Vous êtes ici : Accueil > Blog > Le complexe de la Madone et de la Putain

Le complexe de la Madone et de la Putain

complexe madone putain

Qu’est-ce que le complexe de la madone-putain (pute puritaine, la vierge et la putain, syndrome de la mère et de la putain) ? Qu’est-ce que l’illusion de pureté (fantasme de pureté) ? Comment gérer la dichotomie madone/putain dans la vraie vie et dans notre société actuelle ? Quelle stratégie sexuelle, stratégie de séduction, est la meilleure ?

illusion de purete feminine

Certains hommes pensent qu’une femme qui a connu “beaucoup” d’hommes (trop à leur goût) est sale et impure. En gros, qu’elle n’est pas assez sérieuse pour qu’il soit possible d’envisager quelque chose de sérieux avec elle.

Quand un mec demande à une fille avec combien de garçons elle a couché avant lui et qu’elle répond plus de 30, souvent il fait la grimace.

Une fille qui couche facilement et à droite à gauche est souvent considérée par la société comme “sale”, potentiellement pleine de maladies sexuellement transmissibles (faut arrêter de croire que parce qu’elle a beaucoup sucé elle va avoir le cancer de la gorge), irresponsable, déséquilibrée, infidèle… bref, impropre pour toute relation sérieuse.

Même si pour un coup de bite rapide, les hommes les trouvent souvent excitantes et bonnes à baiser. En fait, l’importance de la pureté dépend des attentes et du niveau d’affection ressenti pour la fille. Elle dépend aussi de l’état d’esprit de l’homme : certains libertins aiment voir leur femme s’amuser avec d’autres. Les notions d’engagement et de “propriété” ne sont pas les mêmes pour tous.

Mais bon bref, pour beaucoup de mecs, il est inenvisageable de se projeter dans une relation à long-terme avec une femme trop libérée sexuellement. Nous allons ici voir pourquoi, si ces préjugés sont fondés et comment faire pour les femmes ayant eu beaucoup de partenaires pour avoir des relations longues quand même (et comment leurs mecs peuvent gérer leur jalousie).

 

Le complexe de la madone et de la putain : définition

Le complexe de la madone et de la putain, c’est le fait qu’il y ait dans la tête des gens un choix binaire :
– soit la fille est une cochonne libérée (ça vaut pour le nombre de partenaires mais aussi pour les pratiques de sexe un peu extrêmes qu’elle peut avoir) ;
– soit c’est une fille pure et respectable que l’on peut épouser.

Le positionnement « madone » consiste à exiger énormément de l’homme (ressources, temps) pour donner peu (sexuellement), en faisant croire à sa propre pureté. La « madone » met en avant la fidélité et demande l’engagement dans la famille et la sécurité. Elle demande beaucoup mais promet de ne pas trahir.

La « putain » ne demande pas d’engagement mais, en offrant beaucoup sans trop casser les couilles, donnera souvent envie à l’homme de s’attacher. La « putain » met en avant son charme, son insolence, sa légèreté… Elle peut rendre un homme heureux mais ne lui garantit aucun avenir ni la paternité de ses enfants, contrairement à la madone (en théorie).

A noter à propos de la frivolité : les hommes et les femmes ayant la plus grande confiance en eux s’orientent vers des stratégies plus frivoles que les autres qui recherchent l’engagement à long-terme : les femmes les plus belles seraient donc souvent les plus faciles (elles savent qu’elles ont autre chose d’intéressant à proposer que leur pureté).

Beaucoup de femmes fatales sont des “putains”.

 

Quelle est alors la meilleure stratégie pour une fille ? Madone ou Putain ?

Tout dépend de ce que la femme recherche, des circonstances et de ce à quoi la nana ressemble. Les femmes qui cherchent un mari peuvent donner des marques de loyauté, montrer leur intelligence, etc.

La grande majorité des femmes (tous âges et milieux confondus) la joue « madone » car elles ne se considèrent pas assez belles pour la jouer « putain ». Et, le nombre de ces dernières met la pression pour que les belles la jouent « madone » aussi.

Pour ne pas simplifier le truc, certaines allumeuse agissent de façon insolente mais clament « je ne cherche que du sérieux ». On en est là, actuellement, en France, c’est le bordel.

La misère sexuelle

Cependant, une nana pas trop dégueulasse qui trahirait cette loi non-officielle ramasserait le pactole. Elle pourrait se faire à peu près tous les hommes qu’elle veut et… si elle est cool et bonne au lit, pourquoi pas, les garder (désir et amour chez l’homme vont parfois ensemble) !

