Vous êtes ici : Accueil > Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis : vrai ou faux ?

Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis : vrai ou faux ?

Article sur le fuis moi je te suis suis moi je te fuis. Qu’est-ce que c’est que ce jeu du chat et de la souris en séduction ? Le fuis moi je te suis c’est efficace comme technique de drague ? Comment faire un fuis moi je te suis qui fonctionne ? Beaucoup d’hommes et de femmes utilisent le « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis » volontairement en tant que méthode de séduction… Mais, s’éloigner de la personne désirée pour mieux l’attirer, est-ce vraiment une technique de séduction efficace ? Que penser du comportement d’une personne qui a tendance à s’éloigner quand vous vous rapprochez et à se rapprocher quand vous vous éloignez d’elle ?

Fuis moi je te suis suis moi je te fuis

A  voir : Comment rendre une femme FOLLE amoureuse de vous ?

 

Fuis-moi je te suis : Mauvais état d’esprit

Le fossé qui se creuse entre les hommes et les femmes est dû à ce genre de comportement qui brouille la communication et fait que l’on n’arrive pas à se comprendre. Personnellement, si ma complice ne m’avait pas montré d’intérêt quand je l’ai rencontrée, je serais allé me trouver une autre copine.

Les gens pensent que la technique fonctionne parce qu’elle pique l’ego de la personne (son orgueil, sa fierté) et que c’est ce qui fait qu’elle va se mettre en quatre pour obtenir l’attention de celui ou celle qui fuit.

Mais c’est sans compter avec trois choses :

1) Parfois, les gens n’ont pas confiance en eux et n’insisteront pas auprès de femmes ou d’hommes qui feignent l’indifférence. Donc, si le mec est un gars intéressant mais un peu timide, la meuf qui joue à ce petit jeu mesquin risque de le décourager et de perdre gros. Idem pour un mec qui voudrait séduire une timide. Ce genre de quiproquo peut donner lieu à des situations comiques ou dramatiques…

2) Seuls les morts de faim qui ne se respectent et les hommes qui n’ont pas le choix en séduction sont prêts à lécher les bottes d’une nana qui les ignore ou ne les traite pas à leur juste valeur.

3) Le fait qu’un gars bien dans ses bottes risque fortement de fuir les rapports de force dans une relation amoureuse (c’est le principe du prizing : on reste un défi et on ne met pas l’autre sur un piédestal).

A voir : Comment se faire désirer par une femme, créer le manque et la rendre accro ?

 

Suis-moi je te fuis : Cette technique ne peut fonctionner que dans certains cas

Attention, si la personne est bien dans sa peau mais n’est pas du tout intéressée par vous, la technique ne fonctionnera pas, quoi que vous fassiez… Cela ne la fera pas changer d’avis et elle sera même peut-être contente que vous ne la colliez plus (soulagement). Tel est pris qui croyait prendre, c’est ce que j’appelle le « fuis-moi, je m’en bats les couilles ! »

C’est exactement comme la technique du frigo (le freeze-out ou « silence radio ») qui ne fonctionne que lorsque la nana est déjà intéressée.

« Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis » : c’est un classique de la séduction qui n’est donc vrai que lorsque la personne a confiance en elle et qu’elle est déjà intéressée par vous parce que vous lui avez fait forte impression (ou lorsque la personne n’est pas très équilibrée mais je ne vous souhaite pas d’avoir une relation avec quelqu’un de désespéré ou de perturbé).

Néanmoins, cela reste culte car les mentalités évoluent moins vite que le monde autour de nous. Du temps de Molière ou de Marivaux, quand on revoyait toujours les mêmes personnes dans les mêmes milieux, c’était évidemment plus efficace qu’aujourd’hui où l’on peut disparaître sur Internet. Sachez d’ailleurs que l’on doit cette expression à Alfred de Musset qui a écrit au XIXème siècle : « Une femme est comme votre ombre, courez après, elle vous fuit; fuyez-la, elle vous court après ! »

Quoi qu’il en soit, gardez en tête que rien n’est infaillible : même la plus efficace des techniques de séduction peut toujours fonctionner par chance ou échouer par malchance…

 

Quel est l’intérêt de cette technique de séduction ?

C’est intéressant de l’utiliser avec modération pour faire monter la tension sexuelle. Généralement, plus on désire la personne avant de coucher avec, plus le sexe est bon. L’anticipation (quand on sait qu’on fera probablement l’amour avec cette personne) est un sacré aphrodisiaque !

C’est également intéressant de l’utiliser quand on joue vraiment le tout pour le tout. Il faut toujours être prêt à perdre la fille pour pouvoir la gagner sans trop en baver : c’est le revers de la médaille et c’est pour cela qu’il faut se donner le choix et ne pas s’attacher trop, trop rapidement (on ne devrait jamais se dire « amoureux » d’une nana avec qui on n’a même pas couché… LOL !)

Y’a des gens qui ne prennent conscience de la valeur de ce qu’ils avaient (ou auraient pu avoir) que lorsqu’ils l’ont perdu ou que cela devient inaccessible. Mais est-ce que ce genre de personnes, qui n’ont pas reconnu votre valeur à temps, vous intéresse vraiment ?

 

Conclusion sur le fuis moi je te suis suis moi je te fuis

Pour moi, le fait de jouer un jeu au début d’une relation ne sert pas à grand-chose. Je dirais même que c’est la plupart du temps contreproductif car le fait d’être naturel permet de faire un bon tri et de s’éloigner des personnes pas intéressées ainsi que de celles avec qui on n’a aucun avenir. Mais ça ne veut pas pour autant dire qu’il faut faire ou dire n’importe quoi sous prétexte que l’on veut « être soi-même ».

Mon conseil, c’est d’être franc et de montrer (ou laisser deviner) votre intérêt à l’autre. Cependant, attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : évitez de lui faire peur en lui disant « je t’aime » au premier rendez-vous ou en devenant collant trop vite. Il faut bien savoir que, la dépendance affective, quand ça survient trop rapidement, ça révèle souvent de mauvaises choses et peut constituer un motif de rupture (sauf si c’est réciproque, évidemment).

Je suis convaincu que c’est une mauvaise idée de vouloir forcer les gens à nous aimer ou à nous désirer. Je suis absolument contre les trucs du genre « 5 trucs infaillibles pour la faire tomber amoureuse » (ça pue trop le désespoir). Y’a un moment où il faut simplement optimiser ses chances en faisant du développement personnel, donner du temps au temps et laisser faire la nature… ça s’appelle le lâcher-prise.

Pour arriver à appliquer cette acceptation en séduction : apprenez à lutter contre la jalousie, montrez les limites aux femmes ou aux hommes qui ont un comportement borderline avec vous et continuez de devenir toujours plus séduisant(e)…

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?
Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !
Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.