Quand une fille dit NON : faut-il persévérer en séduction ?

Quand une fille dit non, parfois, elle aimerait bien qu’on dégage le plancher sur le champ. D’autres fois, au contraire, quand une femme dit non, elle aimerait bien qu’on persévère et qu’on insiste un peu. Mais le truc c’est que, la plupart du temps, les femmes ne disent pas non clairement. Alors, comment savoir quand persévérer en séduction ?

Dans cet article, je vais tout d’abord vous expliquer d’où vient cette hypocrisie qui existe entre les hommes et les femmes en séduction. Ensuite, je vous expliquerai dans quels cas il faut insister en drague. Enfin, je vous donnerai un petit décodeur pour ne plus vous faire avoir par le bullshit des nanas (et des hommes qui n’y comprennent rien mais font la morale).

Découvrez mon produit : Comprendre les femmes

 

Quand une fille dit non : le pense-t-elle vraiment ?

Illustration de l’hypocrisie de notre société

Pour illustrer l’hypocrisie de la société, j’ai choisi de vous montrer les résultats d’une enquête menée par l’IFOP en 2011 sur le thème de ce que les gens regardent à la télé (j’explique ci-dessous le rapport avec la séduction et la drague).

quand une fille dit

On voit donc ici que les gens déclarent que ce qui les intéresse le plus, ce sont les documentaires et les reportages. Puis, le cinéma d’auteur. Et enfin, les programmes d’information (genre le journal de 13h). Remarquons que la télé-réalité est (officiellement) tout en bas de leurs centres d’intérêt.

quand une fille dit

Toujours lors de cette même enquête, les gens déclarent que les types de documentaires qu’ils préfèrent sont ceux sur les voyages, la découverte, les animaux, les sujets de société, les sciences, l’histoire et les arts.

quand une femme dit

Voilà donc, d’après leurs déclarations, les chaînes que les gens aiment regarder officiellement. Arte et France 5 arrivent logiquement en tête.

quand une femme dit

Cependant, et c’est là où ça se gâte, les déclarations des gens ne coïncident pas avec les 20 meilleures audiences de l’année 2011. Notons, par exemple, qu’il n’y figure aucun documentaire.

quand une fille dit

Enfin, le coup de grâce : voilà les audiences réelles par chaînes. TF1, M6 et leurs émissions de télé-réalité arrivent en tête.  Arte est tout en bas.

Pourquoi ai-je parlé de cette étude ? Parce que l’hypocrisie est un comportement que l’on retrouve chez tout le monde et dans tous les domaines de notre société.

Les femmes sont donc hypocrites. Beaucoup d’hommes aussi, le sont. Mais, sans vouloir être misogyne, je pense que les femmes jouent davantage sur les apparences que les hommes (car leur valeur reproductive dépend beaucoup de ça). Du coup, oui, le monde de la séduction est très impacté par le mensonge et les fausses déclarations.

L’hypocrisie dans le monde de la séduction

Quand on demande aux femmes ce qu’elles recherchent chez un homme, elles disent un général « un homme gentil ». Parfois, un homme « attentionné ». Souvent un mec « qui sait s’engager » et rester « fidèle ».

Mais, dans les faits, les hommes trop gentils se sont friendzonner. Les hommes trop attentionnés sont utilisés. Quant aux mecs qui s’engagent trop, ils étouffent les femmes.

Y’a des femmes qui croient même à leurs propres conneries et se mentent à elles-mêmes. Ce bullshit crée ensuite des conflits internes et fait qu’on a l’impression d’avoir affaire à des folles. Mais la grande majorité des femmes ment simplement pour ne pas passer pour une pute ou une conne.

Le problème ici c’est le manque de sincérité des femmes qui met les hommes souhaitant séduire sur de mauvaises pistes. En faisant de telles déclarations, elles les incitent à se comporter d’une façon qui détruit l’attirance… au lieu de la créer lors d’une rencontre ou de l’entretenir dans un couple.

Beaucoup d’hommes sont aussi en tort car ils préfèrent dire ce qu’ils pensent que les femmes veulent entendre et se comporter comme ils pensent que les femmes veulent qu’ils se comportent. Tout ça au lieu de s’assumer… C’est pour ça qu’on n’insistera jamais assez sur le besoin de ne pas rechercher l’approbation en séduction !

Mon conseil : garder un esprit critique (sans devenir complotiste) et ne pas croire tout ce que l’on nous dit sur parole est important pour progresser en drague et développement personnel.

Les conséquences de cette hypocrisie

Comme l’a démontré l’enquête de l’IFOP : les gens sont très soumis à la pression sociale. Souvent même sans le réaliser (cela ferait trop mal à l’ego). La société sous-entend que la télé-réalité c’est de la merde ? Alors, la plupart des gens regardent en cachette. En témoignent les parts d’audiences et les programmes qui se multiplient. La société dit au contraire que ce sont les gens intelligents et raffinés qui regardent les documentaires d’Arte ? Du coup, les gens déclarent regarder Arte et des documentaires. Peu importe la réalité, l’apparence est bien plus importante pour eux.

Les médias et la société déclarent que la drague de rue c’est mal ? Que le féminisme c’est génial ? Qu’un mec qui couchent avec plein de femmes est forcément un immature ou un gars malsain ? Du coup, la plupart des hommes, dénués de force de caractère, disent ne pas être des dragueurs et ne pas être intéressés par le sexe.

Paradoxalement, ils pensent obtenir ce qu’ils veulent en disant ce qu’ils croient que les autres veulent entendre. (Je suis un « gentleman » donc « suce-moi la bite ».) Alors qu’il faudrait au contraire qu’ils affirment leurs goûts, qu’ils assument leurs actions, etc.

C’est un des nœuds du problème : des femmes qui demandent l’inverse de qu’elles veulent et des hommes qui font l’inverse de ce qu’ils devraient faire… Résultat : encore plus de solitude pour tout le monde !

Note : n’oubliez pas que « la société » ce sont principalement nos élites et des lobbies qui contrôlent « la masse ». Et ils ne veulent pas forcément notre intérêt…

A la lumière de ce que je viens de vous démontrer… pensez-vous toujours qu’il est impossible qu’une femme dise « non » tout en pensant « oui ? »

quand une femme dit non

A lire : Ce qu’une femme dit, elle ne le pense pas forcément

 

Quand une fille dit non, c’est non ?

Beaucoup de femmes se plaignent des mecs « lourds » qui « insistent trop ». Mais, d’un autre côté, trop peu de femmes disent clairement non aux mecs qui ne leur plaisent pas.

Ainsi, y’a des hommes qui entendent «pas maintenant » ou pire «persévère, je ne me donne pas si facilement » alors que la fille voulait qu’ils comprennent « non, je ne veux pas de toi, tu ne me plais pas ». Ils pensent qu’ils sont face à une femme indécise, ils se disent « elle ne sait pas ce qu’elle veut » alors qu’elle a pris sa décision depuis longtemps. Sauf qu’elle ne l’a pas assumée.

Pourquoi les femmes ne disent pas clairement non ?

La plupart des femmes ne disent pas clairement non quand elles ne sont pas intéressées par un homme. Il peut être intéressant de comprendre pourquoi pour progresser dans le game.

La première raison, c’est que les femmes savent que l’ego masculin est très fragile. Du coup, y’a des nanas qui ne disent pas non parce qu’elles sont gentilles au fond et qu’elles pensent que ça vous ferait du mal. Elles le font pour ne pas vous blesser. On peut y voir ici une forme de lâcheté, de manque de courage.

La deuxième raison est plus égoïste. L’homme étant souvent plus fort que la femme, beaucoup de femmes ne disent pas non pour ne pas énerver l’homme. Elles ont parfois peur que si le gars se met en colère, il insulte, frappe ou… viole.

La troisième raison c’est qu’elles veulent que vous continuiez à leur cirer les bottes sans jamais rien vous donner en retour.

