T’es hétéro ? Oui, ben embrasse-moi alors.

T’es hétéro ? Oui, ben embrasse-moi alors.Le 15 mai 2013,

Il y a quinze jours, une grosse biatch m’a foutu un coup de genou dans le paquet (alors que nous étions tous les deux à poils). Pure maladresse ? J’en doute : cette même nana me demandait dix minutes plus tard de lui foutre des claques bien fortes dans la tronche. Le sexe violent c’est bien, mais il y a certaines parties qu’il devrait être interdit de toucher, comme à la boxe (dommage que personne n’aie écrit un règlement là-dessus, j’vais peut-être le faire).

Bref, j’avais de longue mal aux couilles, je souffrais le martyre en m’asseyant et tutti quanti. Ca me brûlait quand aussi je pissais, j’ai même cru avoir une MST, IST ou autre alors je suis allé faire les tests : RAS, danse de la victoire devant le docteur. Le calvaire (hématome dans les burnes) a quand même duré plus de deux semaines durant lesquelles j’ai renoncé à sortir. J’étais trop stressé et un peu blasé. Mais finalement, avoir pris du recul sur les choses, m’être privé de sorties et de cul(s) pendant 1000 ans et revoilà my modjo back. Y’a pas de secrets : quand y a saturation il est opportun prendre des vacances pour éviter le burn out et revenir dans le match avec envie… Car sans envie, pas de conviction, et sans conviction, pas de séduction.

J’me suis remis à baiser des plans culs depuis lundi… et hier, avec Padawan, on s’est motivés pour aller à soirée de fin d’exams P1 de médecine à Marseille. Ambiance Seth Gueko dans la voiture « j’espère que t’es une femme fontaine parce que je suis un homme grenouille ». Arrivés là-bas, boîte blindée de chez blindée, la chaleur humaine nous a immédiatement fait transpirer. J’ai dû enlever ma chemise pour survivre. Il paraît que j’aurais dit un jour « les marseillaises on s’en bat les couilles, on n’a pas trop de logistique pour les baiser à part dans la voiture ou chez elles alors je les game comme un bourrin ». Padawan a su me le rappeler, alors ben, j’ai gamé comme un bourrin.

Au début j’étais encore assez soft, j’demandais aux meufs « on s’embrasse ? » mais ça marchait pas trop, même si y en a une qui m’a fait un câlin. Puis, l’ambiance a commencé à chauffer, certaines se sont mises en soutien-gorge alors, ben, j’me suis dit que j’devais passer une vitesse pour être le plus scandaleux de la soirée. J’ai une réputation à tenir, merde. En vrac, quelques approches que j’ai tentées, pour le sport :
– Pourquoi vous êtes encore habillées, vous ?
– Déshabille-toi.
– A poils.
– T’es hétéro ? Oui, ben embrasse-moi alors.
– Reviens me voir après, j’ai envie de te pécho.
– Ca te ferait plaisir de m’embrasser ?
– Wesh ma vieille, ça gaze ?
– T’as déjà bu un verre de cyprine ? (en lui tendant un verre d’eau)
– Salut, je suis homo, alors montre-moi tes seins.
– T’as pas une copine pour moi ?
– Et bien d’autres, mais j’ai oublié (mise à jour : j’me suis aussi essuyé les mains sur la nuque d’une fille et me suis présenté comme Tarzan à une autre)…

Bon, alors, la première meuf que j’ai embrassée ben j’avais abordé sa copine sur le dancefloor en lui disant « salut, pourquoi t’es encore habillée toi ? » j’sais plus ce qu’elle a répondu et j’ai dit « bon, on s’embrasse ? » elle m’a répondu « non, mon copain est juste là et tout.
– T’as pas une copine pour moi alors ?
– Si, tiens regarde, c’est Joanne. » Joanne était pas trop mal, assez grande. « Salut, on s’embrasse ?
– Pourquoi ? » et là sans répondre j’lui ai tourné la tête et l’ai kiss. C’est une technique que j’ai choppé en regardant Cajun, ce PUA qui mise tout sur le body langage. Au bout d’un moment, je lui ai demandé « bon, on fait quoi ?
– On danse un peu ?
– Non, j’ai pas envie, tiens danse avec mon pote si tu veux et prends mon facebook, moi j’ai la flemme de prendre le tien ». On verra bien si elle m’ajoute. Bisou sur la joue, j’ai bodyrocké jusqu’à la prochaine cible puisque je sentais qu’il n’y avait pas moyen d’aller plus loin avec elle.

Sur la piste toujours, j’ai demandé à une meuf « t’es hétéro ? » et elle a eu peur. C’est pas des blagues, elle s’est reculée et tout… Elle ne voulait plus me parler ni rien et me fuyait, c’était bien drôle ! En fait les deux premières à qui je l’ai demandé ont capoté et c’est devenu mon défi de parvenir à serrer une meuf avec cette réplique « challenge accepted ». J’ai mis dix minutes à y arriver mais c’est en abordant une fille bien bonnasse (une grande brune aux yeux bleus) que ça a marché. « T’es hétéro ?
– ben, oui…
– alors on peut s’embrasser. » kiss close. J’lui ai dit de prendre mon facebook, même topo que l’autre, bisou sur la joue et j’ai bodyrocké vers d’autres pâturages potentiellement plus verts à brouter puisque sa copine commençait à faire la cockblock.

Passage éclair dans le coin fumeur. J’ai aperçu la meuf que j’avais embrassée à la soirée médecine de décembre, je suis allé lui faire la bise et lui ai volé un bisou dans la foulée. Six claques dans ma gueule. Padawan a compté. Là, je commençais à être à la hauteur de ma réputation : je fais des actions qui nécessitent un culot monstre et je m’en balek. Je repousse les limites du socialement admis…

Tour de boîte, j’suis tombé sur un groupe de 5 et je leur ai dit « je suis homo désolé les filles ». Puis j’en ai avisé une qui me plaisait bien. J’suis allé la voir et lui ai lancé « ça te ferait plaisir de m’embrasser ? » hochement de tête, kissclose. Elle n’avait pas son téléphone alors j’ai été obligé de prendre son facebook. J’espère que Zucky ne va pas me bloquer : il adore me désactiver quand j’ajoute trop de meufs d’affilée. Bisou sur la joue, j’ai bodyrocké vers le bar. Mon téléphone est tombé par terre, j’ai perdu ma coque. Sa mère, ça m’apprendra à enfreindre mes propres règles. Surtout pour une meuf que je ne vais probablement jamais baiser…

Ma réplique suivante a été « quand t’en auras marre d’être avec tes copines, viens me voir ». J’ai obtenu plusieurs « oui ». Et quand je les recroisais, je leur disais « bon, on s’embrasse maintenant ? » j’ai eu un bisou sur la joue et un kiss. Explication du kiss : j’ai recroisé une blonde passablement intoxiquée et lui ai ordonnée « bon, embrasse-moi». Kiss close. J’l’ai recroisée un peu plus tard « encore ?
– encore ! » kiss. Elle aussi, j’ai pris son facebook. Fuck, elles ont la foutue manie de laisser leur téléphone dans leur sac, et leur sac au vestiaire. En même temps, on ne peut pas leur en vouloir, elles ne peuvent passe douter qu’elles vont rencontrer LE Cyprineman.

The last but not the least, une aixoise. J’l’ai croisée, « déshabille-toi
– mais je l’ai déjà fait tout à l’heure, t’as pas vu ?
– non, dommage.» Elle est restée à me parler de son TAF et d’autres truc inintéressants alors j’l’ai baratinée que j’étais en P1, que j’étais arrivé 128ème au concours et que je voulais faire dentaire « oh, comme moi ». J’lui ai proposé « bon, on se kiss » elle s’est rapprochée et tout, nos lèvres se sont touchées, petit smack dans un coin, « mais c’est trop facile, viens on va parler dans un coin. » Donc voilà c’était chiant. C’est elle qui s’est cassée au bout d’un moment. Une petite brune toute fine, qui m’avait excessivement excité en se mettant en soutien-gorge un peu plus tôt dans la soirée. C’était pas fougueux ou quoi comme j’aurais aimé faire à Clara Morgane, mais c’était déjà ça. J’étais scandalisé d’apprendre que lors du « crit’ » certaines meufs de dentaire font des strip-teases.

J’ai tenté le crash&burn sur des serveuses mais ça n’a point fonctionné. Sinon, pour les clientes, y a eu comme d’hab un nombre ahurissant de pouffiasses qui ne me répondaient même pas ou qui prenaient un air dégoûté comme si j’étais un monstre. Y en a même une qui a eu le toupet de me dire « Tu te prends pour Don Juan toi ?
– Non, pour Barney Stinson. » Bam, dans les dents. Ceci dit, la plupart ont rigolé, et ont répété à leur copine. Le pire du pire, c’est quand il y avait une brochette de meufs assises sur une banquette dans la salle fumeur. J’ai voulu enchaîner les 10, bien sûr ça n’a fonctionné sur aucune (quand les premières refusent, les autres suivent le mouvement : réputation/imitation/effet de groupe). Mais les trois dernières m’ont fait capoter « il se prend pour quoi lui, t’as vu comme il est dégueulasse ?!
– ta gueule connasse ! ». J’l’ai mise KO verbalement puis me suis cassé avant de m’énerver pour de bon : genre MOI j’suis dégueulasse, j’ai des milliers de fans sur Facebook bordel dont quelques unes qui trouvent que je ressemble à Enrique Iglesias ou Josh Hartnett, faut pas déconner ! J’veux bien ne pas être au goût de toutes, mais de là à dire que je suis dégueu, y a une bonne marge. J’crois que tout est dans l’approche, en fait… Ca me tue ces grosses merdes qui te prennent de haut et après tu les vois avec des kékés merdiques en train de se faire fièrement manger la bouche sur le dancefloor dans des positions peu catholiques (entendez par là que sans vêtement, il y aurait copulation). Bref, balek, mon inner game est au top : il y a quelques années, ce genre de réflexions m’aurait touché, mais là, ça coule sur moi comme un flot de cyprine sur la tête d’un AFC après une malencontreuse éjaculation féminine.

Fin de soirée, avec la n°3. Elle dansait collé-serré assez chaud, elle descendait bas et tout, première trique de la soirée, ENFIN. Padawan a pris une photo. Elle n’avait pas l’air d’avoir trop envie de niquer puis elle embrassait comme une bourrée c’était pas top : le genre qui doit mettre les dents quand elle te suce, comme dans Twilight… alors je me suis cassé. Juste avant de la quitter, un mec s’est approché d’elle et j’ai dit « attention avec ma sœur, hein » il a tourné les talons sans même tenter quoi que ce soit. Ridicules les mecs parfois ! Pour finir, avec Padawan, on a mis nos préventes dans les seins d’une meuf. Puis elle s’est cassé la gueule dans l’entrée. Mythique. 6 heures du mat’, je me suis effondré sur mon lit « putain, je taffe demain, enfin, tout à l’heure… »

Bilan : +5 kiss et +5 Facebook. Je suis assez fier d’avoir pensé à prendre leurs coordonnées. On verra si cette affaire finit par payer. Enfin je veux dire, ces kiss en soirée ça ne signifie rien hein. Pour peu que la meuf soit bourrée, ou bien même y’en a qui embrassent des mecs contre des verres gratuits ou autres. Un kiss après un date un après-midi ensoleillé, je veux bien que ça veuille dire quelque chose mais les kiss de soirée c’est un peu de la merde en boîte si vous voulez mon avis. Y’a plein de mecs qui sont contents d’embrasser des filles et tout, ils se sentent validés, ça remonte leur égo et tout… mais les gars, gardez en tête qu’elles embrassent aussi leur meilleur ami gay ! Pff…

Dans mon viseur : une meuf qui veut m’utiliser comme escort boy pour un mariage (celle de la crémaillère chez Lionel), une nana d’1m83 qui écrit des textes et fait des blagues dans le même style que moi, une nénette que j’avais choppée dans un bar il y a un an qui vient de quitter son mec et m’envoie des messages comme par hasard et Marie de médecine qui s’est réveillé d’un long sommeil. Sinon, j’crois que Pierre Précieuse s’est mis au sport, elle est plus bonne qu’avant.

J’voudrais juste développer deux choses avant de mettre le point final :
– Tout d’abord une réflexion sur la réputation des filles. Elles tiennent absolument à la protéger, pas comme nous. A titre d’illustration : hier, le DJ avait son ordi en panne, alors il a dit « tous les mecs torse nu !!! » (pas de problèmes ils l’ont fait) et « toutes les meufs en soutif » : il s’est pris un gros blanc. Ces gros beaufs ont ensuite chanté « et le DJ, et le DJ c’est un PD ». Bref, c’est pas qu’elles sont moins coquines ni qu’elles n’aiment pas nous exciter hein… faut vraiment être un AFC puceau et bienpensant pour croire ça. C’est juste la pression sociale qui fait qu’elles préfèrent se frustrer plutôt que quelqu’un puisse penser que ce sont des putes.
– Deuxième chose (je passe du coq à l’âne) : Cajun est un PUA qui a travaillé dans un zoo. Il a été formé à dompter des panthères qui s’échapperaient, sans arme rien qu’avec son BL. A la moindre peur ressentie, il se ferait bouffer… il a ensuite eu l’idée d’appliquer cela sur les femmes, avec succès ! J’étudie sa technique en ce moment !!! J’écrirai sûrement un bouquin là-dessus si je deviens bon en body language et si cette méthode donne des résultats en France.

Morales :
– le cash-game fonctionne à Marseille comme à Aix. A mon avis, il fonctionne partout, d’ailleurs. Avoir des balls, ça paye. J’précise ça parce que le Coach de Marseille là vu que quand il sort en boîte quand il embrasse 1 ou 2 filles il est vraiment content puis même il en baise genre 10-15 maximum par an donc il me disait que je ne pourrais pas faire la même chose à Marseille (à savoir embrasser des dizaines de filles en soirée/baiser une trentaine par an). J’espère lui ouvrir un peu les yeux et qu’il capte qu’il a encore pas mal de pensées limitantes. Comme par exemple quand il me sort « un KissClose et un FuckClose c’est presque la même valeur : dans les deux cas la fille a envie de toi »… non mais ça c’est archi-faux puis même niveau intimité, persuasion, séduction, ça n’a rien à voir. C’est ce même coach de Marseille qui m’a sorti que son objectif dans le Game était de séduire 100% des filles qu’il abordait… mouais… il croit encore à la recette miracle (« ouais et si ça marche pas c’est que t’as mal fait »). C’est évidemment impossible hein ne serait-ce que parce nous n’avons aucune emprise sur les filles qu’on aborde (leurs croyances, leur religion, leur mode de vie, leur éducation, etc.) Je le soupçonne de Gamer pour les mauvaises raisons (ego, se vanter des filles qu’il nique, donner des cours pour montrer aux autres comme ils sont des merdes) au lieu de vouloir simplement montrer ce qui est possible et aider les autres… Je l’aime bien et il est sexuellement au-dessus de 90% des mecs mais faut pas trop le prendre au sérieux par exemple quand il raconte qu’il est coach alors qu’il a donné 5 cours à un gars pour 10€ la soirée ou encore qu’il est mannequin alors qu’il a défilé dans un truc de son village. Je pense le développer un peu plus plus tard le personnage parce qu’il est intéressant. Et j’espère qu’il prendra en considération mes remarques quand il lira ça (je me trompe peut-être) et que ça le fera avancer ne serait-ce que d’un poil…
– les meufs quand tu leur parles en boîte te laissent presque toujours une chance… Je veux dire par là qu’elles écoutent en général ce qu’un inconnu a à leur dire même si une fois que t’as fini elles ne répondent pas toujours. J’suis fasciné par ça, enfin je veux dire, quand elles me voient arriver elles savent très bien que je vais les brancher faut pas déconner… donc même si elles ne sont pas intéressées, elles te laissent quand même une chance de sortir un game de ouf (du moins j’entends avoir la chance de dire ce qu’elles veulent entendre et ça ça dépend vraiment des gens). Bon à savoir.
– Padawan a fréquenté Valou pendant plus d’une semaine. Ils se voyaient pratiquement tous les soirs, allaient au restau ensemble et tout. Ils n’en avaient pas parlé mais pour elle, ils étaient en couple… alors quand il lui a dit qu’il allait avec moi draguer en soirée médecine, elle est entrée dans une rage folle, l’a insulté (connard etc.), m’a insulté (gros connard) et l’a bloqué sur FB. J’invite donc les gens qui sont dans le même cas à avoir une discussion franche, et à ne pas se comporter comme s’ils étaient en couple quand ils ne le sont pas parce que même si on leur dit « on est pas un couple » et qu’on se comporte comme si on l’était, vu que ce sont des créatures émotionnelles et non logiques, elles te considèrent engagé. Padawan m’a dit « je ne veux pas être en couple, mais je veux que quand elle est avec moi, elle soit considérée comme une princesse »… c’est pire que de la torture pour elles ! Et mentir n’est pas une solution.

Aller, bisous. Que le Dieu du Game soit avec nous (et avec votre esprit) !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

2 thoughts to “T’es hétéro ? Oui, ben embrasse-moi alors.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*