Vous êtes ici : Accueil > Blog > La galanterie en séduction : faut-il être galant pour séduire ?

La galanterie en séduction : faut-il être galant pour séduire ?

galanterie seduction

Aujourd’hui, nous allons parler de la galanterie. Un terme que l’on entend souvent dans le monde de la séduction, mais pas toujours employé à bon escient. Alors, qu’est-ce que la galanterie ? Quelles en sont les origines ? Comment être galant pour séduire ? Pourquoi cela ne vous rendra-t-il pas forcément plus séduisant ? Quelles sont les limites de la galanterie dans la société actuelle (la galanterie de nos jours) ? Comment être un gentleman avec les femmes ? Comment être gentleman avec les filles ?

galanterie seduction

La galanterie est un sujet qui divise en séduction. Certains mecs pensent que le côté « vieille école » les fait passer pour des gentlemen. D’autres pensent que c’est ringard comme une chanson des Whatfor. Les derniers, progressistes, disent simplement que c’est du sexisme et demandent une stricte égalité entre les hommes et les femmes. Qu’est-ce que j’en pense en tant que coach en séduction ?

A lire aussi : Syndrome du canard : comment ne pas être un canard avec les filles ?

 

Galanterie : la définition

Pour nos amis de chez Wikipedia, “la galanterie est un code de conduite organisé autour de la femme. Souvent, sous la forme de propos ou compliments flatteurs à l’égard des femmes. Vécue par beaucoup comme une forme de politesse et de savoir-vivre, elle est aussi considérée comme un moyen de séduction”.

La question que je me pose ici c’est de savoir si la galanterie est vraiment toujours considérée comme un moyen de séduction ou bien si c’est une fausse croyance.

Ce qui me motive à rédiger ce texte c’est que je vois trop de gars en mode “lèche-cul” qui pensent qu’il faut flatter les femmes à mort pour les séduire. Qui pensent qu’il faut être lisse, hyper-poli, super courtois, pour être un tombeur. D’un autre côté, y’a aussi des purs malappris qui n’ont aucune éducation et qui peuvent choquer par leur égoïsme.

Les uns comme les autres risquent de ne pas avoir les résultats espérés avec les femmes. Mais puisque je sais que très peu de gros cons vont me lire, je vais me concentrer sur la première catégorie. Ceux qui ne comprennent pas qu’en étant « trop » galants, en s’infériorisant pour mettre en valeur ces dames, cela ne marche pas trop avec les nanas.

Etymologie du mot « galanterie »

Le mot “galanterie” vient du mot “gale”, qui signifie (en ancien français) la réjouissance, le plaisir et l’amusement.

Sous le règne du roi Louis XIV, à la cour, on aimait se divertir grâce à toutes sortes de jeux, de loisirs et les gens aimaient les grandes fêtes frivoles. La galanterie s’est donc établie dans un contexte de jeu spirituel, de divertissements mondains, pour devenir un code de relation entre les hommes et les femmes à part entière.

En assimilant le public mondain au premier sens du terme Gale, l’adjectif “galant” s’est mis à qualifier des personnes honnêtes, de bonne grâce, qui ont des manières agréables, de l’esprit, de la gaieté, et qui s’évertuent à plaire.

Galanterie : ses origines

A l’origine, selon certains historiens comme Claude Habib, la galanterie est un juste milieu qui s’est développé dans la civilisation française entre les deux extrêmes que sont les machos méditerranéens, caractérisés par une hyper-érotisation de l’espace public (notamment avec la drague), et l’apparente indifférence des nordiques, caractérisée par l’absence totale d’érotisation de l’espace public et par un refoulement puritain de l’érotisme (notamment dans la pornographie).

La galanterie, selon cette théorie, serait donc une séduction diffuse, une drague douce, une érotisation légère de l’espace public –qui a pour but de témoigner du respect, des petites attentions et des égards particuliers.

La courtoisie du XIIème siècle est la première influence de la galanterie : les troubadours qui écrivaient pour des femmes de haut rang chantaient les mérites de ce nouvel art d’aimer.

