Vous êtes ici : Accueil > Blog > Je la rencontrerai (film de Raphaël Kirgo)

Je la rencontrerai (film de Raphaël Kirgo)

Le 26 juin 2019 sort le film Je la rencontrerai de Raphaël Kirgo qui parle de la communauté de la séduction. Avec Quentin Santarelli, Charlotte Durand Raucher, Jean-Benoît Diallo, Maxime Picot, Charlotte Aftassi, Mikael Buxton, Alexandre Serret, Alain Dion, Lucie Guillem, Frédéric Pillot, Anne Bertreau, Candice Carcaillon, Marie Sophie Driffield, Aline Hamou, Justine Demeaux et David Snipe.

Il s’agit d’un film sur la communauté de la séduction, réalisé par Raphaël qui est un pote (il lisait déjà mon journal de drague en 2013), que j’ai eu la chance de voir en avant-première.

Ici, je vous donne mon avis sur Je la rencontrerai. (Désolé s’il y a quelques spoilers).

je la rencontrerai

Si vous cherchez un film comme Toy Boy ou un film genre Hitch, vous allez kiffer !

A lire aussi : 15 films à voir absolument sur la séduction

Et : 10 films de drague à voir

 

Je la rencontrerai (Raphaël Kirgo, 2019)

Mais avant tout, voyons ce que nous dit page Allocine du film Je la rencontrerai.

Synopsys : Initié à la drague par l’audacieux JB., le timide Vincent, tel un bon élève se perfectionne jusqu’au point qui lui révèle l’inutilité de cette fuite en avant…

Page Facebook / Insta : @jelarencontrerai

Allez visiter la page Allociné si vous souhaitez voir le film. Il va sortir en salles donc ne sera pas disponible en streaming avant un petit moment…

Le candide Vincent est initié à la séduction par l’audacieux JB… Mais ne risque-t-il pas de s’y perdre ? Les places peuvent être achetées directement ici : lesfilmskirgo.com/jelarencontrerai

 

Mon avis de PUA sur Je la rencontrerai

J’ai eu la chance de voir le film en avant-première et cela m’a donné envie d’en parler ici, sur mon blog.

Je la rencontrerai et Confession d’un dragueur

Au début, je m’attendais à voir un film dans le genre de Confession d’un dragueur. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un film culte dans la communauté de la séduction, réalisé par Alain Soral en 2001, qui raconte l’histoire de deux dragueurs de rue de façon super réaliste et dure.

Je me suis dit que ce serait top de voir un film dans cet esprit-là mais plus récent, qui se passerait aujourd’hui.

La vérité c’est qu’il y a un peu de ça dans Je la rencontrerai mais que le film n’est pas tourné vers l’aspect drague pure et dure, plutôt sur l’aspect développement personnel.

A voir : Analyse du film de séduction Confession d’un dragueur

Un BG qui a besoin d’apprendre la séduction

Au début du film, Vincent se fait larguer par sa copine. Elle lui préfère un mec vaguement alpha aux allures de gros beauf. On a tous vécu ça.

Il souffre et c’est à ce moment-là qu’il voit JB prendre un numéro dans la rue. Il hallucine ! (Ca m’est arrivé aussi que des gars bloquent en me voyant aborder une fille et prendre son numéro mais aucun n’est jamais venu me demander conseil…)

je la rencontrerai

Vincent va alors demander des conseils à JB. Immédiatement, il est aidé et couvert de conseils. Je vois là une certaine facilité scénaristique mais, en même temps, pourquoi pas, je serais assez du genre moi aussi à aider spontanément quelqu’un qui viendrait chercher de l’aide. Quand on est passionné, on parle facilement de ces choses-là aux gens intéressés.

Du coup, en fait, c’est tellement fou comme situation que ça pourrait bien arriver en vrai…

je la rencontrerai

Détail intéressant : Vincent est un mec BG, pas très grand certes mais pas mal, sauf qu’il n’a rien compris aux femmes ni à la vie et donc il galère. Parce que l’essentiel n’est pas dans le physique. Trop de gens croient qu’il y a que des gars dégueulasses qui veulent apprendre la drague mais en fait, non…

A lire aussi : Comment draguer quand on est petit ?

Un film réaliste sur le communauté de la séduction

Vincent fait donc connaissance avec JB et rencontre ses potes, autres membres du LAIR  parisien (groupe de dragueurs). Je pense que l’on peut voir ici une référence au CPP (cercle des players parisiens).

je la rencontrerai

Il passe donc le test d’entrée et est admis même si c’est avec une drague un peu forcée.

je la rencontrerai

Ce que j’ai bien aimé c’est que les mecs qui font partie du LAIR ont des profils diversifiés… et je trouve que les principaux profils de personnes attirées par le game que l’on retrouve dans la vie réelle sont assez bien représentés.

Y’a les gars très gentils qui viennent là pour grandir, les intellos, les nerds, les mecs stylés, ceux qui sont là pour faire un concours de bite, le connard égoïste manipulateur (ce personnage est d’ailleurs très intéressant quand on comprend combien il a souffert à cause d’une femme et que ça l’a mené à être ce qu’il est aujourd’hui), etc.

Je trouve que sont assez bien dépeints les différents types de players que l’on peut rencontrer dans la vraie vie.

Des bons conseils de séduction

Globalement, on trouve de bons conseils de séduction dans le film. On voit que le réalisateur s’y connait ! Les concepts principaux de la communauté de la séduction sont bien retranscrits à l’écran.

Après y’a des conseils avec lesquels je suis pas forcément d’accord. Par exemple, JB dit de ne jamais aborder par derrière car ça fait voleur. Sauf que, dans la pratique, ça peut marcher. Dans le film, on voit qu’ils font souvent un kino sur le bras directement à l’open : dans la vraie vie, ça aussi ça peut faire peur aux nanas (même si ça veut pas dire que ça ne peut pas marcher).

Le film évoque aussi la routine du cube. Un truc auquel j’ai jamais vraiment accroché (mais je suis pas trop branché routines – je suis plus branché game authentique où on s’approprie les concepts et que ça devient naturel). Mais c’est vraiment un truc de players les routines et tout donc ça fait plaisir de voir ça dans un film.

En fait, là, je pinaille sur des détails mais y’a un côté réaliste quand même dans ce film que j’ai bien aimé, comme dans Confession d’un dragueur. Retenons que les bases de la communauté de la séduction sont visibles dans ce film.

Il y a des super réponses aux shit-tests qui sont réalistes : “j’ai un copain”, “tu dis ça à toutes les filles” , “je suis pas une fille facile, hein”, etc. Je vous laisserai les découvrir dans le film.

A voir : Comprendre et réussir les shit-tests

Peines de cœur

Ce film parle de peines de cœurs. De celles qui peuvent mener les mecs dans la communauté de la séduction. De celles que les mecs peuvent faire subir à des femmes après.

En fait, je l’ai trouvé vraiment touchant, le Vincent. On s’aperçoit que, comme beaucoup de players, c’est un gars hyper romantique.

Au fond, nous, les players, on est des mecs sensibles, normaux, même romantiques. Les filles qu’on va rencontrer n’ont pas à payer pour celles du passé, c’est vrai, mais elles font toutes partie de nous, de notre histoire et parfois on a beaucoup souffert.

Dans les médias, les dragueurs sont souvent présentés comme de gros bâtards. Là, on voit que les mecs qui ne draguent et sont frustrés peuvent être pires : un AFC est jaloux du succès de son pote Vincent qui se transforme. Il va jusqu’à lui saboter son projet d’étude au lieu de se remettre en question.

je la rencontrerai

Ca parle aussi de notion d’éthique dans la drague. Sans tomber dans le débat sur le harcèlement de rue (merci mon Dieu!) ça parle des mecs qui forcent un peu trop.

Il faut saisir les nuances de ce chaque être humain, c’est trop facile de coller une étiquette à l’emporte-pièce. On n’est pas seulement un dragueur, robot, mec sans cœur, juste là pour tirer son coup. Non, on peut être là parce qu’on aime les femmes, qu’on a souffert, qu’on veut se reconstruire. Et c’est super courageux en fait, d’entreprendre cette démarche sur soi-même, la plupart des gens n’ont pas les couilles ni le mental pour faire ça.

Mentor

Ca parle de l’importance de trouver un mentor.

A propos de mentor, ce qui est vraiment cool c’est qu’il y a un guest dans le film : David Snipe.

Dans le film, il a le rôle d’un gars qui donne des conseils à Vincent. Ils l’ont bien mis en valeur, j’ai trouvé qu’il dégageait quelque chose à l’écran. Ceux qui connaissent le game un peu underground en France apprécieront.

je la rencontrerai

 

Game et développement personnel

Le voyage de Vincent dans la communauté de la séduction

Le cheminement de Vincent est intéressant ET réaliste dans ce film.

A travers son voyage dans la communauté, il devient beaucoup plus homme. On le voit échouer, réussir, prendre de plus en plus d’assurance…

Au début, je me suis reconnu en lui : il fait des recherches sur Internet pour apprendre la séduction. Puis, il tient un journal, il écrit des field reports (comme moi mes Diary of a French PUA – perso, c’est quelque chose qui m’a aidé à progresser aussi donc je vous conseille de le faire).

Depuis le début, Vincent cherche une copine. C’est pour ça que ça s’appelle “Je LA rencontrerai” et non pas “Je LES rencontrerai”. Néanmoins, souvent, si on ne les LES avait pas rencontrées, bah, on s’aperçoit qu’on ne L’aurait pas rencontrée ELLE, la bonne.

Je veux pas spoiler la fin alors je n’en dirai pas plus qu’il s’agit ici pour Vincent de se trouver. Il y a une histoire d’amour sympa et de copine jalouse mais je n’en dirai pas plus car il y a un retournement de situation vraiment OUF et sympa. En parler enlèverait de l’intérêt à votre visionnage…

Le personnage de JB et le développement personnel

Le personnage de JB aussi est très intéressant.

je la rencontrerai

C’est un gars qui se lance dans l’entrepreneuriat en ligne. Il fait des séminaires de développement personnel, génère des revenus passifs avec son blog, vise l’indépendance financière, s’intéresse aux investissements immobiliers. Bref, c’est un film assez générationnel et qui me parle complètement. Je me retrouve aussi un peu dans ce perso.

A travers cet aspect, le film nous amène aussi à réfléchir à ce qu’on veut faire de notre vie, comme métier, etc. Faut-il forcément s’entêter dans nos études quand on n’a pas vraiment la vocation, juste pour faire plaisir à nos parents ou par principe de cohérence ? Encore un choix auquel j’ai été confronté. Après, chacun a sa propre réponse mais c’est bien d’y réfléchir. Plusieurs personnages dans le film le font.

Le film va vraiment plus loin que le simple film mainstream sur la drague qu’on peut voir où les dragueurs sont des vieux gars qui prennent les meufs pour des objets. C’est complètement pas ça l’état d’esprit de la communauté de la séduction et ça me hérisse le poil à chaque fois.

L’après-game

La fin du film, que je ne veux toujours pas spoiler, donne vraiment à réfléchir sur l’après-game. Et ça fait du bien, c’est inspirant.

Ils sont jeunes dans ce film mais moi plus tard je voudrais faire une famille. Je veux une relation saine et équilibrée. Mais ces années de game que j’ai eues, ces centaines de femmes avec qui j’ai couché, je tiens à les remercier car elles m’ont aidé. Elles font parti de mon histoire, elles m’ont appris des choses. C’est des phases par lesquelles je devais passer.

Comme le dit JB, le game c’est le problème ET la solution. Et ça peut mener sur d’autres pistes qui impactent tous les aspects de notre vie. Carpe diem.

je la rencontrerai

 

Conclusion sur Je la rencontrerai

Je la rencontrerai parle un peu drague de nuit et des applis de rencontres qui ne sont pas présentées sous leur meilleur jour (un mec dit qu’il ne baise que des thons avec alors que c’est pas du tout mon ressenti mais ça peut arriver si on n’a pas suivi mes conseils lol). C’est plutôt branché drague de rue.

je la rencontrerai

C’est un film qui donne envie d’aller se balader à Paris et d’aborder des filles. Ce film m’a fait vivre des émotions. Je me suis vu avec eux à Paris en train de sarger.

J’ai passé un bon moment devant, j’ai voyagé, donc c’est un film que je vous conseille de voir.

Et gardez en tête qu’on peut être un mec bien et être un player. Beaucoup de meufs, beaucoup de gens bien formatés par la société, ont du mal à comprendre ça. Puisse ce film contribuer à faire passer ce message !

Je la rencontrerai est un film où je me suis projeté. J’étais avec eux, j’ai ressenti des émotions devant ce film. J’étais sur le terrain à Paris. Ca donne à réfléchir, ça évoque pas mal d’aspects du game qui sont pas mis en valeur habituellement.

Les points positifs :

  • Pas mal de bons conseils et techniques ;
  • Un film assez réaliste sur la drague ;
  • Des clins d’oeils sympas pour ceux qui connaissent le game underground français ;
  • Une histoire d’amour compliquée mais sympa ;
  • C’est un film cool qui ne juge pas la communauté de la séduction sans la connaître ;
  • Y’a des scènes qui m’ont marqué comme celle du premier rendez-vous que Vincent foire : je trouve qu’elle est particulièrement bien tourné je trouve, on sent le malaise de la meuf à travers l’écran. C’est des trucs qu’on a tous vécus au début.

Les points négatifs :

  • Quelques facilités scénaristiques
  • C’est pas un film à grand budget mais ça ne se voit pas trop
  • Le jeu d’acteur n’est pas toujours parfait mais globalement c’est bien.
  • Une fin assez ouverte.

je la rencontrerai

 

La bande-annonce de Je la rencontrerai :

 

Ma formation de séduction à base de scènes de films

Si vous kiffez le concept d’apprendre la séduction à travers de films réalistes, n’hésitez pas à jeter un oeil à ma formation de séduction à base de scènes de films !

Vous y apprendrez comment avoir le rôle d’un mec séduisant dans vos interactions avec les meufs. On y bosse votre répartie, votre langage corporel, votre charisme, etc.

Votre coach en séduction,

Fabrice Julien

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *