qu’elles adoptent pour se défendre d’une menace présumée.

Pour ce qui est de « vous ne savez pas ce qu’elle a vécu », c’est un argument passe-partout. Je ne sais pas ce que tu as vécu, mais cela ne m’ôte pas le droit de te répondre.

 

Conclusion

Un mec qui drague dans la rue (pas qui siffle les meufs ou les colles comme un petit chien), c’est rare et ça demande du courage, ne vous en déplaise.

Il faut arrêter de confondre quelqu’un qui aborde dans la rue avec quelqu’un qui agresse. Sinon, que répondre au gars qui demande l’heure ou du feu? Faut-il lui hurler dessus en disant qu’il harcèle? Et le gars de Greenpeace qui arrête les gens pour leur demander des dons, peu importe que qu’ils soient en pleine discussion ou au téléphone, faut-il leur donner des coups de sac?

Ça devient du harcèlement quand la personne refuse poliment et que l’autre insiste.

Le pire je crois c’est les mecs sans couilles qui viennent défendre la « pauvre femme agressée ». Respectez-vous, les gars ! Arrêtez d’être conditionnés bêtement, de mettre les femmes sur des piédestaux et de les prendre pour des petits êtres fragiles.

N’hésitez pas à aller lire mes articles sur :

Le mâle alpha dans les sociétés humaines

Comment le féminisme extrémiste nous coupe les couilles

Je pense que je gagne au débat, car je trouve ses arguments nuls et elle finit même par s’énerver et tenter de me frapper, mais la vraie victoire aurait été de la convaincre de la faiblesse de ses positions… Pour aller plus loin, je vous mets 4 liens :

– Les commentaires sur mon blog sous la vidéo originale (voir le lien en haut de l’article)

– Mon article sur le courage qu’il faut pour aborder une femme sur le site d’Alexandre Cormont

– Mon article pour Masculin.com sur le #balancetonporc

– Ma première vidéo sur le féminisme et le harcèlement de rue (sur ma chaîne principale)

Avec tout ça, je pense qu’on a fait le tour de la question et qu’on peut passer à autre chose sereinement maintenant pour 2018… Pas de commentaires insultants SVP, soyez respectueux, ouverts d’esprit et ne faites pas d’amalgames puisque c’est ce que vous demandez toujours aux autres. Il ne peut que j’ai tort sur certains points et je reste ouvert à lire vos avis. Cependant, ne soyez pas bornés sur tout non plus SVP et acceptez de prendre en compte mon point de vue car je n’ai probablement pas tort sur tout non plus…

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*