Comment oser aborder et oser draguer une fille ?

oser aborder

Dans cet article, nous allons parler de comment vaincre la peur d’aborder une fille. Comment oser draguer une fille ? Comment oser aborder une femme ?

oser draguer

Si vous avez peur de draguer, que vous vous dites “je n’ose pas aborder une fille” ou “je n’ose pas draguer”, alors vous pourriez y trouver des informations qui vont changer votre vie.

A lire aussi : Comment aborder une fille dans la rue et bien la draguer ?

 

Oser draguer une fille : le regard des autres

J’ai remarqué des trucs assez paradoxaux à travers ma pratique de la drague. Surtout en ce qui concerne les autres mecs autour.

Oser aborder une fille : les mecs impressionnés

Parfois vous osez aller draguer une fille et ça fonctionne alors les mecs autour sont impressionnés.

Pour l’anecdote, dans certaines de mes caméras cachées, on peut observer que des mecs sont impressionnées regardent et observent tout attentivement.

Je pense notamment à cette vidéo et celle-ci. Dans la première on voit un chauve qui se retourne au moins 3 fois tellement il en croit pas ses yeux. Dans la seconde, dans la longue caméra cachées, on voit un gars qui fait de longs cercles autour de la fille et moi pour ne pas en rater une miette.

Ces mecs ne savent pas que c’est possible ni comment faire alors ils se renseignent et c’est plutôt cool pour eux. Ça leur explose des croyances limitantes.

Y’a aussi eu le cas de certaines filles que j’ai vu me regarder du coin de l’œil aborder une autre fille. Une fois j’ai même entendu une de ces nanas dire “putain, normalement ça arrive qu’au cinéma ça, la chanceuse…”

Oser aborder une fille : quand ça ne fonctionne pas

En vrai, c’est parce que c’est rare, parce que peu de gens le font, que ça les impressionne autant. Les gens impressionnés sont le revers de la médaille de ceux qui pensent que ça ne se fait pas.

Les gens pensent que la drague c’est inné. Quand ça marche ils sont sur le cul. En fait, c’est du travail.

Et quand ça ne marche pas, ils ne le remarquent pas ou alors ils rigolent. Faut pas croire que les gens passent leur temps à scruter ce que font les autres.

Quand ça ne fonctionne pas, les gens sont les premiers à se moquer mais c’est parce qu’ils sont jaloux au fond : ils aimeraient avoir les couilles de le faire. Ca les renvoie à leurs propres limites.

Malheureusement, comme vous l’avez compris, dans les faits, ça ne marche pas à chaque fois. Même avec la meilleure approche du monde.

Certains pensent que si ça marche la fois où ils me regardent c’est que ça marche à chaque fois. Et que si ça ne marche pas la fois où ils regardent c’est que ça marche jamais.

Oser aborder une fille : voir ça comme un jeu

Non si je pouvais séduire 100% j’aurais déjà été avec Pénéloppe Cruz et Scarlett Johansson. Enfin, je rigole mais vous avez compris le genre. Je parle d’elles mais je ne les connais même pas.

Tout ça pour dire que les plus grands PUA sont avec des filles jolies et intéressantes. Mais si c’était un pouvoir ultime, le game, ils seraient peut-être avec des Paris Hilton ou d’autres femmes belles, riches et puissantes. (Quoi que c’est pas forcément le genre qui m’attire mais c’est pour dire… vous avez compris l’idée).

Après si on les connaissait, ça marcherait peut être, mais on vit pas dans le même monde.

Le game c’est pas “toi toi toi j’te baise” c’est une grande part d’humain, de jeu et de hasard. On optimise ses chances et on joue sur les grands nombres. Ça rend le processus efficace mais un peu aléatoire.

Vous n’êtes pas une grosse merde ou un génie selon si ça marche ou pas. Les circonstances extérieures doivent pas déterminer cela. On est la même personne, qu’on couche ou non avec la fille.

Je préfère faire 29 approches qui ne donnent rien et coucher avec une fille à la fin de la journée plutôt que de ne rien tenter du tout. Ceux qui ne tentent rien veulent juste préserver leur ego même si cela signifie renoncer à baiser.

oser aborder

 

Oser aborder : ça s’apprend d’oser draguer

On peut apprendre à nager, jouer d’un instrument, etc. On peut apprendre à draguer aussi.