L’idée, c’était de rendre honteuses les pratiques brutales de certains hommes. Mais cela allait plus loin que le respect dû au beau sexe qui n’étaient plus seulement un sac de viande : le but était que les hommes considèrent les femmes comme leurs souveraines naturelles. Ainsi, par exemple, un chevalier devait toujours être au service des dames, érigeant la femme au rang de personne fragile, belle, douce, qu’il faut protéger et honorer quel qu’en soit le prix

Aujourd’hui, d’ailleurs, certains hommes que l’on appelle les “chevaliers blancs” se comportent encore comme ça, avec les femmes. Et tout le monde leur dit que c’est bien… sauf que ça ne l’est pas (ni pour eux, ni pour elles). Je vous explique pourquoi la bienpensance veut ça, plus loin dans l’article.

Au XVIIème siècle, les écrivains et les artistes se réunissaient dans des salons en compagnie des dames de haut rang. C’est sous cette seconde influence que la galanterie s’est vraiment distinguée de la courtoisie, par le fait qu’elle est plus légère.

Concrètement, qu’est-ce que la galanterie ?

La galanterie est un ensemble de manières développées par un homme en vue de faciliter les déplacements, les mouvements et/ou l’habillement d’une femme. Par exemple, elle consiste à laisser la priorité à la femme sur le seuil d’une porte, à lui céder sa place dans les transports en commun, à l’abriter sous son parapluie, à marcher côté chaussée quand il pleut pour éviter qu’elle ne soit mouillée, à l’aider à s’asseoir, à la resservir en vin, à l’aider à porter ses bagages, etc.

En gros, la galanterie consiste en être prévenant et attentionné à l’égard des femmes (sécurité et confort) et de leur témoigner du respect et de la considération (statut). Certains gestes désuets comme le baisemain expriment aussi cette vénération de l’homme envers la femme.

La galanterie peut s’étendre aux dépenses de sorties mondaines où l’homme payera toujours l’addition, qu’il baise ou non avec la femme, qu’elle gagne plus d’argent que lui ou non. C’est à cause de cette vieille tradition que l’on voit des mecs payer des cinémas ou des restaurants à des femmes qui couchent finalement avec un autre. Je suis un peu cynique mais c’est vrai.

Pour aller plus loin, dans la rue, la galanterie voudrait qu’un homme témoin de l’agression d’une femme qu’il ne connait pas et dont il ne sait rien risque sa vie pour lui venir en aide (au lieu de simplement appeler la police – ce que je vous conseillerais de faire dans un premier temps en tout cas).

La galanterie à la française

La galanterie à la française n’est pas qu’une innocente marque de respect envers le beau sexe : elle a une dimension plus érotique. Celui qui se montre galant n’est pas que poli : il est souvent intéressé. Mais on peut être galant envers les femmes, même si on n’a aucune idée derrière la tête, bien sûr.

galant seduire

A lire aussi : Pourquoi les femmes aiment les connards ?

 

Pourquoi les hommes sont-ils galants ?

Certains hommes sont galants par conditionnement. Ils reproduisent ce qu’ils voient dans les comédies romantiques et qui semble fonctionner. Ils se demandent ensuite pourquoi dans la vraie vie, les filles ne réagissent pas comme dans les films.

D’autres sont galants en mode « soumis » parce qu’ils ont été élevé par leur mère féministe extrémiste (peut-être même mère célibataire) qui leur a coupé les couilles et leur a expliqué qu’il faut toujours faire tout pour une femme et qu’il faut qu’elles passent avant les hommes.

Enfin, je pense que les hommes, pour la plupart, sont galants parce qu’ils ont envie de baiser la fille. Ils pensent qu’être galant et courtois est la meilleure façon de plaire aux femmes et de les attirer. Le féminisme actuel joue sans doute encore un rôle ici puisqu’il interdit presque aux hommes d’assumer qu’ils sont sexuels (au risque d’être catalogué comme connard).

 

Les limites de la galanterie pour séduire

La première limite de la galanterie en séduction c’est que ça peut faire ringard, on en a déjà parlé.

Le deuxième point c’est que la galanterie c’est du sexisme. Donc c’est de la discrimination. Alors, Marlène râle moins quand c’est de la discrimination positive envers les femmes, c’est sûr, mais ça en est quand même. C’est donc une atteinte à l’égalité entre les hommes et les femmes.

Si on suivait la législation à la lettre, la galanterie serait donc hors la loi. Simone de Beauvoir écrivait d’ailleurs, dans Le deuxième sexe, à propos de la galanterie, qu’elle est “une contrepartie héritée des sociétés patriarcales qui vise à maintenir la femme dans son état d’asservissement”.

Pour Peter Glick et Susan Fiske, deux chercheurs en psychologie sociale ayant travaillé sur le sexisme ambivalent, la galanterie serait du sexisme ordinaire qui, bien que bienveillant, aurait les mêmes effets que le sexisme hostile.

Je sais que la plupart des mecs qui me suivent sont, comme moi, des gentils garçons bien élevés et bien intentionnés. Mais, après avoir lu cette partie, avez-vous toujours envie de vous vanter d’être galant ?

 

Canard galant

J’suis pas en train de vous conseiller de devenir super vulgaire et d’être un goujat mal élevé pour séduire des meufs. Avoir du savoir-vivre, c’est quand même important !

Le truc c’est que vous devez absolument éviter d’avoir le syndrome du canard. Etre needy et canard, ça n’aide pas en séduction. Les meufs vous prennent juste pour des pigeons et puis c’est tout !

La plupart des femmes ne veulent pas être traitées comme des petites princesses fragiles, alors ne les mettez pas sur un piédestal.

En traitant les meufs comme si elles étaient de petits être faibles et purs, sans désirs sexuels et qu’il faut gâter pendant des mois avant d’envisager quoi que ce soit, vous ne rendez service à personne. Ni à elles qui ont envie qu’un vrai mec les baise, ni à vous, ni à nous les autres dragueurs.

 

La galanterie et le féminisme

Malgré le fait que la galanterie n’aille pas dans le sens de l’égalité des sexes, le féminisme n’en a pas fait une de ses priorités.

Pourquoi ? Selon loi, parce que c’est un conditionnement qui a pour but d’affaiblir les hommes, les rendre serviles et sans couilles. Cela fait naître des croyances de merde du genre « non, je n’embrasserai pas cette fille au premier rendez-vous, je suis un gentleman ! »

Cela dessert les nanas qui ont envie qu’on les embrasse, c’est sûr. Ni les hommes qui sont frustrés aussi. Mais tout le monde s’en fout, on dirait ! Les féministes extrémistes sont gouines, pour la plupart, de toute façon. Donc leur but n’est pas l’égalité homme/femme mais la domination des femmes sur les hommes.

Perso, je vous conseille de traiter les femmes comme des copines avec qui vous avez déjà couché. Même si c’est dans le but de les séduire ! Au moins, vous serez cool avec elle, protecteur ce qu’il faut, mais pas un mort de faim qui en fait des tonnes.

En faire des caisses, c’est mauvais car cela sous-entend que VOUS + EFFORT = ELLE. Donc qu’elle n’a pas besoin de faire des efforts pour vous avoir. Que vous valez moins qu’elle.

C’est un très mauvais état d’esprit, pas du tout alpha !

La misère sexuelle fait des hommes trop galants de vraies vaches à lait. Ils consomment beaucoup, un peu par désespoir pour se consoler, et aussi pour tenter d’impressionner les meufs. Donc cela fait le jeu du système, qui n’est pas près de dénoncer cela !

 

Galanterie : qui paye ?

Si vous payez toujours pour tout avec les meufs, cela doit être votre choix.

Genre, vous avez passé un super bon moment avec elle, elle vous a bien sucé, vous pouvez l’inviter c’est super cool.

Par contre, si vous payez dans l’espoir de coucher avec elle (pour qu’elle se sente redevable) alors que, en plus, vous êtes déjà dans le rouge : c’est une mauvaise idée !

Oubliez aussi la tradition d’offrir des fleurs et des chocolats au premier rendez-vous…

Ne payez pas tout aux femmes ! Mais ne passez pas non plus pour un radin !

Vous pouvez payer le premier verre et lui dire qu’elle payera le suivant. Ou payer la première soirée et accepter qu’elle vous invite la deuxième fois. Si elle tient à partager l’addition, pas besoin de vous faire prier !

Si elle ne propose jamais de payer, soit elle n’a pas un rond, soit c’est une michtonneuse, soit c’est une nana de l’ancienne école. A vous de voir si cela vous gêne ou pas.

En fait, il faut faire preuve d’intelligence sociale et vous adapter à la situation et à qui vous avez en face. Si elle est vieille école et attachée à la galanterie, soyez la version galante de vous-même. Si elle s’en fout, soyez galant avec modération. Et si c’est une féministe très indépendante qui tourne la galanterie en dérision, dites-lui que vous avez été élevé dans le respect de la femme et ne rentrez pas en conflit. Soyez une version un peu moins galante de vous-même (mais restez vous-même quoi qu’il arrive !)

 

Galanterie et friendzone

En étant super galant et super serviable, en vous concentrant là-dessus pour tenter de passer pour un « mec bien », vous risque d’oublier d’être challengeant, viril et sexuel. Vous risquez aussi de tolérer des comportements un peu déplacés sous prétexte que « c’est une femme ».

Ainsi, vous risquez fort de tomber dans la friendzone. Si malgré la FZ, vous continuez de l’inviter partout, comprenez qu’elle dise « je ne veux pas gâcher notre belle amitié », c’est trop confortable pour elle !

Certaines seront sincères, d’autres un peu hypocrites se serviront de vous.

A part si vous êtes célèbre, riche, très beau, ou que vous cherchiez à vous marier avec une michto, je ne vous conseille pas l’attitude du nice guy. Respectez-vous !

Pour vous donner un ordre de grandeur, la plupart du temps, un rencard et coucher avec la fille, ça ne me coûte pas plus que 10 euros, capote comprise (parfois même 0€) ! Sinon, coucher avec plus de 350 femmes serait une activité hors de prix.

A lire DE TOUTE URGENCE : Friendzone et sexualisation

 

Conclusion sur la galanterie

Je sais qu’il y a plein de mecs qui se targuent d’être des chevaliers blancs hyper galants au service des femmes.

Il y en a, des pigeons, c’est sûr. Mais si c’est votre cas, j’espère que cet article vous amènera à revoir vos positions. Je sais qu’il serait logique que les femmes kiffent les hommes les plus galants. Mais la réalité ne suit pas toujours notre logique masculine.

Les femmes sont super des êtres émotionnels, donc elles comprennent émotionnellement que vous essayez de les impressionner car vous leur êtes inférieur, quand vous faites le mec galant.

Ceux que les mecs galants frustrés appellent « les connards » s’en sortent mieux avec les filles car ils communiquent émotionnellement des choses plus attirantes. Ils ne font pas les petits toutous !

Entendez-moi bien : la plupart des femmes diront toujours préférer un “mec gentil (type gendre idéal)” à un “connard (petit con)” mais dans les faits… est-ce que les mecs gentils que vous connaissez ont du succès de ouf avec les plus belles femmes ? Ou bien c’est plutôt vos potes un peu “bad boy” ?

Je ne vous conseille néanmoins pas d’être un gros con bien rustre, mais de trouver un juste milieu entre votre galanterie et votre côté alpha. Soyez un peu un « macho galant ». Je pense que c’est un équilibre intéressant !

Moi-même j’ai été un canard pendant près de 20 ans donc je sais de quoi je parle. Mais la communauté de la séduction et ses conseils ont changé ma vie et mon succès avec les nanas.

A lire aussi : Peut-on séduire en étant gentil ?

 

Votre coach en séduction,

Fabrice Julien

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *