A court de conversation ?

A court de conversation ?Comment savoir toujours de quoi parler ?

J’ai plusieurs padawans ici à Lyon dont le plus gros problème est la peur de se retrouver à court de conversation après deux ou trois minutes de conversation.

C’est même pas d’être vraiment à court, leur problème, mais d’avoir toujours l’impression qu’ils ne sauront pas quoi dire après leur opener. Ni ne seront capables de capter son attention.

Leurs interactions qui partent parfois à la vitesse d’Usain Bolt s’essoufflent aussi souvent qu’un asthmatique aux jeux olympiques.

Et vous ? Avez-vous déjà senti cette frustration quand une interaction se termine alors que vous ne savez plus quoi dire ? C’est gênant ?

Ci-dessous mes conseils pour améliorer ça. Et non je ne me contenterai pas de « si y’a un blanc essaie de l’embrasser ». Mdr.

1/ Le lièvre et la tortue

La plupart des mecs prennent autant de plaisir à aborder une meuf qu’à arriver en retard le matin au travail et à se faire sermonner dans le bureau de leur patron : ils ont hâte d’en avoir fini avec ce moment dérangent.

Une réaction naturelle donc : ils vomissent un opener appris par cœur avec un débit qui pourrait me déclencher une crise d’épilepsie.

Même si au début elle répond en souriant, ils vont en continuant comme ça être à court de carburant très rapidement. Donc : laissez plutôt venir les mots à vous plutôt que de parler à la vitesse d’une kalachnikov, ce qui ne fait en fait que souligner votre nervosité… certes naturelle mais communicative.

Par exemple : Les chanteurs dans les concerts s’adressent à la foule comme suit : LENTEMENT !

Quand vous sortez une fille de ses occupations ou de ses rêveries, soyez intelligibles, et ne parlez pas trop vite. Le fait d’être à l’aise est communicatif aussi. Vos balles feront ainsi un plus gros impact.

 

2/ Faites court

Lorsque nous nous remémorons notre passé, nous n’avons aucune notion du temps. Vos dernières vacances à la plage auraient aussi bien pu durer une, deux ou trois semaines : vous en garderiez absolument la même impression.

Vous aurez donc plus de bénéfices et moins de chances de vous faire éliminer en faisant court et simple. En allant droit au but. A condition bien sûr que cela soit congruent avec votre langage corporel.

 

3/ Faites simple

J’ai toujours aimé la simplicité.

Elle a de nombreux avantages. Notamment : vous avez moins de chances de passer pour un mec bizarre en faisant comme ça. Mais aussi moins de chance de commettre un faux-pas.

Une étude menée par des chercheurs de la Harvard Business School révèle que nous avons tendance à chercher les dissimilarités chez nos interlocuteurs après seulement quelques minutes d’interaction. Et puisque nous aimons ce qui nous ressemble, autant ne pas lui laisser trop le temps de compter nos « dissemblances ». Également, les cerveaux de la plupart des gens ont une certaine tendance fâcheuse à se remémorer le négatif davantage que le positif.

 

Les femmes aussi

Parfois j’ai abordé des nanas et j’ai laissé des blancs. Souvent, celles qui sont intéressées essaient de le remplir et là tu vois tous les défauts des AFC. Les femmes sont souvent timides et pas habituées à faire des efforts. Alors, même si c’est un IDI et qu’on apprécie l’effort, c’est parfois un peu ridicule quand elles font ça.

Elles nous reprochent parfois des trucs (pour pas baiser avec nous) qu’elles feraient elles aussi si elles devaient draguer. Quelle injustice !

Parfois après, elles se trouvent trop stupides et envoient un SMS d’un peu meilleure qualité (un peu plus osé). AFC !!!

 

Putain, il neige presque, il vente à décorner un cocu et la nuit tombe maintenant avant l’heure de sortie du TAF. Donc il vaut mieux aller droit au but que de rester dans le froid à papoter dans la rue.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “A court de conversation ?”

  1. Salut fabrice
    Je suis franco australien et de passage à lyon jusqu’à Samedi.je sais que tu voulais partir en Australie,si tu veux on pourrait se rencontrer autour d’un verre parler de game,de filles australienne,etc..
    N’hesites pas â m’envoyer un petit email.

    Cheers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*