Les meufs révèlent leur côté cochonnes après le sexe

Après avoir couché avec nous, les filles ne se comportent généralement pas de la même façon…

Le 22 mars 2016,

Actualités :

La semaine dernière, j’ai mis 1 râteau sur Tinder et 2 sur Adopte ! Je suis assez fier de moi.  Ces trois meufs voulaient venir chez moi et que je les baise (pas en même temps)… je n’étais pas contre dans l’idée mais, au dernier moment, j’ai plutôt envie de dormir, de faire du sport ou de rester tranquille. Je me comporte un peu comme une petite meuf maintenant.

J’ai envie d’autre chose maintenant… Tout d’abord, j’ai moins envie de baiser des meufs juste pour baiser des meufs. Donc, mes prétendantes doivent être bonnes mais aussi arriver à me motiver par leur discussion et toute ces conneries (je n’ai plus envie de faire plus d’efforts qu’elles). Ensuite, j’ai envie de consacrer plus de temps à ma chérie, La Prof. Elle me comble et me prend beaucoup d’énergie sexuelle, et elle mérite que je sois plus sérieux parce qu’elle croit vraiment en moi. Enfin, j’ai envie de prendre davantage soin de moi (repos, sport, bouffe). C’est donc avec une grande fierté que je vous annonce que j’ai résilié mon abonnement Adopte ! Et que je vais faire un baroud d’honneur puis me ranger des voitures  (je ne me vois pas passer de plus d’un FuckClose par semaine à zéro, d’un seul coup).

Travail :

Hier, j’ai mangé avec mes futurs employeurs. Ils sont venus jusque dans mon quartier pour que je ne perde pas trop de temps à midi et m’ont invité dans un super restau. Ils m’ont parlé de la mutuelle qu’ils avaient, de ce j’allais exactement faire comme travail (y’aura des déplacements) et des modalités du début de mon stage DEC/CAC.

Ils ont l’air marrant mais un peu spéciaux quand même, tous les deux. L’un m’a raconté comment il avait fait la compta d’un club libertin et l’autre m’a raconté la fois où un client lui a fait une crise de claustrophobie car il travaillait dans un bureau sans fenêtre avant (comme moi actuellement). Ils ont conclu en disant, que comme on passe beaucoup de temps au bureau, il est important d’avoir un cadre de vie agréable. Je suis 100% d’accord surtout qu’ils m’ont dit ça juste après que je passe la matinée congelé car la chaudière est en panne dans mon cabinet actuel. Le truc moins fun c’est que l’un des deux m’a mimé la masturbation intellectuelle comme s’il avait une énorme bite juste devant la serveuse : j’ai rigolé par politesse mais ça lui a donné l’air d’un gros beauf l’espace d’un instant ! Bref, ça ne peut pas être pire et j’ai hâte de me barrer pour ne plus entendre la voix de merde de mon patron actuel demander toute la journée et à tout le monde « t’es sur quel dossier ?! »

Test de Happn :

L’autre jour, celui où on est allés faire du SPU, j’ai été emporté par le tourbillon de mon envie de nouveautés et j’ai installé Happn « retrouvez qui vous croisez » dans la foulée. L’idée de cette appli, c’est de mettre les utilisateurs en relation dès qu’ils se croisent dans un rayon de 250 mètres. C’est une application française gratuite qui vous dit quand, où et combien de fois vous avez croisé une meuf. Ensuite, vous pouvez choisir le petit cœur pour tenter de rentrer en contact ou bien l’ignorer si elle est moche. Si la meuf clique aussi sur le petit cœur, il y a « crush » et vous pouvez vous parler.

Pendant dix jours, j’ai appuyé sur tous les cœurs mais je n’ai été mis en contact qu’avec 5 ou 6 meufs. Deux seulement ont vraiment retenu mon attention : les autres étaient soit pas très belles, soit leur conversation était chiante, soit elles voulaient un couple à tout prix (trois choses rédhibitoires pour moi).

Mon premier choix était une petite docteure de 26 ans. On a pas mal parlé et c’était sympa… jusqu’à ce qu’elle me demande « tu cherches quoi comme relation ? ». J’ai dit la vérité et ça ne lui a pas trop plu mais on a quand même convenu d’aller boire un verre en ville puis d’aller chez elle si on se plaisait. Mais, le jour J, elle a annulé en disant « je ne cherche pas la même chose que toi, finalement ». J’ai essayé de discuter et elle m’a répondu « j’ai déjà de quoi me satisfaire au lit, je cherche du sérieux, moi, maintenant. » J’lui ai donc demandé pourquoi j’accepterais de faire plusieurs dates avec elle et d’attendre sagement mon tour parce qu’elle veut du sérieux avec moi, tandis qu’un autre la baise (mais qu’il a le droit car elle ne veut pas de sérieux avec lui). Elle n’a pas su me répondre et m’a bloqué.

Mon autre crush correct était une petite anglaise de 21 ans, mignonne, émigrée en France depuis quelques années et qui vit dans un ranch où il y a 11 chevaux. J’ai aussi eu droit à la putain de question « tu cherches quoi ici ?
– je cherche rien on verra ce que je trouve et toi ?
– si tu cherches rien tu peux rien trouver ^^ je veux faire des rencontres, m’amuser et voir après ;) »

Je fus agréablement surpris par son honnêteté. A partir de là, je lui ai directement proposé de nous rencontrer. Elle m’a demandé où. J’ai répondu « chez moi » et elle est venue (elle a dit avoir la flemme d’aller boire un verre en ville avant). C’est allé très vite et c’est surtout allé tout seul entre nous. Hier soir, à peine arrivée, elle m’a dit « je mets mon réveil pour demain matin » (putain, c’était que 20h45 et elle pensait déjà au lendemain). C’est là que j’ai capté qu’elle allait s’incruster pour la nuit. Ca ne m’a pas trop plu, dans l’idée, parce qu’on en avait pas trop parlé. Mais qu’à cela ne tienne ! Puis, on a comparé nos applis : elle, on lui a dit qu’on s’est croisés vers Jean Macé et moi, on m’a dit vers la Part-Dieu. Cherchez l’erreur ! C’est point très fiable, ce machin, j’ai l’impression…

Bon, sinon, on a baisé au bout de quelques minutes. Je cherchais à faire un peu la discussion mais elle voulait vraiment SEULEMENT que je la baise. Elle m’a embrassé et m’a jeté sur le lit puis m’a ordonné « enlève tout ». Elle m’a chevauché comme une tarée en mode violente puis a voulu s’asseoir sur une chaise, que je me mette debout devant elle et que je la nique à fond dans cette position. C’était assez excitant ! Faut dire qu’elle est très musclée : elle a les abdos saillants (à cause du cheval apparemment). Elle n’a joui qu’une fois mais je n’avais pas envie de recommencer ni de prendre davantage soin d’elle. Ensuite, elle s’est couchée et on s’est endormis. Il n’était que 22h30. Ce matin, en partant à son stage, elle m’a réveillé à 6h50 !!! Putain de pute gratuite salope ! Bref, je ne la reverrai pas parce que :
– il y avait pas mal de gazon quand même, or, je ne suis pas une chèvre ;
– je n’aime pas que l’on s’incruste chez moi alors qu’elle aurait grave pu rentrer chez elle à 22h ;
– elle ne m’a pas sucé.

La fille de la rue :

Des nouvelles de ma petite bombe levée en SPU : depuis que je l’ai baisée, elle m’écrit plein de SMS. Et quand je ne réponds pas assez vite, je reçois « … » Elle m’a dit qu’elle a très envie que je la rebaise et me demande ce que j’aimerais qu’elle me fasse. Ou « comment les meufs révèlent leur côté cochonnes une fois qu’on les a ken ». Bon, le WE prochain c’est Pâques, donc je redescends à Aix mais la semaine d’après, je lui remettrais volontiers cher. Son cul m’a laissé un très bon souvenir.

Les maux de la faim (de chatte) :

Sinon, une meuf sur Tinder m’a demandé « tu es monté comment ? » et je lui ai répondu « je ne suis pas un cheval putain » mais j’ai préalablement hésité avec « c’est quoi ce corps qui me met la pression ? Monté comme un piston, je suis en pole pole pole position… »

Pour finir : toujours pas de news de mon enculé de frère. Nixamère !

A+, les amis !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Les meufs révèlent leur côté cochonnes après le sexe”

  1. J’lui ai donc demandé pourquoi j’accepterais de faire plusieurs dates avec elle et d’attendre sagement mon tour parce qu’elle veut du sérieux avec moi, tandis qu’un autre la baise (mais qu’il a le droit car elle ne veut pas de sérieux avec lui).
    –> reponse en or.

    La logique de ces filles rend fou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*