C’est pourquoi beaucoup de femmes ont recours à l’excuse. « En ce moment, je suis occupée. » « Tu es trop un bon pote, je ne veux pas gâcher ça. » « C’est pas toi, c’est moi qui ne sais pas ce que je veux. » « J’ai pas le temps. » «J’ai un copain. » «Je ne peux pas parce que je suis amoureuse de quelqu’un. » Etc.

Vous venez donc de comprendre pourquoi les filles disent rarement non de manière ferme et définitive. Et vous voyez bien les problèmes que ça peut poser si on insiste alors qu’elles ne sont pas intéressées : perte de temps, passer pour un relou, etc.

Néanmoins, on dit souvent que la persévérance paie en séduction. Et c’est vrai. Alors, quand persévérer ? Et quand ne surtout pas insister ?

La persévérance en séduction : quand ne pas insister avec une fille ?

1/ Quand une femme dit clairement non, n’insistez pas. Si c’est parce qu’elle est torturée et voudrait que vous la forciez, tant pis pour elle. J’ai eu une expérience comme ça avec une fille qui paraissait pourtant saine de corps et d’esprit… Ne prenez jamais le risque de passer pour un violeur !

2/ Quand vous vous cassez le cul à proposer des rendez-vous à une femme et qu’elle les refuse tous (sans faire de contre-proposition), abandonnez ! Trop de mecs pensent que c’est parce que leurs idées de dates ne sont pas assez bien… alors que c’est parce que la fille n’est pas intéressée par eux.

Pourquoi une fille refuse un rendez-vous ? Soit elle ne peut vraiment pas mais ça ne devrait pas arriver plusieurs fois de suite (car quand on veut on peut). Maybe elle a la trouille de ce que vous proposez, ça la sort trop de sa zone de confort. Soit elle n’a pas envie de vous voir.

3/ Quand vous avez envoyé 3 messages restés sans réponse, n’insistez plus. Au-delà, ça s’appelle du harcèlement !

4/ Quand une fille vous évite ou vous repousse, ne croyez pas que c’est parce que vous lui avez tapé dans l’œil et qu’elle est intimidée. Parfois c’est le cas, mais c’est con de sa part et vous ne voulez pas passer pour un harceleur (surtout sur le lieu de travail).

5/ Après un râteau clair et net, ne revenez pas à la charge. Respectez-vous !

Persévérance et séduction : quand faut-il insister avec une fille ?

1/ Quand la fille montre au moins un peu d’intérêt. Mais il va falloir songer à concrétiser rapidement car, sinon, vous risquez de rester bloqué dans la case « faire-valoir ». Il faut donc que la nana vous encourage clairement à la choper. Comme dans ce field report ou la fille m’a dit « tu as vraiment tout compris toi » au moment où j’allais abandonner de peur de passer pour un violeur. Finalement, on a passé une bonne nuit d’amour…

2/ Quand la fille cherche des stratégies d’évitement alors qu’elle a envie de sexe. « Non, mais ce n’est pas sage, je m’en vais à l’étranger dans six mois. » « Non, ce n’est pas bien, je ne te connais que depuis deux heures. » « Non, je pense encore à mon ex… » Cela peut également être des shit-tests. Mais cela peut aussi être des excuses pour vous rejeter doucement, il faut donc comparer son discours et ses actions…

3/ Quand elle veut un homme alpha et vous challenge. « Je ne suis pas une fille facile, tu vas devoir en faire plus pour m’attirer dans tes filets… »

4/ Quand la fille a refusé parce qu’elle avait un copain (ou une autre excuse recevable) mais que ce n’est plus le cas. Note : il ne s’agit pas ici vraiment d’insister mais plutôt de relancer.

Conclusion : faut-il croire les femmes ?

C’est à vous de voir au cas par cas à qui vous avez affaire. Mais je ne vous conseille pas d’être trop naïf. Je pense vous avoir ici assez démontré pourquoi vous ne devriez pas croire aveuglément ce que disent les femmes (ni les gens en général).

Concernant la drague, d’une manière générale, retenez que l’insistance n’est pas sexy, que les relances permanentes sont une plaie. Ca fait needy… voire ça fait peur.

Certes, vous n’avez pas grand-chose à perdre en insistant… si ce n’est vous éliminer définitivement alors que vous auriez peut-être eu une chance plus tard, quand la fille aurait réfléchi et repensé à vous.

Perso je vois des mecs qui se plaignent « elle ne veut plus me parler » ou « elle ne veut plus me voir » alors que leur rencard s’était bien passé. Je ne comprends pas mais quand je regarde leur téléphone, je vois qu’ils étouffé la fille avec leurs messages et qu’il y aurait peut-être eu moyen s’ils s’étaient montré un peu plus détachés.

Parfois je remballe aussi les femmes qui me manquent de respect. Petite pensée notamment pour cette fille que j’avais baisée et qui voulait faire un plan à 3 avec La Prof et moi. Je l’ai recontacté puis, du jour au lendemain, elle m’a pris de haut « tu me gonfles, j’ai un copain maintenant, laisse tomber ! » Tout ça alors que c’était son idée. 4 mois plus tard, elle me relance « vous êtes toujours OK pour le plan à 3 ? Je suis plus avec mon mec. » Tant pis pour elle…

quand une fille dit non

 

Femmes, mode d’emploi : beaucoup de bullshit

Mettez-vous bien dans la tête qu’il est quasiment impossible de convaincre logiquement une femme de nous aimer, ou de sortir avec nous. Paradoxalement, les femmes disent attendre d’un homme qu’il soit sincère et naturel mais, dans les faits, dire exactement ce qu’on pense anéantit souvent le jeu de séduction. D’où l’intérêt de maîtriser le game.

Nous, les hommes, sommes plus rationnels. On a envie de dire ce qu’on pense explicitement. D’être directs et de ne pas trop se prendre la tête. Sauf que les femmes ont besoin de ressentir des émotions, car ce sont des êtres plus émotionnels. Elles veulent comprendre en leur for intérieur qu’elles ont affaire à un mâle alpha.

Du coup, il faut arriver à faire preuve d’intérêt authentique tout en ne croyant pas à tout le bullshit que disent les meufs soit pour nous tester soit pour ne pas se sentir « filles faciles ». Les trucs du genre « je suis fidèle », « je ne couche jamais le premier soir ». Ne pas se décourager, persévérer !

Ce qui est délicat c’est que si vous acceptez les excuses d’une tout en continuant de la fréquenter, vous deviendrez un gentil petit toutou serviable mais asexués. Et vous perdrez le peu d’attirance qu’elle ressentait pour vous.

Le problème c’est que beaucoup d’hommes ne contrôlent pas le jeu de séduction. Ils ont beau aborder et prendre le numéro, ils restent dépendants des réponses de la fille. Ils ont un mauvais phone game et tous les efforts à l’approche sont anéantis.

C’est pourquoi vous devez comprendre ce qui attire les femmes, ce qui les excite et les fait fantasmer.

A lire : Psychologie féminine : Comment comprendre les femmes ENFIN ?

A lire aussi : Ce que veulent les femmes ? La réponse complète

Les filles qui veulent attendre : bullshit ?

Y’a un tas de filles qui insistent sur l’importance d’attendre avant de coucher… Puis, de fil en aiguilles, grâce à l’escalade kinesthésique, et en les excitant, on s’aperçoit qu’elles n’y tiennent pas tant que ça. J’ai même réussi à baiser le premier soir des filles qui avaient écrit « pas de plan cul » sur Adopte. Je raconte ça  dans ce field report.

Après, bon, y’a d’autres meufs qui restent enfermer dans leur hypocrisie et leur formatage (conditionnement social). Le meilleur moyen de savoir à qui on a à faire, c’est donc de tenter !

Et si elle ne veut pas : next.

Que veut dire next ? Ça veut dire passer à la fille suivante (oui car nous sommes des hommes qui avons le choix) sans trop se prendre la tête et sans se laisser mener en bateau.

Ne culpabilisez pas à cause du bullshit

Il est très difficile aujourd’hui d’avouer et de s’avouer qu’on est un dragueur et qu’on aime la compagnie de plusieurs femmes parce la société associe ça au mec déséquilibré et marginal qui considère les femmes comme des objets… J’en fais d’ailleurs souvent les frais.

A lire : TOP 10 des meilleurs dragueurs et séducteurs dans les séries télé

On veut nous faire sentir coupables de draguer, comme quoi ce ne serait pas « éthique » et qu’on prendrait quelque chose à la fille…

« Prendre la virginité », « offrir son corps », sous-entendus : une fille nous fait une large faveur en acceptant de coucher ou de sortir avec vous, et nous devons « récompenser » cette gentillesse, sous peine d’être un connard.

Merci à la société pour ce conditionnement qui pousse les mecs lambda à pourrir-gâter leurs copines sans raison et à se frustrer sexuellement en restant parfois fidèles à des filles qui ne les attirent plus… juste parce qu’il faut « être en couple ».

Autour de moi je vois très peu de couples épanouis, la plupart sont rongés par la routine, mais bizarrement très peu de personnes envisagent sérieusement le libertinage comme une option.

quand une fille dit

 

Petit dictionnaire pour comprendre comment pensent les femmes

Quand une fille dit… mais vous évite

1/ Quand une fille dit « on verra » pour remettre à une date ultérieure et volontairement imprécise un rencard, sachez que vous avez peu de chances de vous la faire.

2/ Quand une fille dit « oui, oui », mais ne fait rien : comprenez « non ». Toute parole qui n’est pas suivie d’une action c’est du bullshit.

3/ Quand une fille dit « j’t’appelle », ne soyez pas persuadé qu’elle le fera vraiment. Et, surtout, ne soyez pas déçu si elle ne le fait pas ! ;)

4/ Quand une fille dit « mon père est malade » ou prétexte un imprévu pour annuler un rencard, ne faites que semblant de vous inquiéter. C’est souvent du bullshit. Un rendez-vous annulé au dernier moment (flake) sans contre-proposition est toujours mauvais signe…

Pour un cours sur les rendez-vous annulés au dernier moment : Tout savoir sur le FLAKE en séduction

Quand une fille dit… mais ment

5/ Quand une fille dit qu’elle déteste le mensonge et la manipulation, elle veut juste dire qu’elle n’aime pas qu’on lui mente ni qu’on la manipule. C’est tout, ça ne veut pas dire qu’elle ne vous mentira pas.

6/ Quand une fille dit « d’habitude je ne fais pas ça », c’est peut-être vrai mais souvent c’est juste pour ne pas passer pour une salope ou une conne.

7/ Quand une fille dit « je ne couche pas le premier soir » alors qu’on ne lui a rien demandé… c’est qu’elle y a pensé et essaie de se raisonner ! ;)

8/ Quand une fille dit c’est « la première fois que je fais ça », c’est flatteur mais c’est souvent aussi juste pour ne pas passer pour une pute.

9/ Quand une fille dit « je ne suis pas une fille pour toi », c’est en fait « tu n’es pas un mec pour moi. »

10/ Quand une fille dit « restons juste amis », vous ne serez son ami que sur Fessebouc. Et vous ne le baiserez jamais.

11/ Quand une fille dit « …mais c’est intéressant », c’est que vous lui dites un truc qui semble intelligent mais qui l’ennuie.

12/ Quand une fille dit « l’important chez un homme, c’est qu’il soit drôle », elle oublie de dire que ce n’est pas ce qui la séduira. Ce sera juste un bonus. Un mec drôle mais pauvre et moche n’aurait sans doute aucune chance…

Quand une fille dit… mais se prépare à vous engueuler

13/ Quand une femme dit « je suis désolée mais », ne croyez pas qu’elle le soit mais attendez-vous à une mauvaise nouvelle.

14/ Quand une fille te dit fais ce que tu veux : réfléchissez à deux fois avant de faire ce que vous étiez sur le point de faire car elle réfléchit déjà à comment elle vous le fera payer.

15/ Quand une fille te dit ok : je parle ici de quand le « OK. » constitue la réponse totale avec un joli point à la fin… en général, c’est qu’elle n’a pas apprécié ce que vous venez de lui dire.

16/ Quand une fille dit « désolée, je n’ai pas eu le temps de répondre à tes messages » (après plusieurs jours sans réponse), c’est qu’elle a même oublié de vous respecter.

17/ Quand une fille dit « il faut qu’on parle », mettez votre armure, ça risque de chier !

18/ Quand une fille dit « non, je ne fais pas la gueule », laissez-la maronner dans son coin et faites votre vie.

Quand une fille dit… et est intéressée

19/ Quand une femme dit je ne sais pas au moment de faire un choix : elle veut peut-être voir si vous êtes un leader capable de prendre des décisions.

20/ Quand une fille te dit bisous alors qu’avant elle disait « bises », c’est bon signe !

 

Fabrice Julien, votre coach en séduction

A lire avant de partir : Le guide du plan cul : ma méthode complète pour trouver des sexfriends

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

5 thoughts to “Quand une fille dit NON : faut-il persévérer en séduction ?”

  1. Je regarde essentiellement les dessins animés, de type Rick & Morty. ;)

    Le Non de la fille peut signifier plusieurs choses, en fonction du contexte et de la phase de la séduction. Même s’il ne demande pas toujours l’arêt définitive du processus de la séduction, il signifie en général la demande de réduire sa vitesse. Le Non dois quand même être pris au sérieux, car son non-respect dans meilleur cas donnera à la fille une mauvaise impression de vous, dans le pire vous mettra dans illégalité.

    Situation 1: quand vous abordez une fille (surtout abordage “à froid”, quand vous connaissez pas la fille, dans la rue, dans un café etc), n’importe quel réponse qui ressemble à un Non (même une excuse classique), signifie “dégage”. Vous ne pouvez rien y faire. N’importe quelle tentative de le contourner fera de vous un relou et harceleur. Tentez votre chance ailleurs.

    Situation 2: durant le phone game, sur tinder, sur Facebook, etc. La particularité de ces communications, c’est que la fille peut vous supprimer, ignorer, blacklister pour une moindre chose qui ne lui plaît pas (beaucoup de filles ne se priveront de cette possibilité). Donc dans réglé général, n’importe quel réponse est un signal. Mais vous devez comprendre de quel type de signal il s’agit. La première question qu’il faut se poser, est ce que la fille cherche vraiment un amant / copain potentiel. Il y a un nombre innombrable des filles, même sur Tinder qui cherchent des amis, des professeurs gratuits de votre langue natale, ou seulement tuer l’ennui. Votre objectif de les filtrer au plus vite possible (votre temps n’est pas gratuit).
    Dans cette situation, le Non est votre meilleur ami. Si la fille ne veut pas fixer un RDV (un date ou plan cul), passer à la suivante.
    Dans certains cas, la fille ne vas pas accepter la proposition trop dirrecte, par exemple l’invitation à votre domicile. Il suffit parfois de proposer une rencontre plus innocente, autour d’un café pour qu’elle soit acceptée

    Situation 3: dans la communication face à face, le body language entre en jeu. Est-ce que la fille est fermée, froide, défensive, agressive ? Pas besoin d’entendre le Non, partez tout de suite. Est-ce que la fille est souriante et joueuse, persévérer mais de façon fun, vainez là.
    Et encore une fois un Non peut signifier “continue, mais baisse un peu les ardeurs” .

    Situation 4: résistance de la dernière minute. Mais si la fille vous dit Non étant à moitié à poil dans votre lit, bravo ! Vous y êtes presque. Vous avez déjà faitez tout le chemin pour arriver là. Il suffit de patienter encore un petit peu. Continuer sur la kino. Dans le pire cas vous allez conclure à la prochaine rencontre

  2. De base y a une gros biais. Les gens qui répondent aux sondages sur ce qui les intéresse à la tv ne sont pas ceux qui regardent les émissions de télé-réalité (15-24 ans, majoritairement). Du coup c’est un peu tiré par les cheveux que de conclure que les gens qui répondent aux sondages (panels de volontaires, rémunérés, etc) sont hypocrites en déclarant qu’ils préfèrent regarder des documentaires que de la tv réalité. C’est peut-être tout simplement que les sondés sont constitués par une majeure partie de la population qui ne regardent pas M6, TF1 et cie au profit d’Arte. Par conséquent l’échantillon interrogé ne serait absolument pas représentatif de la réalité des audiences. Bref, vaste débat que l’illusoire vérité scientifique des sondages, mais passons. On a compris l’idée, la sincérité des comportements et la pureté des intentions sont voilées par la pression sociale. Ce qui ne peut pas être totalement faux !

    De-là à en tirer une analogie avec la soi-disante hypocrisie des réponses féminines ambiguës quant aux tentatives de séduction maladroites de la gent masculine, c’est carrément casse gueule.

    Ceci dit je suis assez d’accord avec toi sur le reste de l’article. Même si à mon sens, ça correspond finalement plus à des comportements d’adolescentes voire à de jeunes adultes qu’à des comportements de femmes (allez, disons à partir de 24-25 ans, quoi). En évoluant, je constate que ce qui peut passer pour de l’hypocrisie ou de l’ambiguïté pour nous est simplement un langage qu’on ne comprend pas, parce qu’il reflète des intentions que nous ne soupçonnons pas. La majeure partie du temps, c’est une question de contexte. La rue est un lieu de passage où l’on s’arrête uniquement si on a vraiment un but précis. Les femmes ne sortent pas dans la rue pour la drague. La grande majeure partie du temps, elles se font aborder par des cassos, des sdf, des témoins de Jéhovah, des assos humanitaires, ou plus globalement par des mecs en chien. Le premier réflexe c’est donc la sécurité, de se protéger de toute agression potentielle qui vient de l’extérieur. La femme ne se dit pas : celui-là est chouette je tirerai bien mon coup avec, en scannant la moindre fesse qui passe. Je ne dis pas que ça n’arrive pas. Je dis que c’est une question de contexte. Quand vous vous mettez dans la peau d’une bonne meuf, vous comprenez très bien que les lieux de passage : tram, métro, rue… Ne sont pas des lieux où vous êtes en état réceptif sur le plan sexuel ou sur celui de la séduction. Tout simplement parce qu’un tel état rime avec un danger potentiel que vous passez votre temps à éviter.
    Je me foutais de la gueule des gens qui tenaient ce genre de discours avant, jusqu’à ce que je me mette à quelques mètres de ma meuf dans la rue, et que j’observe les interactions (regards, sourires ou non, abordages) des hommes avec elles. C’est carrément flippant. Les 3/4 passent pour des gros psychopathes. Si elle ne dit pas non clairement, c’est juste parce qu’il y a une menace potentielle si elle rejette la proposition trop fermement. Point d’ambiguïté là-dedans. Mais bon on est d’accord là-dessus.
    Ensuite, il y a très peu de cas où c’est réellement ambigu. Soit ça fonctionne, y a un jeu et vous le sentez. Soit ça stagne et y a un truc qui cloche. C’est assez subjectif. Même si il y a certains éléments matériels identifiables (relance par sms, langage du corps et tout le toutim, on connaît la chanson).

    Pour conclure, je dirais que l’ambiguïté, elle vient des mecs qui prennent leurs phantasmes pour des réalités en foutant leur ego à la mauvaise place. Ce n’est pas grave de se faire rejeter, ce n’est pas grave de ne pas arriver à séduire, arrêtez de penser que c’est ça qui vous permettra d’atteindre le statut artificiel et fictif de PUA. Si vous insistez alors qu’il n’y a pas d’intérêt en face clairement manifesté (ok c’est flou, mais si vous vous posez la question, vous pouvez considérer que c’est le cas), vous faites juste chier quelqu’un.

  3. Très gros contenue.
    Effectivement je reçois pas mal de “non” indirecte et les décrypter n’est pas souvent aisé . Du coup j’ai tendance à les relancer.
    Grace á toi, je m’y prendrai autrement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*