En plus avec la misère sexuelle dans laquelle on vit, les mecs qui baisent peu s’accrochent aux nanas avec qui ils couchent.

La concurrence féminine

A noter que, souvent, les nanas qui ne s’aiment pas s’accusent entre elles d’être des “putes” ou salopes”. Cependant, accuser une concurrente d’être frivole n’est pas un bon dénigrement car ça peut exciter les hommes. Voilà un peu la psychologie des femmes à propos de la femme objet (beaucoup de nanas aiment être objet de convoitise).

Les hommes préfèrent souvent les « putains » dans leur jeunesse ou pour s’amuser puis épousent des « madones ».

Il faut aussi savoir que tous les hommes ne classent pas forcément une même fille dans la même catégorie. C’est un peu subjectif, tout ça ! Pour moi, une nana qui a couché avec 30 mecs, c’est pas beaucoup ! Cependant, pour d’autres qui auraient couché avec seulement 10 ou 15 femmes dans leur vie, ça pourrait paraître énorme et faire peur !

Y’a aussi des gars qui ne jurent que par la virginité de la nana ! Après, c’est à se demander si on aime vraiment une femme si notre amour dépend de son nombre de partenaires sexuels…

pute vierge

 

L’illusion de pureté féminine

Vous aimez peut-être croire que les femmes ne couchent qu’avec les mecs qu’elles aiment, ou au moins qu’elles apprécient. Vous ne voulez pas ouvrir les yeux sur le fait qu’il est très facile pour elles de se taper n’importe quel gus, méticuleusement choisi au hasard.

Nous ne sommes pas égaux sur ce point : les hommes proposent, les femmes disposent. Vous ne voulez pas imaginer que votre copine a déjà baisé avec inconnu après 15 minutes de conversation ? Dans les chiottes d’une boîte, en plus… Et pire, avec quelqu’un qu’elle n’appréciait pas tant que ça.

« Je pensais que si une femme couchait avec moi c’est qu’elle me kiffait. » C’est une réminiscence du fantasme de pureté. C’est pas pour vous déprimer ou quoi mais elle était attirée sur le moment, c’est tout. Ou alors elle avait juste envie de baiser et a pris la première bite qui passait. Ca fait peut-être mal à l’ego mais ce n’est pas une si mauvaise nouvelle si vous êtes un dragueur qui veut baiser un maximum. Perso, j’en ai bien profité !

Cependant, voir votre petite amie sous cet angle, je comprend que cela peut faire peur ! C’est juste que faut bien se rendre compte qu’un seul chromosome nous sépare des nanas donc elles ont des envies et pulsions sexuelles aussi.

complexe madone putain

L’illusion de pureté féminine c’est un peu comme l’ego : ça n’existe pas réellement mais ça impacte nos vies.

 

Pureté féminine : Malaise et culpabilité

Quand vous étiez plus jeune, vous fantasmiez sans doute sur des trucs qui vous semblaient un peu fous. Peut-être que ça vous arrive encore parfois… Vous bandiez devant votre ordi en matant une jeune asiat’ aux allures innocentes se faire prendre violemment par trois connards.

Ils lui mettaient cher : la soumettaient, la traitaient comme une chienne et lui éjaculaient tous sur la gueule. Vous vous imaginiez participer à cette orgie mais immédiatement après avoir fini votre petit film, d’étranges émotions vous envahissaient: malaise et culpabilité.

Vous vous sentiez MAL A L’AISE parce que vous pensez que l’attitude « cochonne » rabaisse la femme, et réduit donc vos chances d’être sincèrement aimé un jour par une fille « bien ». Et vous vous sentez COUPABLE parce que vous avez VRAIMENT aimé ça. Le plaisir ne se contrôle pas, il est chimique.

Chaque vidéo porno un peu trash que vous regardez, où des filles se tapent un gus en duo puis finissent avec des litres de sperme sur les seins, réduit votre illusion de la pureté féminine MAIS PAS LA FEMME ELLE-MEME.

Il n’y a vraiment aucune raison de ressentir un MALAISE. La pureté féminine est juste une illusion (un fantasme pour certains) mais n’a jamais existé. Peu importe toutes les choses cochonnes qu’une femme a faites, fait ou fera… c’est dans sa nature et ça ne lui enlève rien de sa valeur (sa beauté, son enthousiasme, son énergie…)

 

Cochonne ou fille bien ?

Les hommes sont programmés pour éprouver de la répulsion lorsqu’une femme qu’ils apprécient couche avec un autre homme. Ils trouvent trop difficile d’accepter leur affection après ça. Peut-être est-ce une défense naturelle dans notre programmation génétique qui nous évite d’élever l’enfant d’un autre. Rationnellement, peu importe depuis que la capote existe. Si vous n’êtes pas capable de surmonter ces vilaines émotions, vous ne serez jamais vraiment libre… Il ne faut jamais attendre après la pureté d’une femme.

Quand les hommes réalisent que les femmes sont à mille lieues de ce qu’ils imaginaient (leur fantasme de pureté et d’affection féminine provenant d’une source pure) : la seule façon qu’ils ont de rationaliser la chose est de prétendre que les filles en question sont particulières (des putes, des star-fuckeuses, des salopes, etc.) et en les montrant du doigt parce que, soi-disant, elles seraient différentes des autres, différentes des « filles bien ». Mais, au fond, c’est faux.

Toute cochonne est potentiellement une « fille bien ». Toute « fille bien » est potentiellement une cochonne. C’est la vie… Les femmes ont deux faces, nous les hommes aussi, pouvons avoir plusieurs facettes. Une femme n’est pas soit un plan cul soit une épouse : cela dépend des moments, des circonstances…

Les mecs en fait voudraient que la fille ne soit cochonne qu’avec eux mais ça c’est vachement rare.

De plus, il y a des hommes qui aiment les femmes expérimentées comme il y a des hommes qui aiment au contraire les femmes sans expérience.

Après, il y a des cochonnes qui ne sont pas des filles bien aussi. Si vous avez un lien d’affection avec une fille et qu’elle vous fait souffrir en étant cochonne avec plein d’autres hommes et qu’elle sait qu’elle vous fait du mal mais s’en bat la chnek, ce n’est pas bien !

 

Cochonne ou femme respectable dans le couple ?

Par contre, ce genre de croyance “madone OU putain” est un piège qui mène à une relation parfois étriquée avec une nana qui a peur de se lâcher au lit.

Il y a des femmes qui n’osent pas se lâcher au lit avec leur mari de peur qu’il ait une mauvaise image d’elles. Du coup, soit elles prennent un amant, soit elles sont frustrées toute leur vie.

De même, beaucoup d’hommes n’osent pas baiser leur femmes “salement” de peur de perdre leur illusion de pureté à propos de leur épouse. Du coup, ils se font chier au pieu. Et elles aussi.

Il existe et n’existe pas vraiment deux types de femmes. Le respect au lit et en dehors du lit n’est pas le même.

Pour moi, si tu veux respecter ta meuf, il faut lui offrir du bon sexe. Même s’il est parfois “sale”.

 

Jalousie et illusion de pureté

Les meufs ont du mal à comprendre aussi que les hommes ont du mal avec le fait qu’elles couchent à droit à gauche parce que la jalousie s’exprime différemment selon les hommes et les femmes.

Elles se disent parfois que si leur homme fait pareil, ce n’est pas si grave. Ou même pire : que s’il plaît à beaucoup de femmes, ça veut dire que c’est un homme de qualité.

Cependant, le rapport à la jalousie est différent selon les sexes : les femmes craignent que leur conjoint ait des sentiments pour une autre tandis que les hommes ont plus peur que leur compagne ne couche avec un autre.

La jalousie peut aussi s’exprimer à travers ce qu’inspire le vécu sexuel et sentimental de sa partenaire : rare est celui qui acceptera sans broncher que sa femme ait eu un millier de conquêtes quand il n’en a eu que deux ou trois.

Je suis sûr qu’il y a des femmes très bien qui ont eu pas mal de mecs dans leur chatte, mais la plupart des mecs n’aimeraient pas se balader 1h avec une demoiselle qu’ils aiment bien et croiser quatre gars qui l’ont tronchée.

A part les libertins et les candaulistes qui ont une mentalités particulière vis-à-vis de ça et qui se sont bien libérés de la jalousie.

A part aussi quelques dégénérés qui n’ont pas hérité de la programmation génétique les empêchant d’élever l’enfant d’un autre sans le savoir (on appelle ça le cocu). Et j’insiste sur le “sans le savoir”.

 

La putain a-t-elle droit à une relation sérieuse ?

Quand une femme commence à dire qu’elle est un super coup, qu’elle a eu beaucoup d’expérience, qu’elle a fait plein de trucs sales… est-ce que vous pensez que ça donne envie d’avoir une relation sérieuse ?

Réponse : Ça dépend à qui.

La plupart du temps, ça donne juste envie de la baiser mais de ne rien envisager de plus.

Après tout dépend à qui la nana parle.

Il y a des gars ouverts d’esprit, qui ne jugent pas, ou qui ont fait pire et qui vont se dire “chouette une fille comme moi”. Mais ça fera fuir la plupart des mecs pour du sérieux.

Certains vont fuir parce qu’ils seront repoussé par le côté “pas de pureté féminine”, d’autres parce qu’ils n’auront pas assez de confiance en eux pour baiser une fille qui a de l’expérience.

Quelles solutions a donc la putain ?

Assumer les conséquences : ne pas plaire à tout le monde et se concentrer sur les gens qui l’acceptent comme elle est.

Ou bien cacher son passé. Après tout, on ne peut jamais savoir la vérité.

Ça dépend aussi de la fille. Tout le monde a vu Clara Morgane à poils se faire prendre mais ça n’empêche pas que ça reste une fille de qualité (canon, qui a réussi, etc.) Elle peut donc plus se permettre une stratégie de reproduction plus putain que madone. J’dirais même que ça l’a rendue célèbre, en partie.

 

La madone est-elle reloue ?

La nana qui ne veut pas coucher facilement et rapidement peut être considérée comme reloue pour les gars qui ont trop envie de baiser.

Néanmoins, ça peut rassurer aussi de se dire qu’il y a des nanas qui “se respectent”, comme on dit.

Ça peut rassurer aussi les hommes que la fille n’ait pas ou peu de point de comparaison : là c’est son ego qui parle. Et puis par facilité il se dit que c’est mieux comme ça.

Cependant, faut pas être naïf, y’a des filles qui se la jouent très prudes et qui sont en fait de vraies garces, qui mentent, etc.

Y’a des nanas qui “font genre” qu’elles ne sont pas faciles et tout mais qui ne demandent pas mieux que de se laisser prendre à la moindre occasion.

Genre y’en a qui la jouent difficile quand un gars leur plaît vraiment pour du sérieux mais qui se font baiser à côté facilement par des gars dont elles se foutent un peu. Injuste, vous avez dit ? J’ai souvent été ce gars-là qui baise une nana pendant qu’un autre attend son tour en essayant de se qualifier pour une relation sérieuse.

Du coup, le mec se dit : si elle couche pas facilement avec moi… peut-être qu’elle ne le fait pas non plus avec un autre ? La vérité c’est que ça ne veut rien dire. Désolé.

J’ai eu plusieurs relations sérieuses qui ont commencées par du sexe le premier soir.

 

Y a-t-il du vrai dans tout ça ?

Bien sûr, une femme a le droit de faire ce qu’elle veut de son corps.

Néanmoins, il faut bien que les femmes comprennent qu’un homme n’ait pas envie d’embrasser une femme qui vient d’en sucer un autre. Ni qu’elle aille embrasser ses gosses après, hihi.

Pour du long-terme, il y a deux façons de voir les choses.

D’un côté, on peut se dire qu’une fille qui a fait des expériences au moins elle les a faites et peut se poser sans avoir de regrets. Ca permet aussi d’avoir une nana un peu bon coup et qui se connait un peu.

Le passé définit qui on est mais seulement en partie et il n’y a pas que la sexualité de la fille à regarder : vous entendez-vous bien ensemble ? Avez-vous des projets communs ? Bien lavé, ça ressert comme on dit.

Est-ce que ce qui vous plaît c’est ce qu’elle vous fait sentir, son image sociale, le regard des autres quand vous êtes avec elle ? Une nana qui a sucé tout Marseille ne m’intéresserait pas plus que pour un soir mais une fille autour de qui personne ne tournerait ne m’intéresserait pas non plus. C’est ça qui est délicat. Il faut un équilibre dans tout.

D’un autre côté, toutes ces expériences, cela ne garantit pas qu’elle est stable, fidèle, fiable, etc.  La bonne question à se poser est : pourquoi a-t -elle eu autant de partenaires ? Grosse libido ? Jamais été en couple ? Manque de confiance en elle et des choses à se prouver ? Gouffre affectif ?

La réponse à ce “Pourquoi ?” déterminera s’il est possible d’aller plus loin que du sexe avec elle. Selon la réponse, j’invite aussi certaines filles à travailler sur elles-mêmes.

 

Quelles solutions au complexe madone-putain et les problèmes qu’il crée ?

Le nœud du problème est qu’il est plus aisé pour une femme que pour un homme d’avoir accès à des relations sexuelles rapides et nombreuses.

Un homme qui baise beaucoup est un dieu, une fille est une pute ? La métaphore pour répondre est qu’une clé qui ouvre plusieurs serrures est une bonne clé, une serrure qui se fait ouvrir par toutes les clés est une mauvaise serrure.

Ce n’est ni sexiste ni misogyne c’est seulement la construction sociale qui fait que, par tradition, l’homme implore et la femme succombe selon son bon vouloir.

Complexe madone-putain : Faire évoluer les dynamiques sociales

Pour mettre fin à ce conditionnement, il pourrait être judicieux de changer les dynamiques sociales. Les femmes pourraient commencer à courtiser les hommes aussi  (phénomène assez fréquent dans les pays du nord comme la Suède). Ainsi, mesdames, pour que l’égalité la plus totale puisse régner nous devrions aussi être en mesure de pouvoir vous refroidir d’un “pas ce soir” sans que cela paraisse chelou (“t’es gay ? t’as peur ?”).

Les hommes pourraient tolérer (ou non) les comportements frivoles des femmes par choix et en pouvant rendre la pareille au lieu de les subir de peur de ne pas baiser pendant 6 mois s’ils arrêtent de voir la fille ou s’ils vont voir ailleurs aussi. A un moment, faut se respecter !

Les dynamiques sociales pourraient aussi revenir comme dans l’ancien temps où la société était plus coincée aussi.

Les dérives du féminisme et des applis de rencontre

Quand des nanas découvrent Tinder (ouvrent la boîte de Pandore) et se tapent 3 gars différents par semaine puis s’en vantent au nom du féminisme 2.0, je trouve que c’est de l’abus. Il faut un niveau de PUA (pick up artist) avec 10 ans d’étude pour faire la même chose. De plus, perso, quand je le fais, je ne le raconte pas aux filles que je vois, je ne vais pas sur Tinder devant elles, etc. Ca s’appellent le respect mais beaucoup de nanas l’oublient.

Les meufs se sentent jeunes et belles invincibles mais la vérité c’est que même les moches obèses collectionnent les matchs et peuvent baiser facilement sur les sites et applis de rencontre ! Il faut qu’elles fassent attention à ne pas perdre la tête vu que la société fait des femmes le prix et que le féminisme leur détraque le cerveau en leur disant de se comporter comme des hommes (inconséquentes, peu prudentes, etc.)

S’amuser c’est cool et l’hypergamie pourquoi pas si la fille en a les moyens vraiment mais faut garder l’œil sur l’horloge biologique !

Aujourd’hui, ça va plutôt dans l’autre sens : les mecs queutards sont mal vus (machos) et les nanas libérées sont bien vues (féministes). Du coup, les mecs jouent la carte de la pureté masculine et on s’expose à de nouveaux problèmes !

Après j’ai déjà été utilisé comme homme objet par certaines et d’un côté j’ai aimé ça mais d’un autre côté je l’ai un peu mal vécu. Donc je peux comprendre.

Devenir un bon coup pour apprécier son côté salope

Une autre piste pour les hommes c’est de devenir un super amant pour que votre copine n’ait pas envie d’aller voir ailleurs. Le besoin de diversité des partenaires est quand même moins présent chez une femme comblée.

Cette technique fonctionne aussi pour que plein de nanas aient envie de coucher et recoucher avec nous.

Prendre une énorme confiance sexuelle grâce aux compliments que l’on reçoit après coups permet de gérer la peur de ne pas être à la hauteur de ses anciens partenaires aussi. A ne pas avoir peur de la comparaison !

Découvrez ma formation : Le guide du bon coup

 

Pour aller plus loin sur le complexe madone-putain

Découvrez mes formations pour comprendre les femmes :

La vérité qui dérange sur les relations h/f

Cette formation vous enseignera tout ce que vous devez savoir sur la fast seduction, une méthode de drague méconnue est hyper efficace.

De plus, ce livre parle de l’hypocrisie qui existe dans les relations hommes/femmes, en expliquant bien à quelles conditions les femmes aiment le sexe et pourquoi elles font semblant de ne pas aimer faire l’amour.

Si vous ne deviez livre qu’un seul ebook de séduction, ce serait sans doute celui-là !

Découvrez ma formation : La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes

Evopsy et séduction

Pour en savoir plus sur la psychologie évolutionniste ou comment nos désirs sexuels actuels sont le résultat de l’évolution de notre espèce, lisez ce livre !

Idéal pour ceux qui veulent comprendre les femmes et leurs désirs profonds, il complète bien La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes.

(Attention, c’est intéressant mais un peu intello…)

Découvrez ma formation : Evopsy et séduction

Votre coach en séduction et sexualité qui a adoré parler du complexe madone-putain,

Fabrice Julien

PS : c’était un sujet délicat donc n’hésitez pas à continuer le débat en commentaires !

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *