Comment aborder une fille quand on est timide ?

Salut ! Dans cet article très touchant, je laisse Florent vous parler de comment sa vie a changé grâce au développement personnel et vous expliquer comment aborder une fille quand on est timide. Florent raconte très bien en quoi la drague de rue lui a permis de prendre confiance en lui et vaincre sa timidité. Il vous donne aussi des idées d’exercice pour vaincre la peur du regard des autres. J’ai vraiment trouvé cet écrit plein de sincérité et j’espère qu’il pourra aider certains d’entre vous. Et retrouvez-moi dans une vidéo avec Florent à la fin de cet article pour une interview exclusive !

 

Cet article a été écrit par Florent de la chaîne Osez Agir

Comment aborder une fille quand on est timide ?

Quand j’étais au collège, j’étais terrifié à l’idée de rentrer dans une boulangerie pour commander une baguette de pain. Je le faisais quand même, non pas pour gagner confiance en moi, mais simplement éviter d’être puni de Dofus, mon jeu vidéo préféré sur lequel je passais mes journées.

A cette époque, je m’étais fait quelques amis grâce à Dofus. C’était d’ailleurs le seul sujet de discussion à ma portée. Pour le reste, mon vocabulaire était assez limité : « Oui » « Non » « Je sais pas ».

On peut donc dire que j’étais timide et asocial. Je m’étais habitué à vivre de cette façon avec le temps, j’avais peu à peu accepté cette « fatalité ».

timidité

Arrivé au Lycée, j’ai décidé de changer. En commençant à m’intéresser aux filles, je me suis rendu compte à quel point j’étais loin d’être séduisant ! Pendant de longues années j’avais fui ma timidité et j’allais devoir m’y confronter. Si je ne faisais rien pour changer, j’allais littéralement finir seul toute ma vie.

Les choses se sont vraiment accéléré pour moi en arrivant en DUT Informatique. Je n’avais pas fait grand-chose durant le Lycée mise à part quelques soirées. J’avais des regrets chaque jour, cette situation devenait insoutenable pour moi.

La drague de rue s’est présentée à moi comme le Saint Graal : développer ma confiance en moi, apprendre à communiquer tout en ayant la possibilité de se trouver une copine ! Wow c’était juste génial, encore fallait-il passer à l’action…

confiance en soi

Aujourd’hui, tout va mieux pour moi. J’ai fait de nombreuses rencontres dans la rue, je suis devenu confiant et j’arrive facilement à me faire des amis. Je suis loin d’être le roi du monde pour autant, mais je profite enfin de la vie.

Si je t’écris ces lignes aujourd’hui, c’est pour une bonne raison : t’aider à passer à l’action.

 

La peur d’aborder

La peur d’aborder est surement le principal obstacle à surmonter en séduction. Quoi de plus difficile que de se lancer une fois pour toute, plutôt que de lire un énième article sur la séduction, ou de regarder la 50ème vidéo de sa chaîne préférée ?

Sans action concrète, il n’y a pas de progression réelle. En soi, la théorie c’est bien, mais elle doit venir en complément de la pratique. Or, c’est souvent le contraire qui se produit. Ce qui est magique avec l’action, c’est qu’on peut apprendre sans forcément comprendre ce qui s’est produit. La théorie permet quant à elle de comprendre le processus, sans avoir à l’appliquer nous-même… L’illusion même du progrès !

Notre incapacité à agir est généralement due à trois grandes raisons :

  • La peur de ne pas savoir quoi dire : quoi de plus stressant que de se retrouver face à une belle inconnue, ne sachant pas comment gérer la discussion ?
  • La peur du rejet : l’homme est un animal social, l’exclusion était synonyme de mort, il y a fort longtemps. Je ne sais pas si ça vient de là, mais je suis sûr d’une chose : le premier râteau, ça fait toujours mal !
  • La peur du regard des autres : que va penser la fille de ma démarche ? Si un passant me voit aborder, est-ce qu’il va me trouver bizarre ? Si mes amis l’apprennent, est-ce que leur point de vue va changer sur moi ? Et si cette fille en parle à ses amis, toute la ville pourrait être au courant !?

En fonction de notre profil et de la situation, chacune de ces peurs va s’exprimer avec une intensité différente. Pour ma part, c’était le jackpot : je ressentais les trois !

 

Est-ce qu’elle disparaît un jour ?

Cette peur peut disparaître un jour, tout comme rester pour l’éternité. Il faut bien comprendre une chose : si on a peur, c’est de notre faute. On n’a pas forcément choisi d’être timide, d’avoir du mal à communiquer ou de faire très attention à son image. Une grande partie de notre développement se fait durant l’enfance, de façon inconsciente.

Par contre, aujourd’hui, on est bien conscient de notre problème. On est responsable de notre futur, et celui-ci se construit dès à présent. Tu as le droit d’avoir peur aujourd’hui, mais c’est ton choix d’avoir encore peur demain.

Pour ma part, je n’ai maintenant plus aucune de ces peurs. Cela m’a cependant pris plusieurs années pour m’en débarrasser, mais je partais de très loin. Si j’ai réussi à le faire, je suis convaincu que n’importe qui peut aussi y arriver (et bien plus rapidement !).

Comment se motiver à aborder malgré la peur ?

Le meilleur moyen de se motiver à aborder, c’est d’abord de prendre conscience de ce qu’on rate en restant dans sa foutue zone de confort. Le problème, c’est que ça demande des efforts. Je t’invite à prendre dès maintenant une feuille de papier et un stylo, en répondant à deux simples questions :

Quel est le prix à payer si tu n’agis pas dès maintenant ? Est-ce que tu vas rester timide toute ta vie ? Si oui, quelles en seront les conséquences professionnellement, dans tes relations sociales, etc. ? Si tu souhaites te marier, ça va être compliqué de trouver la bonne femme sans vraiment la chercher. Creuse vraiment en profondeur l’impact de l’inaction sur ta vie future.

Je t’invite à faire de même avec une vision plus positive : qu’est-ce qu’il va se passer si tu oses agir ?

Certaines personnes sont attirées par la carotte, d’autres agissent mieux sous la pression du coup de bâton. Il est donc intéressant de faire l’exercice dans les deux sens. J’avais personnellement fait cet exercice, il y a quelques années. Malgré une vision optimiste sur ma feuille, j’étais loin de m’imaginer à quel point agir allait littéralement changer ma vie ! Le contraire aurait aussi pu se passer… Tout dépend de toi.

timide

Un autre moyen d’être motivé à passer à l’action, c’est d’arrêter de chercher cette foutue motivation. Regarde combien de vues ont les vidéos de motivation sur Youtube, ça dépasse souvent le million. Combien de personnes agissent ? Très peu.

Si tu mets en place la bonne méthodologie, tu n’auras pas besoin d’avoir une énergie incroyable pour te dépasser. J’aimerais donc t’expliquer comment procéder !

 

Tes meilleurs conseils sur comment oser aborder une fille ?

Le meilleur conseil que je peux te donner, c’est d’y aller progressivement. N’importe quelle difficulté peut être décomposée en une suite d’actions facile à réaliser. Tout est une question de méthodologie.

La première fois que j’ai voulu aborder, j’ai directement essayé de prendre le numéro. Résultat : je n’ai pas agi. Cette action était beaucoup trop intimidante pour moi… J’y suis allé petit pas par petit pas, en développant ma confiance dans mon quotidien. J’ai commencé à demander l’heure dans la rue, puis mon chemin, participer en cours, parler au coiffeur, etc.

comment aborder une fille quand on est timide

Ma véritable première rencontre a eu lieu dans une Fnac : j’ai simplement demandé un conseil pour la fête des mères à une jolie blonde qui venait d’arriver. J’étais tout rouge, j’ai bégayé et il y a eu un gros malaise : pas de chance, la fille aussi était timide. Malgré tout, je suis ressorti du magasin fier de moi !

C’est en suivant la même démarche qu’aujourd’hui, je peux aborder facilement une très jolie fille. Je t’invite à être honnête envers toi-même, qu’est-ce que tu es capable de faire dès aujourd’hui ? Demander ton chemin à une fille ? Lui faire un compliment et t’en aller ? Parler de bouquin avec elle dans une librairie sans demander son numéro ? Aborder une fille assise seule sur un banc ?

Il y a toujours une action à notre portée, à condition de réellement la chercher !

 

Comment savoir si on s’invente une excuse qui nous empêche d’agir ou s’il ne faut vraiment pas agir ?

A force d’hésiter à passer à l’action, j’ai finalement trouvé une question qui marchait bien sur moi : « Si cette fille venait t’aborder pour boire un verre avec toi, est-ce que tu dirais oui ? »

Quand on renverse la situation, tout devient d’un seul coup plus clair. Cette question marche bien si la fille est potentiellement « trop grande » ou « trop petite » ou « trop belle » ou « pas assez jolie » ou que t’es « pas intéressant » ou je ne sais quoi !

Tu peux aussi te poser cette question : « Si un ami (de la fille) aperçoit cette fille, est-ce qu’elle voudra bien échanger avec lui ? ».

Par exemple : la fille à des écouteurs, je ne peux pas l’aborder… Bah si, parce que ça te parait logique qu’elle va les enlever pour discuter avec son ami. De même si elle lit un livre etc… Au fond, elle est ouverte aux rencontres qui lui apportent de la valeur (et c’est là que tu entres en jeu !).

 Parler à d’autres personnes est aussi un bon moyen de repérer ses excuses. Je discutais souvent de mes problèmes avec mon meilleur ami, et il m’a permis de mettre en lumière énormément de pensées limitantes. Certains discours paraissent d’un seul coup ridicule devant une autre personne que soi…

Pour finir sur ce point, on a parfois des croyances bien ancrées en nous. Etant très introverti à la base, je me suis reposé sur ma personnalité pour limiter de nombreuses actions. Rencontrer des gens « comme nous » est un bon moyen de voir ce qui est possible en réalité pour des gens « comme nous ».

Grâce à internet, tu peux découvrir indirectement la vie de nombreuses personnes, profites-en !

 

Sincère et authentique

En quoi le fait d’être sincère et authentique aide avec les femmes ?

Je rejoins bien Fabrice sur ce point : rien ne vaut la sincérité et l’authenticité pour séduire une femme (et aussi un homme !). Quand on cherche une relation, être sincère vis-à-vis de nos attentes permet de faire un tri rapide parmi les filles intéressées. Une relation compliquée dès le début est souvent due à un manque de calibrage. Si on cache nos intentions, ça nous explosera un jour ou l’autre dans la gueule. Autant être clair, quitte à faire fuir sur le moment, pour laisser place à la bonne personne.

Etre sincère permet aussi de gagner des points, là où on devrait en perdre ! J’ai rencontré ma copine quand j’étais en train de me filmer pour Youtube… Durant le premier rencard, je n’ai pas osé lui avouer parce que j’avais trop peur de sa réaction. On s’est très bien entendu, j’ai donc tenté le coup la seconde fois qu’on s’est vu. Elle n’a pas du tout apprécié mon geste, mais elle a beaucoup aimé ma sincérité. Grâce à cet aveu, elle avait beaucoup plus confiance en moi et je me sentais mieux. Peu d’hommes sont vraiment sincères, on peut donc se distinguer rapidement du lot.

L’authenticité permet quant à elle d’être séduisant tout étant imparfait. Il faut bien garder une chose en tête : personne n’est parfait, mais certaines personnes cherchent à le cacher plus que d’autres. Pour moi, avouer ses faiblesses est un bon moyen de créer une connexion avec l’autre. En se montrant sous notre vrai jour, on donne l’autorisation à l’autre de faire de même.

Durant mes premiers rencards, j’avais comme habitude de parler de ma timidité. En faisant cela, la fille comprenait mieux quand j’étais parfois « bizarre ». J’avais beaucoup moins la pression, et ça allait beaucoup mieux ! La fille avait aussi beaucoup plus de facilité à me raconter des choses intimes de son passé, se disant que de toute façon que ça ne pouvait pas être pire que moi. Bingo, connexion illico !

 

En quoi le fait d’être sincère et authentique aide avec soi-même ?

Je pense qu’on sait tous au fond de nous que l’on se doit d’être authentique. Il n’y a rien de mieux que d’être en alignement avec nos envies les plus profondes. Malheureusement, ce n’est pas toujours évident.

La plus grande crainte est sûrement la peur du rejet. C’est toujours plus facile d’être d’accord avec les autres, faire comme la masse… Bref, s’intégrer. Etre pleinement soi-même, c’est d’abord accepter d’être rejeté.

J’essaye chaque jour d’être le plus « moi » possible. C’est surement le travail d’une vie, en se rapprochant toujours plus de notre vraie nature. On constate cependant les résultats chaque jour, en se sentant de mieux en mieux. Des gens qui se sont éloignés de moi, d’autres sont venus à ma rencontre. J’ai loupé certaines occasions, mais j’ai pu profiter à 200% de celles de ma « nouvelle » vie.

Pour faire de même, je t’invite à suivre une thérapie du rejet. La drague de rue m’a beaucoup aidé sur ce point. En montrant mes intentions à des filles, je me suis parfois fait rejeter. Au début ça faisait mal, puis avec le temps, c’est passé. Je me suis ensuite rendu compte que j’arrivais plus à être moi-même avec les autres, parce que je ne cherchais plus constamment l’approbation extérieure.

Tu peux aussi faire des exercices plus farfelus, toujours en restant dans une situation de rejet. Plus tu vas l’expérimenter vite, plus tu vas rapidement t’en débarrasser. Si tu ne fais pas, cette peur te suivra toute ta vie, t’empêchant partiellement d’exprimer aux autres ta vraie nature et suivre ton cœur.

florent de osez agir

Voilà un petit exercice que je te recommande vivement de faire : vas dans une rue piétonne et assis-toi par terre. Ferme les yeux et observe ce que tu ressens. Tu vas subir de plein fouet le jugement des autres (surtout dans ta tête). Quand tu seras à l’aise avec l’idée d’être bizarre (= tu t’en fous, c’est comme si t’étais allongé sur une plage), tu auras déjà fait de grands progrès !

 

Aller plus loin

Voilà, c’est tout pour moi ! J’espère avoir pu t’aider à travers cet article. Si tu souhaites en savoir plus, je te donne rendez-vous sur ma chaîne : Osez Agir

On verra ensemble comment développer ta capacité à faire plus de rencontres amoureuses. Mon message est simple : le plus important en séduction, c’est de passer à l’action !

Tu y trouveras notamment une interview faite avec Fabrice.

Bon visionnage !

 

Merci à Florent pour cet article ! J’espère que vous l’avez aimé aussi. Si vous désirez lire d’autres écrits sur le sujet, il y a les articles Comment oser aborder une fille et Comment arrêter de ses trouver des excuses et enfin agir.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Comment aborder une fille quand on est timide ?”

  1. C’est toujours très intéressant ce genre de discussions avec 2 personnes qui savent de quoi ils parlent.j’espère qu’il y aura encore d’autres entretiens de ce type, je pense notamment au dragueur belge Konsti dont on entend pas forcément beaucoup parlé mais qui est, selon moi, un des meilleurs et je pense qu’il n’est pas du tout fermé à des interview entre coach, lui même fait des podcast avec un autre dragueur belge, Robby, je crois.Merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*