Voyons maintenant ce qui peut vous empêcher d’oser draguer.

1/ Oser draguer malgré la peur de l’abordage (l’anxiété d’approche)

Quand vous vous dites “j’ai envie d’aller parler à cette fille j’ai rien à perdre tout à gagner” mais que ça bloque, c’est que vous êtes en plein dans la peur de l’abordage.

La règle des 3 secondes de Mystery peut vous aider à la dépasser.

Cette règle consiste en aller vers une fille dès qu’on la voit, faire le premier pas en avant vers elle tout de suite et se dire qu’on trouvera quelque chose à dire ou à faire quand on sera en face d’elle. Le cerveau est en feu et souvent il trouve effectivement un truc à dire ou à faire.

Si on attend de savoir quoi dire ou quoi faire exactement, on ne va pas se lancer et les pensées vont nous parasiter.

Il y a aussi des techniques de respiration qui peuvent aider à oser draguer. Inspirer 4 secondes et expirer 4 ou 8 secondes permet de se détendre.

Evidemment, si vous débutez, vous pourriez vous figer sur place ou avoir la gorge bloquer. Mais il ne faut pas s’arrêter sur un échec. Chaque essai vous rapproche de la réussite !

2/ Oser draguer : approcher sur un élan

L’habitude peut vous aider à oser plus facilement draguer.

Quand on drague régulièrement, la peur de l’approche revient moins forte. Et quand on drague beaucoup dans la même journée, elle peut même disparaître pour quelques heures. Je parle alors d’un élan.

Les premières approches sont les plus difficiles mais après avec l’élan, on n’a plus peur.

Même les filles impressionnantes, quand on a un super élan, paraissent plus faciles et accessibles.

J’en ai pété des croyances limitantes, comme ça, grâce à un élan.

Des mannequins, des nanas magnifiques trop bien fringuées, des grandes qui me mettaient une tête, etc.

Grâce à des expériences comme ça, qu’on fait au culot, on augmente sa confiance en soi, son estime de soi et son champ des possibles. Par la suite, on se dit “si ça m’est déjà arrivé de pécho des meufs comme ça, pourquoi je pourrais pas le refaire ?”

3/ Avez-vous peur de lui proposer de vous revoir ?

Des mecs flippent au moment de demander à la fille son numéro ou de montrer leur intérêt.

Ils peuvent lui parler pour lui demander une direction ou quoi mais quand il faut se mettre en avant pour un intérêt qui n’est pas uniquement social, ils se chient dessus.

Exemple : ce n’est pas pareil de demander du pain à une serveuse que de la draguer.

C’est la peur de son jugement, la peur de votre égo d’être jugé à travers elle qui vous empêche de la brancher. Si vous êtes dans cette forme d’anxiété d’approche, vous êtes dans la peur de ce que la société va penser.

Grâce à la psychologie évolutionniste, on apprend que si on abordait la mauvaise fille dans une tribu, ça pouvait être vraiment une question de vie ou de mort. Un gros costaud pouvait sortir de derrière un rocher et nous mettre un coup sur la tête. Aujourd’hui on est protégé par les lois dans notre société mais on est pas à l’abri (y’a toujours des crimes passionnels de jalousie, etc.) Cette peur instinctive est restée au niveau de l’abordage.

Ce que vous pouvez essayer de faire c’est d’aborder une fille et, quand vous avez son attention, que vous l’avez stoppée, vous décidez si vous allez lui poser une question sociale “où est le cours Mirabeau” ou si vous allez la brancher en mode “hey, j’t’ai vue passer, t’avais l’air cool…”

4/ La peur de la regarder dans les yeux

Vous devez absolument regarder les filles dans les yeux, au moins au début de l’interaction, elle doit baisser les yeux la première. C’est pour établir bien sa dominance.

A lire aussi :Eye contact : comment draguer avec les yeux et séduire par le regard ?

5/ Est-ce une croyance limitante ?

“Les filles n’aiment pas être draguées”, “il ne faut pas draguer”, “la drague c’est mal”, etc.

Y’a des nanas qui n’aiment pas se faire draguer mais la plupart apprécient quand c’est fait de manière propre, courtoise et respectueuse, même si elles sont en couple ou quoi…

6/ La peur de pas savoir quoi lui dire (utiliser les openers)

Si c’est la peur de ne pas savoir quoi dire qui vous bloque au moment d’aborder, vous avez deux choix : soit utiliser des openers tout faits, soit utiliser votre intuition, faire de l’impro, du contextuel, etc.

A lire aussi : 3 phrases d’approche qui marchent à chaque fois

Il ne faut pas essayer à tout prix de faire l’abordage parfait, faut pas complexer par rapport aux vidéos Youtube. Y’a des approches, c’est presque du cinéma, le gars la joue James Bond.

La vérité c ‘est que sur Youtube on ne vous montre pratiquement QUE les approches qui fonctionnent et que, dans la vie, on peut aborder de manière imparfaite. Ca change du robot dragueur.

Vous pouvez même utiliser cette imperfection pour passer un shit-test “excuse-moi j’suis un peu stressé, je fais pas ça souvent.”

A lire aussi : L’imperfection et la séduction

7/ Autres peurs ?

Est-ce la peur de l’échec qui vous bloque ?

La peur de la réussite ?

La peur liée à ce que cela voudrait censément dire sur vous-même ?

Ou la peur du regard des autres ?

La peur de la déranger la fille (question d’empathie) ?

Dites-vous bien que vous méritez une fille jolie et intéressante. Si vous abordez proprement et pas lourdement, vous ne la dérangerez pas. Plus important encore, ce n’est pas à une nana de décider si vous êtes assez bien ou non. Vous allez vers elle, plus dans le jeu quand dans l’enjeu, en mode un peu détaché du résultat, et vous voyez où ça mène. Mais même si elle dit non, sachez que ça peut tenir à des facteurs extérieurs à vous (elle est en couple, de mauvaise humeur, lesbienne, etc.)

8/ Oser draguer : l’importance de changer votre réalité

Et puis il faut changer votre réalité et commencer à penser que c’est mal de ne pas draguer une fille.

Y’a des mecs qui se disent que c’est mal d’aborder une nana dans la rue. Dites-vous plutôt que c’est pas mal d’aborder mais que c’est mal de ne pas aborder.

Voyez-vous comme une chance, comme une opportunité pour la fille.

Vous avez bosser pour être un super coup (notamment grâce au Guide du bon coup) ? Pour devenir quelqu’un d’intéressant ? Allez lui proposer de vous rencontrer. Si elle ne saisit pas sa chance, tant pis.

Vous avez envie de lui faire vivre l’expérience de se faire draguer dans la rue ? C’est tout à votre honneur car ça devient en plus plus rare avec la loi Schiappa contre le harcèlement de rue, et tout.

(Bien sûr ici on ne confond pas drague et harcèlement, cela va sans dire !)

9/ Osez draguer : tout est possible !

Ce que j’aime dans la drague en rue, night, Internet, cercle social, etc. c’est de se dire que tout peut arriver.

Des fois, on y va juste pour voir ce que ça peut donner.

Est-ce que je vais me demander ce que ça aurait pu donner si j’étais allé lui parler ou vais-je aller voir par moi-même ?

Bien sûr, je ne vous suggère pas ici d’aborder une fille qui tient la main d’un mec… faut pas chercher les emmerdes!

Mais une nana qui vous regarde, en mode eye contact, ou qui a l’air de flâner… pourquoi pas ?!

Voilà ce que je voulais vous dire sur comment oser draguer…

J’espère vous avoir donné quelques pistes pour vous aider pour profiter de la vie !

10/ Donnez de l’argent à un pote

Donnez 20 euros à un de vos amis en billets de 5 et il ne vous les rend que si vous osez aborder une fille.

Ainsi, vous aurez une motivation de plus pour passer à l’action !

Attention, veillez à ce qu’il ne soit pas trop gentil et qu’il ne vous les rende pas si vous n’abordez pas !!!

oser draguer une fille

A lire avant de partir : Comment séduire une femme ? 15 astuces de séduction ultra-puissantes !

 

Votre coach en séduction,

Fabrice Julien

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *